Francaisdefrance's Blog

10/02/2012

Invasion islamique. Et dire que nous êtions prévenus…

Et un p’tit coup de « José Castano », un !

Ca ravive les mémoires défaillantes…

FDF

.

Image pillée chez http://webresistant.over-blog.com/

L’ISLAM…  D’HIER  A  AUJOURD’HUI

« Le temps des mille ans s’achève. Voilà que sortent les nations qui sont aux quatre coins de ka terre et qui égalent en nombre le sable de la mer. Elles partiront en expédition sur la surface de la terre, elles investiront le camp des saints et la ville bien-aimée » (XXe chant de l’Apocalypse)

Dans un tract du F.L.N. rédigé en Algérie en 1956, on pouvait lire en substance :

Rappelez-vous que, quand nous serons indépendants et dans un minimum de temps, nous combattrons les trois cents kilomètres que nos ancêtres ont envahis en France. Voici les limites, Poitiers, Saint-Etienne, Lyon, les environs des Alpes et les Pyrénées. Toutes ces terres et ces villes sont celles de nos ancêtres. Après la guerre d’Afrique du Nord, nous allons envahir les trois cents kilomètres qui nous appartiennent et les ports de Toulon, Marseille, Bordeaux. Nous sommes les fils de Mohamed, fils de l’Islam.

            Cinquante six ans après la diffusion de ce tract, la prophétie est en voie de se réaliser…

            Aujourd’hui, le monde arabe, sous l’emprise des faux prophètes que sont les religieux, est obsédé par les souvenirs de grandeur, le tumulte des épopées oubliées, les magnificences des siècles révolus. A leurs fidèles, contemplatifs, crédules et soumis, ils annoncent l’arrivée du Madhi, de l’Envoyé, qui plierait les infidèles sous la loi du cimeterre, comme aux siècles de gloire… Ils font de cette effrayante prédiction leur principal thème de combat dénombrant au passage les millions d’hommes entassés dans les deltas des fleuves d’Asie, les fourmilières humaines qui grouillent aux confins du Gange, celles qui piétinent aux marches des déserts d’Arabie. Ils y ajoutent les peuples du Caucase et de l’Oural, ceux du Moyen-Orient et du Maghreb, ceux du Soudan, du Sénégal et du Niger. Et serrant l’Afrique et l’Asie dans leurs doigts, ils expliquent que rien désormais ne pourrait plus résister à l’avalanche, que c’est le nombre –c’est-à-dire eux- qui fera désormais la loi, que l’Histoire est en marche, que nul ne saurait plus jamais l’arrêter, que les signes qui annoncent la victoire sont évidents et que la fin de l’Occident est déjà écrite quelque part sur les livres de l’Eternel. Le monde arabe est ainsi devenu une gigantesque bouilloire où surgissent de toute part les faux prophètes comme des silhouettes d’apocalypse. Ils ne poussent plus leurs « fidèles » à la bataille… ils les convient à la curée.

C’est ainsi que ces hommes ont imaginé de mobiliser au profit de leurs calculs, la force de bélier de ces masses en mouvement et, couvrant d’un faux sens les mots qui les fascinent, ils leur ont donné des étendards sur lesquels sont peints les symboles éblouissants, mais qui ne dissimulent, en réalité, que de sauvages appétits de conquête, et un goût du meurtre et du sang hérité des âges barbares.

On peut se demander comment ces faux prophètes que sont les Oulémas et les Imans –des religieux !- peuvent allier les commandements de Dieu et les crimes atroces que perpétuent en son nom de par le monde les terroristes islamiques. Eux s’étonnent que l’on ose compromettre ou ralentir la résurrection de l’Islam avec des scrupules de ce genre. La guerre révolutionnaire que ces fanatiques ont entreprise a des exigences… et la terreur qu’ils font peser sur le monde en a d’autres plus cruelles encore. Et pour mieux inculquer à leurs troupes fanatisées cette nécessaire terreur, ils ont recours au miracle du verbe, sacrifiant des foules, offrant des hommes au moloch dans le creux de leurs paumes ouvertes, brassant des vivants inutiles, balayant des millions de morts du revers de leurs mains, et reconstruisant dans les transes de l’extase, un avenir qui n’a plus de sens puisque ne se levant que sur des charniers et des déserts.

