Francaisdefrance's Blog

05/11/2011

Un « Facebookeur » s’énerve. Et il a fortement raison…

Et encore une avalanche de vérités… Continuez à donner… Continuez à pleurer sur le sort des peuples qui crient famine.

Merci à SD

FDF

.

Soyez généreux…

Pour çà:

À l’heure où nous voyons en boucle sur toutes les chaînes de TV l’appel de l’Unicef, je rappelle à tous, que les pays d’Afrique concernés sont majoritairement musulmans, que tous sont en guerre fratricide, chassent leurs frères, et les laisse mourir de faim, sans aucun état d’âme…
Que font les pays voisins… Musulmans de surcroit ? RIEN
Et le Croissant Rouge (équivalent de notre Croix Rouge)… RIEN.
Serait-ce à nous de donner?… Il manque 1 (et pas 2 ni 3) milliard d’euros…
Au lieu de construire des hôtels de luxe, d’acheter des 4×4 monstrueux, ou faire des patinoires dans le désert, chaque émirat ou pays voisin devrait ouvrir son porte-monnaie au lieu de demander aux ouvriers français qui gagnent le SMIC d’ouvrir le leur…
Et si chaque musulman d’Europe et d’ailleurs donnait un euro pour l’Afrique, à la place de financer le terrorisme anti-occident, c’est ce geste qui les conduirait sans doute au Paradis !
Voilà des décennies, si ce nest plus, que ces pays sont dans la misère et régulièrement on nous matraque avec des images terribles de populations qui sont appelées à disparaître !!! Femmes et enfants sont mis en avant afin de nous culpabiliser un peu plus, dans le seul but de nous soutirer de l’argent.
Femmes musulmanes qui avec leur croyance, pondent des mioches en nombre, sachant pertinemment quelles ne pourront les nourrir !!!!!!!
Peu d’hommes dans ces reportages… pourquoi, alors que ces géniteurs engrossent leur harem et des gamines à peine pubères, ne sont-ils pas conscients et responsables de leur folie ?
2000 ans de retard et une religion aveugle font de ces peuples des condamnés pour l’éternité…
Croyez-vous encore que c’est notre faute et que nous devrions nous sentir responsables de tant de misères ???
Lorsque dans un pays il y a plus de balles de fusil que de grains de riz, nul ne saura jamais rien changer malgré toute la bonne volonté et tout l’argent du monde !!!
Triste, mais hélas bien réel.
Bonne journée à tous et MÉDITEZ bien !
Faire suivre au moins 1 fois S.V.P. Merci !!!
Et même plus qu’une fois!!!!!!!

06/12/2010

Cote d’Ivoire: une nouvelle fois, le monde chrétien et le monde musulman vont s’affronter…

Les deux mondes de Gbagbo et Ouattara… Laurent Gbagbo a prêté serment. Il s’est fait « investir » président. Mais l’autre aussi. Ca va donner de la machette, là-bas… Le musulman Ouattara (pote à Sarko…) ne s’avouera jamais vaincu. On a déjà connu ça avec avec la victoire parfaitement démocratique du FIS en Algérie. Bilan ? Coup d’état des fachos algériens pro-occident pour barrer la route aux fachos algériens anti-Occident… et guerre civile ! Donc afflux de musulmans chez nous. On voit ce que ça donne… 

Dans le cas de la Côte d’Ivoire: afflux d’immigrés (sans papiers si possible) chez nous. Car la Côte d’Ivoire a DEUX présidents, DEUX gouvernements (http://www.rfi.fr/afrique/20101206-cote-ivoire-semblant-retour-calme-fond-negociations) etc… D’un coté: http://www.monsaphir.com/culture-religion-3/les-musulmans-reconnaissants-a-laurent-gbagbo.html
Et de l’autre: « Alassane Dramane Ouattara qui avait justifié son inéligibilité à la présidentielle en affirmant que « On ne veut pas que je sois président parce que je suis musulman et nordiste. »
.
Vive la démocratie! Vive la diversité! Vive la France!
FDF

Laurent Gbagbo : 51,45.Alassane Ouattara : 49,51. M. Paul Yao N’dré, le président du Conseil constitutionnel de Côte d’Ivoire vient de proclamer vainqueur à l’élection présidentielle du 28 novembre 2010, le chef de l’Etat sortant, M. Laurent Gbagbo.

