Francaisdefrance's Blog

19/06/2011

Le combat de Marie Neige Sardin est le nôtre. Apportez-lui votre aide et votre soutien.

Je suis avec toi, Marie-Neige. Et j’appelle toute la « Résistance » à en faire autant.

FDF

.

Exceptionnellement nous sortons du cadre des actions SITA pour lancer cet appel .

.

Nous sommes nombreux à connaitre Marie Neige Sardin qui tient contre vents et marées à vouloir se maintenir dans sa librairie en la zone occupée du Bourget. Le harcèlement qu’elle subit quotidiennement qui est allé jusqu’au viol, un crime en France, aurait dû mobiliser les autorités municipales policières et judiciaires pour la soutenir et la protéger. Que nenni! C’est tout le contraire, elle est traitée comme l’empêcheuse de tourner en rond. Inversion des valeurs bien connue entre victime et coupable par notre justice (sans j majuscule) gangrénée par les idéologies mondialistes, immigrationistes. Dernière persécution en date, Marie Neige excédée par le bruit fait par des voisins antillais à une heure avancée  de la nuit leur a dit « arrêtez de faire la bamboula » d’où plainte des voisins affirmant avoir été traités de bamboulas. Vous devinez la suite…Elle vient d’être condamnée à une amende de 590 €.

Pour faire appel de cette décision inique il peut en coûter jusqu’à  2 000€, somme  que Marie Neige n’a pas.

Ne laissons pas tomber Marie Neige soyons solidaires , son combat est le nôtre eu égard à tout ce qu’elle a enduré et endure encore.

Vous pouvez envoyer vos dons, de préférence sous forme de chèques à l’adresse suivante:

Librairie Sardin, 31 avenue Jean Jaurès 93350 Le Bourget

Marie Neige nous fait savoir qu’appel ne veut pas dire plus de condamnation, mais peut aussi vouloir dire une condamnation supérieure dans le montant de l’amende et voire de la prison avec sursis ou non.

Donc pour le départ, s’il y a un excédent  on conservera l’excédent pour payer la dite amende et s’il reste de l’argent il sera reversé  à « l’institut pour la justice » à laquelle elle verse déjà de maigres aides

Pour plus de détails sur le calvaire enduré par Marie Neige visitez ses propres pages.

Sa page Face Book: https://www.facebook.com/profile.php?id=1296669273

ou son blog : http://le-bourget.over-blog.com/article-ateu-de-television-65041291.html

06/06/2011

Une femme d’affaires italienne reconnaît avoir reçu une série de SMS « graveleux » d’un certain… Dominique Strauss-Kahn.

Ouhais… Des SMS, ça laisse des traces… Je veux bien reconnaître que DSK est poursuivi (en plus de ses ennuis avec la justice)  par une réputation peu flatteuse pour un haut responsable financier mais là…

FDF

.

Isabella Lenarduzzi, une femme d’entreprise italienne, assure avoir été contactée à plusieurs reprises par l’ancien patron du FMI, selon «Le Soir» de samedi.

Dans une interview accordée au quotidien belge Le Soir, Isabella Lenarduzzi, une spécialiste de la communication et femme chef d’entreprise, évoque le milieu professionnel dans lequel elle évolue. Organisatrice d’événements depuis vingt ans, l’Italienne a rencontré une multitude d’hommes de pouvoir, avec tous un point commun: un machisme assumé.

Et ce, que ce soit par des réflexions ou «des remarques à connotations sexuelles comme « tu sais bien que nous ne sommes pas contre les femmes, nous sommes tout contre elles ». Et c’est encore la plus douce!» Des comportements qui peuvent mener jusqu’à des comportements proches de la «violence sexuelle», précise Isabella Lenarduzzi. Résultat: des propositions déplacées, parfois exprimées oralement. Et dans ce domaine, certains hommes de pouvoir détiennent la palme. «Les pires, ce sont les milieux politiques et académiques, comme s’il y avait là une forme d’omerta.»