            En 1968, Abdallah Ghochach, juge suprême du Royaume hachémite de Jordanie s’exprimait en ces termes : « Le Djihad a été légiféré afin de devenir un moyen de propagation de l’Islam. En conséquence, les non-musulmans doivent venir à l’Islam soit de leur plein gré, soit de force par la lutte et le Djihad… La guerre est la base des relations entre les musulmans et leurs adversaires. »

Et voilà qu’aujourd’hui, la haine de l’Occident ramène les arabes vers l’Islam, un Islam farouche, fanatique comme aux premiers âges… Tous les pays arabes ont lancé en leur temps la guerre au nom de la « démocratie » et de la « liberté »… Nous avons connu cela en Algérie. Ils la prolongent dans cette croisade qui s’appelle la guerre sainte et que l’Occident aveuglé par l’obstination chrétienne, la conscience humaine et la morale ne perçoit même pas. Mais on ne la livre plus au nom des Evangiles ou des Philosophies, on se bat pour de chimériques recettes de bonheur, des fictions dangereuses, des illusions puériles. On bourre la cartouchière des terroristes de munitions mais on leur donne aussi une musette gonflée de mensonges qui entretiennent leur colère. On incite les peuples à la haine en indiquant aux uns qu’ils se battent toujours pour les mêmes misères et aux autres que les temps sont venus de recommencer l’épopée. Et du Gange à l’Atlantique, l’Islam renoue des forces irrésistibles… Il faut préparer la grande fête de la guerre pour chasser les infidèles et, fusil au poing et bombes dans les valises, bâtir de nouveaux empires plus étonnants encore que ceux de la légende. Reviendront ainsi les terribles images, celles que nous avons connues en Algérie : Les hommes égorgés, émasculés, pendus aux arbres des bois, les enfants cloués aux portes des masures et les femmes attachées à la queue des chevaux emballés. Enfin, des stratèges diaboliques ont compris le parti que l’on pouvait tirer des colères allumées par les mensonges dans le cœur des naïfs et des crédules. Ils ont cessé de faire la guerre eux-mêmes. Ils y ont poussé les peuples abusés. Ils payent ces mercenaires d’un nouveau genre avec des mots et pour exciter leur ardeur au suicide, ils leur ont insufflé le pire des poisons : La haine.

Partout montent les clameurs de ces peuples qui rêvent de revivre enfin la prodigieuse épopée scandée par le choc des cimeterres et dont les fastes illuminent encore la nuit des temps… Partout ces cris qui menacent l’Occident, l’invectivent et le vouent à la mort. La vieille prédiction de Kipling devient une réalité redoutable : « Voici que montent les multitudes à l’assaut de la passe de Khaybar… » Et pendant ce temps, pendant que s’accélère cette frénésie des peuples acharnés à assassiner l’Occident comme pour se venger d’avoir reçu de lui la vérité qui prête une force gigantesque à leur faiblesse millénaire, l’Occident se bat contre lui-même pour une définition puérile de la liberté.

José CASTANO

21/10/2011

Ils EXIGENT plus d’immigration en Europe !!! Qui? Les Turcs, bien sûr…

Exigez, exigez. On vous attend de pied ferme !!!

Ma réponse (habituelle):

FDF

.

La liberté d’opinion et d’expression est considérée comme une des libertés fondamentales de l’être humain. Elle est citée à l’article 19 de la Déclaration universelle des droits de l’homme comme suit : «Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit.»Blog sous la protection de l’article 10 du deuxième Traité de la Convention de Berne, l’article 10 de la Convention européenne des droits de l’homme et l’article 19 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, défendant le droit de tous à l’information et le droit à la liberté d’expression et d’opinion.

1749951584.jpg

La France délivre 110 000 visas aux Turcs chaque année (chiffres Intérieur 2008). Mais le rythme de l’invasion n’est pas assez soutenu pour les islamistes turcs au pouvoir.

