Francaisdefrance's Blog

10/03/2012

« Du mal à intégrer les immigrés » (Juppé)…

Qu’est-ce qui se passe??? Il faut vite alerter la Halde, SOS Racisme, et les autres !!! Ca pue la phrase électoraliste à plein nez.

FDF

.

La France exige un visa d’entrée pour les Marocains alors que les Français peuvent entrer dans le territoire marocain avec un simple passeport. »
OUI  BIEN SUR,  SAUF  QUE QUAND NOUS ALLONS Là BAS,  AU BLED,  C’EST POUR APPORTER NOS DEVISES DE TOURISTES? ET PAS POUR POMPER LES AIDES SOCIALES QUI N’EXISTENT PAS CHEZ EUX.

MAIS IL EST PLUS QUE PARFAIT,  QU’APRÈS 40 ANS D’IMMIGRATION SI PEU CONTRÔLÉE, JUPPé,  AIT, ENFIN PRIS CONSCIENCE,  DES PROBLÈMES LIES à CETTE IMMIGRATION.
COMME PAR HASARD,   « ON »   S’EN REND COMPTE  à QUELQUES SEMAINES DES ÉLECTIONS   ET CE SERA OUBLIé  JUSTE APRÈS…

JC…

.

Les pays d’accueil ne sont plus capables d’intégrer de nouveaux arrivants, et la France est déterminée à combattre l’immigration clandestine avec l’aide du Maroc, a déclaré aujourd’hui à Rabat le chef de la diplomatie française, Alain Juppé.

« L’immigration clandestine est inacceptable (…) Nous accueillons chaque année 180.000 immigrés légaux. Mais aujourd’hui, on a beaucoup de mal à les intégrer », selon le ministre français qui effectue depuis hier une visite officielle au Maroc.

La France exige un visa d’entrée pour les Marocains alors que les Français peuvent entrer dans le territoire marocain avec un simple passeport.

Source:  http://www.lefigaro.fr/

05/02/2012

Message d’amour, de paix et de tolérance…

J’ai reçu ce sympathique commentaire, hier soir. Je vous laisse juge du message qu’il nous envoie…

On ne nait pas raciste; on le devient. Pas vrai?

Et encore, les Algériens ne sont pas une race. Nous ne devenons pas racistes, du fait. Nous luttons par la résistance et en montrant au monde ce dont certains malades sont capables. Et encore; celui-ci n’est pas malade. Un malade, on garde toujours espoir de le guérir. Mais la haine du Français et du blanc, c’est incurable.

Message à SOS Racisme, la HALDE, la LICRA, le MRAP etc… Vous avez l’IP de ce gentil étranger, vous savez comme moi où il habite, vous pouvez lancer une procédure pour incitation à la haine. Je parie que vous ne le ferez pas… Logique: il n’est pas Français et blanc, il habite en Algérie et il est certain que depuis là-bas il ne risque pas grand-chose…

Lisez plus bas.

FDF

.

******************************************************************************************************

New comment waiting approval on Francaisdefrance’s Blog  

  l anti francais commented on Scandale! L’armée algérienne invitée au défilé du 14 juillet 2012 !

vive l Algerie.
On vous la mise, on vous le remet et on vous la remettra jusqu’à votre chute, qui est deja en cours.

More information about l anti francais

IP: 94.199.124.60, smtp.g-e-h.com
Email: fln@voila.dz
URL:
Whois: http://whois.arin.net/rest/ip/94.199.124.60

01/02/2012

« Sale race »: novlangue des cités, des quartiers et des entreprises, maintenant…

Magnifique; tout simplement magnifique… Lisez.

FDF

.

La charia et le racisme s’installent sur les lieux de travail

L’autre soir, nous discutions de choses et d’autres avec quelques amis syndicalistes. Un premier me fera état de certaines situations venues dernièrement devant les prud’hommes, ou allant probablement s’y retrouver prochainement.

Un premier exemple : un salarié a été totalement débouté de ses demandes. Il a même été condamné à versé un article 700 du CPC.

Pourquoi ce débouté intégral ?

 

Après que devant le bureau de conciliation l’employeur ait proposé une transaction (un compromis) de 4000 euros, le salarié a demandé à le rencontrer. Reçu par le patron, dans le bureau de ce dernier, le salarié a proposé une transaction, et quelle transaction ? L’homme a réclamé à l’employeur… 4000 euros… plus trois mille.

–          Quatre mille plus trois mille, c’est pas une transaction ça, lui a rétorqué l’employeur, un Juif.

Vous me demanderez pourquoi je vous donne cette précision. Vous allez tout de suite comprendre.

–          le Coran nous l’interdit. On peut pas faire une transaction avec un Juif.

–          peux-tu répéter ce que tu viens de me dire, lui a demandé l’employeur.

le ton est monté. le salarié a levé la voix. On est aussi passé sur un autre registre.

–          si tu paye pas, c’est les copains de la cité qui vont te faire payer ta sale race.

–          tu peux répéter ça ?

l’employeur a appelé deux autres salarié, eux aussi originaires d’Afrique du nord et eux aussi nés dans une famille musulmane. Devant ses deux collègues, l’homme a réitéré ses exigences et ses menaces, continuant d’injurier « sa sale race », répétant que le patron aurait la visite des copains de cités…

A noter, parce que c’est un signe ou une lueur d’espoir, les deux collègues n’entreront pas dans la logique totalitaire qui interdit à des musulmans de témoigner contre un autre musulman, quand il est en conflit avec un non-musulman, même si ce musulman a entièrement tort.

Les deux hommes ont régit loyalement, comme deux travailleurs normaux, refusant le monde des « bons » (les soumis à de fanatiques normes antémoyenâgeuses) et celui des « mauvais », les « kouffars », c’est- à dire les hommes libres, les hommes et les femmes considérant que la croyance et l’incroyance sont du domaine des choix personnels. Ils ont immédiatement réagi, conformément à la morale sociale résultant du pacte républicain. Ils ont évacué cet homme qui n’était plus autre chose qu’un racketter, s’estimant dans son bon droit, parce qu’on « ne négocie pas et qu’on ne transige pas avec un Juif et sa sale race».

Peut-on en tirer une leçon ?

Je le crois. Je le crois, parce qu’il ne s’agit pas d’un fait isolé. Il y a quelques jours, un autre camarade me confiait son questionnement et son inquiétude.

Un employeur, avec lequel il avait eu affaire quelques jours plus tôt, l’avait appelé. Il n’est pas courant qu’un employeur appelle un syndicat ouvrier. Il s’agissait d’un tout jeune employeur, complètement dépassé par les événements. Dans son équipe, une jeune salariée n’effectuant depuis plusieurs jours aucun travail de la journée, se lancera dans les violences verbales, quand il le lui fera observer. « Il allait avoir la visite de ses copains de la cité. Elle n’en avait rien à foutre si l’entreprise de cette sale race se cassait la g… »

Vous m’objecterez que de même qu’une hirondelle ne fait pas le printemps, deux incidents quasi identiques n’expriment pas nécessairement une réalité sociale préoccupante.

Ces deux exemples montrent qu’ils ont de commun : le mépris et la haine pour le Juif, pour la « sale race ». Ils montrent aussi une tendance à l’utilisation de la délinquance ethnique comme moyen de chantage, « les copains de la cité ». Ces bandes sont ressenties, dans certaines parties de la population, comme une sorte de contre-Etat, comme une milice personnelle capable d’imposer une nouvelle loi du plus fort, opposable et opposée à la loi démocratique, opposable et opposée à la légalité.

Dans ces deux exemples, nous voyons le mépris et la haine du Juif être également au cœur de comportements délictueux sur le lieu de travail.

Ces situations intéressent-elles la Halde, SOS racisme, le MRAP ? Non, à l’évidence. D’aileurs pour ces messieurs et mesdames, cette réalité là n’existe pas. 

Ces deux situations graves, dont m’ont fait état ces deux amis syndicalistes, sont-ils des faits tellement isolés qu’ils doivent être considérés comme des marges infimes et sans importance ?

Ces deux délinquants au travail ne se connaissaient pas. Ils n’habitaient ni le même quartier, ni la même ville. Pourtant, les mots employés, contre deux employeurs juif, sont presqu’identiques.

Il y a quelques semaines,

un autre ami me rapportait les confidences inquiètes d’une responsable syndicale.

Son propos ne concernait pas des violences verbales, ni des propos haineux ou méprisants contre des Juifs employeurs. Elle lui avait fait état du comportement tyrannique et brutal d’un « syndicaliste », un homme mandaté par un de ces syndicats qui, au début des années 80, ont ouvert la boite de pandore du soutient aux revendications religieuses sur le lieu du travail (temps de pauses rémunérés pour les prières et lieux de prière fournis par l’entreprise, sur le lieu de travail).

