Francaisdefrance's Blog

05/12/2011

« Il n’y a jamais eu d’immigration massive de l’Afrique vers l’Europe »… Bruno Tertrais.

Et ça? Pourtant, ça ne date pas d’aujourd’hui…

.

Encore un bisounours… Proche du Parti Socialiste, évidemment. Il ne doit pas vivre sur terre, je pense.

Ecoutez ses inepties.

FDF

.

http://youtu.be/n6KQuFbVQVM

.

A noter: Bruno Tertrais est membre du Conseil d’orientation de la Fondation Terra Nova, laboratoire d’idées proche du PS.

« Il n’y a jamais eu d’immigration massive de l’Afrique vers l’Europe », estime le politologue Bruno Tertrais, auteur de « L’apocalypse n’est pas pour demain » chez Denoël. (BFM, 18/04/11)

22/10/2011

Suisse: “Stopper l’immigration massive” !


Avec un slogan pareil, ça devrait cartonner chez nos amis Suisse. Selon les résultats de la votation, il y en a qui devront prendre exemple…

FDF

.

La droite nationaliste (UDC) est la grande favorite des législatives du 23 octobre. Son mot d’ordre rassemble : “Stopper l’immigration massive”.

Les populistes “prennent l’ascenseur”. À la veille des législatives de ce 23 octobre, cette expression suisse revient dans tous les journaux. Regroupée au sein de l’Union démocratique du centre (UDC) de Toni Brunner, la droite nationaliste a le vent en poupe. Le dernier sondage de la campagne lui donnait 29,3 % des suffrages, ce qui pourrait faire de l’UDC la première formation politique suisse à franchir la barre mythique des 30 % depuis 1919, date de l’introduction du suffrage proportionnel.

Les autres partis seraient loin derrière : 19,9 % des voix pour les socialistes, devant le Parti libéral-radical (15,2 %), le Parti démocrate-chrétien (14,2 %) et les Verts (9,3 %). Une fois élus, les nouveaux députés devront ensuite désigner, le 14 décembre, les sept membres du Conseil fédéral, l’exécutif suisse. Sous l’influence des populistes, ce nouveau Conseil pourrait modifier en profondeur la politique de la Suisse.

Fondée en 1971, l’UDC a longtemps plafonné autour de 11 % des voix. Son opposition à l’adhésion de la Suisse à l’Espace économique européen, lors du référendum de 1992, marque le début de son ascension, comme le montrent ses résultats électoraux : 15 % en 1995, 22,5 en 1999, 26,7 en 2003, 28,9 en 2007. Depuis ce dernier scrutin, l’UDC a enregistré d’autres succès retentissants.

Le 29 novembre 2009, sa proposition d’interdire la construction de minarets était approuvée par référendum : 57,5 %. Le 28 novembre 2010, les Suisses disaient oui à 52,9 % à l’expulsion de criminels ou de délinquants étrangers, mesure applicable aussi aux fraudeurs aux prestations sociales. Le 28 septembre dernier, les députés votaient une motion intitulée “Bas les masques”, présentée par le député UDC Oskar Freysinger. Elle vise à interdire le port de la burqa dans certains lieux publics et les transports en commun.

Moins audible sur de nouveaux thèmes de campagne – la crise de l’euro et le débat sur le nucléaire – , l’UDC s’est relancée grâce à deux décisions ré centes. En septembre, la Banque nationale décidait d’arrimer le franc suisse à l’euro, pour en finir avec une monnaie trop forte. Puis les députés votaient l’abandon définitif du nucléaire, à partir de 2034. Du coup, le débat s’est reporté sur l’immigration, cheval de bataille des populistes.

Son programme à ce sujet tient en trois points : le refus de toute adhésion à l’Union, le renvoi des criminels étrangers, l’arrêt de l’immigration massive. Ce thème a même remplacé celui de la réduction des impôts. « Nous avons le sentiment que ce qui préoccupe le plus les gens en ce moment, c’est l’immigration », analyse l’élu UDC Christoph Mörgeli. Ce 17 octobre, le parti annonçait avoir réuni assez de signatures pour organiser un référendum “contre l’immigration de masse”.

