Francaisdefrance's Blog

30/11/2011

Quatre chefs de crimes contre l’humanité ont été retenus par la CPI à l’encontre de Laurent Gbagbo !

Le  « co-auteur » Laurent Gbagbo plonge pour: meurtres, viols et violences sexuelles, actes de persécution, autres actes inhumains.

.

 Au fond, Dominique de Villepin avait vu juste. En janvier 2003, à l’apogée de la tension entre Paris et Abidjan, « DDV », alors ministre des Affaires étrangères, avait apostrophé ainsi Laurent Gbagbo dans les coulisses de la conférence de Kléber: « Toi et ton épouse Simone, vous finirez à La Haye ». Prophétie pour l’heure à demi validée: l’ex-président ivoirien a été écroué dans la nuit au centre de détention de la Cour pénale international, logé dans le quartier balnéaire de Scheveningen. 

Emis le 23 novembre, le mandat d’arrêt de la CPI lui a été notifié hier mardi à Korhogo, où le fameux reclus avait été placé dès avril en résidence surveillée. Embarqué à la tombée du jour, Gbagbo a atterri nuitamment à Rotterdam, avant de se voir transféré par voie routière. Quatre chefs d’accusation de crimes contre l’humanité ont été retenus à l’encontre du mauvais perdant du scrutin de l’an dernier, en qualité de « co-auteur »: meurtres, viols et violences sexuelles, actes de persécution, autres actes inhumains. Non, bien entendu, que l’intéressé soit accusé d’avoir lui-même commis ces atrocités, mais au titre de responsable hiérarchique voire d’inspirateur.  

Le premier chef d’Etat incarcéré à La Haye

Qu’adviendra-t-il désormais? Le scénario obéit à la dramaturgie classique de la Cour. Dès demain, ou au plus tard vendredi, se tiendra l' »audience de comparution initiale ». Il s’agit de vérifier l’identité de l’inculpé et de lui signifier ses droits ainsi que les crimes qui lui sont imputés. Préambule formel suivi, au cours du premier trimestre 2012, de l' »audience de confirmation des charges », au cours de laquelle les juges examineront les éléments de preuves réunis par le procureur et son équipe, afin de statuer sur leur solidité, donc sur la pertinence de la tenue du procès.  

A La Haye, Laurent Gbagbo, 66 ans, logera dans une cellule individuelle dotée d’un ordinateur. Il pourra suivre des cours d’informatique, se livrer à des exercices physiques à l’air libre, voire, si le coeur lui en dit, cuisiner. Peut-être croisera-t-il dans les couloirs ou sur le terrain de sport l’un ou l’autre des hôtes de ce pénitencier pour VIP: le Libérien Charles Taylor, jugé par le Tribunal pour la Sierra Leone, l’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, un chef milicien hutu rwandais ou les Serbes Radovan Karadzic et Ratko Mladic. Reste qu’en terme de statut, l’Ivoirien jouira sur place d’un douteux privilège: il est le premier chef d’Etat incarcéré à La Haye.  

Mandat d’arrêt « illégal », appelé à « exacerber les antagonismes » et préjudiciable à la « réconciliation nationale ». C’est en ces termes que Me Lucie Bourthoumieux, l’une des avocates du sortant vaincu dans les urnes puis par les armes, a dénoncé son transfert. Nul doute qu’une frange de l’intelligentsia africaine, prompte à élever « Laurent » au rang de héros et martyr d’une souveraineté bafouée, flétrira avec lyrisme la rigueur sélective de la CPI, perçue comme l’instrument servile de cette « justice des vainqueurs », sinon de la « justice des Blancs ».  

Impératif d’équité

Toute dissymétrie judiciaire risquerait d’alimenter davantage encore les tensions entre communautés » 

Le refrain du « deux poids-deux mesures » n’a pas fini de résonner. « M. Gbagbo, a pris soin de préciser le procureur Luis Moreno-Ocampo, est le premier à devoir rendre compte de ses actes. Il ne sera pas le dernier. » Acceptons-en l’augure. Pour étouffer dans l’oeuf le procès en iniquité néocoloniale, la CPI a l’obligation d’inculper et d’acheminer au Pays-Bas tel ou tel caïd de la rébellion nordiste acquise à l’élu Alassane Dramane Ouattara, et reconnu coupable de crimes analogues. Les candidats ne manquent pas. « Nous agissons en toute impartialité et en toute indépendance », insiste le magistrat argentin, dont le mandat s’achève en juin prochain. Ainsi soit-il. A moins de deux semaines du premier scrutin législatif de l’après-Gbagbo, cet impératif d’équité aura pour « ADO » un prix. Il lui faudra consentir au « sacrifice » de quelque cadre des forces dirigées hier par son actuel Premier ministre Guillaume Soro. 