L’homme en question exprimerait son mépris pour ses collègues femmes, « habillées comme des putes ».

Ses injures seraient adressées autant aux simples employées qu’à l’encadrement.

La direction en serait informée mais ne régirait pas. Cette situation dure depuis des mois, dit-elle. Des salariées, n’en pouvant plus de cet acharnement à causes prosélytes, angoissées, se sentant piégées, se retrouvent en dépression, malades. L’ami me confiait que la syndicaliste lui avait récemment confié, que l’homme en question s’appropriait aussi le vestière pour ses prières. Personne ne devait y venir à certains moments de la journée. Pour s’assurer que personne ne puisse trangresser sa loi, l’individu bloquait la porte du local commun devenu sa chose.

Ces trois exemples illustrent une réalité multiple, ayant un commun dénominateur : l’irruption des exigences de la charia sur le lieu de travail, un racisme sous-jacent qui les alimentent, un racisme formaté par les préjugés « religieux », un racisme violent, un racisme prêt à surgir et à frapper, pour la moindre chose.

Nous ne sommes pas encore dans la situation du Nigeria, mais…

Le groupe djihadiste dissout il y a quelques jours, par décision du ministre de l’intérieur, n’est pas encore parvenu au stade des assassins fanatiques de Boko haram – organisation armée qui tue, chaque semaine, des centaines de Nigerians chrétiens ou des Nigerians musulmans pas assez musulmans. Mais le silence, voire la complicité de dirigeants syndicaux, de Maires et de conseillers, de Députés, de candidats à la présidence, de chefs de la Laïcité militante, fortifie l’audace de ces aspirants à la dictature califale et salafiste.

Il convient de saluer les quatre juges (deux salariés, deux employeurs) qui ont débouté le racketter antisémite qui s’estimait dans son droit, au nom du Coran et des haddiths, en considérant : qu’il y avait une faute grave, justifiant la décision exceptionnelle en justice prud’homale, amenant à condamner le salarié à verser plusieurs centaines d’euros d’article 700.

Tout est ouvert :

–          Dangers extrêmes, menant -au travers d’étapes- à une impitoyable dictature internationale de la charia, ramenant l’humanité vers un état qui sera en deça de celui des populations du 7ème et 8ème siècles, s’étripant pour un oui ou pour un non et pour des raisons « religieuses »

–          Mais aussi, solution démocratique préservant sept siècles de combat politique et social du peuple français et deux siècles de combat politique et social des peuples d’Europe, combats collectifs et individuels : pour la liberté de conscience ; pour la liberté de croire ou ne pas croire et de dire publiquement pourquoi on croit comme si ou comme ça, ou pourquoi on ne croit pas ; pour la liberté de défendre -par des arguments- les croyances religieuses et le droit non limité de les critiquer -également par des mots et des écrits- ; les libertés politiques, syndicales, électorales, les droits et les devoirs sociaux.

Tout est ouvert, le pire ou le progrès !

Alain Rubin

Source: http://ripostelaique.com/

25/12/2011

Je m’appelle Mouloud…

Et je souhaite un bon Noël 1472 (2050) à tous les Français !

.

Excellent ! A diffuser.

Mais triste vision de notre avenir si personne ne réagit assez vite.

FDF

Bonjour !

Je m’appelle Mouloud et je souhaite à tous les Français une bonne année 1472  !!! (2050 pour les mécréants).

Vous l’avez deviné, je suis musulman, comme 70% des Français, le reste ce sont des Infidèles, principalement des athées et quelques chrétiens parmi le lot. Pour ces dhimmis, disons que c’est plutôt l’exode en ce moment, ils sont quelques centaines de milliers à quitter le pays à chaque année.

Je viens tout juste d’avoir 23 ans, et je suis heureux dans mon pays, la France.  Il y a quelques années, lors des Présidentielles, j’ai voté pour le PIF (Parti Islamique Français) qui a été élu, Inch Allah !!! La France est donc devenue la première République Islamique en Europe, et certainement pas la dernière !!!

Je n’ai pas connu la France d’il y a 50 ou 60 ans, mais mon grand-père m’en a pas mal parlé. Il faut bien admettre que nous, les musulmans, rêvions d’envahir ce pays depuis des siècles. On avait bien failli réussir en 732 après J.C., mais un certain Charles Martel nous avait mis les bâtons dans les roues à Poitiers.

Puis, ça a été des siècles d’attente et de frustration. Les Français étaient tout simplement trop forts. Vers le début des années 1960, ils s’étaient même constitué un arsenal nucléaire : de quoi rayer de la carte l’humanité toute entière. Une attaque directe contre ce pays était donc impensable et impossible.

Toutefois, malgré leur écrasante supériorité militaire et technique sur les musulmans, les Français avaient de graves faiblesses que nous avons su merveilleusement exploiter, grâce à l’aide d’Allah.

La première de ces faiblesses était que toute leur économie dépendait du pétrole. Les Français avaient soif de ce liquide comme des types qui auraient passé une semaine dans le Sahara sans la moindre goutte d’eau. Pour étancher leur soif de pétrole, ils étaient prêts à toutes les concessions. Or, les principales réserves de pétrole se trouvaient à cette époque dans les pays du Moyen-Orient.

Ils nous ont donc laissé construire des casernes, pardon, des Mosquées, dans tout leur pays. Je puis vous assurer qu’aucun village, si reculé et si isolé soit-il, ne fut épargné. Ce fut leur première erreur.

Leur seconde faiblesse était leur faible taux de natalité. Les Français n’avaient même pas un indice de fécondité suffisant pour assurer le renouvellement de leur peuple. Plutôt que de mettre en œuvre des moyens pour relancer la natalité, les politiciens de l’époque ont préféré ouvrir en grand les vannes de l’immigration, pendant des décennies et des décennies. Et qui immigrait majoritairement dans leur beau pays ??? Des musulmans bien évidemment.

Pire encore, ils avaient légalisé l’avortement. Il y en avait environ 200 000 à chaque année. Pas besoin d’être un grand mathématicien Arabe pour calculer le nombre de mécréants en moins que ça représente après 40 ans.

Bref, l’avortement a été du véritable pain béni pour les musulmans.

Leur troisième faiblesse, c’est que les Français étaient tellement obnubilés par la supériorité de leur race et de leur culture qu’ils s’étaient imaginé que le monde entier partageait leur point de vue. Les Blancs, il faut bien l’avouer, dominaient le Monde depuis 2500 ans : il y avait eu les Grecs, puis les Romains, les Portugais, les Espagnols, les Anglais, les Français, les Allemands, les Américains, et j’en passe.

Mais ils étaient bien naïfs pour croire que nous, les Musulmans, allions larguer par-dessus bord notre Religion,  notre Foi, nos coutumes et nos traditions pour intégrer leur société amorale, dépravée et matérialiste en échange d’une bagnole, de quelques barils de diesel et d’une poignée d’Euros – la monnaie de l’époque.

Les Français avaient en effet balancé leur religion – en l’occurrence le christianisme – depuis un siècle pour adopter une constitution laïque.

La France était donc  « officiellement »  un pays laïc. Ce pays comportait à l’époque, parmi les Français de souche,  des traîtres et des collaborateurs d’une ignominie et d’une veulerie inconcevable. Le genre d’individus qui auraient été immédiatement saignés comme des porcs, lapidés comme des chiens dans n’importe quel pays musulman.

Ces traîtres avaient instauré en France, officieusement, une véritable Religion d’État. C’était la Religion des Droits de l’homme, de l’Antiracisme et de la Liberté d’Expression.

Je vous vois venir avec vos gros sabots… vous vous dites, la France, ça devait être le Paradis Terrestre, le Jardin d’Eden.

Sur le papier, tout cela semblait en effet merveilleux, sauf qu’il y avait un hic…  un très gros hic…

Je vais vous expliquer, vous allez tout comprendre.

On pouvait par exemple, et c’était approuvé par tous les « intellectuels » et par la Presse, vomir sur le christianisme, mettre des excréments et de l’urine sur la croix de Jésus. Le public bobo applaudissait à tout rompre et en redemandait encore. On appelait ça de la « Créativité Artistique ». Ce genre de blasphème était protégé par la Liberté d’Expression.

Par contre, le petit artiste raté en manque d’inspiration qui se serait avisé de pondre une version analogue avec l’islam – disons le Shit Coran ou le Piss Mahomet – aurait été immédiatement traîné devant les tribunaux et aurait dû répondre d’accusations graves d’incitation à la haine raciale. Il aurait eu sur le dos SOS Racisme, la LICRA, MRAP, LHD, HALDE, et une bonne trentaine d’autres associations antiracistes. Tout cela bien entendu sans tenir compte la fatwa qu’on aurait mis sur sa tête.

