Francaisdefrance's Blog

25/01/2011

Bakchich a pu éplucher les notes de frais de Dominique Baudis…

Eh bien, on ne vous félicite pas, Monsieur Baudis… Et ce n’est que la partie cachée de l’iceberg, chez nos élites…

FDF

.

Les mille et une notes de frais de Dominique Baudis

Depuis son arrivée, Dominique Baudis s’est plu à expliquer comment il avait assaini la situation. Disons qu’après un redressement indéniable, amorcé avant son arrivée par une équipe budgétaire rigoureuse nommée en urgence, les mauvaises habitudes ont désormais repris le dessus : explosion en 2009 du budget de la Présidence, confortables notes de frais pour Dominique Baudis et …son épouse, et enfin retour en force de quelques seconds couteaux, au détriment des gestionnaires avisés à qui on devait un début de remise en ordre dans la maison.. 

Près de 350000 euros par an pour la Présidence

Inscrit dans l’airain du budget 2009, une hausse sensible des dépenses du boss : 180000 euros de missions et réceptions, (contre 150000 en 2008), 92 800 euros de frais de transports. L’Orient il est vrai est lointain… Dominique Baudis dispose en outre d’une carte de crédit, qui a chauffé fort. Près de 55000 euros de frais ont été dépensés en 2008 et autant en 2007. Simple partie émergée de l’iceberg ? D’après certaines indiscrétions de la direction financière, le patron disposerait d’autres cartes de crédit.

Généreux, Baudis ne se lasse pas non plus d’organiser de petites sauteries dans les splendides locaux de l’IMA pour ses amis de l’UMP. Et on n’évoquera pas la revalorisation du traitement mensuel du président de l’IMA de quelque 6 000 euros à désormais 10 000 euros (et non 100 000 comme inscrit par erreur ce matin mercredi ) par mois. Dès son arrivée, Dominique Baudis réclame un tel salaire, égal, explique-t-il, à ce qu’il touchait au CSA. Dans une note confidentielle, le directeur général adjoint, François Baudet, émettait quelques réserves. Deux ans plus tard, Baudis parvient à ses fins.

La situation était tellement tendue en fin d’année dernière que les gestionnaires de l’Institut ont été sommés, au dernier moment, de trouver quelques rustines pour combler le trou ainsi creusé. Quelques dizaines de milliers d’euros avaient été pris, in extremis, sur le service des relations humaines !

Ysabel Baudis, star du monde arabe !

Les équipes de Bakchich on pu regarder à la loupe les confortables notes de frais de Dominique Baudis : voyages de madame à Damas, Tunis, Abou Dhabi, Louxor ; escapades du président dans les bons hôtels de Tunisie plusieurs fois durant le même été ; remboursements de multiples frais de restaurants (jusqu’à 755 euros dans un resto chinois, sans justificatifs).

 - JPG - 25.9 ko
La carte bleue "corporate" de l’IMA finance un peu plus que les faux-frais  de Dominique Baudis. Elle autorise certaines libertés au dirigeant de l’UMP :  1- les allers-retours entre Paris et Toulouse -avec Air France-  de sa femme Ysabel  2-les notes de restaurant du XVIe arrondissement, où il réside. Avec un petite préférence pour le "joyeux dragon", une gargotte où il a réussi à claquer 755 euros en un repas…  3- Des séjours à l’hôtel Sinbad d’Hammamet, où il conforte les relations franco-tunisiennes.  Bakchich s’est procuré aussi bien les notes de restaurant que les relevés de carte bancaire. Un beau voyage de Tunis à Passy en passant par Toulouse. - JPG - 68 ko  

La carte bleue « corporate » de l’IMA finance un peu plus que les faux-frais de Dominique Baudis. Elle autorise certaines libertés au dirigeant de l’UMP : 1- les allers-retours entre Paris et Toulouse -avec Air France- de sa femme Ysabel 2-les notes de restaurant du XVIe arrondissement, où il réside. Avec un petite préférence pour le « joyeux dragon », une gargotte où il a réussi à claquer 755 euros en un repas… 3- Des séjours à l’hôtel Sinbad d’Hammamet, où il conforte les relations franco-tunisiennes. Bakchich s’est procuré aussi bien les notes de restaurant que les relevés de carte bancaire. Un beau voyage de Tunis à Passy en passant par Toulouse.

