Francaisdefrance's Blog

07/09/2011

Débat sur l’islam en Suisse: Oskar Freysinger= 1- Hani Ramadan=0

Il est vrai qu’un « intellectuel islamiste autoproclamé » n’a pas fait le poids face à un patriote qui pourtant y est allé « tout en douceur »… Hani Ramadan, comme on pouvait s’y attendre, n’a pas pu se contenir…

FDF

Quelle image de la Suisse préférez-vous? Celle-ci ?

.

Ou bien celle-ci?

.

A l’initiative du parti agrarien, le conseiller national a débattu avec le directeur du centre islamique de Genève à l’Uni Dufour lundi soir.

Deux têtes d’affiche et une thématique explosive. Oskar Freysinger et Hani Ramadan étaient les invités de l’UDC Genève autour d’une question: « La 3ème guerre mondiale a-t-elle commencé le 11 septembre 2001? » Sans surprise, la discussion s’est rapidement focalisée sur la place de l’islam en Europe et plus particulièrement en Suisse. Dans une salle de l’Uni Dufour archicomble, les deux extrêmes ont échangé attaques et réponses dans un ping-pong verbal à défaut d’intellectuel. Las, le conseiller national Oskar Freysinger a usé des recettes de son mentor Christoph Blocher. Des cas particuliers puisés à travers le monde et rapatriés en Suisse sous forme interrogative. La voix emprunte d’accent valaisan dénonce la charia, quand ses lèvres marmonnent islamisation rampante des sociétés européennes. En face, Hani Ramadan déploie sa science pour dénier tout dogme, « perçu de manière malhonnête par le prisme de l’UDC. » Voire occidental.

Et s’embourbe une nouvelle fois lorsque la discussion effleure l’émancipation de la femme musulmane et ses droits au sein de la cellule familiale.

Mais l’intérêt de la soirée se situe hors estrade. Dans la salle, une jeunesse métissée, quelques voiles, beaucoup d’étudiants et de sympathisants UDC. Un condensé de la Suisse d’aujourd’hui, avec son ouverture, ses clivages, ses peurs et ses incompréhensions. Les interventions du public s’offrent comme respirations. Quand cette dame, en colère, témoigne de sa « peur de se faire agresser et sa crainte de ne plus être chez elle. » Aux interrogations d’un jeune père: « Monsieur Freysinger, je partage le même drapeau que celui affiché sur vos affiches tout en pratiquant la religion de Monsieur Ramadan. Quel projet de société me proposez-vous? » S’en suit une réponse électoraliste avant que d’autres prises de parole transpirent la légitimité des préoccupations de l’assistance. L’islam effraie une partie conséquente de la population suisse, quand des compatriotes musulmans souffrent de stigmatisation. A l’heure où les micros se ferment, le dialogue reste ouvert.

Source: http://www.tdg.ch/

12/08/2011

La haine de Hani Ramadan.

La haine de tout ce qui n’est pas islamiste intégriste est une histoire de famille, chez les « Ramadan ».

Hani Ramadan… Le frère de Tariq. Planqué en Suisse, lui aussi. D’où il propage sa haine des juifs en toute impunité. Pourquoi ce type malfaisant n’a t’il pas encore été poursuivi pour incitation à la haine? Qu’attendez-vous, monsieur Weiss? Vous avez toutes les billes en main pour faire taire ce fou d’Allah…

FDF

.

Hani Ramadan: le visage de la tolérance…

Visages de l’imposture : le sioniste Pierre Weiss

Mais qui donc est réellement Pierre Weiss ?

« » Député au Grand Conseil genevois et membre de diverses commissions, dont celle des finances et celle de l’enseignement supérieur. Il a également été chef du groupe libéral au Grand Conseil entre 2005 et 2007. Après avoir été vice-président du Parti libéral suisse, Pierre Weiss a été nommé en 2005 responsable politique de l’Union libérale radicale (ULR). En 2008, il prend la présidence du Parti libéral suisse avant de devenir, en 2009, vice-président du parti national né de la fusion entre le PLS et le PRD – PLR. Les Libéraux-Radicaux. De 1995 à 2003, il a été adjoint au maire de Soral (GE).

