Francaisdefrance's Blog

23/10/2011

Mr REBSAMEN, MAIRE PS DE DIJON, NE SE PRÉOCCUPE PAS DU RACISME ANTI BLANC…

Ils veulent « casser du blanc ». Le maire PS ne bronche pas? Ferme les yeux sur une agression raciste anti-blanc? Diffusez au maximum cette info. Merci.

FDF

.

Sans état d’âme aucun…

Voir la vidéo de l’action :
http://www.bloc-identitaire.com/video/459/identitaires-dijonnais-intervention-conseil-municipal-dijon-racisme-anti-blancs

Les militants identitaires interpellent le maire de Dijon au sujet du racisme anti-blanc et se font expulser du conseil municipal !

Depuis plusieurs semaines, les Identitaires de Bourgogne dénoncent l’agression raciste dont a été victime, le 19 août dernier, un adolescent dijonnais, aux cris de « on casse du blanc ! ».

Face au silence déplorable de la municipalité dans cette affaire de racisme anti-blancs, malgré les nombreuses actions de sensibilisation et les sollicitations des élus locaux, les Identitaires n’ont eu d’autre choix que de se rendre eux-mêmes à l’Hôtel de Ville de Dijon afin de questionner le Maire sur son absence de réaction. Une dizaine de militants identitaires s’est donc invitée à une séance publique du conseil municipal, le jeudi 29 septembre, en présence du Maire et de ses conseillers, afin de réclamer une condamnation publique de cette agression et du contexte de racisme anti-blanc dans lequel elle s’inscrit. Au travers d’une prise de parole, les identitaires ont rappelé à Monsieur Rebsamen que le silence entourant cette agression est tout simplement inacceptable, dans la mesure où une véritable levée de boucliers des élus se produit systématiquement lorsque les communautés Maghrébines, Africaines, Juives ou Asiatiques sont touchées par des faits similaires.

Refusant une fois de plus tout dialogue, le Maire a fait expulser les militants identitaires par la force, lesquels ont brandi des pancartes « Halte au racisme anti-blancs » tout en se laissant évacuer pacifiquement. Il semble donc évident que Monsieur Rebsamen accorde davantage d’intérêt à ses ambitions nationales qu’à ses obligations locales, préférant notamment célébrer la petite victoire des sénateurs de gauche sur RTL1 et RMC2 plutôt que de condamner cette agression raciste dans sa propre ville.

En réponse à ce nouveau refus de dialogue de la part du Maire de Dijon, un collage d’autocollants « Stop au racisme anti-blancs » a été immédiatement réalisé dans les rues proches du domicile de ce dernier, afin d’attirer une énième fois son attention sur cette question des plus importantes. Les Identitaires de Bourgogne restent donc déterminés à œuvrer, par tous les moyens légaux à leur disposition, pour une reconnaissance officielle du racisme anti-blancs par l’ensemble de la classe politique, et sa condamnation ferme et définitive.

Voir la vidéo de l’action : http://www.bloc-identitaire.com/video/459/identitaires-dijonnais-intervention-conseil-municipal-dijon-racisme-anti-blancs

01/09/2011

Racisme anti-blanc à Dijon… Comme ailleurs…

Et ça continue. Et on n’ose pas en parler… Et on ne doit pas en parler. Ca pourrait heurter certaines « sensibilités ». Eh bien , on va se gêner, tiens !

FDF

.

Racisme anti-blanc à Dijon

Racisme anti-blanc à Dijon Photo d’illustration

Les Identitaires de Bourgogne nous communiquent :

Il y a quelques jours, un jeune européen de 15 ans était victime d’une agression raciste en plein centre ville de Dijon, lynché par une bande ethnique. Aujourd’hui, le père de la victime s’exprime dans les colonnes du Bien Public, refusant toutefois de constater l’échec flagrant de la société multi-ethnique, qu’il semble encore appeler de ses vœux. Pradoxalement, bien que le motif raciste de l’agression ne fasse aucun doute (seul l’adolescent “blanc” ayant été lynché) nous ne pouvons que constater l’absence totale de réaction des responsables politiques locaux. Quel aurait été le traitement médiatique de l’affaire si la victime avait été maghrébine, juive ou africaine, et les agresseurs de souche européenne ? Combien d’agressions, parfois mortelles, faudra t-il avant que l’existence d’un racisme anti-blanc soit enfin reconnu par les pouvoirs publics ?

Les Identitaires de Bourgogne ont eu un entretien téléphonique au sujet de cette agression, avec le secrétariat du député de Côte d’or, Bernard Depierre (UMP). Y aura-t-il autre chose que de belles paroles au téléphone ?

Les Identitaires de Bourgognes appellent toute personne se sentant concernée par la montée du racisme anti-blancs à prendre contact avec nos élus afin d’exiger d’eux la reconnaissance de ce racisme, et sa condamnation ferme et définitive :

Mairie de Dijon
Place de la libération
21000 Dijon
Standard 03 80 74 51 51

Claude Darciaux (PS)
Permanence parlementaire
15 Bis Route de Dijon
21600 Longvic
Téléphone : 03 80 65 87 87
Télécopie : 03 80 65 87 88

Rémi DELATTE (UMP)
Permanence
81 Avenue Maréchal Lyautey
21000 Dijon
Téléphone : 03 80 74 43 00
Télécopie : 03 80 74 25 10
permanence@remi-delatte.com

Bernard Depierre (UMP)
Permanence
17 Rue Diderot
21000 Dijon
Téléphone : 03 80 73 34 47
Télécopie : 03 80 72 28 56
bernarddepierre@wanadoo.fr

Alain Suguenot (UMP)
Permanence
6 Place Carnot
21200 Beaune
Téléphone : 03 80 22 77 80
Télécopie : 03 80 22 66 67

Préfecture de Côte d’Or,
21041 Dijon Cédex
03 80 44 64 0

Source: [http://fr.novopress.info/]

NB: inutile de vous adresser aux associations telles que SOS Racisme, le CRAN, la Halde et j’en passe. Ils ne « traitent » que le racisme anti-beurs ou anti-blacks; les seuls racismes reconnus. Le racisme anti-blanc n’existe pas… On va voir ça de plus près…

FDF