Francaisdefrance's Blog

14/12/2010

Pendant que les islamo-collabos continuent de lyncher Marine Le Pen…

La haine anti-patriotisme s’amplifie… Les muzz commencent à avoir peur; ils ont raison… Ils se réfugient dans les bras de la République. Celle-ci s’est engagée à protéger ses enfants; pas ceux des autres… Et pas au détriment de ses principes initiaux.

FDF

.

Menaces islamistes contre l’espace Charenton, censure de YouTube, plainte de la LDH contre RL !

Dans le pays de Voltaire, de la liberté d’expression et de la laïcité, il ne semble plus possible de critiquer la réalité de l’islamisation de nos pays, sans se faire menacer de mort par les islamistes, et traiter de fasciste et de raciste par une grande partie de la gôche. Nous venons d’en avoir une nouvelle démonstration, en trois temps.

Pendant que les islamo-collabos continuent de lyncher Marine Le Pen, coupable d’avoir parlé d’occupation en évoquant les prières musulmanes illégales, les islamistes montent au créneau, et montrent leur vrai visage : celui du fascisme politico-religieux.

Ils se sont permis de téléphoner aux responsables de l’espace Charenton, et de les menacer ouvertement de représailles s’ils n’annulaient pas les assises internationales sur l’islamisation de l’Europe, prévues le 18 décembre. Ils citent encore notre collaboratrice Christine Tasin, présidente de Résistance républicaine, à qui ils ne pardonnent pas d’avoir assumé ouvertement sa légitime islamophobie.

http://www.forsane-alizza.com/toute-lactualite/encore-une-conference-islamophobe-en-europe-5506

Sur leur site, ils laissent passer les commentaires les plus extrémistes, comme celui-ci, qui prend toute sa saveur, après le premier attentat suicide commis sur un pays européen, en Suède. « Si ils cautionnent le clash, on va la jouer comme du temps du prophete (saws) ! Envoyons leur des hommes qui aiment la mort plus que eux n’aiment la vie. »

Leur objectif est clair : d’abord intimider les responsables de l’espace Charenton, ensuite faire peur aux éventuels participants, et les dissuader de venir. Ne vous inquiétez pas, nous avons tout prévu. Un service d’ordre professionnel, qui sera efficace dans la protection des intervenants et des spectateurs. D’autre part, dans un Etat républicain, nous faisons confiance aux forces de l’ordre, avec qui nous sommes en contact régulier, pour qu’elles permettent la liberté de réunion, face aux fascistes qui, par la force, sont prêts à s’y opposer…

suite et source: http://www.ripostelaique.com/

11/12/2010

Paris. Décembre 2010: la rue Myrha est toujours barrée par les musulmans !

Invasion, provocation, chantage, les musulmans font de la résistance… En toute illégalité.

FDF

.

Le 9 octobre 2009, nous révélions pour la première fois le scandale de la rue Myrha. (1)

Chaque vendredi, depuis quinze ans, les musulmans de la mosquée Myrha barrent cette rue, et prient illégalement sur sa chaussée. (2)

Malgré l’indignation publique, le maire du 18e arrondissement, Daniel Vaillant, et le préfet de police de Paris, Michel Gaudin, refusent toujours de faire appliquer la loi, et d’interdire ces prières illégales.

Voici ce que nous avons vu, en ce vendredi 10 décembre 2010.

Rue Myrha Un an après le scandale continue (10 décembre 2010) [4:32]

http://www.youtube.com/watch ?v=VouqGQGhJG0

http://www.youtube.com/v/VouqGQGhJG0?fs=1&hl=fr_FR

Dans cette vidéo exclusive, vous verrez comment la rue Myrha est toujours barrée par les musulmans, le vendredi ; vous entendrez comment la prière est diffusée à fort volume par les haut-parleurs de la mosquée Myrha ; vous assisterez à la pose des tapis sur la chaussée confisquée de cette rue.

Oui, un an après notre première dénonciation publique de ce scandale, qui se répète chaque semaine dans la rue Myrha, rien n’a changé !

Les autorités françaises continuent à refuser de faire appliquer la Loi dans ce quartier, dans lequel les musulmans imposent semaine après semaine leurs prières publiques illégales !

Bientôt, le peuple français demandera des comptes aux dirigeants français qui livrent la France à l’islam !

