Francaisdefrance's Blog

24/08/2011

Pluie de skuds sur Delanöé…

Il va falloir qu’il se mette à l’abri dans les caves d’une mosquée, le maire-dhimmi-socialiste de Paris. Apparemment, son amour démesuré pour  l’islam ne passe pas…

C’est bon de ne pas se sentir seul à dénoncer cette infamie. Merci les gars !

FDF

.

http://www.projet-apache.com/

http://www.blocidentitaire-idf.com/
 « AUJOURD’HUI, LES PARISIENS  SONT SANS LOGEMENT, LES FRANÇAIS N’ONT PLUS D’ARGENT, LES EUROPÉENS VOIENT LEUR AVENIR FOUTRE LE CAMP »
Mais DELANOE –  MAIRE PS  de PARIS   préfère  dépenser pour le RAMADAN.



Communiqué de presse du 24 août 2011

Fête du ramadan…  les provocations de la Mairie de Paris, ça suffit !

Hier soir, une dizaine de militants identitaires parisiens du Projet Apache et du Bloc Identitaire ont parcouru le quartier de l’hôtel de ville à Paris pour y coller des affiches qui ont attiré l’attention des nombreux passants et des riverains.
 
Ces dernières montraient un grand portrait de Bertrand Delanoë accompagné d’une fausse citation de sa part : « Aujourd’hui, les parisiens sont sans logement, les français n’ont plus d’argent, les européens voient leur avenir foutre le camp… Mais je préfère dépenser pour le RAMADAN ! ».
 
Cette action fait référence à la scandaleuse initiative de la Mairie de Paris, qui organise aujourd’hui en son sein une soirée… en l’honneur de la fin du ramadan.
Cette soirée fort coûteuse verra se produire des artistes notamment venus de Tunisie, pays duquel Bertrand Delanoë a toujours été très proche…
 
Les identitaires parisiens dénoncent cette malheureuse initiative de la part de la Mairie de Paris, à l’heure où l’ensemble de nos dirigeants appellent les français à de nombreux et injustes sacrifices pour sauver un système ultra-libéral aux abois. En particulier, rappelons que les prix du logement et des loyers ne cessent d’augmenter (plus de 8000 Euros le mètre-carré dans certains quartiers !) et que les parisiens peinent aujourd’hui à vivre dans des conditions décentes. Cette soirée constitue donc une véritable provocation.
 
Elle dénote une fois de plus la politique de préférence systématique à l’étranger orchestrée depuis maintenant plus de 10 ans par Bertrand Delanoë. A l’heure où la relocalisation de l’économie, des populations mais également des dépenses paraît plus que jamais la seule solution pour sortir de la crise d’un système mondialiste condamné, il est inadmissible de voir la Mairie de la plus grande ville française célébrer coûteusement la fête d’une religion extra-européenne.
 
Derrière cette soi-disant politique « d’ouverture à l’autre » par « la culture » se cache en réalité une vision du monde totalitaire et universaliste, à l’encontre des identités et des traditions populaires. Bertrand Delanoë devra un jour assumer ses choix politiques. Il pourra en attendant toujours compter sur les identitaires pour éveiller le peuple parisien et incarner la voix de la majorité silencieuse.