Il est vrai que c’est le pays européen qui compte la plus forte proportion d’étrangers sur son sol : 1,7 million de personnes, 22 % de la population. Ce ratio ne cesse de croître. Les statistiques récentes publiées par l’Office fédéral des migrations montrent que la population étrangère a encore augmenté de 2,9 % en un an. Les nouveaux immigrés proviennent majoritairement du Kosovo et des États de l’Union européenne.

Même l’“immigration qualifiée” suscite de nouveaux problèmes

L’UDC attribue ce phénomène aux accords européens de libre circulation, notamment ceux de Schengen entrés en vigueur en Suisse en 2008. Dans le Tessin, la Ligue des Tessinois, victorieuse des élections cantonales du 10 avril (30 % des voix), les rejette. Elle réclame « la construction d’un mur entre la Suisse et l’Italie » pour bloquer les 13 000 travailleurs transfrontaliers.

« Plus il y a de gens en Suisse et plus l’État a besoin d’infirmières ou d’enseignants, relève Toni Brunner, le chef de l’UDC. Dit de façon un peu caricaturale, les immigrés viennent en Suisse s’occuper d’autres immigrés. » La proportion de diplômés universitaires parmi les étrangers, passée de 21 à 56 % en quinze ans, est aussi une source d’inquiétude, comme le constate le journal le Temps : « Cette immigration qualifiée apporte de nouveaux problèmes : compétition accrue pour l’espace et le logement, flambée des prix de l’immobilier, engorgement des infrastructures… »

Michel Arnaud


Source: http://www.valeursactuelles.com/

09/10/2011

Nous sommes en danger. Arrêtons l’immigration !

Nous sommes en danger de perdre notre identité nationale. Nous sommes en danger de perdre nos racines judéo-chrétiennes. Nous sommes en danger de devenir de plus en plus pauvres. J’en passe et des meilleures. Et la source de ces dangers, c’est l’immigration; sous toutes ses formes. Alors, pensons à nos enfants; à nos petits enfants… Luttons pour eux!

FDF

.

Nous voulons un référendum sur l’immigration !

Monsieur le Président,

L’immigration massive que nous connaissons est un danger majeur pour notre pays :

– Elle est d’abord un danger pour notre identité nationale. Des millions de personnes sont arrivées en quelques décennies chez nous sans partager notre culture, nos valeurs, nos coutumes. Et souvent même sans avoir la plus petite envie de les adopter et de s’intégrer.

– Elle est aussi un danger financier, notamment pour notre système de protection sociale, déjà en faillite, et pourtant véritable pompe aspirante de l’immigration légale et clandestine.

– Elle est encore un danger pour la sécurité, puisque bon nombre d’immigrés non intégrés s’attaquent à leurs voisins.

– Elle est enfin une menace pour les immigrés parfaitement intégrés et qui risquent un fâcheux amalgame.

Nous vous demandons donc instamment d’organiser au plus vite un référendum sur l’immigration, avec trois questions :

1) Faut-il revenir au droit du sang, c’est-à-dire réserver l’obtention de la nationalité aux enfants des Français et dans des cas exceptionnels aux étrangers méritants qui ont prouvé leur attachement à la France ?

2) Faut-il réserver l’aide sociale aux Français ?

3) Faut-il supprimer le regroupement familial en France ?

Vous avez tenu à maintes reprises le langage de la fermeté et nous vous en remercions. Mais la situation devient chaque jour plus préoccupante. Les trois réformes indiquées par ces questions permettraient de stopper réellement l’immigration et donc de s’attacher sérieusement à l’intégration des immigrés déjà présents sur notre sol. Et elles ne coûteraient rien ; au contraire, elles permettraient de substantielles économies.

Je compte sur votre détermination à défendre la France et les Français pour préparer au plus vite cet indispensable référendum.