Sur ce front-là, comment ne pas souscrire au verdict équilibré de l’ONG internationale Human Rights Watch? Laquelle a, dès hier, salué « un pas important sur la voie de la justice », tout en soulignant combien toute dissymétrie judiciaire risquerait « d’alimenter davantage encore les tensions entre communautés. » 

Le destin de Laurent Gbagbo a quelque chose de vertigineux. Opposant courageux au despotisme policé de Félix Houphouët-Boigny, militant intransigeant du multipartisme, porté en 2000 à la présidence à la faveur d’élections qualifiées par ses soins de « calamiteuses », puis potentat autiste claquemuré dans son bunker et dans ses certitudes. Aujourdhui encore, ce David devenu Néron impute d’ailleurs l’accession à la magistrature suprême de Ouattara à un « complot » ourdi sur les bords de Seine. « Le temps est l’autre nom de Dieu », aimait à dire l’ancien élève du petit séminaire de Gagnoa. Dans sa cellule, le nouveau pensionnaire de Scheveningen tuera donc le premier en priant le second. 

Source: http://www.lexpress.fr/

Copain copain…

13/07/2011

Réfugié en Norvège depuis 20 ans, le mollah Krekar menace de mort une personnalité politique !

Continuons d’accepter n’importe qui sur nos territoires en Occident… « Caresse un chien; il te mord la main »…

FDF

.

Un mollah islamiste inculpé pour avoir menacé une politicienne.

Le mollah Krekar

Le mollah Krekar, fondateur du groupe islamiste kurde irakien Ansar al-Islam, a été inculpé mardi en Norvège pour « appel au terrorisme contre un représentant de l’Etat » après avoir proféré des menaces de mort contre la dirigeante du parti conservateur Erna Solberg.

La dirigeante du parti conservateur menacée de mort…

« Je peux confirmer que nous avons inculpé le mollah Krekar », a déclaré Mme Marit Bakkevik, procureur du Parquet national à la télévision TV2.
Le mollah de 55 ans est poursuivi pour des propos tenus à l’encontre de Mme Solberg, une ex-ministre qui lui est opposée, lors d’une conférence de presse organisée en juin 2010 à la suite de coups de feu contre la maison du religieux, réfugié en Norvège depuis 20 ans.

« Ma mort coûtera cher à la société norvégienne. Si par exemple Erna Solberg m’expulse du pays et qu’elle est la raison pour laquelle je meurs, elle subira le même sort », avait-il déclaré en arabe.

De son vrai nom Najmeddine Faraj Ahmad, le mollah Krekar reconnaît avoir cofondé Ansar al-Islam en 2001 mais assure avoir cessé de diriger le groupe en 2002. Tous deux figurent sur les listes des personnes et groupes terroristes dressées par l’ONU et les Etats-Unis.

Son expulsion est suspendue depuis plusieurs années à l’obtention par la Norvège de garanties pour sa sécurité, une fois de retour en Irak où il risque la peine de mort. Considéré comme une menace pour la sécurité du pays scandinave, le mollah s’est souvent illustré en prônant le jihad (guerre sainte) en Irak, en comparant l’occupation américaine de ce pays à l’invasion nazie, et en faisant l’éloge de l’ancien chef d’Al-Qaïda, Oussama Ben Laden.

.

Source: http://tinyurl.com/6xwpkvn

(Voir les commentaires…)

06/07/2011

La reine Sinclair.

L’attitude plutôt floue d’Anne Sinclair dans l’affaire DSK…

Philippe Randa nous éclaire…

FDF

.

MADAME EDMOND DANTES, ÉPOUSE STRAUSS-KAHN
Chronique hebdomadaire de Philippe Randa