Interrogé par Bakchich, Dominique Baudis se montre sans états d’âme. Les voyages de Madame ? « Ecoutez, mon épouse a écrit un livre décisif sur la chanteuse Oum Kalsoum, mes interlocuteurs dans le monde arabe réclament sa présence ». Ysabel a écrit aussi un ouvrage sur les 1001 nuits, mais qui, apparemment, a moins marqué son cher époux, qui ne l’évoque pas. Ysabel Baudis s’avère une star dans le monde arabe, et on l’ignorait !

Ysabel Baudis, reine d’Orient, voyage aux frais de l’Ima - JPG - 71.9 ko  

Ysabel Baudis, reine d’Orient, voyage aux frais de l’Ima

Les frais de restaurant, innombrables, sont facturés souvent dans des établissements de Toulouse, dont il était maire, ou encore dans le seizième arrondissement, fort loin de l’IMA, mais où il réside. Quant aux frais de voyage à Taiwan et la note salée chez Divellec, un des plus grands restos de Paris, pour les diplomates asiatiques, ils seraient justifiés par un projet d’exposition, explique Baudis à Bakchich, sur « les liens ancestraux » entre la Chine et le monde arabe. Un sujet d’actualité, ou on n’y connaît rien.

Au restaurant le Divellec, une des cantines les plus chères de Paris, Dominique Baudis régale, pour 458 euros, le représentant de Taïwan, avec la carte professionnelle de l’IMA. Le monde arabe n’a pas de frontières ! Explication de M. Baudis : "Nous préparons une expo sur la relation entre la Chine et le monde arabe". Du bel échange culturel. - JPG - 42.3 ko  

Au restaurant le Divellec, une des cantines les plus chères de Paris, Dominique Baudis régale, pour 458 euros, le représentant de Taïwan, avec la carte professionnelle de l’IMA. Le monde arabe n’a pas de frontières ! Explication de M. Baudis : « Nous préparons une expo sur la relation entre la Chine et le monde arabe ». Du bel échange culturel.

Amoureux de la presse, le patron de l’IMA achète les journaux où qu’il soit, à Toulouse ou dans le seizième arrondissement où il réside. Et se fait rembourser à l’euro près. 80 euros par ci, 10 euros par là, il n’y a pas de petites économies !. «  Les contrôleurs de la Cour des Comptes, se justifie-t-il, n’ont rien trouvé à redire ». Et peu importe que la plupart des salariés de l’IMA lisent, eux, la presse sur place !

Toulouse, capitale arabe !

Plus surprenant encore, on découvre de multiples allers-retours entre Paris et Toulouse, payés par l’IMA. Là encore les déplacements de Dominique Baudis seraient dus au projet d’exposition entre la ville de Toulouse et l’IMA. Est-il normal, pour autant, que les voyages de madame (voir document) soient payés par l’IMA ? «  Les voyages de mon épouse, affirme tranquillement monsieur Baudis, n’ont jamais été imputés sur la maison ». Les notes de carte bleue que Bakchich s’est procurées prouvent évidemment le contraire.

 - JPG - 31.3 ko
Dominique et Ysabel Baudis convolent en couple vers Toulouse, aux frais de l’IMA - JPG - 32 ko  

Dominique et Ysabel Baudis convolent en couple vers Toulouse, aux frais de l’IMA

Plus grave, Dominique Baudis est en train d’écarter le petit groupe qui avait réussi à imposer quelques cadrages budgétaires à cette institution à la dérive.

En effet, le principal gestionnaire de l’IMA, un administrateur de la ville de Paris détaché à Bercy, François Baudet, vient d’annoncer qu’il ne demandait pas le renouvellement de son mandat. À plusieurs reprises, ces derniers mois, il avait été désavoué par le directeur général, Moktah Taleb Bendiaf, connu pour les longues siestes qu’il s’accorde sur son lieu de travail et que Dominique Baudis a reconduit en avril dernier. «  M. Taleb Bendiaf, écrivait le personnel de l’IMA dans une lettre ouverte le 10 avril 2008, n’a pas rempli les tâches qui lui incombent tant au plan administratif que culturel…Il est urgent de nommer un directeur général ayant les compétences ».

Accessoirement, ce cadre algérien, dont les avantages et salaires s’élèvent à 200000 euros, avait été stigmatisé dans le rapport de la Cour des Comptes de 2007 pour ne pas avoir payé les impôts qu’il aurait du normalement verser. «  L’un des avantages les plus importants dont bénéficie le titulaire de la fonction, note les magistrats de la rue Cambon, consiste à échapper à toute retenue fiscale au motif que ce salaire constituerait selon l’IMA une indemnité représentative de frais ». Cette habitude est d’autant plus fâcheuse, que le directeur général se voit, par ailleurs, remboursé tous ses frais.

