Francaisdefrance's Blog

06/03/2012

Evidences…

Il est interdit d’en parler; alors, faisons circuler…

FDF

.

Fichier_N

Merci à Roland…

François Hollande, la gauche et l’extrême gauche mettent notre nationalité en danger.

Seconde passe… Pour les clicks et accès, c’est ici: http://www.nationalite-citoyennete-identite.com/assises-la-france-en-danger/

FDF

.


 
Acceptez-vous de les laisser faire sans réagir ?

Une lettre de Catherine Blein, présidente de l’association Citoyenneté, Nationalité, Identité


 

Chères et chers compatriotes,

Quand en octobre dernier j’ai entendu à la télévision un hiérarque socialiste expliquer qu’une des premières mesures que le Sénat passé à gauche allait voter était l’octroi du droit de vote aux étrangers, mon sang n’a fait qu’un tour. J’en suis certaine, vous avez réagi comme moi.

Pourquoi les socialistes veulent-ils donner le droit de vote aux étrangers ?
Pour assurer à long terme la main-mise de la gauche et de l’extrême-gauche, la patronne du PS applique à la lettre le précepte du stalinien Bertold Brecht : « Si le peuple ne vous convient pas, changez le peuple ». Comment comptent-ils s’y prendre ? En octroyant le droit de vote aux étrangers, première étape avant une régularisation massive des clandestins, prélude à des naturalisations à la va-vite. Est-ce vraiment ce que vous voulez ?
Si nous ne faisons rien, cette machination politicienne misérable condamne la France à disparaître dans les vingt à trente ans. Si cette catastrophe se produit, soyez-en sûrs, les socialistes ne verseront pas une larme. Au contraire. Martine Aubry fait déjà l’éloge de la « nation métissée ».

 

La France c’est une réalité, pas des papiers
Vous et moi sommes d’accord. Non, la France ce n’est pas « un idéal auquel on adhère » comme le disait Jacques Delors. La France est un vrai peuple, réunissant des êtres de chair et de sang, partageant une synthèse entre la culture antique et le catholicisme.
Sur ce terreau, une histoire riche a fait de nous ce que nous sommes. La France est l’héritage accumulé par des générations de Français, pas un jouet entre les mains de la gauche.
Non, M. Hollande. Je ne veux pas changer d’identité, de civilisation. Je veux être une Française et une Européenne comme l’ont été mes parents avant moi. Et je veux surtout que mes enfants et mes petits-enfants soient des Français comme moi.

 Inscrivez vous aux assises
« La France en danger »
 

Une pétition qui a permis à notre voix de Français ordinaires de se faire entendre

Révoltée par cette obsession de dégrader cette France que vous et moi avons reçue en héritage de nos parents, j’ai mis en ligne une pétition pour protester contre ce projet suicidaire d’accorder le droit de vote aux étrangers non européens.
Nos concitoyens ont été nombreux à répondre positivement à mon message. Des personnes comme vous et moi, ont créé des comités pour agir localement. Très rapidement, en Normandie, en Ile-de-France, en Provence, à Nice, à Angers, en Bretagne… Bref, un peu partout en France, les énergies se sont mobilisées pour conjurer la menace.

La création de l’association Nationalité, Citoyenneté, Identité
Pour monter en puissance et grâce aux conseils et à l’aide pratique de pétitionnaires, nous avons déposé les statuts de l’association « Nationalité, Citoyenneté, Identité » (NCI). Cette structure nous permet de poursuivre et de développer l’élan auquel tant de Français ont contribué voici quelques semaines en signant notre pétition. Nous nous ferons entendre afin d’interdire à la gauche et à la droite de brader notre citoyenneté. Ces réponses des Français sont un encouragement à poursuivre nos actions. Après avoir beaucoup réfléchi, il nous semble vital d’obliger les présidentiables de droite à apporter des réponses nettes à la question de la nationalité qui met en jeu notre avenir. Comment alors interpeller ces candidats et les forcer à prendre position contre les lubies de la gauche ? Les conseils de professionnels de la communication, de journalistes connus qui nous appuient discrètement, nous ont convaincus qu’il fallait programmer un « Grenelle de la nationalité ».

Signez la pétition contre le droit de vote aux étrangers: (http://www.nationalite-citoyennete-identite.com/assises-la-france-en-danger/)
 

Avec votre aide : nous allons infléchir le cours des présidentielles
Pour réussir, nous avons organisé des assises nationales : « la France en danger » qui vont avoir lieu le samedi 10 mars à Paris. Depuis, c’est la course contre la montre. Des bénévoles ont passé Paris et sa région au peigne fin pour dénicher une salle en mesure d’accueillir mille personnes en toute sécurité. De mon côté, je me suis attelée à la recherche des hommes et des femmes acceptant de parler de la réalité du fait national et de l’importance vitale de sa préservation. Toutefois, ce grand rendez-vous qui concrétise les espérances de millions de Français ne peut réussir sans votre aide, nous devons être les plus nombreux possible à l’Espace Charenton pour que les candidats, les médias et tous les Français entendent nos propositions pour sauver notre citoyenneté et notre identité.

 Inscrivez vous aux assises « La France en danger »
 

Aujourd’hui, je vous demande de nous donner le coup de pouce qui va nous permettre de transformer l’essai en vous inscrivant aux assisses et en signant notre pétition.

Pour vous inscrire, cliquez ici:( http://www.nationalite-citoyennete-identite.com/assises-la-france-en-danger/)
Deux gestes simples grâce auxquels nous serons en mesure de mettre les candidats se réclamant des valeurs de la France au pied du mur afin que celui qui sera élu dans quelques semaines tienne les promesses qu’il aura faites aux Français. D’avance, merci !
 
Catherine Blein
Présidente de l’association Citoyenneté, Nationalité, Identité
BP 10432
22200 Guingamp
06-40-57-03-31
nationalite.nci@gmail.com

N.B. : pour marquer l’événement, nous avons produit un livre exceptionnel qui réunit des textes de chacun des orateurs présents.
Pour toute contribution d’un montant supérieur à 30 euros, nous serons heureux de vous adresser à titre de remerciement cet ouvrage de collection qui marque un grand moment de la renaissance française face aux dangers qui nous guettent.
Cette fois, avec votre don le plus généreux, c’est vous qui changez l’histoire de notre pays.
L’avenir s’écrira avec nous.
Pour nous aider financièrement et recevoir votre livre événement, cliquez ici: http://www.nationalite-citoyennete-identite.com/assises-la-france-en-danger/

04/03/2012

Dimanche « spécial SOS Francophobie » !

