Francaisdefrance's Blog

19/03/2012

Hommage aux innocentes victimes de Toulouse et de Montauban…

On croyait avoir tout vu, dans ce pays. Et bien non. Maintenant, « on » n’hésite plus à abattre des enfants. Abject!

Rappel des faits: un professeur et trois enfants âgés de 3, 6 et 10 ans ont été tués, une autre personne a été grièvement blessée. Le tireur a pris la fuite sur un scooter, comme à Montauban et Toulouse, où l’une des deux armes utilisées contre les militaires est de même calibre. 

Je tenais à assurer les familles et les proches touchés par ces actes lâches et cruels de ma profonde compassion et de mon soutien dans ces moments extrêmement douloureux.

Sincèrement.

FDF

06/03/2012

Sarközy: pêche aux voix à la mosquée de Paris…

Il n’ose pas aller chasser dans les banlieues… Hollande est déjà passé. Il va donc à la mosquée de Paris. Comme il a mal amorcé, peu de chances pour lui qu’il revienne les bras chargés de bulletins…

FDF

.

Photo montage d’illustration…

.

Nicolas Sarkozy devrait se rendre cette semaine à la Grande Mosquée de Paris afin de rendre hommage aux combattants musulmans tués pendant la Première guerre mondiale.


« Nicolas Sarkozy devrait inaugurer une stèle en hommage aux combattants musulmans morts pendants la Première Guerre mondiale », a indiqué Europe 1 ce lundi. Le site de la radio a en effet annoncé la visite du président de la République à la Grande Mosquée de Paris cette semaine. Toujours d’après Europe 1, l’heure et le jour de la visite n’ont toujours pas été définis. La date proposée par Dalil Boubakeur, le recteur de la mosquée de Paris ne concorderait pas avec l’emploi du temps du président en campagne.

Apaiser les tensions ?

Ce rendez-vous intervient par ailleurs au moment où la polémique sur la viande halal enfle chez les politiques. Claude Guéant, le ministre de l’Intérieur a en effet récemment déclaré : « accepter le vote des étrangers, c’est la porte ouverte au communautarisme. Nous ne voulons pas que des conseillers municipaux étrangers rendent obligatoire la nourriture halal dans les repas des cantines, ou réglementent les piscines à l’encontre des principes de mixité ».

Des propose sur lesquels l’opposition n’a pas manqué de rebondir. Manuel Valls, le directeur de la communication de François Hollande a ainsi jugé ces déclarations « nauséabondes » et « à l’image de la campagne de Nicolas Sarkozy ». Olivier Besancenot, l’ancien candidat du NPA a, quant à lui, estimé que le ministre de l’Intérieur « joue sur le terrain du racisme et de l’islamophobie ».

De son côté, Nicolas Sarkozy a tenu à réaffirmer samedi dernier sa volonté de ne rien lâcher quant aux cantines halal et aux horaires réservés pour les femmes dans les piscines.

Source: http://www.francesoir.fr/

22/12/2011

Femmes-soldats.

Un PPS sur nos femmes-soldats. Elles méritent bien un hommage.

Le meilleur est pour la fin; défense de commencer par là !

FDF

.

Femmes soldats dans le monde

20/07/2011

L’hommage….

Quand j’ai vu Sarközy, hier, rendre hommage aux derniers soldats Français « tombés » en Afghanistan, l’air grave, de circonstance, j’ai failli pleurer. Oui, moi, FDF, grand pourfendeur de l’invasion et du terrorisme musulmans, ben oui; j’ai failli craquer.

Voir ainsi le président de la République Française discourir tête nue, sous la pluie, c’était d’une émotion intense. Devant les cercueils alignés de ces militaires morts pour la France et revêtus du drapeau , c’était plus que poignant.

Pourtant, ce n’est pas la première fois que Sarkö rend ce genre d’hommage; mais d’habitude, c’est plus discret: deux minutes aux infos et quelques lignes dans les journaux. Point barre.

Mais là, il fallait que les Français voient que leur président était sensible à la disparition de ces jeunes combattants tués par des islamistes intégristes, baptisés Talibans, pour ne pas froisser le monde musulman.