Il a été investi en début d’après midi, ce samedi 4 décembre 2010, au Palais présidentiel. Dans la salle des pas perdus. En présence des présidents des institutions républicaines, des membres du gouvernement, du corps diplomatique, des organisations internationales, des associations et organisation de la société civile, des fédérations sportives, des associations de jeunesse, des confessions religieuses, des syndicats, des organisations professionnelles des médias, etc.

A l’occasion, le Président du Conseil Constitutionnel a rappelé aux uns et aux autres, notamment aux ivoiriens, qu’ils doivent se garder de « détruire notre patrimoine commun qu’est la patrie ».Indiquant par la suite que « dans tous les pays du monde, il existe des institutions chargées de la conception, de l’organisation des élections. L’organisation des nations unies pour la Côte d’Ivoire (onuci) observe et rend compte mais n’est pas habilité à juger et valider ces élections. En Côte d’Ivoire, la Cei organise et proclame les résultats provisoires en 1er ressort .Il revient au Conseil Constitutionnel de juger et de valider ».

Le chef de l’Etat a reçu des mains du grand chancelier, le général Youssouf Koné, le grand collier qui fait désormais de lui, le Président de la République de Côte d’Ivoire après le scrutin présidentiel du 28 novembre dernier. Au cours de cette cérémonie de prestation de serment, Laurent Gbagbo a, face à la nation, juré de servir le peuple et le pays. Sans trahir ceux qui l’ont fait « roi », les ivoiriens, le peuple. En déclarant ceci à haute voix : « Devant le peuple souverain de Côte d’Ivoire, je jure solennellement et sur l’honneur de respecter… »

Le Président de la République s’est appesanti surtout sur deux choses qui lui tiennent à cœur. La construction de la République et la démocratie.

La construction de la République selon Le président Laurent Gbagbo implique pour chacun des citoyens, une égalité de chance et l’effacement de tout esprit de caste. Cette république sociale embrasse tout le monde. Elle intègre harmonieusement la laïcité, la promotion des valeurs. Pour que la République soit forte, le nouveau chef de l’Etat ivoirien estime qu’elle doit être assise sur la démocratie. Le Président de la République dit comprendre mieux aujourd’hui, qu’hier, les causes des crises qui secouent l’Afrique notamment. Elles sont dues, entre autres, explique-t-il, au fait que des gens vivent hors –la-loi. Les gens n’aiment pas respecter les lois et les procédures qui en découlent. Il n’y a pas de république forte qui ne soit assise sur la loi. Ces derniers temps, révèle-t-il, j’ai entendu des choses ahurissantes. La Cei est une structure administrative qui a des limites, lesquelles ont été récemment révélées au grand jour. Il nous faut mener la réflexion afin d’éviter les blocages en son sein. Au regard de l’expérience des structures similaires qui existent au Ghana et en Afrique du Sud, des corrections devraient donc être apportées à la Cei. Laurent Gbagbo promet de se pencher sur la question. Une piste : Pourquoi ne pas proposer à la Cei de ne pas proclamer les résultats mais de se contenter de tout transmettre(les Pv et autres éléments) au Conseil Constitutionnel ?

Le Président Gbagbo a fait savoir qu’il a ces derniers temps, constaté de « graves cas d’ingérence »dans les affaires de son pays. Il affirme être chargé en tant que Président de la République de veiller à garantir la souveraineté de la Côte d’Ivoire. Par conséquent, il a déclaré haut et fort qu’il est donc chargé de la défendre. De ne jamais négocier cette souveraineté.

A ces compatriotes qui ont tendances à rechercher les solutions à leur problème en aliénant la souveraineté de leur pays, à l’extérieur, Gbagbo rappelle que « si on perd sa souveraineté, on devient un pays vassal. »Or, soutient-il, « on peut travailler avec tout le monde sans compromettre notre souveraineté ».En définitive, il appartient aux ivoiriens d’être eux-mêmes les gardiens de leur souveraineté. De ne pas compter sur autrui pour faire d’eux des rois. Car, celui qui te fait roi a un droit sur ton siège, fait-il remarquer. Souhaitant que le pouvoir est durable quand, seul le peuple te fait roi… Premier message à la nation du candidat Laurent Gbagbo, fraîchement élu Président de la République de Côte d’Ivoire.

Source: http://cote-ivoire.com/