Relents de festaille, de mangeaille !

François Baudet avait une autre bonne raison de quitter la caverne d’Ali-Baba. Il y a un an, le patron de l’IMA nommait, au même rang que lui, un vieux routier de l’IMA, le franco-syrien Badredinne Arodaky, qui s’était fait connaître pour ses engagements successivement pro- palestinien puis pro-syrien. En 2007, la Cour des Comptes s’était montrée fort critique sur la façon dont Arodaky, directeur commercial, avait géré la boutique de l’IMA, la Medina. La Cour des Comptes note qu’« aucune politique commerciale digne de ce nom » n’avait été mise en place. Aujourd’hui, le commercial créatif est promu par Dominique Baudis et devrait prendre le contrôle de la gestion de l’IMA.

Aurait-on été victime, sur les bords de la Seine, d’un trop joli mirage ? Les splendides expositions organisées encore et à prix d’or par l’IMA ne doivent pas masquer la réalité. Le rêve franco-arabe à Paris s’estompe. Et ne reste que ce qu’en arabe on nomme tegr’a, les relents de festaille, de mangeaille !

Source: http://www.bakchich.info/

15/01/2011

Dominique Baudis en lice pour le titre du super dhimmi 2011 !

Filed under: Collabos,coran,Devoir de mémoire,dhimmitude,Honte d'etre francais,La fabrique de crétins,Pillage de la France,Politique,racaille,Racisme anti-blancs,racisme anti-chrétien,Soumission,Uncategorized — francaisdefrance @ 08:08
Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Action SITA

Notre Dame de Paris vue de l’IMA

A son actif:

1) Il a initié le processus d’islamisation forcée de Toulouse quand il était maire de 1983 à 2000. Il n’est plus le maire mais il y fait encore la pluie et le beau temps et garde la haute main sur les troupes de l’UMP dans la ville rose verte. Actuellement 5 mosquées en projet ou construites. Merci monsieur Baudis.

2) En tant que serviteur zélé de l’islam en France le pouvoir l’a nommé ou fait nommé à la tête de l’ARPP (Autorité de régulation professionnelle de la publicité) le 12 octobre 2010 quelques semaines (bizarre non?) avant que ne débute la campagne nationale contre l’abattage rituel de Brigitte Bardot (10 novembre 2010) et ses amis ce qui lui a permis de saboter cette campagne en refusant les 2 visuels prévus pour cette campagne. Une action SITA http://sitasecure.wordpress.com/2010/11/10/halal-brigitte-bardot-tient-parole-et-lance-un-grand-mouvement-dopinion-avec-8-organisations/ a été lancée pour dénoncer le 2 poids 2 mesures de l’ARPP (campagne « fièrement halal », oui super mais campagne Brigitte Bardot, non c’est berk) et l’ARPP a dû recevoir beaucoup de courriers SITA de protestation car elle s’est cru obligée de publier ce communiqué http://www.arpp-pub.org/campagne-abattagerituel-com.html qu’une secrétaire missionnée pour cela a mis en commentaire partout où il était fait état de la campagne contre l’abattage rituel comme ici http://www.lepost.fr/article/2011/01/10/2365575_action-citoyenne-demander-l-annulation-de-la-derogation-permettant-l-abattage-rituel_1_0_1.html. Dans ce communiqué l’ARPP, la main sur le coeur, jure ses grands dieux qu’elle n’avait pas demandé d’ôter les mots « halal » et « casher » des visuels recalés. C’est de l’enfumage car les gens savent très bien de quoi on parle quand on lit « abattage rituel » (permis par l’ARPP) il s’agit bien évidemment de l’abattage halal ou casher (refusé par l’ARPP pour les premiers visiuels). Alors pourquoi avoir censuré les premiers visuels mentionnant les abattages halal et casher pour accepter ensuite la mention abattage rituel ce qui revient rigoureusement au même. Mais c’était sans compter sur l’opiniâtreté de BB, l’OABA et des autres qui ont finalement obtenu un agrément contraint et forcé de l’ARPP pour un nouveau visuel sous la pression de l’opinion. La campagne a ainsi pu débuter le 4 janvier 2011 avec quelques semaines de retard. Rappelons que Dominique Baudis dirige aussi l’institut du monde arabe (IMA) depuis février 2007 et qu’il est membre de la délégation pour les relations avec les pays du Mashrek (Egypte, Jordanie, Liban, et Syrie ) et de la délégation à l’Assemblée Parlementaire euro-méditerranéenne. Il est l’époux de la journaliste et écrivain franco-algérienne Ysabel Saîah-baudis. Si vous voyez un rapport quelconque entre ces 2 nominations à l’IMA et à l’ARPP c’est que vous avez vraiment l’esprit mal tourné!