Mais là, hier, on avait « mis le paquet »: retransmission télévisée, les médias le doigt sur la couture du pantalon, des rappels à toutes les infos télévisées jusqu’à ce jour, la totale, quoi… 

Eh oui; je ne devais pas être le seul à retenir une larme en voyant cet homme d’Etat rempli de tristesse, d’humilité, mais digne devant la mort de ces soldats. Que toute la France admirait devant son poste de télé.

Mais j’étais peut-être le seul à me dire en moi-même: « au fait, les élections présidentielles, c’est bientôt »… On se comprendra à demi-mots… Je pense que la prochaine fois que j’aurai envie de pleurer, ce sera au printemps 2012; ça dépendra des circonstances…

FDF

.

02/06/2011

59 ème militaire Français tué en Afghanistan !!!

Triste score… Ca méritait mieux qu’un communiqué de presse. Un hommage à ce soldat aurait été plus convenable.

Toutes mes condoléances à sa famille.

Il faut mettre un terme à cette guerre inutile qui ne sert les intérêts d’on ne sait trop qui…

FDF

.

Afghanistan. Un soldat du 17e RGP de Montauban tué dans un accrochage

Le caporal-chef Nunes-Patego (en médaillon) avait 30 ans. Il s'atait engagé au «17» en 2000./Photo DDM, Chantal Longo
Le caporal-chef Nunes-Patego (en médaillon) avait 30 ans. Il s’atait engagé au «17» en 2000./Photo DDM, Chantal Longo

Un violent accrochage avec des rebelles hier matin dans la vallée de la Kapissa en Afghanistan s’est soldé par la mort d’un caporal-chef du 17e RGP de Montauban. Trois autres militaires de Montauban, Tarbes et Pamiers ont également été blessés.

Terrible premier jour de juin au quartier Doumerc à Montauban en tarn-et-Garonne. Hier matin dans l’enceinte de la caserne du 17e RGP on avait inauguré une salle de repos pour les caporaux-chefs portant le nom de Patrice Colin. Un soldat mort en mission en 1986 au Liban. Et hier soir vers 18 h 30, le chef de corps le colonel Jacques Poitou apprenait par l’Élysée que son régiment avait à nouveau payé du prix du sang son engagement parmi les troupes françaises en Afghanistan. Le drame s’est joué une fois encore dans la province de la Kapissa. Le caporal-chef Guillaume Nunes-Patego, 30 ans, natif d’Albi et domicilié à Montauban a été tué au cours d’un accrochage pendant une opération de reconnaissance et de recherche de caches d’armes. Une opération conduite par l’armée nationale afghane et le GTIA Kapisa et armée par le Battle Group Raptor, précisait hier soir l’officier communication du régiment.

Trois blessés de Tarbes, Pamiers et Montauban

L’officier a expliqué ainsi les circonstances de cette tragédie qui a aussi blessé trois autres militaires de la région : « En fin de matinée, une compagnie du BG Raptor était postée à proximité du village de Shinzaï, en vallée d’Alasay, quand elle a été attaquée par un groupe d’insurgés. Au cours des combats, un militaire français a été mortellement blessé, trois autres ont été blessés : deux ont été touchés par des tirs ennemis et le troisième a été superficiellement blessé au cours de l’action. »

Selon le militaire, les blessés ont été immédiatement évacués vers la base de Tagab puis par hélicoptère vers l’hôpital militaire français de Kaboul où ils ont été pris en charge. Les militaires blessés par des tirs appartiennent au 17e régiment du génie parachutiste de Montauban et au 35e régiment d’artillerie parachutiste de Tarbes dans le Hautes-Pyrénées. Le blessé léger appartient au 1er régiment de chasseurs parachutistes de Pamiers en Ariège.

Le caporal-chef Nunes-Patego s’était engagé au « 17 » en octobre 2000 à l’âge de 19 ans. Il était à la deuxième compagnie de combat depuis octobre 2010, en tant que conducteur de véhicule lourd de génie. Il était reparti en Afghanistan début mai. Âgé de 30 ans, il était pacsé et père d’un jeune enfant.