  

« L’Europe devra mettre en place l’arrivée de plus d’immigrants et accepter la diversité. » s’est exprimé le président turc Abdullah Gül lors du Forum Global Policy Yaroslavl le 8 septembre 2011 en Russie (discours intégral ici) L’islamiste Gul a également exprimé sa préoccupation devant la montée du sentiment anti-immigrés et anti-islamique en Europe, et a suggéré que davantage devrait être fait pour combattre ce « fléau ». Cynisme et culot incroyable de Gul, car la situation des Chrétiens en Turquie ne s’améliore pas. Ainsi le Patriarche oecuménique orthodoxe Bartholomé vient d’affirmer à la chaine CBS que les chrétiens sont « des citoyens de seconde zone » n’hésitant pas à dire que sa communauté est « crucifiée », ne pouvant par exemple toujours pas récupérer les biens confisqués, ouvrir des églises ou ouvrir à nouveau le séminaire de Halki fermé par la décision raciste de la Turquie dès 1971…Le patriarche Bartholomée vit avec une protection rapprochée jour et nuit, suite aux nombreux assassinats de religieux par les islamistes, ce qui est loin d’être le cas des imâms en Europe.

Pour ceux qui douteraient du caractère islamiste du président turc, nous rappellons un de ses propos :

« On changera définitivement le système laic. La république vit ses derniers temps »

Source : Nevzat Bölugiray, AKP degisiyor mu? [ L’AKP change t’il?], Tekin Yayinevi, Istanbul, 2004,p.78.

Cet inquiétant donneur de leçon devrait balayer devant sa porte, un récent sondage sur les opinions des Turcs à l’égard des Chrétiens donne les résultats suivant :

Pour 59% des personnes interrogées, les non-musulmans « ne devraient pas » ou « ne devraient absolument pas » être autorisés à tenir des réunions publiques dans lesquelles ils peuvent discuter de leurs idées. Pour 54%, les non-musulmans « ne devraient pas » ou « ne devraient absolument pas » être autorisés à publier de la documentation pour expliquer leur foi. Selon l’enquête, près de 40% de la population de la Turquie a une opinion « très négative » ou « négative » des chrétiens. (en savoir + sur ce sondage)

Voir tous les articles de notre Dossier Turquie

Source: http://www.islamisation.fr/

16/10/2011

Tunisie: les salafistes se sentent « heurtés » suite au film Persepolis ! Et créent des violences.

Ils continuent de nous em…… avec leurs « principes » éculés rétrogrades… Et ça se dit religion de paix et de tolérance…

FDF

.

Des milliers de personnes ont manifesté vendredi pour dénoncer la représentation de Dieu sous les traits d’un vieillard barbu. Dans la soirée, le domicile du PDG de la chaîne qui a diffusé le film a été attaqué.

C’est une séquence du film franco-iranien Persepolis qui a mis le feu aux poudres en Tunisie. On y voit Dieu représenté sous les traits d’un vieillard barbu ; or l’islam proscrit en principe toute représentation d’Allah. À l’appel de salafistes, des milliers de personnes ont manifesté vendredi à Tunis pour dénoncer la diffusion du dessin animé sur la chaîne de télévision privée Nessma.La manifestation a réuni plus de 10.000 personnes, ce qui en fait la plus importante du camp islamiste à ce jour dans la capitale. Commencée dans le calme, elle a été dispersée par des tirs de gaz lacrymogènes et s’est terminée par des affrontements entre les forces anti-émeutes et quelques centaines de jeunes gens. Dans la soirée, une centaine de manifestants s’en sont pris au domicile du PDG de la chaîne Nessma, dont des salafistes ont réclamé la fermeture après la diffusion du film.Selon des journalistes de la chaîne, une vingtaine d’hommes sont parvenus à entrer dans la maison, où se trouvaient la femme et les enfants de Nabil Karoui. Ce dernier n’était pas chez lui lors de l’attaque. «La famille a pu sortir par derrière et est en sécurité. Les assaillants ont saccagé la maison et ont mis le feu», a précisé Sofiane Ben Hmida, l’un des journalistes vedettes de la chaîne. «La chaîne Nessma TV dénonce l’attaque de la maison de son PDG Nabil Karoui par un groupe d’une centaine d’hommes qui ont jeté des cocktails Molotov», a déclaré la présentatrice du journal de la chaîne.