Que l’on se rassure : la passionaria anti « Souchiens » Houria Bouteldja, cheffaillonne du Parti des indigènes de la République (PIR), n’a jamais été mise en cause par Baudis, bien qu’ayant été rémunérée par l’Institut du Monde arabe. Source: http://www.ripostelaique.com/Houria-Bouteldja-ne-veut-pas-qu-on.html

Une vieille connaissance maintenant, plus soumis que lui on ne trouve pas en France, un autre Dominique, j’ai nommé l’inénarrable Dominique Wolton. Eh bien figurez-vous qu’on le retrouve à l’IMA. Cela vous étonne? Entre dhimmis qu’est-ce qu’ils peuvent bien se raconter? Des histoires de dhimmis va!

…A l’ordre du jour également de ce Conseil d’Administration, Dominique Baudis a soutenu la proposition de M. Dominique Wolton, Président du Conseil de l’Ethique Publicitaire, 3ème instance associée à l’ARPP, de nommer son prédécesseur, Jean-Pierre TEYSSIER, au titre de Personnalité Qualifiée, afin de « continuer ainsi à bénéficier de son expérience exceptionnelle en la matière »…

Le nabab de l’IMA

Non seulement il est un serviteur zélé de l’islam mais ce fossoyeur de la France nous coûte cher le bougre. Voir l’article de Backchich.info intitulé: Les mille et une notes de frais de Dominique Baudis

http://www.bakchich.info/Les-milles-et-une-nuits-de,07248.html

Dans la suite, empruntée au site observatoire de l’islamisation, on trouvera un florilège de ce que, de fait, le dhimmi accompli Dominique Baudis cautionne en tant que dirigeant de l’IMA à savoir le jihad et la charia

Les grands classiques du droit islamique à l’Institut du Monde Arabe : le sens du Jihâd

Dominique Baudis, au sommet de l’Institut du Monde Arabe…

Pour comprendre le Jihâd en phase de revitalisation, nous republions cette enquête de septembre 2007 exposant des morceaux choisis d’ouvrages présents à la bibliothèque de l’Institut du Monde Arabe. En l’occurence les traités de droit musulman, disponibles dans toutes les bibliothèques musulmanes, appellant au Jihâd contre ceux qui refusent de se convertir ou de se soumettre à l’Odre islamique. Qu’en pense Dominique Baudis (UMP) qui préside l’IMA ? Nous doutons qu’il ait lu les livres de la bibliothèque dont il est responsable…Nous attendons sa réaction, sans quoi nous lancerons une pétition pour fermer l’Institut du Monde Arabe, temple de l’islamisme en plein Paris.

1- La Risâla d’Al Qayrawânî

La Risâla (L’Epître), d’Ibn Abî Zayd Al-Qayrawânî, est l’épître de référence chez les sunnites de rite malékite. Le rite malékite est officiel au Maroc et en Algérie, majoritaire en Tunisie et au Sénégal. Voir à ce titre la présentation de Al-Qayrawânî par le Ministère des Habous et des Affaires Islamiques marocain. Le rite malékite a été choisi par l’Institut de théologie de la Grande Mosquée de Paris, et les milliers de pratiquants en France, issus du Maghreb, suivent les prescriptions des « Savants » de cette école juridique.

Considéré comme « L’Islam du juste milieu » le malékisme, pratiqué intégralement, est aussi dangereux que le Wahhabisme saoudien.

Concernant le jîhâd voir la photo du chapitre 30, page 85, issu de l’exemplaire de l’Institut du Monde Arabe édité par l’Office des Publications Universitaires, Alger (code bibliothèque 244.221 IBN A). Si les « infidèles » refusent l’ « invitation » (le fameux appel) à embrasser l’islam, ou le statut de dhimmi, ils doivent être combattus par les armes :

2- La Risâla de l’imâm Ash-Shâfî

L’imâm Ash-Shâfi (767-820), est le fondateur de l’école chaféite. Contemporain et élève de l’imâm Malik Ibn Anas (710-795), fondateur de l’école malékite, les différences des deux écoles sont donc minimes, et relèvent plus de différences d’ordre méthodologiques que de divergences sur le fond de la charia. Le chaféisme restreint la place du jugement personnel (ray’) ainsi que le recours à l’analogie (qiyas) pour juger du comportement présent, par rapport aux situations analogues trouvées dans les traditions (Hadith) fournissant les solutions jurisprudentielles. Le Chaféisme fut l’école officielle du Califat abbasside (750-1258). Il est pratiqué en Indonésie, Thaïlande, aux Comores, aux Philippines et en Inde et est religion d’État au Brunei Darussalam et en Malaisie.