Maintenant, imaginons l’individu qui avait tué un Juif. Il s’agissait donc d’un meurtre. Mais le caractère aggravant antisémite de l’assassinat faisait que l’acte atteignait le 9 sur l’échelle de Richter. Cela n’arrivait donc que très très rarement, car la tête brûlée qui commettait un tel délit prenait facilement la perpétuité.

Il arrivait aussi, très rarement également, qu’un Noir ou un Arabe soit assassiné par un Blanc. Encore une fois, ce type de meurtre était fortement aggravé en raison de son caractère raciste, mais un peu moins cependant que le cas antisémite. Disons 7 à 8 sur l’échelle de Richter.  Une fois encore, l’auteur pouvait s’attendre à écoper d’une très lourde peine.

Finalement, il y avait l’autre cas de figure, celui qui arrivait presque quotidiennement en France, c’en était d’ailleurs devenu aussi banal que les histoires de chats écrasés.

Un groupe de Noirs, ou d’Arabes, ou un mélange des deux, massacrait un jeune Blanc.

Les sismographes de l’époque n’étaient pas assez précis pour mesurer, sur l’échelle de Richter, l’intensité de ce type d’agression.

Ça commençait presque toujours par un prétexte futile : on demandait au Blanc une cigarette, ou son portable pour passer un coup de fil urgent.

Si le Blanc avait le malheur de refuser, on lui exposait la gueule, on lui niquait sa race. Le céfranc finissait souvent par décéder après avoir passé quelques jours dans le coma.

Généralement, les auteurs – dans la mesure où les keufs réussissaient à les arrêter – comparaissaient libres devant les tribunaux sous l’accusation de « violences en réunion ayant entraîné la mort sans intention de la donner ».

Parfois aussi, le juge bobo – comme ils disaient dans le temps – estimait qu’il s’agissait simplement d’un « jeu entre gamins qui avait mal tourné ».

La justice de l’époque était à chaque fois totalement incapable, à cause des témoignages contradictoires des divers accusés et de l’absence de témoins directs, de déterminer qui avait fait quoi exactement.

En général, la Cour relâchait immédiatement un certain nombre d’inculpés, faute de preuves, et les autres écopaient de peines légères avec sursis. Bref, personne ne mettait jamais les pieds en taule. Il faut vous rappeler qu’à cette époque, en France, les peines d’emprisonnement de moins de deux ans n’aboutissaient pas forcément à une incarcération.

Bon, voilà, c’est assez pour aujourd’hui, je poursuivrai une autre fois, maintenant faut que j’aille fêter la nouvelle année !

Inch Allah !!!

Jean Leclerc alias Mouloud

Source: http://ripostelaique.com/

10/12/2011

Toujours à propos de racisme…

Une « version améliorée » d’un  document que beaucoup d’entre vous ont déjà vu…

FDF

.

ignominie

Alors, pourfendeurs du racisme, attaquez-vous aussi à ce genre là!

Merci.

28/10/2011

Texte envoyé à la veille de l’Assomption à l’antenne lensoise de la HALDE.

Excellent, tout ça; excellent! On ne peut qu’applaudir et faire suivre…

FDF

.

 Madame, En avant propos, je revendique et assure le fait de ne pas être dans la ligne de pensée du Front National… J’ai fait mes courses cet après midi à l’hypermarché Carrefour de Liévin. A hauteur du rayon des fournitures pour la rentrée scolaire, il y a, en tête de gondole, un présentoir dans lequel on trouve le Coran, des livres sur l’histoire de l’Islam, sur les pêchés mortels vus par l’Islam, des livres sur les prénoms musulmans, des livres sur les recettes des pays du Maghreb, etc… Au rayon des viandes, il y a bien sûr le désormais traditionnel rayon des viandes Hallal (mais comment faisaient donc nos compatriotes musulmans pour se nourrir avant que ne fleurissent ce type de rayons dans nos magasins ces dernières années ????). En ce moment, il y a une armoire réfrigérée supplémentaire, présentant les viandes Hallal festives associées au Ramadan. Nous sommes le 11 Août, à quelques jours de la fête de l’Assomption. Sauf erreur de ma part, il s’agit d’une fête Catholique. Je n’ai vu aucun présentoir, aucune tête de gondole, aucune PLV proposant le moindre produit en l’honneur de cette fête Catholique. En sortant du magasin, j’ai discuté avec l’hôtesse de la Caisse Centrale. Je lui ai dit que j’allais revenir avec un huissier pour faire constater cette flagrante discrimination religieuse et porter plainte (ce qui se ferait sûrement dans l’autre sens, sans aucun problème… qui plus est, on trouverait de bons français bien pensants pour dénoncer cela !) . Notre France est en train de se plier, de se corrompre, de s’adapter à nos concitoyens musulmans… Il me semble pourtant que la logique voudrait que ce soit l’inverse. Oh pardon, je suis « raciste » en écrivant cela… Mais depuis quand « musulman » est une race ? Je doute fort qu’en Algérie (où les femmes voilées vivant en France s’empressent d’ôter leur voile une fois arrivées « au bled » pour les vacances), il soit pris la moindre disposition pour ne pas « heurter » les non musulmans. Je doute que le dernier livre de Benoît XVI soit en tête de gondole des magasins d’Alger, de Bagdad, de Téhéran, etc… Ah mais c’est vrai, j’allais oublier : « cessons de stigmatiser les musulmans » ! Nous ne sommes que de vilains français franchouillards et fachos…. En France, on ne peut plus rien dire, rien écrire. Je prends peut-être un risque inconsidéré en vous écrivant ce mail. Si je suis déchu de mes droits de citoyens, je n’aurais plus qu’à me convertir à l’Islam… et je serai à nouveau bien considéré…

En Mai 2012, au premier tour, il se pourrait qu’il y ait une énorme surprise. Il suffit de voir tout ce qui circule sur Internet de la part de gens ordinaires, comme moi, qui en ont assez de voir, de vivre, de supporter, que notre pays perde son identité au profit d’une culture qui n’est pas la notre.

Le jour où des prêtres pourront à nouveau prêcher librement, sans risquer leur vie,  en Irak, en Algérie ou ailleurs, le jour où les femmes non musulmanes pourront se promener en mini jupe à Téhéran, le jour où on ne tuera plus gratuitement les « Infidèles » parce qu’ils ne sont pas musulmans, et bien, ce jour là, je supporterai de pouvoir m’acheter, en tête de gondole, le livre de recettes des loukhoums !

Cordialement.

Un citoyen français irrité par le virage que prend la France, République Laïque… mais pour encore combien de temps ?

Montage d’illustration du temps où Schweitzer en était le président…

 

13/10/2011

On leur a promis des expulsions… On n’en voit peu venir.

Ils devraient fonder une association, tous ces délinquants dont le nom est à consonance maghrébine; pratiquement chaque viol, chaque meurtre, chaque braquage sont le fait de personnes « issues de l’immigration » (je suis gentil, là). Mais pourquoi traîne t’on toute cette fange du monde aux basques de notre Patrie? Un retour au bled pour toutes ces larves nous ferait faire des économies dans beaucoup de domaines. Ah oui, mais ça ferait augmenter le chômage chez des associations telles que SOS Racisme, le CRAN, la LICRA, etc…

FDF

.

Ca va finir de nous coûter horriblement cher tous ces violeurs « CHANCES POUR LA FRANCE » en prison, sans compter les frais de justice, car ils font presque tous APPEL.
A QUAND LES EXPULSIONS PROMISES ?

Assises. Dix ans de prison pour des viols sur deux sœurs mineures


La Cour d’assises de la Loire a condamné, vendredi soir, Abdou Barkati à dix ans de prison.

Cet homme de 32 ans, résidant dans l’Ain, était jugé en appel pour des viols et agressions sexuelles sur deux jeunes filles de 15 et 17 ans. Les faits s’étaient produits entre septembre 2006 et août 2008, alors qu’il était hébergé par la mère des victimes suite à des difficultés financières.

Le procès s’est tenu sur trois jours à huis-clos. L’avocat général avait requis entre huit et dix ans de prison. L’accusé écope de la même peine qu’en première instance, lors de son procès devant la Cour d’assises de l’Ain. Outre ces dix ans de prison, il aura pour obligation de se soumettre à des soins et devra observer un suivi socio-judiciaire (c’est-à-dire un contrôle après sa remise en liberté) pendant trois ans.

J.-H.A.

Source: http://www.leprogres.fr/

16/07/2011

Le « vomitif » du jour est…

…je t’emmerde!

Désolé; pas sympa pour attaquer le p’tit déj’. Mais ne vous attardez pas sur la photo. Lisez le texte plus bas. Ca devrait vous mettre en forme pour la journée…

.

Plus raciste que ça, tu meurs… Je n’ai jamais eu un tel commentaire de haine. J’en reste baba! En plus, il est dyslexique, ce con!

