Francaisdefrance's Blog

03/12/2010

« Lèche abondamment mes fesses » (proverbe chinois)…

Des réflexions pillées chez Michel Garrotté… Pas mal du tout.
FDF
.
C’est encore une de ces histoires typiquement françaises. Je m’explique. Dans le monde économique de 2010, il est normal de faire du business, y compris du business avec des pays dont les régimes restent peu recommandables. Quiconque affirme le contraire, n’a jamais travaillé dans l’économie privée et n’a donc jamais vécu autrement qu’avec l’argent des autres, les autres étant les contribuables.
Cela dit, faire du business avec des pays dont les régimes restent peu recommandables, n’a jamais impliqué, que l’on lèche abondamment les fesses, de ces mêmes régimes. L’Allemagne fait du business avec l’Iran. Mais la CDU allemande, n’a pas pour autant, créé un think-tank, avec le parti de Mahmoud Ahmadinejad ou avec le Guide suprême de la République islamique d’Iran.
L’Italie fait du business avec la Libye. Mais le parti de Berlusconi, n’a pas pour autant, créé un think-tank, avec la Jamahiriya libyenne. Le Royaume Unis fait du business avec la Turquie. Mais le parti des Tories, n’a pas pour autant, créé un think-tank, avec le parti islamique d’Erdogan. Il en va, hélas, tout autrement de la France.
En effet, lorsqu’il était encore Secrétaire général de l’UMP, Xavier Bertrand, nous avait, on va dire, « surpris », en signant un mémorandum avec le Parti communiste chinois… Or, voici que Jean-François Copé est, en ce moment même, à Pékin, avec le sinophile sans états d’âme Jean-Pierre Raffarin, Sénateur devant l’Eternel, pour ceux qui l’auraient oublié.
Il se raconte, même, que ce sont les autorités de Pékin, qui ont demandé, à Jean-Pierre Raffarin, de prendre Jean-François Copé dans sa valise diplomatique. Car, oui, en effet, le Sire Raffarin, est un fan complaisant de l’Empire du Milieu et il l’a encore démontré, content de lui, tout récemment, au Grand Journal de Canal+ (ce qui n’empêche pas Raffarin de rester, en sa simple qualité de personne humaine, quelqu’un d’apaisant, de débonnaire et d’humoristique à ses heures). En réalité, pour tout vous dire, la lune de miel umpo-communiste est un véritable feu d’artifice.
En effet, Copé (un homme par ailleurs assez sympathique et plutôt avisé) rencontre deux des neuf membres du comité permanent du bureau politique du Parti communiste chinois, autrement dit, deux très hauts dignitaires de la machine à broyer totalitaire chinoise. Copé est reçu par le Vice-ministre Chen Fengxiang, Numéro Deux du Département international du Parti communiste, Vice-ministre Chen Fengxiang qui remet à Copé une Lettre de Félicitations pour sa désignation à la tête de l’UMP.
Lettre de Félicitations signée par le Numéro Un du Département international du Parti communiste. Copé-le-Pékinois-nouveau veut maintenant, tenez-vous bien, un accord, pour faire vivre, la relation avec les schnocks mandarins, par des rendez-vous réguliers, notamment au niveau des clubs et des think-tanks. Copé est invité à revenir en Chine totalitaire, avec une délégation UMP of course, en 2011 déjà. Il paraît, qu’en plus, ces échanges nourrissent la plate-forme de Sarkozy pour les présidentielles de 2012.
Trois questions méchantes me viennent à l’esprit :
1-    A ce jour, le Fonds souverain chinois a prêté et prête encore (à intérêt) combien de milliards de dollars à l’Etat français ?
2-    Les clubs et les think-tanks UMP/PCC financent-ils les premiers cercles de la droite française en vue de l’échéance de 2012 ? (Ne dit-on pas que « ces échanges nourrissent la plate-forme de Sarkozy pour les présidentielles de 2012 » ?).
3-    Des clubs et des think-tanks UMP/CNI, UMP/LDL, UMP/LPR et UMP/PCD (par exemple) sont-ils à l’ordre du jour ? Ou est-ce que seul le Parti communiste chinois fait l’objet de telles largesses (d’esprit) et avec que type de largesse compensatoires (financières ?) en retour ?
J’ai déjà écrit, à maintes reprises, que je me sens, intellectuellement, proche de l’aile droite de l’UMP. Mais là, avec le think-tank-la-lèche, j’avoue que ma langue a fourché, que j’ai un peu peur pour mes fesses et que je suis légèrement largué…
Michel Garroté http://monde-info.blogspot.com/