Pour participer, c’est ici: http://stop-immigration.fr/

13/08/2011

Petite mise au point…

Je fais suivre. Faites de même. 

FDF

.

Un communiqué du Mrap, tombé juste après nos Assises sur l’Islamisation, nous apprend que le Mrap étudierait la possibilité de poursuites pénales contre ma personne et celle de l’écrivain Renaud Camus.

Assises anti-islam : le MRAP avait raison de demander leur interdiction…

Si je réagis assez tard à leur divin et sacré communiqué, c’est pour plusieurs raisons. La première est hygiénique : leur communiqué ne m’a jamais empêché de dormir (et pourtant j’ai quelques problèmes d’insomnie, typiques des intellectuels).

La seconde est morale : il ne faut s’attendre de ma part à aucune excuse devant qui que ce soit ; la résistance patriotique française est faite par des gens qui n’éprouvent ni regrets ni remords ni repentance pour ce qu’ils font et disent, qui sont fiers, qui ont l’orgueil légitime de ce qu’ils font et disent, et j’informe Mouloud Aounit que la résistance contemporaine – dans sa totalité – est faite par des gens bâtis sur ce modèle. Il aura fort à faire pour avoir nos peaux, d’autant plus que nos idées ont définitivement gagné la bataille de l’opinion.

La troisième raison est festive : je suis parti en vacances dans le Midi en famille, j’ai réveillonné à qui mieux mieux pour entretenir et dépasser mes 88 kilos (encore trop chétifs à mon goût), je n’avais pas d’ordinateur sur mon lieu de vacances, j’ai siphonné du rouge et mangé du porc à enveux-tu-en-voilà, j’ai pratiqué entre les deux réveillons de lourds travaux de maçonnerie qui prennent du temps et de la force, et je n’aime point gâcher les fêtes par le travail intellectuel, dont je sais m’abstraire de temps en temps.

Par ailleurs, quelques commentaires internet ont vu en moi une émanation du complot judéomachin-chose (1). D’autres, plus banalement, me présentent comme un fasciste ou un néo-nazi, lié à des intervenants qui seraient eux-mêmes antisémites (2). J’informe ces désinformateurs zélés que je suis un gaulois banal, un 100 % « souchien » (sous-chien ?), issu d’une famille de la classe moyenne, mi-soixante-huitarde mi-catholico-négligente, et que la seule éducation religieuse que j’ai reçue fut d’assister à quelques messes, à Noël, pour des mariages et parfois pour des enterrements.

Je précise à l’intention de la vraie extrême-droite (qui a vilipendé nos Assises au moins autant que l’extrême-gauche) – vraie extrême-droite dont les deux caractéristiques sont l’antisémitisme et la violence contre le mouvement ouvrier – que je ne suis ni antisémite ni violent contre le mouvement ouvrier. On me reproche d’avoir donné une conférence chez M. Serge Ayoub, or je ne sache pas que Serge Ayoub fût un idéologue judéophobe ou anti-ouvriériste.

Sinon, j’ai beaucoup de sympathie pour le discours de Marine Le Pen, qui me paraît mille fois plus gaullo-communiste que toutes les billevesées sordides des pseudo-gaullistes, pseudo-communistes et pseudo-marxistes de France et de Navarre. Mes amis me reprochent parfois d’avoir voté Ségolène Royal aux dernières élections ; c’est la seule erreur que je me reconnaisse. Mais, en ce moment, j’incline beaucoup au vote national-populaire incarnée par Marine le Pen, et, sauf glissement idéologique de Mlle Le Pen vers un discours moins social, ma voix lui est assez fortement acquise. Au pire, ce serait l’abstention. Mais la gauche d’aujourd’hui, jamais ! La gauche d’aujourd’hui, c’est l’antithèse absolue du marxisme.