Bonjour à toutes et à tous.

.

Je suis en pause, comme tous les dimanches mais ce n’est pas une raison pour que vous restiez sans informations comme celles que vous trouvez habituellement ici…

Alors, en attendant que je repose délicatement mes doigts sur mon clavier en fin d’après-midi pour bosser un peu, je vous suggère de visiter un site dont je suis……………… on va dire « actionnaire », mais pas au niveau financier…

C’est le site d’une association qui me tient à coeur. Je veux parler de SOS Francophobie. Le nom parle de lui même. Et vous allez y trouver une foultitude de choses à visiter.

C’est par ici que ça se passe: http://www.sos-francophobie.fr/index.html

.

Bonne visite, bonne journée et à tout à l’heure…

Bon; vu l’heure, je vais me recoucher…

FDF

02/03/2012

Renforcement de la peine d’interdiction du territoire et répression des délinquants réitérants.

Merci, monsieur le député. Ca, c’est du bon sens…

FDF

.

Séance publique…

La vidéo sur http://www.jacques-myard.org/
Assemblée nationale
XIIIe législature
Session ordinaire de 2009-2010

Compte rendu intégral

Séance du 1er mars 2012

Renforcement de la peine d’interdiction du territoire et répression des délinquants réitérants

M. Jacques Myard: Je salue cette proposition de loi de bon sens, qui réhabilite la peine complémentaire pour des délinquants étrangers présents sur le territoire français depuis moins de trois ans et qui encourent une peine de trois ans d’emprisonnement.

Cette proposition a une double utilité.

Tout d’abord, il est tout à fait logique, cohérent et responsable de demander à des délinquants étrangers qui commettent un certain nombre de délits de quitter notre territoire. C’est conforme au droit international général, c’est conforme à la pratique de tous les États, et je ne vois pas pourquoi ce serait frappé d’indignité en France.

Au-delà de sa réalité pour ainsi dire technique, que vient de rappeler, fort bien, le rapporteur Jean-Paul Garraud, je suis convaincu que cette proposition de loi est un outil de paix civile. Ne pas expulser les délinquants étrangers, c’est faire monter la colère de nos compatriotes, qui ne supportent plus, j’y insiste, que des délinquants étrangers puissent rester quasiment ad vitam æternam sur notre sol, alors qu’ils sont soit récidivistes soit réitérants d’un certain nombre de délits.

En votant cette proposition de loi, nous votons avec raison contre la xénophobie et la montée de l’extrémisme. Celles et ceux qui prétendent le contraire, celles et ceux qui brocardent à l’envi cette droite populaire que nous représentons avec force, car nous sommes des gens responsables, devraient y regarder à deux fois car ils font le lit de l’extrémisme et de la xénophobie.

C’est sans doute ce qui les arrange, c’est sans doute leur fond de commerce, qui leur permet de prospérer et de livrer les autres à la vindicte pour cacher leurs propres turpitudes et leur irresponsabilité.

Il est donc clair que nous devons voter cette proposition de loi.

Je reviens, pour terminer, sur un point qui a été évoqué par notre collègue socialiste en des termes presque illogiques. Pourquoi ? Il reste Schengen. Il reste un traité qui, pour 90 %, était bon, et qui, pour 10 %, est totalement romantique et illusoire. Je suis intimement convaincu qu’il va falloir reprendre ce traité et que notre responsabilité est de le demander rapidement au niveau bruxellois. (Applaudissements sur plusieurs bancs du groupe UMP.)

Source: mail de jacques-myard

Tous à Paris pour défendre notre citoyenneté et notre identité le 10 mars prochain !

Nous n’allons pas manquer ça… Faites circuler; merci.

FDF

.

Association Nationalité Citoyenneté Identité – BP 10432 – 22200 Guingamp
06-40-57-03-31 – nationalite.nci@gmail.com
Communiqué de presse du 21 février 2012

Le samedi 10 mars, à l’espace Charenton, à Paris, se tiendront nos assises sur le thème de la nationalité, de la citoyenneté et de l’identité. La salle, située 327 rue de Charenton (station de métro Charenton) à Paris, sera ouverte au public et à la presse à partir de 9h et jusqu’à 19h.

Il sera tout d’abord question, lors de ces assises, de revenir sur l’évolution des notions de citoyenneté et de nationalité depuis l’Antiquité en France et en Europe et de facto de souligner la dangerosité du droit de vote des étrangers tout comme son incompatibilité avec notre histoire et nos traditions.

En deuxième partie, la question du « grand remplacement » de population qui se passe actuellement en Europe et en France sera abordée. De la nécessaire refonte du code de la nationalité françase à la construction d’une souveraineté européenne, toutes les solutions pour relever la tête des européens seront abordées.

Pour débattre de ces questions, nous avons réuni un plateau regroupant une vingtaine de personnalités de renom dont des personnalités internationales :
– Omar Ba (écrivain)
– Yvan Blot (Démocratie directe)
– Jean-Paul Gourevitch (sociologue)
– Fabrice Robert (Bloc Identitaire)  
– Javier Portella (El Manifiesto)
– Jared Taylor (American Renaissance)
– Filip Dewinter (Vlaams Belang)
– Pierre Cassen (Riposte Laïque)
– Yves Laulan (démographe)
– Marc Rousset (écrivain)
– Philippe Conrad (historien)
– Henry de Lesquen (Club de l’Horloge)
– Jean-Yves Le Gallou (Fondation Polémia)
– Guillaume Thieulloy (Les 4 Vérités)
– Jean-Paul Bourre (journaliste)
– Jean Raspail (écrivain)
– Guy Rachet (écrivain)
– Gérard Dussouy (professeur d’Université)
 
La journée sera présidée par Catherine Blein, présidente de l’association NCI (nationalité, citoyenneté, identité) et ancienne porte-parole du comité contre le droit de vote des étrangers, dont des représentants régionaux seront également présents.