Nessma pointe du doigt «certains imams»

Le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Hichem Meddeb, a confirmé l’attaque mais en a livré une version légèrement différente. «Une centaine de personnes se sont présentées devant la maison de M. Karoui à La Soukra (banlieue de Tunis). Ils ont forcé la porte extérieure, cassé des vitres et arraché deux tuyaux de gaz», a-t-il dit, précisant ignorer si la famille se trouvait dans la maison à ce moment-là. «Cinq personnes ont été arrêtées», a-t-il ajouté, sans donner plus de détails.

De son côté, la chaîne Nessma a directement mis en cause les islamistes. À l’antenne, une journaliste a dénoncé «l’incitation de quelques imams à commettre des crimes à l’encontre des employés de la chaîne», notamment à l’occasion des prêches de vendredi, jour de prière. «Certains imams se sont comportés comme des militants politiques, c’est cela le double discours qu’on voit à l’oeuvre», a lancé Sofiane Ben Hmida.

Cette flambée de violences inquiète à une semaine des élections prévues dans le pays, les premières depuis la chute du président Zine Ben Ali en janvier dernier. Les Tunisiens sont appelés aux urnes le 23 octobre pour élire une Assemblée constituante. Mais le scrutin risque d’être relégué au second plan par les tensions grandissantes entre les islamistes et le camp laïque. Donné favori du scrutin, le parti islamiste Ennadha a tenté de calmer les esprits samedi en appelant ses partisans à éviter toute violence. «Nous condamnons la violence. Nous avons toujours appelé à la défense de nos idées dans le cadre d’un débat pacifique et respectueux. Nous sommes totalement étrangers à ces actes de violence», a déclaré Ali Larayedh, membre du bureau exécutif d’Ennadha.

Source: http://www.lefigaro.fr/

31/07/2011

Norvège: les imams justifient le viols des femmes occidentales !

Et on les laisse dire ça…

Il paraît que ces femmes ont une « attitude provocante ». Bande de tarés! Ce sont des femmes avec tout leur pouvoir inné de séduction qui les rend attirantes et nous les respectons.

Il certain qu’aucun homme nordique ou occidental n’ira violer un de leur fantôme féminin accoutré comme le sont leurs fatmas. Faut déjà avoir envie. On sait pourquoi « ils » les cachent. La « beuuuuuurka », c’est pas trop ça…

FDF

.


« Selon des études statistiques rendues publiques par la police norvégienne, 100% des viols commis à Oslo depuis 2005 l’ont bien été par des immigrés « non-occidentaux ». Les enquêtes, régulièrement publiées dans le quotidien « Dagbladet » (équivalent de notre « Parisien »), précisent que ces crimes ont tous été commis par des Kurdes, des Pakistanais ou des Africains, notamment des réfugiés somaliens, nombreux dans ce pays. […] Le 23 juin dernier, après le viol de quatre Norvégiennes en une seule nuit, la chaîne de télévision a profondément remué l’opinion publique en faisant témoigner deux jeunes femmes. La première a raconté avoir été agressée alors qu’elle rentrait chez elle. Elle a été « frappée et violée pendant des heures » par un immigré qui la jugeait « provocante ». L’autre a été victime d’un Pakistanais bavard et porté sur l’exégèse coranique. Il a notamment pris le temps de lui expliquer que la religion musulmane l’autorisait à la violer […]  Des imams, interrogés par les autorités, estiment que ces viols seraient dus «au comportement insouciant ou provoquant des jeunes filles norvégiennes ». »

Cette réalité de l’explosion des viols commis par des « migrants » n’est pas cachée, à la différence de la France : http://youtu.be/uIe06T43LpE

Désolé pour la langue utilisée dans cette vidéo, mais au moins les anglophones pourront traduire. Pour les autres, ils se passeront bien de la traduction; les images parlent d’elle-même…

FDF

Source: http://www.islamisation.fr/

08/05/2011

On va finir par y arriver…

Il suffit d’un début, d’un exemple… A notre tour de nous sentir « heurtés ». Bravo à ce pilote !!!

FDF

.