DSK plaidera-t-il coupable ou non coupable?

Et la femme d’affaires italienne reconnaît par exemple avoir reçu une série de SMS d’un certain… Dominique Strauss-Kahn. «C’était une vraie forme de harcèlement avec des SMS vraiment graveleux. Au bout de quelques semaines sans réponses, il a arrêté. Mais cela prouve à quel point il devait être obnubilé par ses pulsions… Cela ne prouve pas qu’il soit coupable, bien sûr, mais il a un environnement de culpabilité.»

À noter que Dominique Strauss-Kahn doit se présenter ce lundi devant le tribunal de New York pour plaider coupable ou non coupable des sept chefs d’inculpation retenus contre lui, dont viol et d’agression sexuelle. S’il plaide coupable, la procédure s’arrête et la défense négocie avec l’accusation l’allègement des charges et de la peine. S’il plaide non coupable, ce qui semble être le plus probable au vu des déclarations de ses avocats et par lui-même dans sa lettre de démission du FMI-, un procès sera programmé, à une date encore inconnue.

Source: http://www.lessentiel.lu/fr/

31/05/2011

Harcèlement et incitation à la haine pour le belgo-marocain Fouad Belkacem !

Juste retour des choses. Il faut mettre des limites à leur arrogance, à tous ces fanatiques. Je souhaite que celui-ci « morfle » pour les autres qui sont restés impunis…

FDF

.

Fouad Belkacem poursuivi pour incitation à la haine en Belgique

Fouad Belkacem poursuivi pour incitation à la haine en Belgique

Le belgo-marocain, Fouad Belkacem, devrait comparaître le 17 juin prochain devant le tribunal correctionnel d’Anvers, en Belgique. Le leader de Sharia4Belgium est poursuivi pour harcèlement et incitation à la haine.

Le controversé salafiste qui aurait franchi les limites de la liberté d’expression tracées par la législation belge, avait tenu récemment des propos sur l’homosexualité, la suprématie des Musulmans et sur la mort d’une femme politique belge flamande, Marie-Rose Morel, dont le décès serait une punition divine selon lui. Le belgo-marocain aurait même appelé les enfants de la défunte à se convertir à l’Islam.

Le leader de Sharia4Belgium serait également poursuivi pour avoir diffusé une vidéo sur internet le 9 mai dernier, dans laquelle il condamne la mort du leader d’Al Qaïda devant ses enfants et le fait de jeter sa dépouille à la mer contrairement à la Chariâa (législation) islamique.

22/10/2010

Ahmed B. à son ex-concubine:  » « Je vais me baigner dans ton sang » !

Il prend UN an, ce con! Menaces de mort, agressions, violences, récidive; et il ne prend qu’ UN an! Non, faut arrêter la connerie, là! J’ose espérer que l’ex-concubine choisira mieux son copain, cette fois…

FDF

.

Ahmed Bouchiba, 26 ans, a comparu devant le tribunal correctionnel de Toulouse pour violences et menaces de mort sur son ex-concubine. Interpellé mi-septembre, le prévenu avait demandé un report pour préparer sa défense.

Ahmed n’acceptait pas la rupture. Récidiviste, il avait déjà été condamné par les tribunaux pour violences sur cette même concubine. Cette dernière avait fui la capitale pour s’installer à Toulouse. « Ahmed m’a poursuivi jusqu’ici. Il n’arrête pas de roder à côté de chez moi. Il épie chacun de mes gestes. Je n’arrête pas de le croiser ».

Violent, menaçant, il explose de rage à chaque rencontre. « Je vais me baigner dans ton sang. Je prie tous les jours pour qu’il ne t’arrive rien et pour que ce soit moi qui m’occupe de ton cas. Je vais te faire souffrir », lui a-t-il notamment promis. Les gestes étaient joints aux paroles.