Inscrivez-vous en ligne en cliquant ici: http://www.nationalite-citoyennete-identite.com/assises-la-france-en-danger/


Informations
Prix d’entrée : 10 € (billetterie ouverte de 9h à 18h)
Espace Charenton – 327 rue de Charenton – 75012 Paris
Métro : Porte de Charenton (ligne 8, Balard-Créteil)
Stands, dédicaces, restauration et buvette sur place
Contact : nationalite.nci@gmail.com
Site internet :

http://www.nationalite-citoyennete-identite.com/assises-la-france-en-danger/

Suivez-nous sur Facebook : http://fr-fr.facebook.com/pages/La-France-en-danger/250091775063932
Les journalistes souhaitant couvrir l’événement doivent obligatoirement demander une accréditation presse à nationalite.nci@gmail.com

Accès
Métro :  ligne 8 direction Balard/Creteil   Station « Porte de Charenton » sortie Espace Charenton (à 180 m) ou ligne 6 direction Nation/Charles de Gaulle -Etoile, station « Dugommier » (à 10 mn à pied de L’Espace Charenton)
Bus : PC 2 et Bus 111, arrêt « Porte de Charenton » (à 250 m de l’Espace ) ou  Bus 87, arrêt « Les Jardiniers  » (à 50 m.)
Voiture :  périphérique extérieur, sortie « Porte de Charenton  » (à 2mn)  ou périphérique intérieur, sortie » Porte Dorée  » (à 3mn) ou autoroute A4, sortie « Bercy » (à 3 mn)
Parkings : 57 boulevard Poniatowski (à 250m) ou Place Lachambaudie (à 600 m)
Gares : Gare de Lyon, Gare de Bercy et Gare d’Austerlitz à proximité
depuis Gare de Lyon, prendre le Bus 87 (10 mn trajet pour arrêt Les Jardiniers)
depuis Gare Montparnasse, prendre metro Direction « Nation », descendre à station « Dugommier » (15 mn trajet puis 5mn à pied)

Signez la pétition contre le droit de vote des étrangers en cliquant ici: http://www.france-petitions.com/petition/114/contre-le-droit-de-vote-des-etrangers-defendons-notre-identite-defendons-notre-nationalite

01/03/2012

Boutiques pillées…

Et voilà les Roumains qui veulent ôter le pain de la bouche à nos « jeunes » délinquants…

Ils commencent tous à nous pomper grave, avec tous ces pillages… Qu’ils aillent piller chez eux!

Ah? Il n’y a plus rien à piller ? Pas notre problème !

FDF

.

Une partie du butin retrouvé par les enquêteurs/ .Photo DR.

Quatre Roumains ont été arrêtés par les policiers et condamnés hier pour des séries de vols à l’étalage dans plusieurs grands centres commerciaux toulousains.

Munis d’un simple sac, quatre ressortissants roumains ont écumé plusieurs centres commerciaux de la périphérie toulousaine durant le mois de février. En un tour de main, ces pros de la fauche, âgé de 19 à 34 ans, ont rempli leur cabas de vêtements en tout genre, chaussures, ordinateurs, avant de stocker le butin dans leur chambre d’hôtel, à Montaudran. Après deux jours de surveillance discrète entre le 20 et le 22 février, les policiers de la brigade des affaires financières de la sûreté départementale ont mis fin aux raids de cette équipe, trois hommes et une femme.

Le 20 février, une commerçante de la galerie marchande Leclerc-Blagnac, met en fuite un groupe d’individus qui tentent de voler des vêtements de marque sur des cintres. La vendeuse donne l’alerte et les policiers montent un dispositif de surveillance. Discrètement, les enquêteurs observent d’étranges allers et venus entre les boutiques des centres commerciaux et leur voiture, une Opel Astra, garée sur les parkings. Lors des investigations, il apparaît en outre que ce petit groupe est repéré à Auchan-Gramont, au Leclerc de Roques-sur-Garonne et dans plusieurs autres centres commerciaux. Le 22 février vers 19 heures, les enquêteurs interpellent les quatre suspects à proximité du Carrefour de Portet-sur-Garonne. Lors des perquisitions dans leur chambre d’hôtel, les policiers découvrent une véritable caverne d’Ali Baba : des valises pleines de prêt-à-porter de marque, maroquinerie, matériel informatique… Une marchandise estimée à plusieurs milliers d’euros et destinée à la revente. Les enquêteurs ont également mis la main sur une mini disqueuse électrique utilisée pour couper les antivols. « Ils étaient bien préparés et agissaient vite pour ne pas se faire repérer », confie un policier. Du vol à l’étalage à grande échelle réalisé à l’aide d’un sac spécialement conçu pour passer entre les mailles des portiques de sécurité.


4 et 6 mois de prison ferme

Les quatre personnes, trois hommes et une femme, tous d’origine Roumaine, ont comparu, hier, devant le tribunal correctionnel pour différents vols commis au cours du mois de février. Parmi eux, un frère et une sœur. Pour le procureur, il s’agit de « vols répétitifs, organisés et à but lucratif ». Il a requis entre un et deux ans de prison ferme.

Les explications de l’avocat de la défense, Me Yan Frisch, ont convaincu le tribunal qui les a finalement condamnés à 4 et 6 mois de prison ferme. Ils sont tous partis en détention. Le tribunal a également prononcé la confiscation de la voiture.

Source: http://www.ladepeche.fr/

28/02/2012

Fraude aux aides sociales: encore de la discrimination…

Mais pourquoi s’en prendre systématiquement aux étrangers? Pourquoi?

Parce que les Français profitent beaucoup moins du système vu que la plus part d’entre eux n’ont droit à RIEN…

C’est ça, le malheur d’être Français, en France…
FDF

.

Dessin de Grémi

.

Incarcéré car suspecté de fraudes aux aides sociales
La femme, mère de sept enfants, perçoit 2.500 € par mois d’allocations en tous genres.

Officiellement pas domiciliées ensemble mais en réalité vivant tous les deux sous le même toit à Joué-lès-Tours, deux personnes ont été présentées hier au tribunal en comparution immédiate, pour être jugées pour fraude aux prestations sociales de la Caf.

Tous deux nés en ex-Yougoslavie, demandeurs d’asile, ils touchent séparément de nombreuses aides.

La femme, mère de sept enfants, perçoit 2.500 € par mois d’allocations en tous genres.

Quant à l’homme, il touche le RSA. La Caf, qui se porte partie civile, estime la fraude à 14.590 € à son préjudice entre 2009 et 2012. Elle estime aussi avoir versé des aides non dues (aide personnelle au logement, allocation de soutien familial).

Un appartement déjà loué à l’Opac, aurait aussi été sous-loué.