D’aucuns, enfin, me reprochent ce pseudonyme de Philarcheïn que j’ai adopté, non par lâcheté (et ma main dans la gueule !?), mais par souci de neutralité professionnelle. Philarcheïn, contrairement à ce qu’affirment les pseudo-savants gauchistes (3), ne signifie pas fondamentalement « amoureux du pouvoir ». L’archè des Grecs, c’est la forme originelle, le commencement, le début, les principes. Philarcheïn, c’est plutôt celui qui cherche un retour aux vrais fondamentaux de la République, tracés tant dans la République de Platon (même si ce titre est une déformation latine postérieure au texte grec), où la stratégie militaire, la défense de la Cité-État, occupe une très grande place, que dans la magistrale analyse du genevois francophone Jean-Jacques Rousseau, qui place l’intérêt général au dessus de tout, et au-dessus de la religion elle-même (je parle du vrai Rousseau, dont la philosophie est un patriotisme républicain sans concession, et non pas de l’immonde caricature angélo-pédagogiste qu’en ont fait les idéologues des « sciences » de l’éducation).

Concernant le dossier de la pauvreté de posture et d’imposture : coup social considérable de l’immigration, réduction en dhimmitude des populations non-musulmanes, pénétration de l’islam dans les entreprises, scandale de l’Aide Médicalisée d’État, sans-papiers qui alignent des mois de grève sans vraiment mourir de faim (4), zones rurales désertifiées plus pauvres que les quartiers dits « populaires », dégradations volontaires des territoires pour accentuer l’impression de désolation, collusion entre les racailles et certaines institutions, laxisme judiciaire envers les caïds présentés comme des victimes innocentes et in-nocentes, pénalisation scélérate de la légitime défense, etc. etc., je ne prends même pas la peine de répondre de ces propos. J’ai dit exactement la même chose que tous les intervenants des Assises, que tous les chercheurs qui ont consacré des heures de travail à étudier l’immigration, l’islamisation et l’ultra-violence, trois dossiers qui, sans être entièrement superposables, ont des liens évidents, et sur lesquels un journal tel que Riposte Laïque (mais aussi une quantité considérable d’autres sites de réinformation) a publié une énorme littérature scientifique et militante. Je renvoie les inquisiteurs du Mrap aux publications de Bat Ye’Or, d’Anne-Marie Delcambre, de Jean-Paul Gourevitch, de Xavier Raufer, de Carl Pincemin, d’Alain Rubin, et, bien entendu, de notre adorable présidente Christine Tasin (et pardon à tous les vrais penseurs et militants que j’oublie dans cette énumération). La seule chose que je précise est que la véritable pauvreté ne doit pas être entendue dans un sens purement matériel ; la pauvreté, c’est aussi celle de l’inégalité scandaleuse de traitement face aux institutions. Des gens comme Marie-Neige Sardin ou René Galinier ont été face à la justice et/ou les forces de l’ordre infiniment plus pauvres que leurs agresseurs. Va-t-on nier cette évidence ?

Pour terminer ce communiqué, je tiens à faire connaître que nous autres aussi, à Résistance Républicaine, en partenariat avec notre avocat, nous envisageons des poursuites pour diffamation et/ou dénonciation calomnieuse et/ou dénonciation de délit imaginaire. Un site du Mrap des Landes, non content de me présenter comme un militant d’extrême-droite déguisé en marxiste, un rougebrun en somme, me reproche d’utiliser mes deux heures de décharge syndicales hebdomadaires pour « introduire le racisme dans les organisations syndicales » et déplore qu’on puisse me conserver devant des élèves, insinuant que je ferais aussi du racisme dans mon enseignement (5).

À cela, je réponds :

1) Lorsqu’on a une décharge de 2 heures, par définition, c’est deux heures d’enseignement en moins, compensé par quatre heures de syndicalisme ; je n’apprécie guère qu’on m’accuse implicitement d’être payé à rien foutre !

