Francaisdefrance's Blog

26/08/2011

Rebeu des bois…

Encore une vidéo à se rouler par terre… Prenons ça avec humour; sans haine ni violence…

FDF

.

Voir: http://youtu.be/qPAj0WeP-xM

25/08/2011

Un clip raciste ? De quoi ? Qu’entends-je ? Que vois-je ?

Alertez la Halde, SOS Racaille, le CRAN, et toutes les autres verrues !

On m’a fait parvenir ce clip humoristique; je dis bien humoristique. Mort de rire! Ca change des clips de rap qui incitent directement et sans vergogne à la haine de la France et des Français. Et à qui « ON » ne dit rien…

Marrez-vous un bon coup.  C’est encore gratuit.

FDF

.

Ici: http://youtu.be/xJNwg24AdaQ

Et le premier qui dira quelque-chose… On a de la monnaie à rendre.

07/08/2011

Divertissement….

Et c’est reparti !!!

On commence par un petit PPS divertissant…

FDF

.

Ici:08 JUILLET 2011

30/07/2011

La reflexion du jour revient au sus-nommé…

… Henri !!!

.

Qui nous sort ici-même d’après le billet titré: « On ne va pas tout de même ré-ouvrir les maisons de correction pendant qu’on y est? »

.


« Pourquoi? On va retrouver que des bronzés à l’ombre ! »

.

Excellent jeu de mots, vous en conviendrez. Bon, moi, ça me fait rire. Après, c’est chacun qui voit…

Merci Henri.

FDF

Un peu d’humour, en ce samedi?

D’accord.

FDF

.

Voici: Bd humour (3)

18/07/2011

Comment dire pour essayer de faire comprendre ? Mais sans trop dire de peur que l’on ne comprenne vraiment ?

Excellent billet de mon ami Pat… C’est malheureusement le lot de beaucoup (trop) de « résistants ».

Vous allez apprécier…

FDF

.

Le poids des exquis mots, le choc de la trouille…

couverture

«Et j’ai dit au long fruit mur et vermeil … tu n’es qu’une poire!»(Victor Hugo)

Comment dire pour essayer de faire comprendre ?

Mais sans trop dire de peur que l’on ne comprenne vraiment ?

Elémentaire, cher rédacteur, il convient de peser chaque mot, chaque phrase, user de tournures alambiquées pour que seul un lecteur intelligent puisse saisir clairement le message dans toute sa finesse.

Mais attention, ledit message se doit aussi d’être suffisamment dilué dans l’ensemble du texte de sorte que sa portée en soit atténué.

Que de complications ! Nous voilà bien intrigués. De qui parle-t’on au fait ?

:-Du « Guide du Routard », concernant sa charmante description de séjours en Finlande qui mérite le prix littéraire de la formule humouristique de circonstance.

A ce sujet, en page 38, le chapître « Finlande utile, dangers et enquiquinements » mérite le détour comme l’indiquent les bons guides.

Il faudra se méfier de la délinquance : (bien sûr) des pickpockets dans la capitale, des risques limités liés aux violences de fin de semaine « dues à  l’alcool qui échauffe les esprits « … et se méfier des…

A vous de deviner la suite, à condition de posséder un diplôme de deuxième cycle en analyse de textes pertinents comme celui-ci:

« Mais ces dernières années, on observe une hausse régulière du nombre d’affaires de coups et blessures.

« On peut y voir l’effet d’une lente perte de contrôle des flux migratoires qui a permis l’établissement d’un nombre croissant d’étrangers plus remuants que les placides Finlandais…  ainsi que les conséquences de l’établissement des mafias russes et estonnienne dans les années 1990.« 

Et voilà ! le tour est joué. Le guide a cité nommément les fauteurs de troubles… russes et estoniens, qui ne font pas, eux, la recette du pain judiciaire de la remuante association « SOS Rassis« .

Pour les autres, il faudra chercher dans le dictionnaire « quel genre d’oiseaux suit les flux migratoires échappant au contrôle un peu lent »…

User pareille dialectique fait sourire, mais bien tristement, car révélatrice du climat d’autocensure et de peur qui sévit en France lorsqu’il s’agit d’évoquer les « enquiquinements et dangers » provoqués par les « jeunes » délinquants.

Félicitations au « Guide du Routard » pour ces « exquis mots », avec l’assurance qu’en guise de gratification cet honorable rédacteur poursuivra sur recommandation de sa direction son séjour en Irlande partant du principe qu’aprés ses efforts: « un peu d’Eire, lui fera toujours Dublin. »

Attention paraît que là-bas, il y’a des catholiques pas en odeur de sainteté avec des protestants !

Mon D-ieu ! ne fallait-il pas écrire plutôt « guerre ethnique souchienne en voie d’être maitrisée par les autorités de régulation »?

Le placide Molière n’aurait pas été d’accord, lui qui stigmatisait

« les mots longs d’une toise, 

 de longs mots qui vont d’ici jusqu’à Pontoise

tout cela pour dire qu’un fripon

a volé un chapon. »

Au « Guide du Routard », c’est pire : on ne dit pas qui est le fripon.

N’est-il pas temps de reprendre les Rennes?

Source: http://tinyurl.com/6gok4cn