Deux imams en tenue traditionnelle expulsés par le pilote d’un avion à Memphis.

Deux dirigeants religieux musulmans affirment avoir été expulsés, vendredi, d’un vol commercial en partance de Memphis parce que le pilote a refusé de faire décoller l’avion avec les deux hommes à bord.

Joint par téléphone au terminal de l’aéroport international de Memphis, au Tennessee, l’imam Masudur Rahman a déclaré que son collègue et lui avaient déjà été autorisés à monter à bord de leur vol Delta à destination de Charlotte, en Caroline du Nord, quand ils se sont fait demander de sortir de l’avion.

M. Rahman, qui est aussi professeur adjoint de langue arabe à l’Université de Memphis, a expliqué qu’il portait des vêtements traditionnels indiens et que son collègue portait une tenue typiquement arabe et un couvre-chef traditionnel.

Il a précisé que le collègue qui l’accompagnait était Mohamed Zaghloul, de l’Association islamique de la région de Memphis.

Un porte-parole de l’Administration de la sécurité des transports à Atlanta, Jon Allen, a confirmé l’incident mais a précisé qu’il n’était pas lié à une décision de son agence.

Une porte-parole de Delta Airlines a indiqué que le vol était opéré par Atlantic Southwest Airlines (ASA), dont le siège est établi à Atlanta. ASA n’a pas répondu aux appels de l’Associated Press l’invitant à commenter l’information.

M. Rahman a raconté que l’appareil avait quitté la passerelle d’embarquement quand le pilote a annoncé que l’avion devait retourner au terminal. Les deux imams se sont alors fait demander de sortir de l’avion parce que le pilote refusait de les accepter à bord, estimant que certains passagers pourraient être indisposés par leur présence, selon M. Rahman.

L’imam a affirmé que des responsables de Delta Airlines avaient discuté avec le pilote pendant plus de 30 minutes, mais qu’il refusait toujours de faire monter les deux imams dans son avion.

Les deux hommes ont été conduits dans un salon de l’aéroport et ont obtenu une place sur un autre vol.

«C’est une démonstration de racisme et de préjugés envers notre religion et notre apparence», a dit M. Rahman. «S’ils comprenaient l’islam, ils n’aurait pas fait cela.»


Source: The Canadian Press

13/09/2010

Algérie – Le ramadan de cette année a connu une cascade d’agressions sans précédent qui ont visé les symboles de l’islam.

Et l’on nous bassine avec l’affaire du pasteur Terry Jones qui voulait brûler des corans, ce qui a fait en un clin d’oeil le tour du monde, tout en hurlant à l’incitation à la haine et autres cris d’orfraies. En Algérie, la pratique est courante et ça va même beaucoup plus loin… Et on n’en fait pas tout un plat. Arrêtons de faire semblant de nous offusquer pour des conneries! En Algérie, les imams prennent des branlées; c’est un sport national. Ce serait en France, le même cas de figure provoquerait une levée de boucliers sans précédents avec interventions musclées et immédiates des forces de l’ordre de NOTRE République envers les auteurs de ces « crimes ». Ouhais; mais c’est en France. On protège tout le monde sauf les sous-chiens, en France…

FDF

.

Algérie: Mosquées saccagées, Corans brûlés, imams tabassés

En Algérie, [des personnes] n’hésitent pas à s’attaquer aux mosquées, à agresser les imams et fidèles, et surtout à brûler le Coran. Des radicaux ont saccagé et brûlé une grande partie des structures de base d’une mosquée en cours de construction dans leur village. Des exemplaires du Coran ont été retrouvés déchirés et mélangés à des amas d’ordures à la mosquée El Houda

coran_brule-cff28.jpg



Durant près d’un mois, plusieurs dépassements ont eu lieu dans certaines wilayas du pays. A Sidi Bel-Abbés comme à Annaba, Tizi Ouzou, Médéa et récemment Bordj Bou Arreridj, les agressions sont différentes mais se ressemblent au bout de compte. Souvent, il s’agit de jeunes personnes égarées, bourrées d’idées racistes anti-musulmanes enracinées par d’autres personnes.

