Francaisdefrance's Blog

03/05/2011

Paris: les clandestins tunisiens ne dormiront pas à la belle étoile…

Et dire que des Français, des vrais, par le sang, dorment dehors, sous des cartons… Inadmissible ! C’en est trop de la préférence non-nationale! Un vent de révolte commence à souffler sur la France…

FDF

.

La mairie de Paris débloque 100 à 200 places d’hôtel pour les immigrés tunisiens !


« Toutefois, nous avons débloqué 100 places d’hôtel depuis 5 jours. Nous en trouverons 20 à 30 de plus dès la nuit du 2 au 3 mai et parallèlement nous cherchons un endroit susceptible de permettre à 80 d’entre eux de trouver refuge. »
Pascale Boistard, adjointe PS au maire de Paris en charge de l’intégration.

Le Monde

Source et vidéo: http://www.fdesouche.com/205380-la-mairie-de-paris-debloque-100-a-200-places-dhotel-pour-les-immigres-tunisiens

28/03/2011

Rome envisage des « rapatriements forcés » de Tunisiens.

Félicitations au ministre italien de l’intérieur!!! Lui au moins, « il en a »…
FDF

.


« Barrez-vous, cassez-vous, retournez donc chez vous » (Claude Barzotti)…


.

Confronté à un afflux toujours croissant d’immigrés clandestins tunisiens, le ministre italien de l’Intérieur Roberto Maroni a menacé Tunis de rapatrier de force les immigrés arrivés ces derniers temps sur l’île de Lampedusa si les autorités tunisiennes ne prenaient pas les mesures nécessaires pour endiguer les départs à partir de leurs côtes.

« La Tunisie avait promis d’agir immédiatement pour arrêter les flux migratoires. S’il n’y a pas un signal concret, nous procéderons aux rapatriements forcés », a déclaré le ministre, membre de la Ligue du Nord.

Selon Rome, les autorités tunisiennes s’étaient engagées à mettre un terme aux départs d’immigrés clandestins à partir des côtes tunisiennes mais rien depuis n’a été concrètement mis en place.

Le gouvernement italien a pour sa part accordé à la Tunisie un financement de 80 millions d’euros destiné à l’aider à lutter contre l’immigration illégale.

Selon les sources italiennes, près de 4000 nouveaux clandestins sont arrivées depuis vendredi sur la petite île de Lampedusa, créant une situation de tension et de chaos sans précédent.

Selon Roberto Maroni, l’Italie « est équipée » pour ces éventuels rapatriements forcés. « Nous les mettons sur les bateaux et nous les ramenons chez eux », a-t-il dit, indiquant que cette procédure est « financée par l’Union européenne (…) et gérée par des organisations internationales ».

[http://fr.novopress.info]