Et alors, comme l’a dit Paul Weston, « nous vous traînerons devant un tribunal du style Nuremberg où vous serez jugés pour haute trahison ». (3)

Maxime Lépante

1) Voir notre premier article sur ce scandale, publié dans le numéro 105 de Riposte Laïque :

http://www.ripostelaique..com/Voyage-dans-la-France-musulmane,2814.html

2) Voici la liste de nos articles sur le scandale des prières musulmanes illégales :

http://www.ripostelaique.com/Dossier-sur-les-prieres-musulmanes,5860.html

Et voici la liste de nos vidéos sur les prières musulmanes illégales dans les rues de France :

http://www.ripostelaique.com/Toutes-nos-videos-sur-les-prieres,5858.html

3) Aux dirigeants qui livrent l’Occident à l’islam : « Nous vous demanderons des comptes »

http://www.postedeveille.ca/2010/10/aux-dirigeants-qui-livrent-loccident-a-lislam-nous-vous-demanderons-des-comptes.html

Enregistrer au format PDF

Pillé chez: http://www.ripostelaique.com/

03/12/2010

« Je suis française, et je ne veux pas que la France meure ». Myriam Picard.

Si cette lettre de Myriam Picard ne fait pas vibrer votre fibre patriotique et ne vous donne pas l’envie de « résister », alors on ne peut plus rien pour vous…

FDF

.

J’ai peur, ce soir. J’ai peur pour mon pays, j’ai peur pour ceux qui l’aiment, j’ai peur pour nos enfants.

Je voudrais crier, à tous ceux qui bradent la France, à tous ceux qui la salissent, à tous ceux qui la lâchent, parce qu’ils ont oublié de se pencher sur Verdun et Austerlitz, qu’ils sont en train de vendre un des plus grands peuples d’Europe et du monde. Par peur, par corruption, ils signent tous, le sourire en coin, d’une patte de Judas, notre arrêt de mort.

Ils nous trahissent gaiement, emplis d’une répugnante bonne conscience, désireux de dresser ce peuple si libre et si puissant, ce peuple qui ose exiger le respect de ses lois, de ses élémentaires sécurités, de son identité. Ils nous goulaguisent lentement, mais sûrement, depuis plus de trente ans, sourds aux cris de rage et de souffrance de Français qui sont à bout et vont jusqu’à s’armer, l’amertume au cœur et la peur au ventre.

Je ne veux pas de ce pays-là. Mettez-moi dans la case que vous voulez, dans celle qui contentera votre dégoûtante petite conscience de moutons satisfaits d’eux-mêmes, je m’en fous. Je suis française, et je ne veux pas que la France meure. Et si, pour ce crime, je dois, comme c’est prévisible, passer pour une ignoble petite facho, tant mieux. Toute insulte de leur part me raffermit, me donne le coup de fouet chaleureux qui me pousse plus loin encore dans la course. Je veux que mon pays reste fidèle à lui-même, grand, digne, généreux, fier, souverain, admirable, capable de créer des Saint-Exupéry, des De Gaulle, des Marie Curie et des Charles Martel.

Je veux rire avec Feydeau, croiser des poivrots heureux de gueuler leur amour de la treille et leur joie d’être absurdement bourrés, je veux pouvoir m’engueuler et débattre pendant des heures à propos de la foi, de la raison, de la science, de Voltaire et de Napoléon, je veux que nos campagnes et nos villes vivent, que ce pays reste capable d’attirer des Dali et des Brel. Je veux la fierté, Marianne, Notre-Dame de Chartres, Céline et Bernanos, Dior et des Carmélites, je veux de la grandeur et de la finesse. Et non cette pitoyable exhibition de maîtres-censeurs décérébrés sommant des êtres humains libres et dignes d’accepter une existence insupportable, faite de renoncement avilissants et de lâchetés ignominieuses.

Je veux vivre dans un monde normal, un monde où je ne craindrai pas de sortir seule dans la rue, un monde où je ne devrai pas subir l’insolent, le révoltant spectacle de femmes niqabisées me méprisant pour mes chevilles nues et mon visage offert, un monde où la catholique que je suis ne devra pas prier dans une cave, la peur au ventre, un monde où les professeurs pourront dire que la France est une belle chose, un monde où j’aurai le droit de rire de moi-même et des autres, sans craindre une fatwa ou d’être exécutée sur place, la peau brûlée d’acide ou de flammes, un monde où ce ne seront pas des barbus sauvages et leurs complices cathodiques qui décideront de ma façon de parler, de rire, de grandir et de penser.

Je veux vivre dans mon pays. Est-ce un crime ? Et peut-on me reprocher mon indignation, ma colère, quand je sais que sur cette terre de Rabelais et de Bossuet, on saccage l’enseignement sciemment, pour créer des êtres aux yeux écarquillés sur le vide, petits soldats heureux d’accepter un pays aux racines sauvagement arrachées, à l’avenir brisé ? Peut-on me reprocher d’avoir envie de hurler quand je sais le quotidien de millions de Français insultés dans les journaux, crétinisés par les politiques, menacés et terrorisés quotidiennement par des bandes de sauvages à l’écoeurante impunité ?