Alors, SOS Racisme, Le MRAP, la Halde (ou ce qu’il en reste…) et autres préconisateurs du « vivre ensemble »: franchement; croyez vous que nous, Français de souche, nous ayons envie de vivre aux cotés de ce genre de rebuts de l’humanité ? Voyez le commentaire de cette sous-merde. Vous m’en direz des nouvelles. Et c’est ça que vous défendez? J’aurais honte, moi…

FDF

.

Auteur : je t’emmerde! (IP : 109.212.12.138 , ALyon-652-1-153-138.w109-212.abo.wanadoo.fr)

E-mail   : niquetameresaleraciste@lafrancetegerbe.com

Adresse :

Whois    : http://whois.arin.net/rest/ip/109.212.12.138

Commentaire :

Espece de gros crétin al france a toujours eu plusieurs couleurs , c’est une Terre d’acceuil , grâce a des fils de pute comme toi, la France vire raciste et suce le pen , tu me donnes la gerbe gros bouffon! Grace a des couillons comme vous , ça devient uen honte d’être français , le front national est un parti illégal de toute façon, il n’a aucune legimité en France et ne devrait aps exister , proné l’homophobie, le racisme et la xénophobie , c’est illégal et répréhansible par la loi que vous sembler si bien connaitre quand il s’agit de le paroner pour des « racailles » comme vous dites, mais quand c’ets pour vous vous l’ignorez totalement, VOUS ETES DES GROS CONS! quand a ton fusil de grosse tantouse sort le il finira dans ton trou du cul de fiotte lepeniste , enculé de ta race!

07/07/2011

Il était une fois…

Toute ressemblance, etc, etc…

FDF

.

L’Histoire de la France contemporaine ressemble à s’y méprendre à l’Histoire des 3 petits cochons.
« Il était une fois… »

Nafnaf était un vaillant petit cochon, travailleur, prévoyant, inventif, qui, se sentant menacé par le loup… le loup de la faim, de la nécessité, de la maladie, du voleur ou du mendiant… avait tout fait pour se construire une belle maison où rien ne manque, avec d’abondantes réserves, plein de médicaments et des murs épais, très épais que le froid glacial de l’hiver ou la chaleur caniculaire de l’été ne pouvait traverser.
Il avait mis sa vie entière à la bâtir cette maison, sous les regards amusés de Nifnif et Noufnouf, qui, eux, ne pensaient à rien d’autres qu’à chanter, danser, jouer… et se moquer… se moquer de Nafnaf bien sûr. Ce pauvre Nafnaf qui passait son temps à arranger et entretenir sa maison. Ce pauvre Nafnaf si raide, si étriqué, si mesquinement prévoyant. Pauvre Nafnaf. Ridicule, il était si ridicule aux yeux des deux autres petits cochons que cela les faisaient rire, mais rire.
Or, il advint qu’une année, l’hiver se fit plus froid, plus mordant, et l’été étouffant, un été de braise comme on n’en avait jamais vu.
Nifnif et Noufnouf allèrent vite taper à la porte de Nafnaf.
Nafnaf savait très bien pourquoi ils venaient, mais fit semblant de tomber des nues.
« Qu’y a-t-il ? »…fit Nafnaf de sa voix la plus grave et la plus hautaine.
« Nous venons noble Nafnaf te demander l’hospitalité. Nous avons trop chaud ou trop froid, et puis chez nous c’est vraiment la pagaille, le bordel. »
« A qui la faute répondit Nafnaf ?! »
« Oui-oui on sait… répondirent les deux autres… mais ouvre nous je t’en supplie, on va crever noble Nafnaf ! »
Et Nafnaf ouvrit parce qu’au fond c’était ses frères et il avait bon cœur.
La France c’est Nafnaf et Nifnif et Noufnouf les pays voisins.
En fait, les trois petits cochons finirent par s’habituer les uns aux autres et à vivre en parfaite harmonie dans la maison de Nafnaf. Nifnif et Noufnouf y firent d’ailleurs de judicieuses transformations et ne manquaient jamais, à l’occasion, de remercier le bon Nafnaf.
Malheureusement pour Nafnaf cela se sut jusque de l’autre côté de la méditerranée.
Alors affluèrent à sa porte des foules innombrables de vautours, de hyènes, de chacals, de chameaux, de chèvres et de singes… et pas l’ombre d’un petit cochon… qui demandaient refuge.
Nafnaf leur tint le même discours :

A qui la faute ?! »
« Comment ! »… dirent les autres qui n’étaient pas ses frères et qui ne tenaient absolument pas à lui montrer le moindre égard… « Tu oserais nous laisser mourir, là, devant ta porte, méchant-vilain porcelet rose, enfant de ta mère !».
« Et pourquoi donc serais-je obligé d’ouvrir ! » dit Nafnaf.
« Parce que nous le voulons c’est tout ! »
Nafnaf était un bon petit cochon. Il n’était pas insensible. Il se gratta la tête :
« Bon ! D’accord. Mais je ne peux pas prendre tout le monde… je vais choisir ! »
« Ah ça non… dirent ceux qui étaient les plus près de la porte, c’est-à-dire les pires hyènes, vautours et chacals qui s’étaient faufilés devant tout le monde… tu nous prends tous et nous en premier ! »
Nafnaf regardaient tristement les pauvres chèvres et chameaux tenus à l’écart, là-bas, très loin.
Il réfléchit.
« Non, je ne peux pas ! Vous êtes trop nombreux ! La vie va être impossible dans cette maison… vous allez tout casser, c’est évident, et vous ne savez même pas réparer. »
Les hurlements fusèrent alors de toutes parts et sa porte fut criblée de coups de pattes, de griffes, de crocs et de becs.
Mais Nafnaf tint bon, d’autant plus qu’il savait sa porte blindée, extrêmement solide.
Il y eut un vacarme infernal, puis une voix aigre et sifflante recouvrit tout : « C’EST DU RACISME !!!… » hurlait un vieux vautour plus ébouriffé et plus arrogant que les autres… Tous se turent. « C’est du racisme, nous allons en référer aux divines puissances ! »
Ils s’éloignèrent un moment puis revinrent, précédés des divines puissances.
Il y avait là la LICRA avec ses énormes lunettes grossissantes, le MRAP avec son tam-tam sur l’épaule, le MIB et son bidon d’essence, la HALDE et sa canne blanche, SOS Racisme et sa perruque blonde, et d’autres encore…

Les divines puissances exigèrent qu’on ouvre la porte, ou du moins qu’on l’entrouvre.
Le bon Nafnaf haussa les épaules et l’entrouvrit.
Aussitôt SOS Racisme bloqua la porte avec son pied et fit signe à la foule d’entrer. La cohue fut telle qu’il en perdit sa belle perruque.
Les animaux se répandirent partout, vidant le frigidaire, l’armoire à médicaments, cassant les carreaux des fenêtres, laissant partout les robinets ouverts, pillant la bibliothèque et déchirant certains livres. Quelques gosses impossibles s’amusèrent même à lui brûler sa collection de voitures « Majorette ».
Les 3 petits cochons se regardèrent, pétrifiés, effrayés. Nafnaf cligna deux ou trois fois des yeux, fortement, comme pour se réveiller et déclara.
« Surveillez-les, je file à l’épicerie ! »
Il avait entendu parler d’un produit miracle contre ce genre de bestioles dans la maison.
Il sortit en courant sans même faire attention aux puissances divines qui s’appliquaient à arracher la porte avec une pince MonShengen.
Il revint précipitamment et entra comme un boulet dans sa maison, une bombe insecticide à la main. Il lut rapidement et une dernière fois les instructions : « BRISE MARINE, pour toute forme de parasites domestiques. Vaporiser toutes les pièces, sans modération. »
Ce qu’il fit.
Et le miracle s’accomplit.
A la fin de la journée, la maison était vide. Tout ce petit monde était parti, toussant, éternuant, titubant. L’atmosphère leur était devenue irrespirable.
Les derniers à partir furent bien sûr les puissances divines, fort dépitées, laissant tomber ici et là en chemin, qui sa perruque, qui sa cane, qui ses lunettes, qui son bidon, qui son tam-tam.
Les 3 petits cochons regardaient tristement leur porte à moitié arrachée de ses gonds.
Nafnaf ramassa la pince MonShengen et la jeta au loin.
Quel gâchis. Maintenant il fallait tout réparer.
Nos trois petits cochons se remirent donc au travail, et pendant que Nifnif et Noufnouf s’appliquaient à faire du ciment, Nafnaf, la truelle à la main se mit à chanter, doucement au début, puis de plus en plus fort et finalement à tue-tête : « Non, rien de rien, nôôoon, je ne regrette rien… ! »
C’était la première fois que Nafnaf chantait en travaillant.
Ses frères s’arrêtèrent net, puis ils se regardèrent en souriant et se firent un clin d’œil.
La voix de Nafnaf retentit : « Alors quoi, ça roupille là-bas !… nôôônn, rien de rien… »

Trouvé dans un commentaire sur http://www.legaulois.info/2011/07/lettre-ouverte-de-marine-le-pen-aux.html#comments

05/07/2011

La « préférence nationale » est devenue un délit…

Et un « gros mot raciste ». Analyse réaliste ci-dessous.

