Francaisdefrance's Blog

13/10/2010

Rennes: la justice rend les bijoux saisis… aux voleurs !

De quoi se poser de vraies questions…

FDF

.


Bijou, photo d’illustration. | MAXPPP

C’est une histoire incroyable mais vraie qui cause un préjudice financier et moral aux victimes des vols.

De quoi s’agit-il ?

Début septembre, les gendarmes de Vern-sur-Seiche (Ille-et-Vilaine) interpellent deux mineures serbes de 14 et 15 ans qui viennent de commettre des cambriolages.

Ils retrouvent, dans leurs soutien-gorges, divers bijoux volés.

Poursuivant leur enquête, les gendarmes arrêtent très rapidement quatre complices à Laval.

Dans le camping-car des auteurs, immatriculé en Italie, ils mettent la main sur des lots de bijoux et du numéraire.

Il est évident que les enquêteurs ont mis à jour une bande organisée qui sévit dans plusieurs départements, comme l’a établi le suivi de leurs téléphones portables. Une quarantaine de cambriolages seraient à leur actif.

Mais la vice-procureure de Rennes ne l’entend pas ainsi. Elle refuse l’ouverture d’une information judiciaire.

Malgré les éléments recueillis par les gendarmes au cours de l’enquête, elle décide de ne faire comparaître que l’un des individus, serbe, uniquement pour détention de faux papiers.

Condamné à 4 mois de prison avec sursis, il ressort libre du tribunal.

N’ayant pas été poursuivi par la vice-procureure pour vol et recel, les gendarmes sont obligés de lui rendre les bijoux découverts dans le camping-car.


Les gendarmes avaient pris des photos des bijoux. Les victimes de cambriolages les ont identifiés comme étant leur propriété.

La vice-procureure déclare que ce n’est pas elle qui a organisé la restitution des bijoux. Les gendarmes attestent du contraire.

Quant aux deux mineures, la magistrate les a fait placer dans un foyer pour mineurs … d’où elles auraient immédiatement fugué.