2) Si le commentaire suivi de la République de Platon, de la Lettre à Ménécée d’Épicure, des Méditations Métaphysiques de Descartes, du Contrat Social de Rousseau, si l’exposé de la philosophie pratique de Kant, de la captation de la plus-value selon Marx, de la théorie de l’inconscient chez Freud, ou encore la logique d’Aristote, l’histoire de l’astronomie, l’épistémologie des sciences formelles ou des sciences de la matière, si tout cela est du racisme, alors c’est moi qui part en procès… en tant qu’accusateur !

3) Le syndicalisme a vocation à défendre les salariés ; or, à moins de démontrer que l’immigration massive (légale et illégale), l’islamisation (et son corrélatif, la dhimmitude), l’ultra-violence (érigée en système d’occupation des quartiers par la terreur), soient des phénomènes sociaux de nature à améliorer le sort des travailleurs, je ne vois pas en quoi on pourrait reprocher au syndicaliste que je suis de partir en guerre contre tous ces phénomènes. A noter que les maux sociaux que je décris ci-dessus ne constituent en rien une « race ». A bon entendeur, salut ! Et meilleurs voeux aux philosophes du Mrap.

Jacques Philarcheïn

05/08/2011

Au MRAP: arrêtez d’emmerder le monde !!!

Au MRAP, c’est tout ce que vous savez faire: porter plainte pour « incitation à la haine raciale »… C’est facile et ça peut rapporter gros. En outre et je me répète, depuis quand les musulmans sont ils une race? Depuis quand l’islam est il une race? A mes yeux, c’est une idéologie, c’est tout. Vous vous dites pour l’amitié entre les peuples? Encore une belle preuve.

Et vos attaques concernent le plus souvent des membres, partisans, personnes en vue ou pas du Front National.  Etonnant, non? Cette fois-ci c’est Jacques Coutela qui passe à la trappe. Ca vous rapporte quoi? Le fric que Jacques devra vous verser? Vous n’avez pas assez des subventions que l’on vous octroie? Sur ce sujet je pense que l’on va approfondir la chose. Il faut que les Français vous connaissent un peu mieux…

Il faut savoir balayer devant sa porte, parfois… La preuve:


Ce n’est pas de l’incitation à la haine, de la « vraie », ça, des fois ???

FDF

.

Un membre du Front national, candidat du parti aux cantonales de mars dans l’Yonne, a été suspendu par le mouvement d’extrême droite pour avoir fait l’apologie du suspect des attaques d’Oslo, a annoncé mardi 26 juillet la direction du parti. Sur son blog baptisé « la valise ou le cercueil« , le militant frontiste avait publié un texte retiré depuis et présentant Anders Behring Breivik comme un « résistant », « une icône », « le premier défenseur de l’Occident », ou encore un « Charles Martel 2 ».

« La raison de l’action terroriste du nationaliste norvégien : combattre l’invasion musulmane, voilà ce que l’on vous cache », disait le billet, signé Jacques Coutela. « Je n’ai pas écrit ces propos. Je les ai trouvés sur Internet et publiés sur mon blog, pour informer », a réagi l’ancien candidat du FN, après avoir appris qu’il était visé par une plainte pour « incitation à la haine raciale » déposée par le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP). « Je ne cautionne pas le terrorisme, d’où qu’il vienne, même s’il vient de mes idées », a-t-il ajouté.

BREIVIK, UN « VISIONNAIRE »

Mardi, dans un nouveau post, Jacques Coutela a précisé que M. Breivik n’était pas « une icône, mais simplement un visionnaire face à la montée de l’islamisation de l’Europe ». Accompagnant son propos de jugements islamophobes, il se dit « certain qu’un soulèvement de la population européenne face à cette immigration massive est imminent ».

Autre fausse note : les messages Twitter de Laurent Ozon, conseiller politique de Marine Le Pen. Selon ses tweets privés, révélés par l’AFP, Laurent Ozon a écrit : « Expliquer le drame d’Oslo : explosion de l’immigration : [multipliée par six] entre 1970 et 2009. » « Je prétends que cet acte, qui est un acte odieux, doit être analysé dans le contexte norvégien actuel », a-t-il expliqué à l’AFP. Pour Marine Le Pen, qui n’envisage pas de sanctions, « Laurent Ozon fait fausse route ».

