Francaisdefrance's Blog

01/02/2012

Réactions malheureusement trop connues…

Et très significatives. On se comprendra à demi-mots… (Pas trop « raciste, là, ça va?).

FDF

.

Les suspects d’un trafic de drogue en prison, incidents au tribunal

À l'issue d'une audience houleuse, des incidents ont éclaté entre proches des prévenus et policiers./Photo DDM C. L.

À l'issue d'une audience houleuse, des incidents ont éclaté entre proches des prévenus et policiers./Photo DDM C. L.
À l’issue d’une audience houleuse, des incidents ont éclaté entre proches des prévenus et policiers./Photo DDM C. L.

Le procès de dix hommes interpellés vendredi pour trafic de stupéfiants dans le quartier de La Faourette a donné lieu, hier, à une explosion de colère au tribunal. Huit d’entre eux resteront en prison en attendant d’être jugés le 4 avril.

Dix des 19 personnes interpellées vendredi matin, place Anthonioz-De-Gaulle, dans le quartier de La Faourette à Toulouse, dans le cadre du démantèlement d’un trafic de stupéfiants (notre édition de samedi), ont comparu hier devant le tribunal correctionnel de Toulouse. Ces 10 hommes, âgés de 18 ans à 32 ans, n’ont pas été jugés, près de la moitié ayant demandé un renvoi. L’enjeu de l’audience résidait donc dans le maintien ou non en détention des prévenus. Dans la salle bondée du tribunal, l’ambiance était électrique. Des proches et de nombreux « supporters » des prévenus avaient fait le déplacement et espéraient bien les voir ressortir libre.

Si le procureur Coquisart a requis le maintien en détention pour 9 des 10 personnes concernées, leurs avocats, arguant de la « faiblesse du dossier » et de l’ampleur « très limitée » du trafic présumé ont tous plaidé la libération sous contrôle judiciaire. « Deux mois de détention provisoire, c’est énorme alors que vous n’avez rien objectivement », a souligné Me Chorier.

Insultes et cannettes volent

Après la suspension d’audience, huit d’entre eux sont repartis en prison. De quoi faire exploser la salle déjà bouillante. Les insultes ont fusé à l’égard des magistrats et de la procureur. Une femme s’est mise à hurler tout en se roulant par terre. Les policiers ont dû faire évacuer la salle mais la colère a continué de se déchaîner dans la salle des pas perdus où cris et insultes ont résonné. Une cannette de soda a été lancée en direction des forces de l’ordre.

L’affrontement a continué à l’extérieur, devant le tribunal où de nouvelles cannettes ont été jetées sur la police avant que les auteurs de la rébellion ne s’échappent en courant en direction de la bouche de métro poursuivis par les fonctionnaires. « C’est injuste, expliquait une jeune femme. On n’a rien trouvé et on les laisse en prison. Une femme qui a perdu son mari il y a 6 mois voit ses trois fils mis derrière les barreaux. » La garde à vue des prévenus avait été tout aussi agitée ce week-end. L’un d’entre eux est poursuivi pour avoir détruit deux cellules de garde à vue. L’affaire sera jugée le 4 avril.

Toulouse

Coup de filet anti-drogue : 19 interpellations

Au total, ce sont 19 personnes interpellées dans le cadre d'un trafic de stups. Photo DDM./archives, T. Bordas.

Les policiers de la sûreté départementale sont intervenus hier matin dans les quartiers de La Faourette et Bagatelle, à Toulouse. Objectif : mettre un terme au trafic de rue, sur une place commerçante. Riverains et commerçants de la place commerçante Anthonioz de Gaulle, dans le quartier de La…Publié le 28 Janvier 2012

Source: http://www.ladepeche.fr/