Francaisdefrance's Blog

28/11/2011

Une femme condamnée à se faire endoctriner dans une mosquée au Canada !

EST CE QUE LES MUSULMANS  QUI CRACHENT SUR LES ÉGLISES  SONT CONDAMNéS A APPRENDRE LE CHRISTIANISME?

.

Révoltant. On devrait, en France, organiser un concours d’arrachage de niqabs; avec récompense à la clef, bien entendu. Il existe une loi qui considère comme une infraction le fait de porter ce déguisement dans les lieux publics, non? On soulagerait d’une part la justice et la police; et, d’autre part, on se ferait grandement plaisir, non?

Bon; on risquerait des travaux d’intérêt général dans une mosquée comme punition. Mais pour une fois que l’on aurait un pied chez l’envahisseur…

Mais non; j’déconne… (pas tant que ça…).

FDF

.


Une femme, qui a plaidé coupable d’agression pour avoir tiré le niqab d’une musulmane dans un centre commercial de Mississauga en Ontario, a reçu une sentence suspendue vendredi.


Une Ontarienne a arraché le niqab d’une musulmane dans un centre commercial, ce qui est condamnable. Par contre, on ne devrait pas punir l’agression contre la liberté religieuse d’une musulmane en bafouant la liberté de conscience d’une non musulmane.

Sur Facebook, mon ami Pierre a écrit ce commentaire très pertinent : «En Chine, du temps de Mao, on appelait ça de la rééducation…»

___________________
Une femme qui a plaidé coupable d’agression pour avoir tiré le voile facial d’une musulmane dans un centre commercial de Mississauga en Ontario a reçu une sentence suspendue vendredi.


Rosemarie-creswell

Rosemarie Creswell [photo] a plaidé coupable d’agression après que la caméra de sécurité du centre commercial l’a montrée en train d’arracher le voile facial traditionnel d’Inas Kadri, appelé niqab, au Centre Sheridan de Mississauga en août 2010. Kadri était accompagnée de ses deux jeunes enfants au moment de l’attaque.

Kadri affirme que deux femmes se sont approchées d’elle et que l’une d’elles a commencé à l’admonester. «Elle a critiqué ma religion, mon voile facial et ma présence au Canada», a déclaré Kadri à l’émission Metro Morning sur la radio de CBC vendredi. «Ce fut un choc».


Le juge Ian Cowan a condamné Creswell à une peine avec sursis et à un an de probation et de service communautaire. Cela signifie qu’elle aura un casier judicaire mais qu’elle ne sera pas emprisonnée. «À quoi pensiez-vous… », a-t-il dit. On ne peut pas tolérer que des gens soient agressés à cause de leur différence».


Le juge a proposé que Creswell accomplisse une partie de ses travaux communautaires dans une mosquée locale afin d’en apprendre davantage sur l’islam.

Source :  Niqab assault case ends in suspended sentence, CBC, 25 novembre 2011. Extrait traduit par Poste de veille

Source: http://www.postedeveille.ca