Francaisdefrance's Blog

02/03/2012

Merci Sarkö! Mauvaise surprise pour des milliers de foyers jusqu’alors non-imposables !

Passée délicatement entre les entre les goutes, l’info… Et juste avant les présidentielles.

« Président du pouvoir d’achat », disait il…

FDF

.

Merci…

.

La nouveauté concernerait cent mille à deux cent mille foyers, selon les estimations de la commission des finances de l’Assemblée nationale. Pour eux, qui étaient jusqu’ici dispensés d’impôt sur le revenu, il s’agira désormais de payer le fisc, relève Le Parisien du lundi 6 février. En cause, une mesure glissée au beau milieu du plan de rigueur de novembre 2011 : le gel du barème de l’impôt sur le revenu pour deux années consécutives, 2012 et 2013, soit sa désindexation du taux de l’inflation. En d’autres termes, il n’y a plus d’ajustement de cet impôt à la hausse des prix, qui a pourtant atteint 2,1 % en 2011 selon le quotidien.

Les familles non imposables, outre le fait de goûter pour la première fois aux joies de la feuille d’impôts, risquent ainsi de perdre les aides qui correspondaient à leur tranche – des tarifs de cantine aux réductions dans les transports. Les conséquences sont également non négligeables pour des milliers d’autres foyers qui, par effet domino, changeront de tranche et devront payer davantage cette année, note encore Le Parisien.

ATTENDRE SEPTEMBRE POUR SAVOIR

Le gouvernement a toutefois rappelé que si la somme dont les contribuables doivent s’acquitter est inférieure à 61 euros par foyer fiscal, ils en sont dispensés, ce qui devrait préserver un certain nombre de foyers jusqu’ici non imposables. Combien ? Il faudra attendre septembre, et l’envoi de l’avis d’imposition, pour le savoir.

Mais pour certaines catégories de contribuables, notamment les célibataires, l’addition pourrait se révéler bien plus salée. Selon les calculs du Syndicat national unifié des impôts, la hausse atteindrait 12,5 % pour une personne seule. Et « un couple gagnant chacun le smic sur treize mois verra son impôt sur le revenu grimper de 60 euros. Plus les revenus sont faibles, plus la hausse d’impôt est douloureuse« , affirme le journal.

Par ailleurs, le barème de l’ISF (impôt sur la fortune) ayant également été immobilisé, cet impôt sera, lui aussi, un peu plus élevé. Cette « mesurette » devrait tout de même rapporter 1,7 milliard d’euros à l’Etat en 2012, et le double en 2013.

Source: http://www.lemonde.fr/

12/03/2011

Il y a des jours où…

Pour ne pas se laisser aller, dans ce monde de brutes…
FDF

.

Lire: Slide34 – FR

12/02/2011

C’est vous qui payez. Si, si…

Comme beaucoup (trop), vous n’arrivez pas à boucler vos fins de mois? On vous demande de vous serrer un peu plus la ceinture?  De faire « encore plus d’efforts » pour sortir de la crise. Ne rechignez pas; c’est l’avenir du Pays qui en dépend. En bref, soyez « citoyens »…

FDF

.

Toujours aux frais du citoyen imposable…….

(Source:    rapports de la cour des comptes).


RESTAURANT LE RUBAN BLEU :

Le restaurant des hauts de seine, réservé aux élus et hauts fonctionnaires du département

et de la région, vous accueille dans un  cadre ultrachic .

Vous y dégusterez un menu raffiné digne des plus grands chefs pour  la modique somme de 13 euros.

Le coût réel de ce repas est de 122 euros. Chers contribuables,

c’est vous qui payez la différence à concurrence de 1.5 millions d’euros par an ( chiffres de 2007 rapport de la cour des comptes).

Ce trois étoiles y sert 20 000 repas par an, il a été inauguré en grandes pompes par monsieur PASQUA

et il est plus cher que le RITZ.

Souriez, c’est vous qui payez.

POT DE FIN D’ANNEE :

Le conseil général du nord en la personne de Monsieur Bernard Derosier vient d’organiser fin 2010

le pot de fin d’année du siècle pour le personnel territorial.

Coût de l’opération avec location de salle : 260 000 euros.

Souriez, c’est vous qui payez.

SUBVENTION :

La bonne ville d’Aubagne vient de voter  une subvention de 170 000 euros…..au Mali.