FDF

.

L’un des grands arguments qu’utilisent les adversaires de gauche à l’encontre du Front National pour le traiter de « xénophobe » voire de « raciste » est qu’il prône la « préférence nationale » dans différents domaines : priorité à l’emploi et aux logements, prestations sociales différentes, etc.

Dans leur hystérie judiciaire, les groupuscules dits « antiracistes » devraient donc faire des procès à tous ceux qui proposent de légiférer dans le sens de la « préférence nationale » dans tel ou tel domaine, puisque serait « raciste » à leurs yeux le fait que les Français et les étrangers n’aient pas exactement les mêmes droits.

Le but de ces organisations et de partis se réclamant de la gauche entre évidemment dans le cadre de leur entreprise de « mondialisation » ou d’« alter-mondialisation ». Ce projet veut effacer la notion même de Nation par différents détours, et en particulier en voulant effacer toute différence de droits et de devoirs entre ceux qui ont la nationalité française et ceux qui ne l’ont pas. Ne demandent-ils pas déjà le droit de vote – pour le moment uniquement aux élections locales – pour les étrangers qui résident dans notre pays ? La défunte Halde n’a-t-elle pas pondu moult « délibérations » pour dire qu’elle trouvait « discriminatoire » telles ou telles choses parce que les étrangers ne pouvaient y accéder de fait ?

Mais ces organisations et ces partis n’osent pas avouer leur but d’effacer la notion de Nation. (Du moins celles de l’Europe, puisque les nations algérienne, tunisienne, etc. ont droit à tous leurs égards, et qu’ils réclament à cor et à cri la création d’une Nation palestinienne…) Alors on utilise la vache à lait classique du procès médiatique ou judiciaire en « racisme », « discrimination », et même « incitation à la haine et à la violence à raison de… » tant qu’on y est…

…Suite et source: http://ripostelaique.com/a-t-on-encore-le-droit-de-parler-de-%C2%AB-preference-nationale-%C2%BB-en-france.html

27/06/2011

Cette année, la délinquance se passera « sous tente »…

Lu sur: http://www.20min.ch/

Le retour des « c’est pas moi, m’sieur »

Mais c’est du racisme, ça !

Mais que font la Halde, SOS Racisme, la Ligue des droits de l’Homme et autre assos-bobo??? Ah oui; ça se passe en Suisse… Cà en France? Vous rigolez? Les chiffres de la délinquance baissent… Les chiffres…

FDF

Mise en garde des « vols sous tente » !

.

Alors que la saison des festivals en plein air va bientôt battre son plein, la police saint-galloise met en garde le public, en particulier les campeurs, contre des groupes de voleurs originaire du Maghreb.

Des voleurs bien organisés apprécient également ce genre de manifestations. Lors du dernier «open air» saint-gallois, plusieurs d’entre eux, d’origine nord-africaine, avaient été arrêtés. Et une quarantaine de sacs à dos volés avaient été retrouvés derrière des toilettes.

Les festivaliers sont invités à ne laisser aucun objet de valeur dans les tentes, qui sont de plus en plus «visitées» de nuit. Y compris pendant le sommeil, il est recommandé de porter sur soi ou de glisser dans son sac de couchage téléphone portable, appareil photo, baladeur numérique, bijoux ou argent, a communiqué lundi la police cantonale saint-galloise.

04/06/2011

Les subventions de SOS Racisme… Deuxième couche…

Et une petite piqûre de rappel rien que pour vous faire prendre bien conscience de ces subventions honteuses pleurées par SOS Racisme auprès d’organismes bien républicains et officiels, lesquels, pour faire bonne contenance, leur ouvrent largement les bourses remplies avec nos deniers …

Je n’admet pas que cette association soi disant anti-raciste ne fonctionne qu’à sens unique… Le racisme anti-blanc, ils ferment les yeux dessus. Et pourtant, il existe bel et bien. Mais pour eux, ça n’existe même pas…Alors, quand ils prouveront que NOUS les payons à lutter contre toutes les formes de racisme, on pourra peut-être faire preuve d’indulgence.

En attendant, Sopo et sa bande de sangsues de la République, ils sont dans le collimateur des citoyens français; et plus qu’ils ne le croient… Et ils le savent bien à SOS Racisme, les racistes ne sont pas ceux que l’on veut nous faire croire. Mais devant un tribunal, un sale raciste-fascho-face-de-craie, c’est solvable. Ca peut payer une amende. Et si ça peut en outre purger une peine de prison, c’est jouissif. Un raciste anti-blanc, c’est insolvable ou bien ce sont des associations dédiées à ce genre de problèmes qui crachent au bassinet. Nous autres, les souschiens, en fait…

FDF

SOS racisme:  le montant des subventions est impressionnant, pour association qui ne sert qu’à casser du blanc…


Un de nos correspondants nous transmet le document suivant :
« J’ai réussi à mettre la main sur le bilan comptable de l’association SOS Racisme.
Ci joint le lien du site internet du Journal officiel où il figure. .

http://www.observatoiredessubventions.com/2010/les-subventions-a-sos-racisme/
A la page 3 figure un récapitulatif des dons, adhésions et subventions. Le montant des subventions est assez impressionnant :
Ministère de l’Education nationale : 80 000 €
Ministère de la jeunesse et des sports : 46 000 €
Mairie de Paris : 40 000 €
Conseil régional IDF : 35 000 €
Conseil Développement CDVA : 30 000 €
FASILD/ACSE : 348 000€
Total subventions : 579 000 €

Parmi les donateurs, on remarque la présence de Pierre Bergé (100 000 €), nouveau propriétaire du Monde, et la Ford Foundation (72 724 €),
célèbre organisation philanthropique américaine.

Il semblerait également que certains frais soient anormalement élevés, voire même à la limite de la légalité :
Contravention au code de la route : 1 608 €
Développement site internet : 10 000 €
Frais de R&D : 10 000 €
Matériel de bureau : 114 489 €
Matériel informatique : 10 000 €
Frais de séminaire : 33 930 €
Frais de voyages : 60 290 €
Facture téléphones portables et box internet : 77 796 €


Les internautes seront ravis de voir une partie de leurs impôts destinés à cette association de trouble à l’ordre public.


Je vous laisse le soin d’apprécier. Et la prochaine fois que l’on vous traite de face de craie ou bien bien de sale pute de blanche, n’allez  pas pleurer chez SOS Racisme, ni frapper à la porte de la Halde; c’est inutile.

FDF

30/05/2011

Et personne ne bouge. A part nous, les patriotes…

Croyez-vous que le peuple de France va continuer à subir ces affronts encore longtemps? Moi pas… Faites circuler cette photo (ou ce billet) le plus largement possible. Il nous faut nous réveiller !

FDF

.

14/05/2011

Pourquoi sommes nous si cons, en France ?

Quelques statistiques (vérifiables…).

FDF

.

N’oublions pas que Eric  ZEMMOUR va passer le mois prochain devant les  tribunaux pour avoir dit ce que vous allez lire plus  bas.

> > > > > >

    Parlons vrai  !

Comme il vaut mieux parfois une  poignée de chiffres plutôt que de longs discours,

à vous de juger :

> > > > > >

> > > > > >

ALLEMAGNE

« Près de la moitié des actes  violents des moins de 21 ans sont commis par des  personnes issues de l’immigration.

Nous ne pouvons  pas nous taire ».

Angela Merkel, chancelière  allemande

> > > > > >

> > > > > >

>

NORVEGE

100% des viols qui ont donné lieu  à une plainte en 2008 à Oslo l’ont été par des  immigrés « non-occidentaux », en majorité kurdes  et africains.

« Ils viennent  de pays qui ont un regard sur la femme  totalement différent de celui qui règne en  Norvège” .

Ces viols s’accompagnent d’une violence  très importante.

(statistiques de  la police.)

> > >

> > > > > >

SUISSE

Plus de 60% des détenus sont des  étrangers,

en grande majorité musulmans.

(statistiques fédérales  suisses)

> > > > > >

> > > > > >

Espagne

70% des détenus sont musulmans.

(« Département des Affaires islamiques de Dubaï »)

> > > > > >

> > > > > >

Italie

« Les faits sont incontestables,  nous avons aujourd’hui en Italie plus de 55 000  détenus parmi lesquels plus de 20 000 étrangers.  65 % d’entre eux sont mis  en examens mais seuls 35 % sont condamnés. Il  faut donc accroitre la mise en œuvre des mesures  d’expulsion pour les étrangers condamnés à des  peines inférieures à deux ans».

