Francaisdefrance's Blog

02/05/2011

Armes « d’invasion massive »… Italie: le flux migratoire reprend de plus belle…

Et ça recommence… Ils arriveront bientôt en France. Nous revoilà confrontés à nouveau aux « bienfaits de l’immigration »…

FDF

.


Un nouvel afflux de migrants inquiète l’Italie

En deux jours, trois mille immigrés partis de Libye sont arrivés à Lampedusa. Le ministre italien des Affaires étrangères redoute que leur nombre s’élève à 60.000.

À quatre heures du matin dimanche, la barque de pêche déglinguée partie de Libye est entrée dans le port de Lampedusa, étroitement encadrée par trois vedettes des gardes-côtes italiens. Au large de Malte, elle avait lancé un SOS par téléphone cellulaire car elle prenait l’eau dans une mer démontée. À bord se trouvaient 461 réfugiés, dont 44 femmes et six enfants, africains pour la plupart mais aussi asiatiques. La veille à minuit, une autre embarcation transportant 612 réfugiés était arrivée à Lampedusa. En l’espace de deux jours, trois mille immigrés partis de Libye ont mis pied sur cet îlot rocheux à mi-distance de la Sicile et de l’Afrique du Nord.

C’est signe que l’exode, interrompu depuis quinze jours à partir de la Tunisie, a repris à large échelle, en provenance de Libye cette fois. Ces migrants pourraient constituer l’avant-garde des réfugiés que Mouammar Kadhafi menace d’expulser dans les prochaines semaines en représailles des bombardements contre ses positions. Le ministre italien des Affaires étrangères, Franco Frattini, redoute que leur nombre s’élève à 60.000

Suite et source: http://www.lefigaro.fr/international/2011/05/01/01003-20110501ARTFIG00177-un-nouvel-afflux-de-migrants-inquiete-l-italie.php

14/03/2011

Pour commencer la semaine sans trop faire la gueule…

Je sais, je sais, c’est lundi et il faut retourner au turbin.
Essayez de prendre le temps de lire et d’écouter ce petit divertissement, plus trop d’actualité, mais oh combien revigorant…
Bonne journée.
FDF
.


11/02/2011

Soins médicaux compassionnels pour les migrants…

Voici une excellente nouvelle. Payez, mes bons concitoyens, payez…

FDF

.

Les clandestins bénéficieront gratuitement de chambres d’hôpital individuelles à Paris (alors que les non-clandestins devront verser un supplément tarifaire de 45 € par jour pour obtenir le même service) :

Dernière trouvaille en Alsace dans le même esprit compassionnel et charitable : l’Union régionale des médecins libéraux d’Alsace (URMLA) permettra bientôt à des migrants ne parlant pas français de bénéficier de consultations hospitalières auprès de 1 000 médecins en présence d’interprètes professionnels. Jusque-là, les étrangers non francophones se faisaient accompagner par un proche pour la traduction des consultations. La démarche était simple, personnelle et ne coûtait rien à notre région. Aujourd’hui, un budget de 8000 € est alloué pour couvrir les frais de cette expérimentation. On nous parle d’intégration, mais où est l’intégration si les étrangers sont assistés au point de n’avoir plus à apprendre notre langue ? Pour rappel, les immigrés ont droit aux soins médicaux gratuits grâce à la CMU. Ils se font déjà soigner aux frais du contribuable. Comment seront payés ces interprètes qui, tous réunis, traduiront plus de 30 langues ? Grâce à vos impôts, bien sûr ! Avec ce genre de pratique, nous entrons dans une ère de non-retour quant à l’échec de l’intégration des étrangers.

07/11/2010

Ca nous pend au nez… La Grèce débordée par l’immigration illégale.

Les bienfaits de l’immigration… L’ouverture des frontières… La libre circulation des personnes… Pourtant, on était prévenus.

FDF

.

Un centre de rétention dans le village de Filakio à la frontière entre la Grèce et la Turquie, le 5 novembre 2010.Un centre de rétention dans le village de Filakio à la frontière entre la Grèce et la Turquie, le 5 novembre 2010. AFP PHOTO /Sakis Mitrolidis 

A mi-côte d’une route empruntée par les tracteurs des paysans grecs, un bâtiment jauni avec un toit en tuile rouge. Aux barreaux des fenêtres, les couvertures sèchent, dans une cour surmontée de barbelés, des panneaux de basket sous lesquels personne ne joue.

Le centre de rétention de Filakio, en Grèce, abrite aujourd’hui environ 200 immigrants clandestins. Des familles afghanes, des jeunes Irakiens mais aussi des Maghrébins et des Ivoiriens qui rêvent tous d’Europe. «Je n’ai pas de travail et plus de famille à Kirkourk (Irak). Je veux juste essayer vivre comme vous», explique Omar, qui a tenté de passer la frontière avec 19 autres migrants. Il a été le seul à ne pas réussir. Dans son survêtement du Milan AC sale, il n’a toujours pas vu un médecin, ni un traducteur depuis six jours. «La vie au centre est folle…» Une situation qui inquiète les associations humanitaires mais aussi l’UE, alertée par les Grecs, qui vient d’envoyer 175 gardes-frontières en renfort.

Un passage périlleux

C’est la Grèce elle-même qui a tiré la sonnette d’alarme.  Car la pression migratoire est très forte. Pas moins de 90% de l’immigration illégale dans l’espace Schengen passerait maintenant par la Grèce. Particulièrement à la frontière avec la Turquie où 38.000 personnes ont été arrêtées depuis le début de l’année (un afflux plus important qu’aux Canaries en 2006 ou à Lampedusa en 2008). Découragés par les patrouilles en mer Egée, les passeurs se sont rabattus depuis quelques semaines sur la frontière terrestre gréco-turque, dans la zone d’Orestiada où le fleuve Evros peut être traversé à pied l’été. Un franchissement périlleux, sans garanties. On a déjà retrouvé 40 noyés et les mailles se resserrent.

«La nuit, ils sont attirés par la lumière de la petite église de Paraskevi. Les policiers se postent là et en arrêtent énormément, sur ces chemins de terre», détaille Nikos, chauffeur dont le cousin a servi ici. Dans cette zone d’une dizaine de kilomètres, les patrouilles mobiles (un Grec et deux étrangers) capturent chaque jour entre 200 et 300 clandestins qui peuvent être retenus pendant des semaines dans des centres débordés  (76000 interpellations depuis le début de l’année). Ensuite, la reconduite, l’asile ou les camps de fortune à Athènes avant la fuite à l’ouest…

Suite et source: http://tinyurl.com/26bfb44