Il est vice-président de la LICRA Genève, a présidé la section des sciences morales et politiques de l’Institut national genevois et est sociétaire de la Société des Arts. »

Que de titres ! Voilà pour la présentation de façade. Et voici pour les positionnements réels de l’individu : 

La LICRA est un organisme qui s’est complètement discrédité en prenant systématiquement le parti de l’idéologie sioniste, contre la résistance légitime du peuple palestinien. Idéologie qui trahit les valeurs authentiques du judaïsme. Lorsque l’armée israélienne commet les pires atrocités, rien ne fera sortir Monsieur Weiss de son mutisme. Jamais il ne condamnera le terrorisme d’Etat israélien. Jamais il ne s’opposera à la colonisation qui se poursuit.

Pierre Weiss est – comme BHL – l’incarnation de l’idéologie tribale élitiste bien pensante qui se cache derrière le voile d’une prétendue  doctrine universelle. Il est un suppôt des sociétés libérales qui se construisent sur l’usure, l’exploitation des peuples et le mépris de la loi de Dieu. »

Hani Ramadan

Source: http://haniramadan.blog.tdg.ch/

23/03/2011

Hani Ramadan; le vrai barbare…

Il faut dire qu’il a de qui tenir…

FDF

 

.

Un autre malaise qui est de recevoir des gens qui parle de lapidation comme moyen dissuasif…

.

Une des raisons d’un malaise grandissant en France. Comment peut-on donner la parole et recevoir des hommes qui trouvent que la lapidation « est une mesure disuasive« .


.

Si vous voulez écouter un connard, à votre aise :
http://puteaux-libre.over-blog.com/article-d-69880594.html
Pillé à Gérard Brazon.

11/09/2010

Hani Ramadan : «La lapidation est dissuasive» (2).

Des précisions sur sur les propos intégristes de l’intellectuel auto-proclamé ( c’est de famille… ) Hani Ramadan. Mais comment peut on laisser dire des conneries pareilles ? Et personne ne s’offusque, apparemment… C’est de l’incitation au meurtre, pourtant.

FDF

.

…mais Hani Ramadan ne dissua de pas le PS et l’UMP de draguer ses sympathisants…

La campagne des Occidentaux pour sauver l’Iranienne Sakineh Mohammadi Ashtiani n’est qu’un prétexte pour agresser Téhéran, estime le frère de Tariq Ramadan…qui séjourne régulièrement en France pour prêcher dans les mosquées françaises.

Extrait du quotidien Suisse Le Matin du 6 septembre :

« La condamnation à mort par lapidation de Sakineh Mohammadi Ashtiani, une Iranienne de 43 ans, n’émeut pas vraiment Hani Ramadan. Le directeur du Centre islamique de Genève veut «replacer cette affaire dans son contexte». Selon lui, «la condamnation à la lapidation a un but avant tout dissuasif». En revanche, «avec une bombe lâchée sur une ville musulmane, en Irak ou en Afghanistan, nous ne sommes pas dans le registre de la dissuasion, mais de la réalité des faits».

L’intellectuel rappelle que «cette femme a été condamnée pour adultère et meurtre». Or «la peine de lapidation est très difficile à obtenir, car pour prononcer cette sentence, le juge a besoin de quatre témoins oculaires dignes de foi. Condition quasi impossible à réaliser.» M. Ramadan en conclut qu’«il faut être prudent avant de porter un jugement sur cette affaire, et qu’il importe de connaître quelle est la nature des faits».

Attaquer Téhéran pour cette condamnation est par conséquent un acte politique, estime le Genevois. «C’est un prétexte pour agresser l’Iran», explique-t-il. «Il est vrai que l’image d’une femme écrasée par des pierres nous est insupportable, alors que le bombardement des innocents par dizaines de milliers reste pour nous une pure abstraction, surtout s’il s’agit de musulmans», souligne M. Ramadan. Lire la suite

Commentaire de l’Observatoire :

Ces déclarations ne sont guère étonnantes venant de la part de celui qui déclarait dans une tribune du Monde du 10 septembre 2002 que la lapidation « constitue une punition, mais aussi une forme de purification. Il est interdit d’insulter le coupable. Après sa mort, on prie pour lui. Ce que fit le Prophète pour une femme qui s’était livrée après avoir accouché d’un enfant adultérin, et dont le repentir avait été sincère. »

Il faut maintenant soulever la grande hypocrisie des élus UMP et PS qui favorisent des mosquées amies de Hani Ramadan , tout en s’offusquant du sort de la pauvre Iranienne.