Les enquêteurs se sont également penchés sur des falsifications de documents de cession de véhicules, en l’occurrence pour une Porsche et une Mercedes. La défense des prévenus a demandé à la justice un délai pour préparer leur défense. Le tribunal a statué sur la question de la détention provisoire. Le parquet l’a demandée pour l’homme de 37 ans, au motif que des biens d’origine suspecte ont été trouvés au domicile familial. « Le train de vie est sans commune mesure avec les ressources, par ailleurs obtenues illégalement », estime le procureur. Quant à la femme, elle a été placée sous contrôle judiciaire et devra pointer chaque jour au commissariat de Tours. Cette affaire sera jugée sur le fond mercredi 7 mars.

.

Source:  http://www.lanouvellerepublique.fr

27/02/2012

Immigration; PS,UMP ,Bouygues.

Bribes de débats sur l’immigration; d’hier à aujourd’hui…

FDF

.

.

Réponse des « niqués » aux « niqueurs » de la France…

Allez, une petite touche d’humour.

Faut quand même que je me surveille, moi. Je commence à utiliser leurs « mots »…

FDF

.

Tu « niques la France » ?

.

Solution: retour au bled…

.

Merci à Henri pour la photo; et l’idée…

26/02/2012

Jour de relâche…

Personnellement, je trouve que ça revient souvent tous ces dimanches que je passe les doigts de pieds en éventail… Mais que c’est agréable: je me lève à des heures honteuses, je ne me rase pas, (je me douche quand-même, il faut un minimum), et je vaque à des occupations dites normales…

Je passe tout de même au moins une heure à traiter les 150 mails que j’ai reçus depuis la veille; mais en plusieurs fois, faut pas pousser.

Je me tape même une immersion en milieu musulman où je dois braver l’ennemi, déjà en place et qui squatte les lieux du matin au soir (comme tous les jours), pour jouer aux courses hippiques. C’est le seul PMU du coin. Pas trop le choix, donc. 

Je vis dangereusement, avec tous ces abrutis qui veulent ma peau… Mais c’est le seul danger de la journée…

Ce dimanche ressemblera aux autres, donc. Je vous souhaite donc de passer vous aussi une excellente journée.

Soyez sages et à plus tard…

FDF

23/02/2012

L’immigration d’accouchement…

Les différentes facettes de l’immigration. Une très prisée: l’immigration d’accouchement.

FDF

.

Pourquoi viennent-elles accoucher en France?
 
L’accouchement est gratuit (même pour les irréguliers) et le nouveau-né est automatiquement Français. Les parents non-Français, qui bénéficieront d’allocations diverses, sont inexpulsables de fait jusqu’à majorité de leur enfant, autant dire définitivement.
 
 Comment croire nos dirigeants, auteurs de ces lois suicidaires, lorsqu’ils prétendent (en période électorale) vouloir réduire les flux migratoires?

——————————————————————————–

« Elles accouchent en France pour que leur enfant ait la nationalité française. Dans les maternités, les sages femmes sont absolument consternées. C’est devenu un fléau ! Il y a une immigration d’accouchement maintenant ! (…) Vous avez des gens qui viennent de l’étranger et du jour au lendemain, ils ont la carte CMU. »

NB : A un autre moment de l’émission, Pierre Jovanovic évoque une « guerre civile » à venir.

(merci à Easteregg et Romegas pour la vidéo)

Voir: http://rutube.ru/tracks/5321875.html

Source: http://rutube.ru/

Touche pas à mon Rom !

Ah bon? Y’a longtemps?

.

Et voilà: la discrimination change de camp!

De toutes façon, quand vous avez  une réputation qui vous précède, preuves à l’appui…

FDF

.

Soupçons de discriminations dans un supermarché

« Dans ce magasin, on nous a plusieurs fois demandé de sortir sans même avoir pu faire nos achats. Ils nous laissent entrer, prendre nos articles, et c’est une fois que nous arrivons à la caisse qu’ils nous refusent. C’est le seul magasin où nous avons eu ce type de problèmes, dans les autres tout se passe très bien », témoignent de concert Simona et Roxana. Toutes deux sont roumaines et issues de la communauté Rom.

Le magasin Lidl de l’avenue d’Atlanta refuserait-il certains clients issus de la communauté Rom ? Devant le supermarché, tous les clients semblent pourtant ébahis par la nouvelle : « Je n’ai jamais été témoin de ce type de pratique », assure Marie, habituée à venir faire les courses dans l’enseigne de hard discount. Elle ajoute : « Si cette pratique est avérée, il vaudrait mieux axer sur la surveillance plutôt que d’interdire systématiquement certaines personnes ».

La direction régionale de Lidl se défend de telles pratiques : « Il n’y a aucune directive, ni au niveau national, ni au niveau régional. Il ne faut pas faire de raccourcis avec une communauté. Si certaines personnes sont refusées, c’est que nous avons déjà eu des problèmes avec elles. Plusieurs plaintes sont actuellement en cours, notamment pour vol ».

Source: http://www.ladepeche.fr

Merci à Henri…

22/02/2012

« Peut-on raisonnablement calculer le coût de l’immigration ? »…

Encore de la « bonne lecture »…

FDF

.

Dessin d’illustration

.

Le 16 février, l’Institut de géopolitique des populations a organisé un colloque sur « Peut-on raisonnablement calculer le coût de l’immigration ? » Voici un premier compte rendu de ses travaux.

Pourquoi ce colloque ? Pour hâter une prise de conscience collective des coûts, écrasants, d’une immigration incontrôlée qui détruit peu à peu la France.

Le Tableau de bord de l’Immigration en chiffres présenté en introduction illustre tout le drame français : une immigration annuelle qui ne faiblit pas, avec des entrées annuelles de 200.000 personnes environ, 250.000 au moins avec l’immigration clandestine ; une immigration familiale proche de 100.000 par an ; une immigration par mariage soutenue, proche de 50.000 par an, qui renforce l’implantation de l’Islam en France ; des naturalisations à haute dose, 100.000 personnes par an, qui créent peu à peu un peuplement de substitution. En bref, les frontières de la France sont de véritables passoires à l’immigration.