J’ai peur, mais je ne lâcherai rien. Je ne lâcherai rien parce que j’ai été élevée avec le respect absolu de mon pays, avec le culte de ses morts, parce que ce pays est sublime, parce que si je devais le quitter pour pouvoir vivre libre ailleurs, j’aurais le sentiment de perdre mon oxygène et l’estime de moi-même.

Je tiens à ce pays et je veux que mes enfants y vivent. Je crie ce mot « liberté » d’autant plus fort qu’il ne m’a jamais paru aussi fragile, en ces temps où les commissaires de la pensée nous fliquent jusque sur les terrains de foot.

Rappelez-vous, rappelez-vous bien le passé. Rappelez-vous les conquêtes musulmanes, les viols, les génocides que la très sainte religion d’amour et de paix a eu la délicatesse d’offrir à la face de l’Histoire. Rappelez-vous ces journalistes égorgés en direct, ces femmes enterrées vivantes, ces hommes pendus, ces êtres crachant sur le martyre de soldats britanniques. Je pense aux hommes qui ont bouffé leurs chaussures sur le Chemin des Dames, aux résistants aux ongles lentement arrachés, je pense à tous ceux qui au cours de leur vie ont résisté courageusement, au nom de l’amour de ce pays.

Je l’ai déjà écrit, je prends le risque de me répéter : le sang a coulé, coule, et va couler, plus violemment, plus rapidement que nous ne le pensons. Si nous ne gagnons pas les quelques petites batailles qui s’annoncent, soyons tous convaincus que ce ne sont plus des lois que nous devrons défendre, mais notre peau. L’histoire répète son monotone refrain de la Bêtise qui mène au Massacre. Je ne pensais pas prononcer ces mots-là un jour, si jeune. Je les prononce aujourd’hui, infiniment consciente que je ne me trompe pas, consciente aussi que les centaines d’anecdotes terribles que nous apprenons chaque jour ne forment que le préambule de temps encore plus effrayants.

Je ne pensais pas non plus vivre un jour une guerre civile. J’essaie désormais de m’y préparer, et je le dis sans joie, avec l’unique et réel souci que chacun saura réagir à la mesure de la gravité des faits, pour éviter que notre pays ne subisse de tels drames.

Myriam Picard

Enregistrer au format PDF

Source: http://www.ripostelaique.com/

23/11/2010

« Si le fascisme du 21e siècle avait le visage d’Oskar Freysinger, nous dormirions tranquilles ! »

« Faut-il que les Assises Internationales laïques sur l’islamisation, prévues le 18 décembre, à Paris, dérangent, pour qu’Oskar Freysinger soit victime, dans la presse suisse, d’une campagne haineuse d’une violence inimaginable ! Dans le dernier supplément weed-end, je vous avais fait part des deux premières réactions publiées dans « Le Temps » et « 20 minutes ». Depuis, les diffamations ont pris une autre dimension.

Un nommé Karl Grünberg, de Sos Racisme, un espèce de cousin suisse des Sopo-Dubois, se permet de faire dans l’ignoble.

« Le 30 novembre 2009, le site identitaire, raciste et néonazi Novo­press salue en Freysinger l’homme qui a convaincu les dirigeants hésitants de l’UDC à combattre les minarets en Suisse. »

Novopress néonazi ! Carrément !

Oskar Freysinger a fait l’objet d’une caricature particulièrement odieuse, le représentant en nazi dans un journal gauchiste suisse pour illustrer l’article du nommé Grunberg.

http://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/13221662

Bref, on l’aura compris, pour Grünberg et ses pairs, Oskar serait un nostalgique du IIIe Reich, rien de moins. Et, ne doutant de rien, ce Grünberg a osé m’écrire, et me demander de publier ces ignominies dans Riposte Laïque, au nom du débat démocratique (voir courrier des lecteurs) ! Ces méthodes crapuleuses nous rappellent Plantu dessinant Val en nazi, en plein conflit de Charlie Hebdo (lequel Val traite également de facho quiconque s’oppose à lui). Or, ce qui est curieux, c’est que quand on écoute Oskar Freysinger répondre à Jean Robin pendant une heure, nous entendons un homme paisible, humaniste, progressiste, amoureux de son pays et de son modèle démocratique et civilisationnel. Très franchement, si le fascisme du 21e siècle avait le visage d’Oskar Freysinger, nous dormirions tranquilles !