« À plusieurs reprises, Ahmed m’a pris le bras et me l’a tordu. Excédé, il mettait des coups de pied dans la poussette de notre enfant ». La jeune femme se dit victime d’un véritable harcèlement « J’ai constamment peur de lui, qu’il débarque chez moi à tout moment. Encore une fois, je vais devoir déménager ».

Du côté des réquisitions, le procureur de la République qualifiait les faits de violences psychologiques au sein du couple, délit reconnu par la loi en juillet dernier. Le mécanisme des peines plancher s’appliquant, 3 ans étaient requis.

Le tribunal a condamné Ahmed Bouchiba à 2 ans de prison dont 1 avec sursis. Il est tenu de garder ses distances avec la victime.

Source: http://tinyurl.com/2ahpa2n

07/10/2010

«Mohamed, ce n’est pas courant. Tu vas t’appeler Alexandre, ça passe mieux»…

C’est vrai que dans ce cas, le responsable y a été un peu fort, même si son raisonnement tient la route… Mais « délit de prénom »? Après le délit de faciès (de sale gueule, quoi), voici un nouveau délit. Si le prénom « Mohamed » est mal perçu par la plupart des gens, il  y a bien une raison, non?… Et puis, Alexandre, c’est sympa, non? Ca fait penser à Alexandre le Grand; plutôt flatteur, n’est-ce pas?

Je vais vous avouer un truc, perso, mais qui vous est forcément arrivé à tous: le démarchage téléphonique. Vous répondez à votre téléphone qui sonne, aux heures des repas, en général, ça met automatiquement de bonne humeur… Au bout du fil, une voix, féminine en général, qui vous déclame des propositions commerciales à n’en plus finir avec un fort accent maghrébin tel que vous n’y comprenez pas grand-chose, en plus. Elle vous pose un tas de questions auxquelles le peu de temps de votre pause-repas ne vous permet pas de répondre de surcroît. Eh bien, réaction logique: vous raccrochez et vite. Ca, c’est du harcèlement, du vrai, et ce n’est pas puni par la loi. Alors, le « délit de prénom », merci bien… Une nouvelle forme de stigmatisation est née.

FDF

.

Un lycéen prénommé Mohamed, en stage dans la société de livraison Maximo à Tournes (Ardennes), a porté plainte pour discrimination contre la direction qui lui demandait de changer son prénom en Alexandre auprès des clients.

«Le directeur auprès duquel je me suis plaint m’a remercié comme si j’étais en tort. Ma dignité a été rabaissée», a indiqué le jeune homme de 19 ans, en terminale «comptabilité» au lycée professionnel Etion de Charleville-Mézières.

Il devait effectuer un stage d’un mois en tant que commercial dans la société de livraison d’alimentation à domicile. Son travail consistait à téléphoner à une liste de clients pour leur proposer des promotions.

Délit pénal

«J’avais préparé mon argumentaire ainsi : « Service clientèle, bonjour. Mohamed à l’appareil », quand le directeur adjoint est venu vers moi pour me dire : « Mohamed, ce n’est pas courant. Tu vas t’appeler Alexandre, ça passe mieux »», a expliqué le lycéen.

«Ça m’a choqué de la part d’un cadre, je suis français, né en France et je veux vivre avec mon vrai prénom comme tout le monde», a remarqué le jeune homme. Pour Xavier Médeau, son avocat, «on est en plein préjugé et en plein délire commercial, mais une telle atteinte aux droits fondamentaux ne peut être justifiée par des intérêts économiques».

L’avocat a rappelé que les faits constituent un délit pénal en évoquant un arrêt de la Cour de Cassation du 10 novembre 2009, qui stipule «que le fait de demander à un salarié de changer son prénom d’origine étrangère pour un prénom d’origine française est une atteinte à ses droits et une discrimination», a-t-il précisé. Contacté, le directeur de l’entreprise ardennaise n’a pas souhaité s’exprimer.

(Source AFP) via liberation.fr