— La poursuite de l’immigration, une malchance pour les immigrés eux-mêmes

On retiendra d’entrée de jeu l’approche originale et humaniste du professeur Bichot qui s’attache à décrire les coûts supportés par les immigrés eux-mêmes. En fait, il va plus loin et dénombre quatre catégories de populations qui supportent l’impact de l’immigration, à savoir : les migrants eux-mêmes ; les habitants du pays de départ ; les autochtones du pays d’arrivée ; mais aussi les immigrés déjà installés et les allochtones de la seconde génération dont le taux de chômage est particulièrement élevé. Il en ressort qu’à divers titres tous sont plus ou moins victimes de coûts financiers mais aussi de coûts psychologiques ou sociologiques. En conséquence, loin d’être une bonne affaire, loin d’être une chance comme les naïfs ou les cyniques de la gauche l’ont répété à satiété, l’immigration est une malchance pour tout le monde. L’immigration, ce n’est pas la solution, c’est le problème.

Coût de l’immigration installée : 72 milliards d’euros

L’approche d’Yves-Marie Laulan, économiste et démographe, est très différente. D’une part, il a voulu cerner les coûts macro-économiques de l’immigration en termes de production, de consommation, d’investissement mais aussi de productivité. Il ressort de son analyse que, loin de couvrir leurs coûts nets à la collectivité, estimé à 72 milliards d’euros, les immigrés ne peuvent financer leurs dépenses de consommation que par recours à une aide sociale massive et à des activités hors marché. Sous l’impact de l’immigration, la France prend peu à peu le chemin du sous-développement économique avec une chute des investissements et de la productivité. D’autre part, Yves-Marie Laulan s’est efforcé de calculer le coût des dépenses des immigrés dans ces trois grands biens sociaux que sont la santé, le logement et l’éducation, sans oublier les coûts secondaires du maintien de l’ordre, de la justice, auxquels s’ajoutent les diverses prestations sociales dont bénéficie la communauté immigrée. Là encore, le coût net estimé revient à peu près au même montant : 73,3 milliards d’euros. Il conclut enfin que l’immigration exerce un impact négatif très fort sur le déficit budgétaire, 85 milliards d’euros, et donc sur l’endettement de la France : 1.646 milliards d’euros. On parvient toujours à la même conclusion : l’immigration n’enrichit pas, elle appauvrit la France et les Français. L’immigration est financée par l’endettement : un comble en période de crise.

Coût de l’immigration annuelle supplémentaire : 18 milliards

Jean-Yves Le Gallou, essayiste, aborde cette problématique avec un autre objectif : calculer le coût annuel de l’immigration supplémentaire, autrement dit, les nouvelles entrées sur le territoire français, qu’il chiffre, de façon très conservatrice, à 200.000 personnes par an seulement. Sa méthode d’investigation est également plus originale, et sans doute plus complète. Car il prend en compte, en sus des coûts classiquement retenus – indemnisation du chômage, fonctionnement des services publics, etc. –, les coûts d’infrastructure supplémentaires retenus par Maurice Allais, le seul prix Nobel français d’économie : il s’agit des transports, de la construction de nouveaux établissements scolaires, des prisons, des universités, etc. Il parvient ainsi, selon cette méthode, à un coût supplémentaire de 18 milliards chaque année. Ce chiffre peut paraître exorbitant. Pourtant, rapporté à la dépense publique de la France, 1.000 milliards environ par an, ce coût ne représente, après tout, que 1,8% de ce total. Il est donc parfaitement plausible. Mais attention ! C’est quand même 6 fois plus que la part de la dépense publique allouée à chaque citoyen de l’Hexagone (1,8% de dépenses pour une population de 0,3%).

— Coût de l’immigration clandestine : 5 milliards et le développement rapide de l’économie informelle

Jean-Paul Gourevitch, expert, s’attaque à un dernier problème difficile : calculer le coût de l’immigration clandestine, cette fois (probablement 500.000 personnes). Il parvient à un chiffre annuel proche de 5 milliards d’euros par an. Mais il nous apprend au passage un phénomène autrement inquiétant : le développement rapide de l’économie informelle au sein de l’économie française (travail au noir, drogue, prostitution, délinquance). Et il nous prévient : au-delà d’un pourcentage de 30%, c’est la disparition programmée d’un Etat organisé dans une société moderne. C’est le chemin le plus court vers le sous-développement économique. On y court. Il conclut sur l’islamisation progressive de la société française.

— Démantèlement du système scolaire et disparition de la mémoire collective

Le professeur Philippe Conrad, de son côté, dresse un tableau dramatique du reflux des Français d’origine devant les immigrés dans les banlieues, « les territoires perdus de la République » et du démantèlement du système scolaire sous la poussée de l’immigration. Plus grave : on assiste, impuissant, à la dégradation de la langue française remplacée par une espèce de sabir parlé dans nos écoles. Mais ce qui frappe le plus, car il s’agit de l’âme de la France, c’est la perte d’un bien inestimable : la disparition de la mémoire collective. Dès lors, la France ne sera plus la France. Et la France n’est déjà plus la France. Et les Français ne le savent pas.

— Loi du mensonge et omertà

En fait, ils ne veulent pas le savoir. C’est Joëlle-Anne Robert qui nous l’affirme. Car la France d’aujourd’hui se caractérise par le règne d’une double loi : la loi du mensonge et celle de l’ « omertà », celle du silence maffieux. Or c’est bien une maffia d’une nouvelle sorte visant à travestir la réalité et à maintenir l’opinion dans l’ignorance qui est en œuvre autour de nous. Les médias distillent le mensonge, les organismes officiels le diffusent, les administrations publiques et bruxelloises font barrage à la vérité. L’objectif visé est partout et toujours le même : empêcher le public de savoir pour l’empêcher d’agir et de réagir. C’est le refus de voir des uns et la peur de savoir des autres.

Se reporter, pour plus de détails, dans l’attente des Actes, le site de l’Institut de géopolitique des populations. http://www.institut-geopolitique-populations.fr/conferences.php

Correspondance de l’Institut de géopolitique des populations
20/02/2012

Source: http://www.polemia.com/

Merci à DG…

21/02/2012

Les élites algériennes tentées par l’exil… Et où veulent ils aller, croyez vous ???

Là, on est mal. Nous avions déjà sur le dos toute la « crème » indésirable de là-bas. On va maintenant voir arriver les « pontes ». Demandeurs d’asile politique, bien sûr. Courage, fuyons! C’est désormais leur devise…

En France, on va devoir « pousser les murs »; ou bien dégager. Mais c’est ça qu’ils veulent… Alors, reste une option qui va plaire aux écolos: le tri sélectif…

FDF

.