Ainsi, que faisait Hani Ramadan dans le Palais municipal de Martine Aubry en février 2009 lors des rencontres de l’UOIF? Nous avions été les seuls à soulever le scandale.( notre article à l’époque). Celle qui dirige le Parti socialiste avait été jusqu’à draguer les sympathisants de l’UOIF lors de la campagne des municipales.  Samedi 1er mars 2008, 2 300 personnes avaient répondu à l’invitation de la Ligue islamique du nord, antenne de l’UOIF dans la région, qui invita de nombreux élus à sa deuxième « Rencontre annuelle des musulmans du nord ». L’objectif pour l’association étant de soumettre les candidats aux municipales à une série de questions afin de mesurer leur degré d’attention aux problèmes (comprendre revendications) des musulmans.   Lors de cette soirée, les candidats ont tous joué de leur petite musique afin de séduire les électeurs musulmans présents dans la salle, jusqu’à promettre un « conseil des résidents étrangers » entendre un conseil municipal bis, car, selon Martine Aubry  « C’est une erreur fondamentale de ne pas avoir donné le droit de vote aux étrangers aux municipales. »  Martine Aubry affirma que  « Les musulmans qui sont là apportent un islam tolérant, ouvert. Rendons-leur cette solidarité et cette fraternité »…les amis de Hani Ramadan ne pouvaient espérer mieux !

Du côté de l’UMP, Serge Dassault avait financé sur ses fonds personnels la mosquée de Corbeil-Essonne, qui avait invité Hani Ramadan le 29 décembre 2007. Nous avions été encore les seuls à tirer la sonnette d’alarme. (voir notre article)

Plus généralement, Hani Ramadan est invité à presque tous les congrès de l’UOIF, mouvement dont l’UMP et le PS subventionne ou trouve des terrains pour les mosquées et « centres culturels » à Bordeaux, Mulhouse, Woippy, Nantes… le ministre de l’Intérieur, comme pour des dizaines d’autres prédicateurs nocifs, n’est dans ces cas jamais avare de visas.

Quand cessera cette mascarade consistant à choyer les islamistes quand ils rapportent des voix, et à pousser des cris d’orfraie quand leur loi est appliquée à des milliers de kilomètres ?

source : islamisation.fr

08/09/2010

Hani Ramadan : «La lapidation est dissuasive» !

Chez les « Ramadan » (Tariq et Hani), auto-proclamés « intellectuels », l’intégrisme est devenu une source de médiatisation et de revenus… Je me demande bien pourquoi ces deux frères musulmans sévissent encore sur le territoire occidental… Ils nous insultent en direct et nous crachent leur haine en plein visage. Le pire est qu’on les laisse faire…

FDF

La campagne des Occidentaux pour sauver l’Iranienne Sakineh Mohammadi Ashtiani n’est qu’un prétexte pour agresser Téhéran, estime l’intellectuel genevois.

La condamnation à mort par lapidation de Sakineh Mohammadi Ashtiani, une Iranienne de 43 ans, n’émeut pas vraiment Hani Ramadan. Le directeur du Centre islamique de Genève veut «replacer cette affaire dans son contexte». Selon lui, «la condamnation à la lapidation a un but avant tout dissuasif». En revanche, «avec une bombe lâchée sur une ville musulmane, en Irak ou en Afghanistan, nous ne sommes pas dans le registre de la dissuasion, mais de la réalité des faits».

L’intellectuel rappelle que «cette femme a été condamnée pour adultère et meurtre». Or «la peine de lapidation est très difficile à obtenir, car pour prononcer cette sentence, le juge a besoin de quatre témoins oculaires dignes de foi. Condition quasi impossible à réaliser.» M. Ramadan en conclut qu’«il faut être prudent avant de porter un jugement sur cette affaire, et qu’il importe de connaître quelle est la nature des faits».

Attaquer Téhéran pour cette condamnation est par conséquent un acte politique, estime le Genevois. «C’est un prétexte pour agresser l’Iran», explique-t-il. «Il est vrai que l’image d’une femme écrasée par des pierres nous est insupportable, alors que le bombardement des innocents par dizaines de milliers reste pour nous une pure abstraction, surtout s’il s’agit de musulmans», souligne M. Ramadan…

Suite et source: http://tinyurl.com/23wtzn3