Francaisdefrance's Blog

31/05/2011

Le Hellfest véhicule la christianophobie avec l’argent public. Réagissez !

Par un simple clic ici, vous enverrez automatiquement un message aux collectivités locales (Mairie de Clisson, conseil général de la Loire-Atlantique, conseil régional des Pays de la Loire) demandant de ne pas accorder de financement public à la nouvelle installation du Hellfest et de mettre fin au financement public annuel de ce festival au contenu christianophobe, ainsi qu’un message à la société de brasseries Kronenbourg demandant de mettre fin à son partenariat avec le Hellfest comme l’a déjà fait Coca-Cola en 2009. 

Les collectivités locales vont-elles débourser 650.000 euros pour financer la christianophobie du Hellfest ?

 

Le Hellfest (festival de l’enfer) se déroulera les 17, 18 et 19 juin prochains.

Ce festival de musique « metal » relève-t-il du simple folklore ? Sur le site « radiometal », un post daté du 2 février 2011 résume bien ce qui suscite notre inquiétude. Interrogeant Jeff, responsable de la promotion et de la communication du Hellfest, à propos de la déprogrammation d’un groupe, le site « radiometal » écrit que « l’aspect sataniste et antichrétien » est « propre au black metal ».

Jusqu’à présent, le Hellfest se tenait sur le site du Val de Moine. Mais en 2012 ce site ne sera plus disponible, un nouveau lycée devant y être construit.

Ben Barbaud, le directeur du Hellfest, souhaite néanmoins rester à Clisson. Et envisage une installation future sur des terrains agricoles. Ce qu’il évalue à un coût de 650.000 euros. Qui, selon lui, devraient être déboursés par les collectivités.

Le conseil communautaire de la vallée de Clisson se prépare à accorder 50.000 euros.

Un même montant de 50.000 euros devrait être apporté par le conseil général.

La ville de Clisson, le conseil régional, ainsi que des partenaires privés, sont également sollicités.

Question : est-il admissible que de l’argent public serve à l’aménagement et à la promotion d’un festival musical au cours duquel se produisent des groupes à l’aspect sataniste et antichrétien ouvertement revendiqué ?

 Chrétiens, ne trinquez plus avec le diable !

 

Les 17-18-19 juin prochains, la commune de Clisson (en Loire-Atlantique) sera à nouveau le lieu du Hellfest, le « festival de l’enfer ».

Comme son nom l’indique, il ne s’agit pas simplement d’y faire la promotion du « rock metal » mais aussi de laisser libre cours à la propagation du satanisme qui s’accompagne de la haine du christianisme. Parmi les groupes musicaux qui s’y produisent, certains sont connus pour leurs appels au meurtre des chrétiens et aux destructions d’églises.

 

Nous constatons que  KRONENBOURG est, cette année encore, partenaire officiel du Hellfest. Pourtant, cette société de brasseries, filiale du groupe danois CARLSBERG, a été avertie de la véritable nature du Hellfest et des paroles de certaines chansons qu’on peut y entendre. KRONENBOURG ne peut donc plus prétendre ne pas savoir. Alors que, sur son site internet, KRONENBOURG affirme défendre le « mieux vivre ensemble », KRONENBOURG co-finance ici la christianophobie véhiculée par certains groupes musicaux satanistes.

 

Dès lors, soyons des consommateurs responsables et mettons KRONENBOURG sur liste noire.

Chrétiens, ne trinquez plus avec le diable ! 

 

L’institut Civitas a décidé de lancer une vaste campagne d’information visant directement tous ceux qui se rendent coupables de soutenir ces manifestations christianophobes.

 

Alain Escada, secrétaire général de l’Institut Civitas

 

Vous pouvez aussi écrire, téléphoner ou faxer