Motif : installation d’un  réseau d’eau potable.

Marchés juteux à la clef et retours de dons aux partis  politiques français sont fort envisageables.

Souriez, c’est vous qui payez.


MUSEE CHIRAC :

Le département la Corrèze présente un endettement de 333 millions d’euros soit 1329 euros par habitant.

Qu’à cela ne tienne ! Le musée Chirac à la gloire de l ‘ancien président a été construit sur 4700 m2

pour un coût de 7 millions d’euros. Comme on le trouvait trop petit, il a bénéficié d’une extension de 3000 m2

pour un coût supplémentaire de 9.6 millions d’euros.

Dommage qu’il n’accueille que 62000 visiteurs par an, ses recettes affichent 200 000 euros,

ses dépenses 1.7 millions d’euros, devinez qui paie la différence.

Il faut noter que grâce à une saine gestion, les dépenses du musée Chirac ont augmenté de 51% entre 2003 et 2008.

Son seul restaurant coûte 270000 euros par an au contribuable corrézien.

Souriez c’est vous qui payez.

THESES RENTABLES :

Félicitations toutes particulières à l’ILE DE FRANCE qui vient d’octroyer des subventions,

à 5 intellectuels soutenant des thèses pour le moins originales. Chaque prix est doté de 7500 euros.

L’une d’entre elle traite de « la perception des accords et discours internationaux ,

sur le commerce et la formation en …Tanzanie »
Une autre « de la transformation des formes d’autorité chez les inuits du Nouvavik et
l’émergence de la figure politique au XXè siècle « 

Une autre encore « à l’ ascension et déclin du mouvement spontanéiste armé en Italie de 1977 à 1982,
et une  » sur les mouvements dissidents en Tchécoslovaquie »

enfin une autre traite l’indispensable « histoire de la chevelure et de la pilosité, perceptions
et pratiques en France au XVI & XVIIIè siècles ».

Souriez c’est vous qui payez.

POUR TOI ARMENIE :

Le président du conseil général des hauts de seine, Mr Devedjian,

vient d’approuver une dotation de 500 000 euros en faveur du fonds arménien de France,

afin de financer et moderniser l’agriculture de cette petite république du Caucase.

Les agriculteurs Français qui vivent avec 750 euros par mois apprécieront.

Souriez c’est vous qui payez.

LIBELLULES :

Le Limousin vient de voter une subvention de 20 000 euros à la société française d’ odonatologie

(étude des libellules) afin d’en apprendre plus sur la vie, la mort de ces jolies bêbêtes  et de leurs prédateurs.

Souriez c’est vous qui payez.

LA HALDE :

La haute autorité contre les discriminations a été créee en 2004 par le gouvernement  CHIRAC.

Coût annuel pour le contribuable français : 11 millions d’ euros.

Sa gestion plus qu’opaque, ses contrats douteux et bien juteux en matière de communication

(contrats passés auprès de petits copains), son loyer exorbitant bien supérieur au prix du marché
l’ ont fait épingler par la cour des comptes…en vain naturellement.
Pendant la faillite de la France, la danse continue.

Souriez c’est vous qui payez.

– VOUS AVEZ DES FINS DE MOIS DIFFICILES  ?
– VOUS NE POUVEZ PAS EMMENER VOTRE FAMILLE AU RESTAURANT ?

– VOUS NE TROUVEZ PAS DE CRECHE POUR VOS ENFANTS ?
– VOUS AVEZ ATTENDU 5 HEURES AUX URGENCES POUR VOUS FAIRE PLÂTRER  ?

– VOUS N’AVEZ PAS LES MOYENS DE VOUS FAIRE SOIGNER LES DENTS ?

– VOUS ETES AU CHOMAGE ?

– VOUS ETES PARENT  ISOLE ET VOUS  DEVEZ  ALLER  AU RESTOS DU COEUR ?

– PAS DE PANIQUE !  L’ ÉTAT  FRANCAIS VEILLE SUR VOUS.  ET SURTOUT…

N’OUBLIEZ PAS DE VOTER EN 2012!!!

30/09/2010

Rigueur: le budget 2011 sera irrémédiablement la chute dans l’abîme…

Il n’y a déjà plus beaucoup de jus à tirer…

.