L’élite algérienne a déjà choisi sa direction…

.

Les islamistes algériens avaient déjà remporté les législatives de 1991, aussitôt annulées. Conséquence: une guerilla chronique, à ce jour inachevée, dont le bilan provisoire se chiffre par centaines de milliers de victimes.  La vague islamiste a traversé la Méditerranée, car « ils » importent chez nous ce qu’ils fuient chez eux.  Les prochaines législatives algériennes auront lieu dans six mois. Le résultat est prévisible. Merci la démocratie, cheval de Troie de l’islamisme!
 
L’Algérie n’est pas un cas unique. Alors que tous les pays riverains du Sahara sont désormais contaminés, nos belles âmes nous parlent toujours de « printemps arabe » au sud et des charmes de la diversité au nord…

Les élites tentées par l’exil
Algérie : À six mois des législatives, alors que les émeutes se multiplient dans le pays, nombre de ministres et de hauts cadres préparent leur avenir… à l’étranger

Un vent de révolte souffle sur l’Algérie depuis plusieurs mois, entre manifestations (ici des ouvriers de l’industrie, le 26 décembre à Alger), émeutes et immolations par le feu.
A six mois des législatives et à près de deux ans de la fin du troisième mandat du président Abdelaziz Bouteflika en 2014, des ministres de l’actuel gouvernement préparent déjà leur avenir… à l’étranger. Au moins six membres du gouvernement du Premier ministre, Ahmed Ouyahia, ont entamé il y a quelques semaines des démarches pour faciliter l’installation de leurs enfants dans des pays européens, notamment en France. Ici, le durcissement des lois sur l’immigration a rendu les conditions d’accueil et d’installation des étrangers plus difficiles. Ces ministres multiplient les interventions pour obtenir des visas d’études – en particulier à leurs enfants – auprès des ambassades des pays européens, particulièrement ceux avec lesquels l’Algérie entretient d’importantes relations économiques, à savoir la France, l’Italie, le Portugal et l’Espagne.

Ces hauts responsables cherchent à sécuriser l’avenir de leurs enfants à l’étranger en les aidant à quitter l’Algérie, un pays instable politiquement et dont l’avenir est plus que jamais incertain. L’économie locale dépend entièrement de l’exportation du pétrole et du gaz, deux richesses naturelles en voie d’épuisement.

Sur le plan sécuritaire, les émeutes sont devenues quotidiennes et le risque d’un embrasement « à la libyenne » préoccupe les décideurs.

En plus de ces perspectives sociales sombres, les législatives de mai prochain pourraient permettre aux islamistes de prendre le contrôle du Parlement et du gouvernement. Dans un contexte régional marqué par les révoltes arabes, le pouvoir algérien aura du mal à tricher pour éviter une victoire de l’opposition. Du coup, beaucoup de ministres devraient céder leur place après les législatives à de nouveaux arrivants qui feront partie d’un nouveau gouvernement. Contrairement aux années précédentes, les partants n’auront cette fois aucune garantie de reconversion ou de retour dans une nouvelle équipe. Un nouveau mandat de Bouteflika en 2014 semble en effet définitivement écarté. De nombreux ministres et hauts responsables civils et militaires craignent aussi des poursuites judiciaires pour des détournements de l’argent public. La course aux visas concerne aussi les hauts gradés de l’armée et des fonctionnaires de l’administration qui veulent fuir le pays.

L’expatriation, une habitude
En fait, ces ministres et hauts gradés qui cherchent à expatrier leurs familles ne font pas exception. Quand ils ne sont plus aux commandes, les hauts cadres de l’État algérien préfèrent majoritairement s’exiler et vivre à l’étranger, que ce soit en Europe ou dans les pays arabes. Sur près de 700 anciens ministres et premiers ministres qui se sont succédé aux différents gouvernements depuis l’indépendance, au moins 500 vivent à l’étranger, selon un rapport officiel établi en 2009. Hormis quelques exils forcés comme celui de l’ancien Premier ministre Abdelhamid Brahimi, tous les autres ont fait le choix volontaire d’aller vivre ailleurs, notamment en France, où ils possèdent des biens immobiliers.

Rares sont les anciens hauts responsables algériens qui restent vivre dans leur pays après avoir quitté le pouvoir. Et même durant leur règne, ils vivent dans des résidences d’État, à l’ouest d’Alger, complètement déconnectés de la réalité du pays.

(dès le lendemain de l’accès à l’indépendance de l’Algérie en 62 les anciens chefs fellouzes ont pris l’habitude de venir notamment en Suisse et en France pour profiter des bienfaits de la civilisation de l’horrible colonisateur !
Des millions d’Algériens se sont installés dans notre pays pendant ces dernières décennies, sans pour autant se sentir le moindre du monde français , même si de plus en plus ils accèdent à des positions de décideurs tout en haïssant les « souchiens » !
On observe que depuis que la gauche est devenue majoritaire au Sénat, on a désormais une vice-présidente socialiste d’origine algérienne, fille d’un ex combattant de l’ALN, peut-être responsable de l’assassinat de civils et militaires français !
Quant à nos hôpitaux, on constate de plus en plus la présence de médecins originaires d’Algérie* du fait de l’incurie de nos gouvernants imprévoyants qui ont instauré le numérus causus d’étudiants français et qui ont encore l’audace de se représenter aux élections !

* Expérimenté par moi-même à la suite d’une agression d’un meeting FN vers 1990 par des hordes de jeunes maghrébins. Blessé grièvement j’avais été conduit avec trois autres militants à l’hôpital de Coulommiers où l’interne de service qui s’était chargé de mon cas était un Algérien. Il savait par la police et les pompiers qui nous avaient transportés que nous étions des « lepénistes »… à l’époque. Comme par hasard il n’avait plus de champs opératoires ni de catgut de diamètre convenable et m’avait recousu les plaies avec un fil presqu’aussi gros qu’une ficelle. Deux mois après un chirurgien m’avait retiré un éclat de verre d’environ 1 cm de diamètre resté (volontairement ?) dans la plaie de mon avant bras recousu par une vingtaine de points de suture . Et je ne parle pas de l’attitude méprisante qu’il avait eue à notre égard, et sa passivité alors que nous étions sur les tables d’opération et qu’un groupe de « jeunes » était parvenu à entrer dans la salle des urgences avec des barres de fer pour nous « terminer » ainsi qu’ils le hurlaient. Il avait fallu que les policiers interviennent en force pour que nous ne soyons pas achevés.
Voilà à quoi l’on s’expose désormais si on a le malheur de devoir être soigné par ces « chances pour la France » et qu’on ait été repéré comme opposant à l’invasion !

