Francaisdefrance's Blog

07/12/2010

Financement de réseaux terroristes: le filon du Hadj…

La plus grosse tirelire du monde…

Selon Wikileaks.

Il n’y aurait rien d’étonnant…
FDF

.

Le Hadj, le cinquième pilier de l’islam, inquiète les Etats-Unis. Selon une note diplomatique classée confidentielle, rédigée en mai 2009 par l’ambassade des Etats-Unis à Riyad, les américains ont demandé à leurs homologues saoudiens de limiter le montant des sommes d’argents que des pèlerins emportent dans leurs bagages à leur retour du pèlerinage.

Pour les services américains, des sommes d’argent considérables sont collectées chaque année au cours du pèlerinage aux Lieux Saints de l’Islam. Et ces sommes seraient versées par la suite à des « réseaux terroristes » ! Dans un télégramme, daté du 29-05-2009, confidentiel de l’ambassade américaine à Riyad, révélé par Wikileaks, des conseillers américains ont pressé, lors d’une réunion d’information, les fonctionnaires du ministère de l’Intérieur saoudien de surveiller « les mouvements des liquidités » qui quittent l’Arabie Saoudite au cours du Hadj.

Selon les responsables américains, « des groupes terroristes, y compris le Hamas et le Hezbollah, collectent probablement des millions de dollars annuellement, le plus souvent à l’occasion du pèlerinage et de ramadan ».

Les américains n’hésiteront pas à confier également à leurs homologues saoudiens que « les donateurs privés en Arabie saoudite demeurent la principale source mondiale de financement de groupes terroristes ». Face à ces accusations, les saoudiens ont tenté de rassurer les services américains en promettant l’application d’une nouvelle loi qui interdit aux hadjis de quitter le territoire saoudien avec une somme d’argent qui dépasse un seuil limité.

Et pour colmater cette « faille de sécurité » qui est le « hadj », selon la terminologie employée par les américains dans ce câble diplomatique, les saoudiens ont mis en place une nouvelle cellule du renseignement financier qui enquêtera et analysera toutes les collectes d’argent organisées au cours du pèlerinage à la Mecque.

Les hadjis seront, des lors, mis sous surveillance et leur portefeuille fera l’objet d’un contrôle minutieux. Et pour le moindre écart, un pèlerin risquera de se retrouver sur le banc des accusés pour « financement de réseaux terroristes » !

Source: http://tinyurl.com/yftbyme