Déjà un mort en 2006

Le 17e RGP de Montauban a déjà payé un lourd tribut dans les opérations extérieures en Afghanistan. Le régiment avait enregistré la mort d’un sapeur parachutiste lors d’une opération de déminage en 2006. Deux ans plus tard ce sont deux autres soldats qui étaient blessés dans des opérations de reconnaissance. Au mois d’octobre 2010 l’adjudant-chef Thibault Miloche, alors militaire au 126e RI de Brive décédait des suites des blessures occasionnées par un tir de roquettes. C’était le cinquantième militaire français mort en Afghanistan. Ce drame a particulièrement affecté le Tarn-et-Garonne et la ville de Moissac dont il était originaire ainsi que toute sa famille.


Depuis 2001. Le caporal-chef Nunes -Patego est le 59 e militaire français tué en mission en Afghanistan depuis 2001.« Le caporal-chef a été tué au cours d’un accrochage pendant une opération de recherches de caches d’armes. »

(Hélène Romet, lieutenant et officier communication au 17 e régiment de génie parachutiste de Montauban)

Source: http://www.ladepeche.fr/

08/11/2010

Hommage au lieutenant colonel Jean Bastien Thiry le 11 novembre 2010.

Jeudi 11 novembre 2010 à 15heures,cérémonie au cimetière de Bourg-la-Reine (92) en mémoire de tous les morts de l’Algerie Française,unis dans notre souvenir à ceux qui ont donné leur vie pour la patrie


http://lesalonbeige.blogs.com/.a/6a00d83451619c69e2010535dacb35970b-800wi

Ayez une pensée particulière ce 11 novembre pour le Colonel Jean  Bastien-Thiry, fusillé le 11 mars 1963 à 35 ans en pleine Foi et pour la France.


Le lundi 11 mars, alors que ses deux compagnons bénéficiaient de la grâce présidentielle, le colonel Bastien-Thiry était fusillé au fort d’Ivry.

Il assista avec une grande ferveur à la messe de l’aumônier et communia en brisant en deux l’hostie que lui tendait le prêtre, lui demandant d’en remettre la moitié à son épouse.

Il marcha ensuite au poteau, en égrenant son chapelet, le visage calme et serein, même joyeux. Avant la salve, il ne cria pas “ Vive la France ! ” mais pria pour elle et pour ceux qui allaient le tuer.

Au retour, son avocat déclara bouleversé : « Bastien-Thiry a vécu pour Dieu, pour sa patrie : il est mort au service de Dieu et de sa patrie. C’est désormais un martyr. »

*************

Ce texte retrace la vie et la mort du colonel Jean-Marie Bastien-Thiry. Il est paru dans le tome 1 du Dictionnaire de la politique française de Henry Coston.

Ingénieur militaire, né à Lunéville le 19 octobre 1927, mort au fort d’Ivry, le 11 mars 1963. Dès son plus jeune âge, ce patriote se dévoua à son pays. Il fut scout de France pendant les années de guerre et d’occupation, puis fit partie des équipes secouristes de la Croix-Rouge: il reçut une médaille pour les services rendus lors de la libération de Lunéville. Aprés une année d’Hypotaupe à Nancy et deux années de Taupe à Sainte-Geneviéve, il fut reçu à l’X en 1947. Mais il fit d’abord son service militaire et ce n’est qu’ensuite qu’il fit deux années à Polytechnique (1948-1950) et deux années à l’Ecole Supérieure de l’Aéronautique. A Colomb-Béchar où il fut envoyé comme ingénieur militaire, puis à Brétigny, au centre d’essais en vol et au terrain de l’Ile du Levant, il mit au point les fameux missiles balistiques SS 10 et SS 11 qui sont la fierté de l’aéronautique militaire française.

Cependant, ses préoccupations majeures depuis plusieurs années déjà n’étaient plus scientifiques. Le feu qui a éclaté au Maroc, qu’il connaît, en Algérie, le brûle. Ce feu le consumera jusqu’à la fin. (L’esprit Public, avril 1963.) C’était au Maroc qu’il avait fait la connaissance, chez ses parents, de Geneviève Lamirand, fille de l’ancien ministre du Maréchal Pétain, devenue sa femme en février 1955. Le 8 janvier 1961, jour du référendum d’approbation de la politique gaulliste en Algérie, commence véritablement pour Bastien-Thiry le chemin qui le conduira un an et demi plus tard sur la route du Petit-Clamart. (Ibid) S’estimant trompé, il avait résolu de s’opposer aux entreprises de celui qu’il rendait responsable de violation grave de la Constitution, des référendums truqués et illégaux qui firent entériner par la majorité du corps électoral l’abandon de l’Algérie ainsi que des coups trés sérieux portés à la solidité de l’Alliance atlantique (cf. ses déclarations devant les juges, le 2 février 1963).