Source: Les Fugitifs d’Algérie

Source: SUD-OUEST

Regroupement familial: en route pour la France !

Juste une photo, histoire de rire un peu. Ca nous changera…

FDF

.

19/02/2012

Bonjour et à plus tard…

Et oui. C’est à nouveau mon jour de repos… Surtout que la semaine a été particulièrement éprouvante…

Pfffffffffffffffffffffffffffffff. C’est dur, de pratiquer le patriotisme et la résistance du lundi au samedi afin de tenter de conserver nos valeurs et notre identité nationale.

C’est usant aussi de se voir insulter et proférer des menaces de mort dans les commentaires; et de faire ce qu’il faut pour se défendre légalement. Enfin; j’ai signé… Et souhaitons que notre justice va faire valoir nos droits de citoyens de la République et atomiser les minables qui essayent de pourrir mon blog et notre patrie. Bon; les procédures sont lancées, attendons… (Merci à l’un d’entre vous pour son sérieux coup de main précieux concernant cette affaire. Il se reconnaîtra…).

Je disais………………… Ah oui; je disais que étant donné que c’est dimanche aujourd’hui, je prends un congé (payé) et ceci jusqu’en fin d’après-midi.

Je vous souhaite une bonne journée à toutes et à tous, comme d’hab. Et merci de tous vos soutiens. C’est mon « carburant ».

@+

FDF

18/02/2012

Grosse bourde: François Hollande propose des « camps » pour les Roms !!!

Jean-Marie Le Pen aurait dit ça: 5 ans de prison et 200 000 euros d’amende. Marine Le Pen ne s’aventurera pas sur ce terrain. Hollande met les deux pieds dedans… Et personne ne moufte…

Vous avez compris, maintenant, ce qu’est la diabolisation du Front National?

FDF

.

Camps de Roms de Hollande : hypocrisie et improvisation

French police inspect an illegal Roma camp in Aix-en-Provence

« Quand la démagogie politique conduit à dire n’importe quoi… François Hollande a proposé la semaine dernière la création de « camps » organisés pour parquer les Roms afin de trouver une « solution » au problème. Si Marine Le Pen avait tenu ces propos, les médias lui seraient naturellement tombés dessus à bras raccourcis… mais prononcée par une âme bien-pensante de gauche, cette proposition hallucinante n’a pas ému les journalistes.

Pendant des mois, la gauche a fait la leçon à la droite et à Nicolas Sarkozy pour la gestion « inhumaine » des problèmes de délinquance et d’insalubrité (niés encore aujourd’hui par une partie de l’intelligentsia socialiste) liés à la communauté rom. Une belle leçon d’hypocrisie de gauche qui voyait des élus locaux comme Martine Aubry dénonçait le « racisme d’Etat » en semaine à Paris… avant de demander des expulsions le week-end à Lille !

Mais François Hollande, lancé dans une course aux mensonges et qui semble être dans l’improvisation permanente, est allé encore plus loin que ses camarades : il a ni plus ni moins proposé l’internement des Roms ! Personne ne peut décemment croire que le candidat socialiste puisse croire un seul mot de ce qu’il a avancé et qu’il compte créer des camps de concentration pour les Roms… mais ses propos n’en soulèvent pour autant pas moins de nombreuses questions.

Comment la France peut imaginer confier son destin à un homme politique qui est dans l’improvisation permanente et qui préfère raconter n’importe quoi plutôt que de se taire sur un sujet qu’il ne maîtrise manifestement pas ? Si les problèmes d’insécurité liés aux Roms sont moins perceptibles dans les beaux quartiers parisiens, ils représentent un problème important qu’une personnalité qui aspire aux plus hautes fonctions devrait connaitre.

Non la politique de la France et les expulsions ordonnées par le gouvernement ne sont pas racistes. Hélas, elles ne vont pas assez loin et ont montré bien trop de limites face à l’ampleur des enjeux. Non, le laxisme et le « dialogue » proposé avec beaucoup d’hypocrisie par les socialistes n’est pas une voie possible pour régler ce problème. Mais on ne peut pas non plus imaginer que la France puisse parquer des êtres humains dans des camps de concentration. »

Source: http://24heuresactu.com/

16/02/2012

Les délinquants étrangers dans le collimateur…

Il ressort le karcher? Ca n’a jamais marché…

.

Il est vrai que tous les jours, les faits divers en parlent. La délinquance étrangère devient un véritable fléau. Ce qui était plus ou moins tu avant, vient sur le devant de la scène politique. Satané Sarkö: il pille encore les idées du FN. En dernier recours, semble t’il.

Il est vrai aussi que le problème de l’immigration est très porteur. Mais il n’y avait que le FN qui le dénonçait, auparavant; et on l’accusait de racisme. Va t’o’n accuser Sarkö de raciste? Les officines spécialistes en la matière de lutte contre le racisme vont elles hurler contre le président sortant et le gouvernement? Je ne pense pas. Sans subventions, elles ne pourraient plus survivre…

FDF

.

A deux mois de la Présidentielle, une étude pointe du doigt les délinquants étrangers

Alors que Nicolas Sarkozy a annoncé sa candidature hier soir dans le JT de TF1 et se lance dans une campagne dont l’un des axes forts sera l’immigration, une étude démontre la part croissante des étrangers dans les actes de délinquance. Selon les statistiques de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), la part des étrangers dans les mis en cause pour atteintes aux biens en 2011 s’élève à 17,3%, soit un délit sur six. Ce résultat est en hausse par rapport à 2006 (12,8%).

Sur la base de deux fichiers de police et de gendarmerie, le Stic et la BNSD, l’ONDRP a également tenté de définir l’âge, le sexe et la nationalité des étrangers « mis en cause » entre 2008 et 2010. Et il apparait clairement que le nombre de Roumains a augmenté et même plus que doublé. « Le nombre de personnes de nationalités de l’ex-Yougoslavie mises en cause pour vols s’est accru de plus de 65% » pour la police, et « de plus de 90% » pour les gendarmes, précise l’Observatoire.