(Syndicat autonome de la police  pénitentiaire)

> > > > > >

>

> > > > > >

FRANCE

60 à 70% des détenus sont de  religion musulmane.

(source Washington  Post,

Pas française, bien sur)

> > > > > >

Grenoble

Deux « jeunes »  arrêtés.

Entre «50 et 60 voitures» ont été  brulées et deux « jeunes », dont un mineur, ont été  arrêtés,

selon un bilan définitif de la  police.

Les deux « jeunes » arrêtés sont  âgés de 17 et de 18 ans, a précisé un responsable  de la police.

En outre des «engins de chantier»  ainsi que «deux commerces» ont également été  brulés.

Les incidents se sont déroulés dans la  nuit dans un quartier  populaire

de  Grenoble, la Villeneuve, d’où était originaire  Karim Boudouda, 27 ans, déjà condamné trois fois  aux assises pour vol à main armée, et qui a trouvé  la mort dans la

course-poursuite qui a suivi sa fuite du  Casino d’Uriage-les-Bains, près de  Grenoble.

Avec un complice il s’était fait  remettre le contenu de la caisse sous la menace  d’armes lourdes.

Concrètement le pauvre Karim se  fait tuer par la police pendant son braquage

… et  il faudrait que la France s’excuse  ????

On marche sur la tête dans ce  pays… non ?

Que font la HALDE, Sos Racisme et  la Licra …..

Vite … défendons tous Karim, ce  prix Nobel qui a tant apporté à notre  Pays…….

N B

Déjà on se demande ce que ce  type faisait en liberté,

après trois condamnations  aux Assises. ….

Ensuite, abandonnons

« la pensée  dominante de la culture de  l’excuse » 

et arrêtons de les appeler des « jeunes »,

ce sont des voyous !

> > > > > >

Dans toute l’Europe, soutenons notre

POLICE

Merci à RB pour l’info…

29/04/2011

Après la Halde, le défenseur des droits…

La police de la pensée change de nom, pas d’objectifs. Ni de politique, d’ailleurs. J’avais, voici quelques années, signalé à la Halde un cas concret de racisme anti-blanc, photos à l’appui. Jamais eu de réponse. Ca vous étonne?

FDF

.


Quand ce nouveau gros machin qui a plus de droits et de prérogatives que la Halde est présenté par l’ancien patron de la Halde, ça fait froid dans le dos.

St

« Le défenseur des droits (DDD) existe par la loi, nous faisons tous en sorte qu’il soit une opportunité pour que les missions de la Halde, du Médiateur, de la Commission nationale déontologie et sécurité (CNDS) et du Défenseur des enfants soient développées, amplifiées, et que l’on profite de ce rassemblement pour mieux travailler ensemble (…)

La personne qui sera nommée va avoir des pouvoirs d’investigation étendus. La Halde les avait déjà mais pas les autres autorités. Désormais, n’importe quel citoyen qui a le sentiment d’être maltraité par un policier pourra s’adresser directement au Défenseur des droits, alors qu’avant il fallait qu’il passe par un député ou un sénateur pour saisir la CNDS. Le Médiateur n’avait pas la possibilité de s’auto-saisir et d’aller devant la justice. Le Défenseur, oui. On va vite se rendre compte, à travers l’augmentation de ses saisines, de l’augmentation de ses pouvoirs« .

Et la présentation officielle :

« Pour mener à bien ses missions, disposera de larges pouvoirs d’investigation : il sera autorisé à enquêter, à procéder à des vérifications (auprès d’organismes comme la CAF, la Sécurité sociale ou auprès d’un employeur) et à demander la communication de documents, même confidentiels (…)

Le Défenseur des droits peut être saisi par toute personne s’estimant lésée par le fonctionnement d’une administration ou d’un service public.

Tout le monde, y compris les sociétés, peut faire appel au défenseur des droits, dès lors que les démarches personnelles pour trouver un accord n’ont pas abouti.

Même un mineur, ses représentants légaux ou les membres de sa famille peuvent saisir ce médiateur chargé de faire respecter le droit des enfants [Tout lien avec le post de MJ sur la fessée n’est pas fortuit. NDL].

Enfin, il peut être saisi de toutes les discriminations, directes ou indirectes, prohibées par la loi ou par un engagement international régulièrement ratifié ou approuvé par la France ».

Un tribunal sans cour, un juge suprême nommé par le politique… Hallucinant. Même la RDA n’avait pas su inventer un tel système.

Source:  http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2011/04/apr%C3%A8s-la-halde-le-d%C3%A9fenseur-des-droits-de-quels-droits.html

09/04/2011

Andy Choudary: appel aux musulmans de France (et d’ailleurs, et aussi les autres)…

Et dire que cet appel à la haine circule largement sur la Toile… Hé, la Halde, SOS Racisme, le Mrap? Vous êtes planqués où?

FDF

.

Lire: http://www.youtube.com/watch?v=P-7i8lVAJ3o&feature=player_embedded

04/04/2011

Et si l’on insistait sur les exactions contre les chrétiens?

Il est vrai que nos « amis » musulmans sont devenus champions dans l’art de la stigmatisation pour un oui pour un non. Mais les chrétiens et autres sensibilités religieuses font l’objet des pires sévices et de chasses aux sorcières dans les pays musulmans. Mais ça, « on » n’en parle que très peu. Il faudra un jour très prochain nous dire pourquoi…

FDF

.

Pillé chez Pierre Louis Hikoum

Quantcast

Depuis de nombreuses années, les média et tout ce que notre société compte d’associations dégoulinantes de bons sentiments à l’attention des étrangers et immigrés qu’ils soient en situation régulière ou non, tout ce petit monde donc, condamne les scandaleuses exactions qui sont faites à l’égard des musulmans, de leurs lieux de culte et de leurs cimetières. De manière concomitante les âmes bien pensantes condamnent le climat islamophobe qui s’installe en France.

Il nous semble important ici de préciser plusieurs choses essentielles. Avant tout, il est tout à fait scandaleux de souiller, de profaner ou de manière générale de porter atteinte à un lieu de culte quel qu’il soit ainsi, il en va de même avec les cimetières ou tout autre lieu emprunt de religion quelle qu’elle soit. Le fait de porter atteinte à une personne que ce soit pour sa couleur de peau, sa religion ou sa nationalité est tout aussi scandaleux, qu’on se le tienne pour dit. Il faut cependant être lucide, l’islamophobie qui se fait jour en France n’est rien d’autre qu’une réaction de protection de la part des Français à l’encontre d’une communauté dont certains éléments tentent de faire plier l’Etat, ses institutions et ses habitants dont les origines, la culture et les coutumes sont Judéo-chrétienn, qu’on le veuille ou non.

Nos amis de la HALDE, Sos Racisme, le MRAP et tant d’autres dénoncent-ils les exactions qui sont faites à l’encontre de la communauté des Chrétiens ? Voit-on souvent des journalistes ou des élus s’émouvoir de tels faits tout aussi honteux contre les Chrétiens de ce pays ??? Non. Et pourtant ils sont beaucoup plus nombreux que ceux perpétrés contre les autres communautés Juives ou Musulmanes…

Suite et source: http://hikoum.wordpress.com/2011/04/03/exactions-contre-les-chretiens/

31/03/2011

La Halde souhaite une clarification dans le secteur privé…

Ca me rappelle les moulins à vent de Don Quichotte…

Ils ne savent vraiment plus quoi faire, à la Halde, en attendant leur disparition… Cela se nomme « user le soleil ». Ca occupe…
FDF

.

PORT DE SIGNES RELIGIEUX

La Halde souhaite une clarification dans le secteur privé…

La Halde demande une clarification sur le port des signes religieux par les personnels des crèches et des maisons de retraite du secteur privé, selon un communiqué diffusé mardi 29 mars 2011 par la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité.

Le collège des experts de la Halde, réuni lundi, « recommande d’examiner l’opportunité d’étendre les obligations de neutralité qui s’imposent dans les structures publiques aux structures privées des secteurs médico-social, social ou de la petite enfance chargées d’une mission de service public ou d’intérêt général », selon le communiqué.

Organiser un dialogue permanent
« Faut-il étendre aux salariés de ces établissements les obligations de neutralité afférentes aux agents publics ? », s’interroge la Halde qui recommande de confier au Défenseur des droits l’organisation d’un dialogue permanent avec l’ensemble des acteurs de l’emploi public et privé.

Elle recommande aussi de clarifier la portée de la circulaire du 2 février 2005 organisant la laïcité dans les établissements de santé, particulièrement dans les structures privées chargées de missions de service public.

Les principes de laïcité impliquent pour l’hôpital que « tous les patients soient traités de la même façon quelles que puissent être leurs croyances religieuses » et que « les patients ne puissent pas douter de la neutralité des agents hospitaliers », énonce notamment la circulaire.