Arrêté le 17 septembre 1962, quatre semaines aprés l’attentat du Petit-Clamart qu’il avait organisé contre le général De Gaulle, il fut jugé, en même temps que Bougret de la Tocnaye, Jacques Prévost et leurs amis, par la Cour Militaire de Justice (le procés dura plus d’un mois, de janvier à mars 1963) et condamné à la peine de mort le 4 mars. Sa grâce ayant été rejetée par le chef de l’Etat, il tomba sous les balles du peloton d’exécution au fort d’Ivry le lundi 11 mars 1963, à 6 h 40 du matin. Le reporter de Radio-Luxembourg qui décrivait l’atroce mise en scêne policière qui fait partie du décor de ces aubes sanglantes, ne put terminer sa relation: sa voix, brusquement se cassa. On arrive difficilement à croire la réalité d’un tel fait. Pendant que la France s’éveillait, un homme, le long d’un mur, était abattu. Au nom de la Société. Au nom de la Civilisation. Au nom de la Raison d’Etat… (TémTombeau du colonel Jean Bastien-Thiry (cimetière de Bourg-la-Reine)

Sur sa tombe, fleurie par des mains pieuses, viennent s’incliner ceux qui, avec Philippe Tesson, pensent qu’il est mort de trop de rigueur, de trop de candeur, et d’une fidélité démesurée à soi-même.

https://i2.wp.com/www.nationspresse.info/wp-content/uploads/2008/11/bastien-thiery-p.jpg

EN L’HONNEUR ET A LA MEMOIRE

DE JEAN-MARIE BASTIEN-THIRY
LACHEMENT ASSASSINE
PAR LE POUVOIR GAULLISTE,
LE 11 MARS 1963

Rendons un hommage tout particulier au Colonel Jean BASTIEN-THIRY, héros et martyr de la Patrie, fusillé il y a aujourd’hui 47 années, le 11 mars 1963.

Jean-Marie BASTIEN-THIRY était Lorrain, Polytechnicien, Lieutenant-colonel dans l’Armée de l’air et l’inventeur de deux missiles antichars, les SS-10 et SS-11. Il avait 36 ans et laissait une veuve et trois petites orphelines.

Organisateur de l’opération du Petit-Clamart, le Colonel Jean-Marie BASTIEN-THIRY aura tout sacrifié, sa famille et sa vie, pour que vive la France. Il nous a laissé, en versant son sang, un message, un exemple à méditer, à admirer et à suivre.

Alors que les tireurs du Petit-Clamart seront graciés par De Gaulle, celui-ci refusera d’accorder sa grâce à BASTIEN-THIRY. De Gaulle n’aimait pas les héros, n’en ayant jamais été un lui-même.

Jean-Marie BASTIEN-THIRY est l’exemple parfait du dévouement, du courage, de l’abnégation, du don de soi et du sacrifice de sa vie envers la Patrie. Il est l’honneur de l’Armée Française.

Homme de Foi, grand Catholique, il mourra comme un Saint, marchant vers le peloton d’exécution son chapelet à la main, après avoir entendu la Messe. Refusant d’avoir les yeux bandés, il regardera la mort droit dans les yeux avant de pouvoir contempler ensuite la Vie Eternelle.

Assassiné sur ordre de celui qui aura trahi l’Algérie Française et livré des dizaines de milliers de Harkis et Pieds-noirs aux tortures les plus innommables des bouchers fellouzes du FLN, le Colonel Jean BASTIEN-THIRY demeure un Français modèle, un héroïque soldat dont le nom restera pour toujours inscrit sur le Martyrologe de la Nation.

Que Jean-Marie BASTIEN-THIRY repose en paix, aux côtés de tous les Morts pour la France, dans le Paradis des Héros, des Martyrs et des Soldats.

Source: http://tinyurl.com/2vsqocq

Sur une info de M.P.