Selon le Stic, il y a une augmentation globale d’environ 40% du nombre d’étrangers « mis en cause » par la police sur cette période. Cette « tendance à la hausse » concerne aussi « les mis en cause pour vols d’autres nationalités », affirme l’ONDRP, citant les Algériens ou les Tunisiens.

Un projet de loi pour plus d’expulsions

Cette étude a été commandée par le ministre de l’Intérieur Claude Guéant alors que l’UMP vient de déposer un projet de loi tendant à augmenter les expulsions d’étrangers condamnés. Depuis fin décembre, Claude Guéant pointe du doigt « une délinquance étrangère supérieure à la moyenne enregistrée dans notre pays ». Nicolas Sarkozy avait lors d’un discours à Grenoble en 2010 fait le lien entre délinquance et immigration, provoquant une vive polémique au sein de la classe politique et de l’opinion publique. Pour le député UMP Éric Ciotti, ces nouveaux chiffres sont la « confirmation » d’une « surreprésentation » des étrangers dans la délinquance. Cette étude « balaie la polémique un peu ridicule après le discours de Grenoble ».

Pour le Front National et son vice-président Louis Alliot, ce rapport montre « pour la première fois la corrélation entre immigration et insécurité » et « ouvre les yeux de tous nos compatriotes sur les méfaits d’une immigration massive et incontrôlée ».

Derrière les chiffres, une réalité sociale

Du côté de l’opposition, la réaction ne s’est pas fait attendre. Pour François Rebsamen, chargé des questions de sécurité pour le candidat Hollande, « il n’y a pas de hasard en politique » : la publication de cette étude, à deux mois de la présidentielle, « imprime l’entrée en campagne de Nicolas Sarkozy d’un parfum nauséabond ».

Mais derrière ces chiffres se cache une réalité sociale, comme l’explique le criminologue Alain Bauer, président de l’ONDRP, qui met en garde contre « l’interprétation » des données. Pour Sébastian Roché, sociologue au CNRS, ils peuvent conduire à comparer « deux populations qui ne sont pas comparables », les étrangers étant « plus pauvres », « plus urbains » et dotés d’« un niveau scolaire plus faible ».

Source: http://www.ladepeche.fr/

12/02/2012

Je n’avais pas oublié…

.

Et oui, c’est DIMANCHE!

Donc FDF est de (semi) repos. Ca revient souvent, ces dimanches, je trouve.

Je garde un oeil sur les commentaires, au moins… Avec ce que j’ai balancé hier dans la tronche aux envahisseurs…

Profitez en pour vous balader dans la colonne de droite. Il y a plein de liens intéressants.

Reprise des activités en fin d’après-midi.

Bonne journée à vous toutes et à vous tous.

FDF

10/02/2012

Mariages mixtes en augmentation: merci, président !!!

C’est purement électoraliste, cette arnaque

Je n’en reviens pas à quoi on peut s’abaisser et se foutre des Français quand on est leur président élu et que l’on sait que beaucoup de problèmes auxquels est confronté son peuple vient de l’immigration. Excellent pour le pouvoir d’achat, ça. Pôle Emploi, agrandissez vos locaux !

C’est dingue à quoi tient une réélection!   La préférence non nationale apporte des voix au président de la Nation! Jamais vu ça ailleurs. Essayez de faire ça aux USA ou en Australie…

Je fais mes valises et je quitte la France. Je vais aller envahir à moi tout seul le Maghreb. Peut être pas le Maghreb, en fait; je n’y ai pas trop de cousins…

FDF

.

Photo « d’illustration »…

.

Visas de conjoints étrangers en hausse

Le nombre de conjoints étrangers de Français obtenant un visa n’a cessé d’augmenter durant le quinquennatet a atteint 36.669 en 2010, soit une hausse de 61% depuis 2006 due à l’augmentation des mariages mixtes, selon le dernier rapport au parlement sur l’immigration.

Dans une interview au Figaro Magazine, Nicolas Sarkozy a chiffré à « plus de 25.000 chaque année » les « titres de séjour obtenus par le mariage avec un Français », souhaitant que la délivrance de ces titres soit soumise « aux mêmes conditions de logement et de ressources » que le regroupement familial.

Augmentation des mariages entre français et étrangers

En 2006, le nombre de visas délivrés à des conjoints étrangers était de 22.785, en baisse de 12% par rapport à l’année précédente. Ce chiffre a progressé de 30% en 2007 à 29.635, puis de 17,5% en 2008 à 34.819. Cette hausse s’est ralentie en 2009 (+ 2,3%, à 35.611), puis en 2010, avec 36.669 visas délivrés à des conjoints étrangers (+ 3%), selon les chiffres du rapport au Parlement sur « les orientations de la politique de l’immigration et de l’intégration » édité en décembre 2011. Cette hausse s’explique par l’augmentation du nombre de mariages entre français et étrangers.

Ces chiffres portent sur les visas de long séjour valant titre de séjour (VLSTS) d’un an délivrés par l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII), ainsi que sur les visas de court séjour délivrés aux Algériens en vertu d’un accord bilatéral de 1968.
Selon l’OFII, en 2009, les conjoints ayant bénéficié d’un visa étaient Algériens (28%), Marocains (18,4%), Tunisiens (9%), Turcs (5,3%), Malgaches (2,7%). 58,3% étaient des femmes, 41,7% des hommes. En 2011, selon l’Intérieur, 22.000 personnes ont obtenu leur naturalisation par mariage.

Le nombre d’enfants et de conjoints ayant bénéficié d’un regroupement familial a baissé de 13,4% entre 2006 (16.101) et 2010 (13.943), selon le rapport au parlement, qui mentionne l’instauration de conditions de ressources et de logement en 2007 parmi les raisons expliquant une baisse de 17,8% pour 2009. « Nous avons réformé le regroupement familial, désormais accordé sous conditions de logement et de ressources. Il est passé de 25.000 par an à 15.000 », a affirmé M. Sarkozy au Figaro Magazine. Interrogé sur ces chiffres, l’Elysée a renvoyé vers le ministère de l’Intérieur.

Le conjoint bénéficiant d’un visa ou du regroupement familial est soumis dans son pays d’origine à un « test d’évaluation de ses connaissances du français et des valeurs de la République ». A son arrivée en France, il signe un contrat d’accueil et d’intégration (CAI), qui l’oblige à suivre une formation civique et linguistique.

Source: http://www.lefigaro.fr/

Merci à DG…

« Page précédentePage suivante »