« ON » nous annonce un budget 2011 de « rigueur ». La rigueur, cela fait déjà plusieurs années qu’on la subit. On croyait avoir atteint le maximum en la matière. Ben non. Comme beaucoup (trop) de français, on va devoir se serrer encore plus la ceinture. Mais le problème est que nos ceintures n’ont plus de trous. Ca m’étonnerait que nous tenions encore longtemps… Et ça n’attendra pas 2012…

FDF

.

Budget 2011, les Français (de nouveau) matraqués !


Qualifié de «courageux et déterminé » par Christine Lagarde,  le projet de Budget 2011 concocté  par le  ministre de l’Economie, et François Baroin, ministre du Budget sera examiné demain par  l’Assemblée nationale. L’objectif annoncé est de réaliser 10 milliards d’économie sur les fameuses  niches fiscales,  2 milliards sur la taxation des banques, et de réduire le déficit public du PIB de 8 à 6% à l’échéance 2012. Le 3 juin dernier, M. Fillon promettait « seulement » un coup de rabot de l’ordre de 5 milliards avant que M. Baroin ne double la mise. Ce sont d’ores et déjà  entre 50 et 55 milliards d’euros qui sont pris chaque année dans les poches de nos compatriotes.

Malgré les faiblardes dénégations du gouvernement, ce projet  touchera  très  durement les classes moyennes. La seule baisse de dépense envisagée par le gouvernement, qui s’abrite pour se faire derrière le « Rapport sur la situation et les perspectives des finances publiques » de la Cour des Comptes,  consiste donc en une augmentation des impôts…jugée inenvisageable, inacceptable et contraire à « sa philosophie » par le candidat Sarkozy en 2007…

Le mari de Carla Bruni   a tenu  il est vrai, partiellement sa promesse  pour les hauts revenus, qui verront une  hausse du taux d’imposition de 40… à 41%, dans le cadre de la réforme des retraites… laquelle n’entrera pas en compte dans le calcul du bouclier fiscal. Le chef de l’Etat garde également certainement toute la considération  du  néo-sarkozyste Bernard Tapie auquel l’Etat UMP, via le Trésor public, devrait remettre 210 millions d’euros dans le cadre du règlement de l’affaire Adidas.

Les autres Français vont eux, sérieusement trinquer…En clair, d’ici 2012, au titre de l’impôt sur le revenu, les feuilles d’imposition de la  grande masse des foyers fiscaux  français vont être grevées de 20 à 25 % supplémentaires, soit  10 milliards d’euros de plus  en 2011, auxquels s’ajouteront encore   2,5 milliards prévus dès maintenant  pour 2012.

Les « efforts »  demandés aux ménages représentent 40 % des alourdissements souhaités par Mme Lagarde et M. Baroin  les 60 % restants provenant des entreprises.

Au nombre des efforts en question, certaines niches dans les assurances sur les complémentaires santé et l’assurance vie vont être supprimées ;  la TVA à 5,5 % portant sur la moitié de la note pour les offres alliant télévision, téléphonie et Internet (« triple play ») va disparaître pour être portée à 19, 6%, augmentation qui sera bien évidemment répercutée par les opérateurs sur leurs clients ; le taux de remboursement des médicaments « à service médical modéré » baissera de 35 à 30 % ; le crédit d’impôts sur les intérêts d’emprunts immobiliers sera supprimé ainsi notamment que l’avantage fiscal pour les jeunes mariés.

A ce sujet et pour couper court aux protestations qui se sont élevées face à cette dernière mesure, M. Baroin a tranché avec une sécheresse toute technocratique :  « un acquis fiscal, ce n’est pas un acquis social et ce n’est pas un élément de la politique familiale »…quelle « politique familiale » ?

Pour le reste c’est le flou le plus complet qui règne dans les allées du pouvoir, le gouvernement s’avérant tout bonnement incapable de dresser, poste de dépense par poste de dépense, la liste des économies à réaliser.  Il est vrai que  pressurer une nouvelle fois  le contribuable est une solution de facilité et évite de s’attaquer vraiment à la résorption de notre colossale dette publique…

Des économies, il y a en a pourtant d’évidentes, d’indispensables, de nécessaires à réaliser. Indiquons en  au moins  une : les 30,4 milliards d’euros que coûtent chaque année aux Français  l’immigration, selon les calculs de Jean-Paul Gourevitch… –voir notre article en date du 8 avril- soit  environ 60% du total des impôts sur le revenu  prélevés annuellement à nos compatriotes .

source : gollnisch.com