Soulignant que seulement 2% des réclamations qu’elle reçoit concernent les questions de discriminations religieuses, la Halde observe qu’un « consensus se dégage pour accorder au fait religieux une reconnaissance juridique et sociale dans les limites assignées à l’ordre public et la loi, et dans le cadre d’un vivre-ensemble fondé sur notre pacte républicain ».

« Toutefois, ajoute la Halde, les entreprises soulignent la difficulté de déterminer le champ des restrictions de l’expresssion religieuse sur le lieu de travail ».

La Halde n’a toujours pas rendu sa nouvelle délibération concernant une ex-salariée de la crèche Baby Loup de Chanteloup-les-Vignes (Yvelines), licenciée pour « faute grave » parce qu’elle avait refusé d’enlever son voile.
Cette affaire avait créé des remous jusqu’au sommet de la Halde après qu’un premier avis favorable à la salariée rendu en mars 2010 eut été contesté en octobre par Jeannette Bougrab, alors présidente de l’institution.
Déboutée par les prud’hommes en décembre, l’ex-employée a fait appel.

Source: http://www.lagazettedescommunes.com/

27/03/2011

Tir groupé de la Résistance…

Pour bien débuter ce dimanche, second tour des élections cantonales 2011, il est bon de savoir qui nous hait, nous les française de souche et où sont les vrais racistes…
FDF

.


Idée : L’Organe

Vous connaissez peut-être la Kommandantur sous une autre appellation : Police de la Pensée ou Anti-Racisme.

Cliquer pour voir la kommandantur en action
Voir la Kommandantur en action

Auto-produire au choix une carte postale ci-dessous
et l’envoyer à la section correspondante de la Kommandantur

pour leur faire comprendre que (?)
1Service éducatif de vidéo destiné aux en-saignants
http://tinyurl.com/5SFT5FF
(?)
ou que 2Service éducatif de vidéo destiné aux en-saignantsBFTWMB, ou que 3Service éducatif de vidéo destiné aux en-saignantsY9A4CP, ou que 4Service éducatif de vidéo destiné aux en-saignants4BKCNRN
ou que 5Service éducatif de vidéo destiné aux en-saignants4HJ3SZV

SOS Racisme

Sauver les baleines et le racisme.

Anti-chambre du Parti Socialiste

Capacité spéciale : Racket.

Coup mortel : Insultes et diffamation.

Contacter : Commissariat nationalSections régionales

Qui c’est cet Amiricoré ?!

dominique sopo, sos racisme, Qui sème le vent récolte la tempête
.jpg
113 Ko – .png 280 Ko
2 3 4 5
687×458 – 10×15

MRAP

Mouloud pour le Respect Au Prophète

ou Mouvement pour le Respect et l’Allégeance au Prophète

ou Mouvement Revendicatif Arabo-Palestiniste

selon les occasions qui font le larron.

KGB du Parti Communiste

Capacité spéciale : Traque des agents judéo-sionistes qui sont partout.

Coup mortel : Big Brother néo-Stasi.

Contacter : Comité nationalCellules régionales

Qui c’est, c’te représentante ?

Mme Bernadette Hétier, représentante légale du MRAP, Qui sème le vent récolte la tempête
.jpg
99 Ko – 2 3 4 5
.png 112 Ko – 2 3 4 5
608×405 – 10×15

HALDE

Régresser n’est pas une option, c’est un devoir.

Usine de concassage industriel populaire

Capacité spéciale : Intimidation.

Coup mortel : Extorsion.

Contacter : Hilton nationalPalaces régionaux

Qui c’est ce président ?!

Eric Molinié, Président de la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité, Qui sème le vent récolte la tempête
.jpg
70 Ko – .png 155 Ko
2 3 4 5
608×405 – 10×15

LICRA

Ligue pour l’Intensification du Communautarisme, du Racisme et de l’Aculturation

Milice de rééducation des Goys

Capacité spéciale : Parasitisme sociétal.

Coup mortel : Traque de l’abbé Timonde.

Contacter : Chandelier nationalBranches régionales

Qui c’est ce youpin ?!

Alain Jakubowicz, Président de la LICRA, Qui sème le vent récolte la tempête
.jpg
390 Ko – .png 1 Mo
2 3 4 5
1559×1039 – 10×15

LDH

Droadlhom pour tous les Zetrumains.

Les victimes ne sont que des coupables qui s’ignorent.

Capacité spéciale : Déshabillage de Pierre pour habiller Mamadou, Rachid, Zolan, leurs familles, amis, relations et connaissances.

Coup mortel : Création de droits et péremption de devoirs.

Contacter : Chambre nationaleAntichambres régionales

ligue des droits de l'homme, ldh, michel tubiana, Qui sème le vent récolte la tempête
.jpg
740 Ko – .png 2,29 Mo
2 3 4 5
1957×1298 – 10×15

Qui c’est ce gros lardon ?!

ligue des droits de l'homme, ldh, michel tubiana, Qui sème le vent récolte la tempête
.jpg
80 Ko – 2 3 4 5
.png 182 Ko – 2 3 4 5
608×405 – 10×15

CRAN

Banania zé Bamboula : mèm komba !

Cercle des bouffeurs de Blancs

Capacité spéciale : Cannibalisme médiatique.

Coup mortel : Chantage.

Contacter : Arbre à palabres national – (pas de Cases régionales)

Qui c’est ce bambwana ?!

Alain Jakubowicz, Président de la LICRA, Qui sème le vent récolte la tempête
.jpg
115 Ko – .png 292 Ko
2 3 4 5
686×457 – 10×15

PIR

Indigènes de la République

Spahis et Tirailleurs endémiques

Capacité spéciale : Agression.

Coup mortel : Doigt d’honneur.

Contacter : Caserne nationale – (pas de camps régionaux)

Qui c’est c’t’enturbannée ?!

Houria Bouteldja, porte-parole des Indigènes de la république, Qui sème le vent récolte la tempête
.jpg
72 Ko – .png 180 Ko
2 3 4 5
608×405 – 10×15

Réseau Education Sans Frontières

Mafia de remplissage des écoles nationales par des clandestins

Invasion, non ! Submersion, oui !

Capacité spéciale : Remplacement des autochtones.

Coup mortel : Larme à l’oeil.

Contacter : Bureau du DirloSalles régionales

Qui c’est ce Dupontel ?!

Richard Moyon, fondateur du Réseau Education sans frontières (RESF), Qui sème le vent récolte la tempête
.jpg
90 Ko – .png 220 Ko
2 3 4 5
608×405 – 10×15

Association Salam

Dire Bonjour, c’est raciste

Ils sont chez eux chez nous et vous n’avez rien à faire chez vous.

Capacité spéciale : légalisme clandestin.

Coup mortel : légalisation des clandestins.

Contacter : Repaire Secret – (Pas de caches régionales)

Qui c’est ces Pieds-Nickelés ?!

Sylvie Copyans (secrétaire générale adjointe de SALAM) explique les actions de l’association sous le contrôle de Jean-Pierre Leclercq (son président) et de Manuela Lavoisier, Qui sème le vent récolte la tempête
.jpg
92 Ko – .png 234 Ko
2 3 4 5
608×405 – 10×15

Délégation de la Kommandantur à la manifestation pour le remplacement de la constitution par le Coran
délégation islamophile de la kommandantur
.jpg
45 Ko
550×367 – 10×15
C’est un photomontage, mais on n’est hélas pas loin de bientôt pouvoir faire la photo en vrai.
Certaines délégations ont leur logo sur la bannière mais ne sont pas encore recensées ici.
C’est en cours, elles le seront bientôt et ne perdent rien pour attendre, t’inkiete

15/03/2011

Le lobby pro-immigrationniste est ses conséquences…

Laissez venir à nous les pauvres petits réfugiés… Le seul problème est que s’il arrivait un grave évènement en France qui obligerait les vrais français à quitter leur terre natale, PERSONNE ne les accueillerait. Nous sommes vraiment trop cons, en France. C’est notre identité nationale qui est en jeu; notre pouvoir d’achat, aussi… Contre toute cette immigration qui ne cesse de grossir, faites ce qu’il faut ce dimanche, déjà…


FDF

.

« Ce que je ne parviens pas à comprendre et qui me plonge dans  un abîme de perplexité navrée, c’est pourquoi et comment tant de Français avertis et tant d’hommes politiques français concourent sciemment, méthodiquement, je n’ose dire cyniquement, à l’immolation d’une certaine France sur l’autel de l’humanisme utopique exacerbé » (Jean Raspail)

Il ne se passe pas un jour où l’actualité (pourtant assez réservée dans ce domaine) ne dévoile son lot de violence dans les rues, les cités, les écoles, les transports publics, les manifestations syndicales… Force est de constater (les associations « antiracistes » vont s’étrangler) qu’elles ont pour principaux acteurs des « jeunes » issus de l’immigration maghrébo-africaine. Cette violence, cette haine à l’égard de la France, de son hymne, de ses couleurs, s’exprime-t-elle par souci de manifester un ressentiment face à une situation inextricable de rejet ? Bien sûr que non ! Il y a là tous les ingrédients d’un racisme violent anti-français que nos analystes ne savent pas ou ne veulent pas décrypter par incompétence, lâcheté, idiotie ou crainte d’être taxés de démagogues… voire, de racistes.