19/10/2010

Hommage au « Guide »…

Allez, il mérite bien un petit hommage, notre « Guide » international un peu dérangé du cervelet… On se demande comment il fait pour avoir plein de potes, même (et surtout) dans le monde Occidental… Rappelez-vous: il avait même planté sa tente et fait paître ses chameaux dans les jardins de l’hôtel de Marigny… (http://tinyurl.com/36clv5b)


FDF

.

Toute ma vie, j’ai rêvé
D’être une hôtesse de l’air.
Toute ma vie, j’ai rêvé
De voir le bas d’en haut.
Toute ma vie, j’ai rêvé
D’avoir des talons hauts.
Toute ma vie, j’ai rêvé
D’avoir, d’avoir
Les fesses en l’air…

PVR-ZONE.CA

11/09/2010

Fin du ramadan et anniversaire du 11 septembre: le monde musulman se fait petit, aujourd’hui…

Il est certain que ce n’est pas le jour pour fanfaronner, pour la communauté musulmane du monde entier à laquelle le monde Occidental pense « très fort » en ce 11 septembre.  Les adeptes de la « religion » d’amour, de paix et de tolérance doivent fêter la fin d’un mois de jeûne dans la plus grande discrétion. Ils savent ce qu’ils font. Et ça vaut mieux pour tout le monde… Une chose est sûre: nous n’oublierons jamais, qu’ils en soient bien conscients…

Pour mémoire, un lien virtuel de la liste des victimes de la barbarie islamique: http://edition.cnn.com/SPECIALS/2001/memorial/lists/by-name/index.html

FDF

.

Etats-Unis : climat tendu pour le 9e anniversaire des attentats du 11-Septembre

Hommage des familles des victimes du 11-Septembre sur le site de Ground Zero, le 11 septembre 2009

Hommage des familles des victimes du 11-Septembre sur le site de Ground Zero, le 11 septembre 2009

(Photo : Reuters)

Ce 11 septembre 2010, les Etats-Unis commémorent le neuvième anniversaire des attentats qui ont changé la face de l’Amérique et du monde, dans un climat particulier cette année. Un climat de tensions autour des relations avec l’Islam et ses pratiquants qui eux célèbrent la fin du ramadan, mais aujourd’hui, c’est vers la Floride que les regards inquiets sont tournés.

Avec notre correspondant à Washington, Raphaël Reynes

Tensions, d’abord, autour de cette « affaire » du pasteur de Floride qui avait annoncé son intention de brûler 200 exemplaires du Coran, ce samedi 11 septembre 2010. Le révérend Terry Jones entendait ainsi honorer la mémoire des victimes du 11-Septembre, et protester contre le projet de construction d’une mosquée tout près du site des attentats de New York.

Cette annonce avait provoqué une vague d’indignation à travers le monde entier. A l’heure actuelle, une certaine incertitude plane sur le fait de savoir si, oui ou non, le pasteur a renoncé à ce projet. Et, en tout cas, les Américains s’interrogent sur leur tolérance religieuse, sur une éventuelle islamophobie telle qu’Amnesty International l’a dénonçée, vendredi, dans un communiqué. La tolérance religieuse fait partie des piliers fondateurs de la Constitution américaine, et les actes antimusulmans se multiplient, affirme l’organisation.

Et puis, tension, plus globalement, autour de la situation économique du pays. Les Etats-Unis ont du mal à sortir de la crise. Le chômage ne recule pas, et les élections de mi-mandat auront lieu dans moins de 2 mois. Tout cela donne lieu à des débats très vifs, ici.

Le camp présidentiel présent sur le terrain

En cette période de campagne électorale, la première dame des Etats-Unis sera sur le terrain, ce samedi 11 septembre. La très populaire Michelle Obama doit se rendre en Pennsylvanie, sur le site où s’est écrasé l’un des avions détournés par les pirates, le 11 septembre 2001. Elle sera accompagnée de l’ancienne First Lady, Laura Bush.

Barack Obama, lui, sera au Pentagone aux côtés du ministre de la Défense Robert Gates. Cérémonie « privée », indique la Maison Blanche. Seules les familles des victimes de l’attentat contre le siège du ministère, ici à Washington seront autorisées à se rendre sur place.

Source: http://tinyurl.com/2ursm7q