En titrant “DSK : saison 2”, le quotidien Libération a résumé tout ce qu’on peut légitimement penser de “l’affaire” Dominique Strauss-Kahn, ponctuée cette fin de semaine d’un deuxième “coup de tonnerre” (la levée de son assignation à résidence et des millions de dollars de sa caution), écho aussi médiatiquement assourdissant que fut le premier (son arrestation et son inculpation pour agressions sexuelles).
Et maintenant ?
On s’attend à l’annonce, lors de sa prochaine comparution le 18 juillet prochain, à l’abandon de toutes les charges contre lui. Ce ne serait donc pas un troisième “coup de tonnerre”, mais, vu les enjeux, les défenseurs de la présumée victime et le procureur Cyrus Vance, District Attorney qui jouera sa réélection en 2013, auront à cœur de ne pas perdre complètement la face, si cela leur est encore possible. Ils ont quinze jours pour trouver matière à ce qui serait alors, par le maintien de l’inculpation de viol, un troisième “coup de tonnerre” sinon judiciaire, du moins médiatique.
Mais s’il ne devait y avoir que deux “saisons” seulement made in USA, de prochaines se joueront forcément en France… où personne n’envisage que DSK ne s’imposent pas à nouveau comme un acteur incontournable de la vie politique. Sinon à celle de candidat à la primaire socialiste, puis, éventuellement, à la Présidence de la République française, du moins à celle d’un faiseur (ou d’un “défaiseur”) de Président(e)…
Quelle sera la conséquence dans les urnes du jugement des Français(es) sur l’ancien Président du FMI ?
Apparaîtra-t-il comme un Edmond Dantes moderne, Comte de Monte-Cristo exigeant réparations, ou au contraire, justice lui ayant été rendue, ses épreuves, aussi terribles furent-elles  n’ayant durées qu’un simple trimestre, l’image qu’ils conserveront finalement de lui restera-t-elle celle du mâle sautant sur tout ce qui bouge et qui n’a dû son salut, même si mérité, qu’a l’argent de sa moitié ?
En revanche, s’il y a une dame qui sort à l’évidence triomphante de ce feuilleton politico-judiciaire, c’est bien son épouse…
Femme bafouée pour la énième fois, elle aurait pu tourner le dos à son mari au fond du trou (au propre comme au figuré), jurer qu’elle ne s’imaginait pas quel psychopate sexuel elle avait serré durant tant d’année contre sa divine poitrine… et rester abattue par un destin impitoyable afin de minimiser tant que faire se pouvait sa responsabilité dans les risques de dérapages sexuels de son époux qu’elle ne pouvait ignorer.
En apparaissant au contraire à ses côtés, aussi digne dans l’opprobre, que déterminée et amoureuse à son bras lors de sa comparution au tribunal, recherchant dans l’urgence un domicile conforme aux exigences de la Justice, tout en faisant appel aux avocats les plus retors du barreau américain, tout en abattant cash au bassinet de la justice américaine des millions de dollars de biens immobiliers pour sa caution et cela, à la seule fin d’éviter la cellule à son mari… Soit en faisant face sans hésitation à la meute le pourchassant, elle a empêché du même coup un halali que beaucoup estimaient inéluctable !
Elle aurait pû être la “femme cocue” la plus ridicule de ce début de siècle… Elle apparaît aujourd’hui comme une épouse à la dignité exemplaire autant qu’au tempérament redoutable.
Étrangement, les féministes professionnelles, chiennes de garde de la victimisation permanente de leur sexe, ne sont guère réceptives à cette image-là des femmes. Allez savoir pourquoi !

Source: www.philipperanda.com

15/05/2011

DSK. Etape n° 2…

M.M.X.I.I La France Bleu Marine

SITA un moment, SITA un timbre alors participe à l'opération SITA !

Marine -Obama- Le Pen, 2012 MMXII - La France bleu Marine.
En savoir plus…

Présidentielles 2012 : Marine Le Pen, Front National, www.marinelepen.com
Le vote utile efficace

Maintenant que nous avons éliminé Dominique Strauss-Kahn, Ségolène Royal est la meilleure candidate pour Marine Le Pen car c’est une femme et c’est la candidate la moins populaire à gauche. Il faut donc qu’elle soit choisie lors des primaires socialistes. Or les primaires socialistes sont ouvertes à TOUS LES FRANCAIS titulaires d’une carte d’électeur. Vous, moi, tous les lecteurs de Sitamnesty, les militants et sympathisants du FN, de l’UMP etc. nous pouvons tous voter aux primaires socialistes.
C’est clairement expliqué sur le site du Parti Socialiste : parti-socialiste.fr/primaires

Préparons nous à VOTER et à FAIRE VOTER Ségolène Royal lors des primaires socialistes !

Aux dernières nouvelles…

Soutenons la lettre de Marine Le Pen aux préfets
Diffusons la lettre ouverte de Marine Le Pen aux habitants de Hénin-Beaumont

Sondage Présidentielle 2012 : Marine Le Pen, première à 34 %Sondage : Marine Le Pen au 2ème tour dans tous les casSondage : Marine Le Pen en tête du 1er tour dans tous les casMarine Le Pen, la femme qui grimpe dans les sondagesMarine Le Pen invitée de France InfoMarine Le Pen ravie du débat sur l’islam lancé par l’UMP09/02, 20h27 : De 70 à 84% d’opinions favorables pour Marine, le sondage est… retiré !, sondage, imageLe FN envisage de lancer sa campagne présidentielle le 1er maiMarine Le Pen invitée de “DIMANCHE+” le 30 janvier sur CANAL+L’Islam sera un thème de l’élection en 2012Marine Le Pen: « la laïcité n’est pas compatible avec l’islam »Marine Le Pen plaît de plus en plus aux électeurs UMPConférence de presse du 13 décembre 2010 (pdf)