Ce que subit le député suisse, nous l’avons connu dans les jours qui ont précédé l’apéro saucisson-pinard du 18 juin, et depuis. Nous n’avons rien oublié des calomnies véhiculées contre nous dans les mois qui ont suivi, et nous nous attendons, sereinement, à de nouvelles gentillesses médiatiques. Ceux qui ont décidé qu’il était interdit de critiquer l’islam, et de s’inquiéter de sa progression en France et en Europe ne resteront ni passifs, ni silencieux, devant l’initiative que nous sommes en train de monter. Nous aurons droit à « Bloc Identitaire = néo-nazis = racistes = antisémites » et naturellement, les « super-mouchards » de l’anti-racisme sélectif, et les idiots utiles de gauche et d’extrême gauche vont demander, sans vergogne, à Sarkozy-Hortefeux de faire interdire nos Assises internationale laïques sur l’islamisation », sans doute au nom de la liberté dont i ls se réclament.

Notre amie Bat Ye’Or elle-même vient d’être victime de cet esprit de censure.

http://www.veroniquechemla.info/2010/11/le-directeur-du-cape-interdit-une.html

Nous ne pouvons donc compter que sur nous, sur notre imagination, notre réactivité, et sur votre soutien, pour réussir cette initiative, quoi qu’il arrive, quels que soient les coups bas qui ne vont pas manquer. Nous n’avons pas le droit d’être naïfs, ni candides. Nous annoncerons le programme ce jeudi 25 novembre… »

Suite et source: http://www.ripostelaique.com/

02/11/2010

Invasion islamiste approuvée par nos « décideurs »: rassemblons-nous pour sauver la France !

Pas une semaine ne se passe sans que des preuves de plus en plus accablantes de la trahison de nos élites ne nous parviennent. La vidéo de 15 minutes que nous vous proposons, ci-dessous, résume mieux que de longs discours la gravité de la situation. Qu’elles appartiennent à la gauche, ou à la droite, à l’UMP, au PS ou aux Verts, nos élites bradent par petites touches notre patrimoine laïque, et l’abandonnent à l’islam. Accablant !

faire-de-vous-de-bons-musulmans_news

Christine Tasin complète cette vidéo par un article où elle montre, ministre après ministre, toutes les trahisons laïques, tous les renoncements républicains et toutes les compromissions avec l’islam de ceux qui sont actuellement au gouvernement et de ceux qui pourraient vouloir s’y trouver prochainement. Accablant ! Terrifiant !

http://www.ripostelaique.com/Remaniement-ministeriel-les.html

http://www.ripostelaique.com/Remaniement-ministeriel-ceux-qui.html

Cette montée de l’islam, que rien ne paraît capable d’arrêter si le scenario actuel se poursuivait, s’accompagne, sur le territoire national, de la progression d’agressions violentes, gratuites, haineuses, contre tout ce qui ressemble à un Français d’origine européenne. Cette vidéo, de 1’30″, elle aussi résume tout. On y voit des jeunes issus de la diversité, en pleins événements lyonnais, piller, en bande, un bureau de tabac. Cette scène, déjà insupportable, s’aggrave par une agression particulièrement sordide d’une jeune racaille, qui balance un grand coup de pied en saut chassé à une vieille dame qui a le malheur de passer par là au mauvais moment.

http://www.youtube.com/watch ?v=R-nm354JiFU

Cette scène, insupportable, pose deux questions. Ces petites frappes auraient-elles dévalisé de la sorte un magasin halal ? Cette petite crapule aurait-elle frappé de la sorte une femme du même âge, revêtue d’un voile ? Bien sûr que non !

Imaginons qu’un commando de blonds aux yeux bleux aient eu la même attitude raciste. On aurait immédiatement les hordes de l’antiracisme sur les lieux, cela ferait la une de tous les médias qui, à l’unisson, clameraient que c’est la faute du débat sur l’identité nationale, et qu’un mauvais climat, « rappelant les heures les plus sombres de notre Histoire », envahit la France. On en appellerait à la République, et tout et tout… Là, rien ! Accablant !

Nos élites n’ont aucune excuse pour justifier leur trahison. Nul ne peut dire : « Je ne savais pas ». Les islamistes ont annoncé clairement la couleur. Boumedienne en 1974, Khomeiny en 1979, Kadhafi ou Erdogan plus récemment ne l’ont pas caché, ils sont dans une stratégie de conquête. Des imams, à Roubaix, ville où les musulmans sont 49 %, annoncent la couleur : dès qu’ils seront majoritaires, ils imposeront la charia partout. En attendant, ils améliorent quotidiennement un rapport de forces, par la stratégie des petits pas. Leur meilleure arme : la dhimmitude de nos élus, et l’immigration, qui leur permet d’être de plus en plus nombreux, donc de plus en plus conquérants.

Nos élites n’ont aucune excuse, elles ne peuvent pas ignorer ce qui se passe, partout où les islamistes sont majoritaires, comme dans ce quartier de Londres. Effrayant !

http://www.dailymotion.com/video/xf0v0y_2012-jihady-europe-soumise-a-l-isla_news

Comment ne pas comprendre la colère…


Suite et source: http://www.ripostelaique.com/