Le Front national a officiellement condamné les attaques, qui ont fait soixante-seize morts, en Norvège vendredi. La présidente du FN a même menacé dans un communiqué de porter plainte contre quiconque établirait un lien entre les thèses qu’elle défend et le passage à l’acte d’Anders Behring Breivik, qu’elle tient pour un « déséquilibré solitaire ».

« La duplicité de Marine Le Pen ne trompe personne ! rétorque le MRAP. Alors qu’elle pousse des cris d’orfraie contre le MRAP (…), elle adoube des candidats FN racistes qui assurent la promotion de Anders Behring Breivik. »

Source: http://www.lemonde.fr/

A lire: Le MRAP tente de se faire de la publicité sur le dos de la terrible tragédie en Norvège, cela est tout á fait inacceptable. De plus le MRAP ainsi que ces autres associations anti-racistes ne font qu’attiser le racisme anti-francais de plus en plus répandu en France. L’expression « Sale Cé-fran » étant devenu une insulte courante dans les cours de récrés. Ces associations participent au climat délétère qui règne dans notre pays. Les francais ne doivent plus soutenir malgré eux ces associations qui leur plante un couteau dans le dos, cherchant á détruire l’identité francaise, á faire passer tout les francais s’interrogeant sur les effets de multi-culturalisme ou l’immigration de masse pour de dangereux nazis. Ce terrorisme intellectuel doit cesser ( voir le procès Zemmour ayant relaté un fait sociologique objéctif ), Merci de soutenir La France en signant cette pétition et en la diffusant au maximum autour de vous. Votre engagement est primordiale pour le succès de cette pétition.

Pour agir: http://www.petitionenligne.fr/petition/stop-aux-subventions-de-contribuables-au-mrap/1502

28/06/2011

Piqûre de rappel: nous voulons un référendum sur l’immigration !

Relance: une pétition de Stop Immigration à destination de Nicolas Sarközy. Je relaie, bien entendu…
FDF

.

Monsieur le Président,

L’immigration massive que nous connaissons est un danger majeur pour notre pays :

– Elle est d’abord un danger pour notre identité nationale. Des millions de personnes sont arrivées en quelques décennies chez nous sans partager notre culture, nos valeurs, nos coutumes. Et souvent même sans avoir la plus petite envie de les adopter et de s’intégrer.

– Elle est aussi un danger financier, notamment pour notre système de protection sociale, déjà en faillite, et pourtant véritable pompe aspirante de l’immigration légale et clandestine.

– Elle est encore un danger pour la sécurité, puisque bon nombre d’immigrés non intégrés s’attaquent à leurs voisins.

– Elle est enfin une menace pour les immigrés parfaitement intégrés et qui risquent un fâcheux amalgame.

Nous vous demandons donc instamment d’organiser au plus vite un référendum sur l’immigration, avec trois questions :

1) Faut-il revenir au droit du sang, c’est-à-dire réserver l’obtention de la nationalité aux enfants des Français et dans des cas exceptionnels aux étrangers méritants qui ont prouvé leur attachement à la France ?

2) Faut-il réserver l’aide sociale aux Français ?

3) Faut-il supprimer le regroupement familial en France ?

Vous avez tenu à maintes reprises le langage de la fermeté et nous vous en remercions. Mais la situation devient chaque jour plus préoccupante. Les trois réformes indiquées par ces questions permettraient de stopper réellement l’immigration et donc de s’attacher sérieusement à l’intégration des immigrés déjà présents sur notre sol. Et elles ne coûteraient rien ; au contraire, elles permettraient de substantielles économies.

Je compte sur votre détermination à défendre la France et les Français pour préparer au plus vite cet indispensable référendum.

Pour signer: http://stop-immigration.fr/?p=4