Depuis plusieurs années déjà, nous subissons les revers d’une immigration sauvage qui est à l’origine de ces troubles et qui deviennent désormais monnaie courante. Durant des années des accusations de racisme ont été portées à tort et à travers contre des hommes qui dénonçaient cette immigration sauvage, génératrice d’incompréhension, de haine, et souvent de violence meurtrière venant, la plupart du temps, d’immigrés inassimilables… qu’un certain Ministre de l’Intérieur, aujourd’hui Président de la République, avait qualifié de « racaille ». Et ces hommes furent condamnés et jetés en pâture à la vindicte publique parce qu’ils dénonçaient courageusement, sans trêve, ceux qui voulaient de droit une nationalité, la nôtre, qu’ils méprisaient mais qui leur donnait des avantages sociaux et économiques ; ceux qui, rassemblés par SOS Racisme, le MRAP, la LICRA, la Ligue des Droits de l’homme… choisissaient soigneusement les accidents « racistes », ignoraient les attentats dont étaient victimes les citoyens à peau trop pâle et ne retenaient que les « horreurs » qui concernaient les peaux brunes ; ceux qui, ayant une place dans le monde grouillant de la politique, voulaient l’élargir en exploitant un mouvement dont ils n’ignoraient pas les artifices et même en l’accélérant ; ceux qui, bornés par une conception nationale ridiculement étriquée, n’admettaient aucune différence.

Nous avons à être ouverts et tolérants envers les immigrés, mais nous avons le devoir d’exiger la réciprocité. Notre tolérance n’est pas une raison pour que nous soyons de « bonnes poires » et nous sommes en droit d’exiger que cette tolérance soit appliquée aux nôtres ! Du reste, encouragés par le lobby pro-immigrationniste, ces jeunes « désœuvrés » ne cessent de se lamenter et de se plaindre, qualifiant leur violence coutumière « d’actes désespérés » et les justifiant par le rejet et l’exclusion dont ils se disent victimes. Et les raisons d’une telle violence ne manquent pas : Mépris, discrimination à l’embauche, chômage, manque de projet politique à l’égard de ces jeunes délaissés, racisme, xénophobie, échec de l’intégration… en bref, tout ce que nous avons coutume d’entendre depuis des décennies… mais de racisme anti-français on ne parle point!

Cependant, on constate qu’outre les centaines de milliards d’euros engloutis en pure perte pour détruire des tours, rénover des quartiers et construire des infrastructures permettant le « mieux vivre », les centres culturels islamiques, les mosquées –qui ne cessent de s’implanter- les radios islamiques, les journaux, les revues et même les émissions de télévision qui se multiplient prouvent, à l’évidence, que nous sommes un peuple tolérant. Chaque année, le Fonds d’Aide Social (F.A.S) distribue à près de deux mille associations, censées s’occuper d’immigration, deux cents millions d’euros, prélevés sur les Caisses d’Allocations Familiales. En revanche, la réciproque, présence d’ecclésiastiques, ouverture d’églises ou de synagogues en terre d’Islam est tout à fait impensable vu le fanatisme notoire qui sévit dans les pays musulmans. Y a-t-il là justice ? Et  c’est,  précisément, cet excès de tolérance que nous affichons à l’égard de ces jeunes immigrés ou fils d’immigrés –la plupart possédant la nationalité française- qui les poussent aux pires extrémismes. Pour la petite histoire, souvenons-nous de ce Lies Hebbadj, polygame aux quatre femmes, aux 17 enfants et aux quatre maisons vivant à Rezé (Loire-Atlantique) qui a perçu en trois ans la coquette somme de 175 000 euros de prestations sociales pour « entretenir » sa smala… Il aurait probablement pu jouir encore longtemps de cette manne providentielle si l’une de ses compagnes n’avait eu la fâcheuse idée de refuser d’ôter sa burqa lors d’un contrôle routier. Ah ! « Quel bon pays est la France, à tous les escrocs, les aventuriers et les fripons ! » s’était déjà exclamé en son temps le Duc de Saint-Simon.

Par conséquent, au nom de la « lutte contre l’exclusion », ces mêmes partisans antiracistes, avec l’appui des plus hautes personnalités de l’Etat, veulent priver les citoyens français de la liberté de préférer. Le parlement n’est plus un lieu où l’on s’efforce de convaincre, mais le terrain où s’affrontent les idéologies, par parlementaires interposés.

Ainsi s’instaure progressivement un climat de violence idéologique de plus en plus éloigné des principes démocratiques de tempérance et d’équilibre, sans parler du respect des opinions d’autrui.

Ce qui m’attriste et m’horripile le plus dans cette situation, c’est qu’il existe une frange de la population, couverte par des lois ineptes et des magistrats bienveillants, qui voudrait nous interdire d’affirmer que notre pays, la France, doit appartenir en priorité aux citoyens français. Pour les représentants de l’anti-France, notre fidélité à cette terre pour laquelle tant de nos pères se sont offerts en sacrifice ne serait dictée que par la haine de l’Autre, de celui qui est différent. Comment faire comprendre que cette accusation est grotesque et nous en avons assez de le répéter à tout propos. Nous reconnaissons à tout être humain le droit le plus absolu d’être fier de sa race, de son drapeau et de lutter pour la grandeur et l’indépendance de sa Patrie. De même nous réclamons le droit pour nous de pouvoir en faire tout autant, sans être soupçonnés aussitôt de fascisme, de racisme, de xénophobie ou de quel désir inavouable de génocide ! « Tout royaume divisé contre lui-même court à la ruine » (paroles du Christ; saint Jean, 12,25).

Les politiciens sociaux-démocrates construisent un peuple désincarné dont les jeunes déracinés de SOS Racisme et du MRAP constituent l’avant-garde. Nous, au contraire, nous jugeons plus raisonnable de décider de rester ce que nous sommes plutôt que de devenir ce que nous ne sommes pas et nous mettrons toute notre volonté à défendre notre identité en nous conformant à cette ligne de conduite : Vouloir sauvegarder l’identité de sa patrie et de la civilisation dont elle fut le creuset n’est pas du racisme… « Aimer l’autre implique que l’on reste soi même ! »

L’engeance la plus exécrable, c’est bien cette intelligentsia « progressiste » -la même qui a servi les tueurs du FLN durant la guerre d’Algérie- constituée par tous ces pseudo-intellectuels qui forment une hiérarchie malfaisante et dominatrice, prétendent monopoliser aujourd’hui la culture et hurlent au racisme quand on évoque un tant soit peu les inconvénients de l’immigration. Pour comprendre ces problèmes de cohabitation, lorsque l’on réside dans des quartiers « sélects », des hôtels de luxe, des palaces, voire des ministères, il faut venir sur les lieux mêmes, en subir toutes les nuisances. Que ces professeurs de morale viennent donc sur place affirmer leur « respect de l’autre » !…

La France, terre de liberté, est allée sans nul doute beaucoup trop loin dans l’usage de cette liberté, jusqu’au libertinage, à la perte des valeurs morales et familiales, oubliant que les droits sont peu de choses auprès des devoirs et que la liberté de l’autre est au moins aussi sacrée que la sienne propre. Mais il est possible de revenir à ces valeurs, chrétiennes souvent, en tout cas humaines qui ont fait l’unité et la grandeur de la France et son rayonnement dans le monde sans laisser notre pays se travestir en colonie de l’Iran, du Maghreb ou d’un quelconque pays d’Afrique…

Barrés écrivait : « L’intelligence, quelle petite chose à la surface de nous-mêmes ! » La France, de génération en génération, se reconnaît à travers ces lignées. Elle n’a pas besoin pour exister d’une référence extérieure. Cette existence implique que tout pouvoir politique en charge du peuple, et qui se voudra démocratique, se devra de préserver l’identité française puisqu’elle sera l’une des sources de sa légitimité.

Il y a une loi de la vie des civilisations et elle est immuable : Lorsque les peuples s’abandonnent, ils sont conquis par une force vitale extérieure, celle qui manque à leurs cœurs amollis et à leurs intelligences perverties. La démocratie meurt de la mort des lâches.

José CASTANO

.

Bonus: Marine LE PEN pour une France non islamique : http://www.youtube.com/watch?v=wl2XNg_aywo&feature=related

Page suivante »