Ces dernières n’hésitent pas à s’attaquer aux mosquées, à agresser les imams et fidèles, et surtout à brûler le Coran, pourtant sacré. Les idées anti-musulmanes sont-elles présentes dans la société ? Les jeunes Algériens sont-ils à l’abri de cette menace ? Des questions très inquiétantes qui nécessitent un véritable débat de société, mais aussi une réplique rapide avant que les choses ne s’aggravent et ne deviennent plus sérieuses avec le temps. Par ailleurs, l’imam de la mosquée Ibn Badis, sise dans la wilaya de Sidi Bel Abbés et quelques fidèles ont été tabassés par des inconnus et ce, durant les premiers jours du mois sacré.

170 paires de chaussures chinoises portent le nom d’Allah sur la semelle

Les dépassements portés contre tous ce qui est Islam se poursuit dans le monde, malheureusement quelquefois chez nous aussi. Pis, ces graves dérives commencent à devenir sérieuses dans notre pays. Ainsi, la brigade de la Gendarmerie nationale de la wilaya de Bordj Bou-Arreridj a saisi il y’a quelques jours 170 paires de chaussures importées de Chine, sur la semelle desquelles était inscrit le nom d’Allah…

…Suite et source: http://tinyurl.com/2duo4bq

09/09/2010

Imams: Le bon, la bête et l’intégriste…

« Formons des imams français ». C’est ça, c’est ça… On va se laisser « entuber » sans rien dire. On ne connait que trop ce genre de discours. Face à un islam intégriste aussi con que méchant, voici venir à nous les islamistes dits « modérés », représentés par des imams de même sensibilité, eux même « pourchassés » par les premiers nommés. Ne tombons pas dans le piège… La stigmatisation bat encore son plein. L’imam « gentil » et « menacé » (faisant l’objet d’une fatwa, selon lui) nous ouvre les bras… Il a surtout besoin de protection, semble t’il nous faire croire… C’est marrant, il « officie » à Drancy, haut lieu français de la bisbrouille islamiste… Sortez vos mouchoirs si vous voulez et achetez son bouquin, si vous souhaitez subventionner sa mosquée… Personnellement, je mettrais une protection anti-invasion… Discours à peine sournois…

FDF

.

09/09/2010

"Formons des imams français"

Hassen Chalghoumi, « cible des intégristes »… On va le plaindre…

W. ALIX / CIRIC / SDP

.

Dans un livre qui va faire débat, Hassen Chalghoumi, l’imam « républicain » de Drancy, plaide pour un islam de France, moderne et citoyen. Il s’en explique.

Hassen Chalghoumi est sous la protection permanente de deux gardes du corps. Menacé de mort par des islamistes radicaux depuis ses prises de position contre le port du voile intégral et en faveur du rapprochement avec la communauté juive, l’imam de Drancy (Seine-Saint-Denis) revendique sa liberté de ton. Dans son livre, Pour l’islam de France (Le Cherche Midi), il appelle les fidèles à cultiver foi musulmane et attachement à la République.

Dans ce livre, vous réaffirmez votre soutien à la loi contre le voile intégral, bientôt examinée au Sénat…

Je suis favorable à cette loi, car le niqab n’est pas acceptable en France et il n’est pas légitime en islam. Derrière le voile intégral, il y a des femmes totalement isolées, des familles marginalisées, des jeunes filles déscolarisées. La loi peut sortir ces femmes de l’enfermement tout en leur évitant d’être victimes de réactions racistes et islamophobes. Au sein de la Conférence des imams de France, que je préside, nous défendons l’égalité des sexes en islam. Malheureusement, au quotidien, je rencontre encore des situations dramatiques: des filles de 15 ans emmenées au bled pour être mariées de force, des femmes battues… Par le dialogue et la pédagogie, les imams peuvent éviter ces catastrophes.

Comment peut-on changer les choses ?

La priorité, c’est de former des imams français. Des gens nés ici, qui ont retenu les leçons de l’école républicaine et qui sont attachés à leur patrie. L’islam n’est plus la religion des « immigrés » et des « anciens colonisés », c’est la foi de plusieurs millions de citoyens français…

Suite et source: http://tinyurl.com/37c9fam