L’ouvrage majeur de Shâfi est sa Risâla. La traduction française de Lakhdar Souami chez Actes Sud est disponible à la bibliothèque de l’Institut du Monde Arabe sous la référence 244.231.SAF.

Ouvrage beaucoup plus volumineux que la Risâla de Al-Qayrawânî (qui est elle une simple synthèse à destination du peuple), la partie consacrée au jihâd est argumentée par de nombreuses citations du Coran et des Hadith, les deux sources du droit.

Bien d’autres ouvrages prônant la guerre offensive sont disponibles aussi bien à la bibliothèque qu’à la librairie de l’Institut. Nous avons des preuves vidéos en plus des scans d’au moins 4 ouvrages de référence. Tout cela est à la disposition de la justice française… On mesurera toute l’inanité des propagandistes qui essayent de faire passer le jihâd comme un simple recours de légitime défense ou comme avant tout un « effort spirituel contre ses mauvais penchants ». C’est le cas des médiatiques Eric Geoffroy et Malek Chebel. On remerciera le Monde des religions pour avoir fait appel à l’islamologue Marie Thérèse Urvoy dans son numéro de ce mois consacré au jihâd dans le Coran. La vérité est une denrée rare en France sur le sujet. Ici, nous nous contentons de la vérité des textes, sélectionnés par l’Institut du Monde Arabe.vu sur http://www.islamisation.fr/archive/2007/09/30/un-nouveau-service-de-l-observatoire-de-l-islamisation-le-te.html

Faites savoir à ce fidèle serviteur de l’islam, à ce collallahbo déjà acquis à l’idée de voir la France soumise à la charia qu’il aura à rendre des comptes devant le peuple quand celui-ci aura balayé tous ces soit disant zélites qui nous trahissent à qui mieux mieux.

Observatoire de l’islamisation, septembre 2007.

Démocratie Directe

On applique la bonne vieille méthode SITA inspirée par Amnesty International: envoi d’un courrier, dans une enveloppe timbrée, par la poste ( http://tinyurl.com/6r4fsu et http://tinyurl.com/592ezu)

Quoi mettre dans l’enveloppe?

1) Ce document PDF d’une page contenant le texte du présent article situé au-dessus du mot ACTION, après sa conversion en PDF et qui est logé à l’adresse: http://ripostesita.files.wordpress.com/2011/01/baudisdhimmi.pdf

2) Ce texte de 3 pages de Paul Weston intitulé Aux dirigeants qui livrent l’Occident à l’islam: « Nous vous demanderons des comptes » http://sitasecure.files.wordpress.com/2010/10/paulwestonstatement.pdf

Un timbre au tarif de base “20 grammes” permet d’envoyer deux feuilles soit 4 pages en tout.

-A qui envoyer les courriers?

A Dominique Baudis à l’IMA dont l’adresse postale est indiquée à cette page en bas à droite : http://www.imarabe.org/

A Dominique Baudis à L’ARPP dont l’adresse postale se trouve à cette page: http://www.arpp-pub.org/Contacter-l-ARPP.html

Votre courrier SITA est prêt, il vous reste à le timbrer et à le poster . Si vous le souhaitez vous pourrez aussi suivre les consignes facultatives suivantes.

Pour prolonger et compléter cette action SITA par courrier postal on peut aussi mener une action par courriels dont la technique est exposée à cette page http://sitasecure.wordpress.com/2009/06/01/action-par-courriels/

Invitation au sitathon

Eventuellement, vous pouvez recenser vos actions courriers au Sitathon, http://sitathon.blogspot.com afin d’inciter d’autres internautes à agir ainsi et vous inscrire à la lettre d’information alertes-sita.blogspot.com pour être averti des prochaines actions.

–Information sur SITA

 

Pour des informations plus détaillées sur les actions SITA, vous pouvez consulter le kit SITA à la page: http://sitamnesty.wordpress.com/about/

 

 

Vous avez une enveloppe, un timbre alors vous avez le……………… P O U V O I R ………de dire son fait à toute personne publique.

C’est la nouvelle façon de voter;c’est efficace: tinyurl.com/C44RVR