Francaisdefrance's Blog

09/11/2011

Prières de rues: on n’est pas au bout…

Montage d’illustration; Les « heurtés », comptez vous…

.

Maintenant que l’excuse de l’islamophobie, de la liberté de culte, de la stigmatisation et du racisme est épuisée, les muzz trouvent d’autres raisons d’encombrer les rues pour « prier »…L’entente entre musulmans de diverses confessions et origines n’existe pas. Rien d’étonnant à ce que partout où ils passent, ce soit un foutu bordel…

« Religion » d’amour, de paix et de tolérance…

FDF

.


LA MOSQUEE DE PARIS AU COEUR D’UNE VERITABLE BATAILLE RANGEE

En fait, les musulmans sont toujours très unis lorsqu’il faut taper sur la France, les Français, les religions non mahométanes et les juifs.

Mais, pour ce qui est de leur entente, à eux, entre musulmans, elle est inexistante.

La preuve : La future Mosquée de Paris.

La Préfecture de Paris attend toujours les « statuts de l’association » devant gérer le nouveau lieu de culte qui aurait dû, selon leurs dires, résoudre  le problème néfaste des prières à ciel ouvert.

Mais cette fois, les patriotes Français n’y sont pour rien. Pas de saucisson-pinard, pas de soupe au cochon, rien.

Le conflit réside dans la bataille que se livrent  les deux « clans » musulmans, les subsahariens et les maghrébins, qui veulent  tous deux, en assurer le «contrôle».

Après les différends entre ceux du Maroc et ceux d’Algérie qui se disputaient  la présidence du culte musulman de France, l’Islam, religion de paix et d’amour de tous ces fidèles, n’a pas su apaiser la discorde qui règne entre ces deux autres ethnies : les africains d’en bas et les africains d’en haut.

La cohabitation est difficile ? Mais, intégrez-les, s’il vous plait !

S’ils ne s’intègrent pas entre eux, comment  pourrions-nous les intégrer à notre culture ? Quand les bienpensants le comprendront, alors peut-être, verrons-nous enfin, revenir la paix des braves, dans notre pays.

En attendant, les Français bon teint, continuent de voir leurs rues envahies et, de fait, interdites à toute circulation, les jours de prière, pendant que les autres continuent de s’étriper pour savoir qui sera le « chef » de la prochaine mosquée de Paris.

Source: http://www.petitsechodoran.com/

10/09/2010

Christian Lambert, ancien ambassadeur de France…

10 septembre 2010

Guillaume de Thieulloy, directeur des 4 Vérités-Hebdo, et Muller Edition, ont eu la bonne idée de publier en un recueil de quelque 330 pages l’intégralité des chroniques données à ce journal, depuis le 13 novembre 1999, par Christian Lambert, ancien ambassadeur de France*.

On est tout d’abord frappé, en relisant ces textes, de leur pertinence, même plusieurs années après leur rédaction. Même si les situations évoquées ont évidemment un peu changé.

Le premier article donné au journal concernait l’ex-Yougoslavie, où Christian Lambert avait été ambassadeur (1992-1993) et chef de la délégation française au sein de la Mission européenne de contrôle. Il considérait comme «justes» les bombardement de l’OTAN sur Belgrade. Position qui n’était certainement pas partagée par la majorité des lecteurs…

Sur tous les autres sujets qu’il a ensuite abordé, je crois pouvoir dire qu’il a toujours été en phase avec la sensibilité de droite libérale des 4 Vérités-Hebdo.

Sa collaboration fut d’abord assez espacée. Et portait sur des sujets pour lesquels sa compétence était d’ordre «professionnel». Une chronique le 4 octobre 2000 sur la France vue par les étrangers : nous nous imaginons souvent être admirés par tous ; nous sommes en fait regardés avec méfiance, avec nos grèves à répétition et nos ministres communistes (à l’époque). Une autre le 30 juin 2001 sur la décolonisation : la faillite de tous les régimes issus de l’indépendance explique la pression de plus en plus forte des Africains à émigrer en Europe. Le 24 novembre 2001 : «il sera très difficile de reconstruire l’Afghanistan»…

A partir de 2002, ses chroniques portent aussi bien sur la situation internationale que sur las situation intérieure. Si le bilan de notre pays est si désastreux, c’est à cause de la médiocrité de notre personnel politique…(qui «pratique une mauvaise gestion, une démagogie permanente, un aventurisme financier affairiste, et qui cèdent à toutes les revendications syndicales» (25 février 2009)

Depuis que ces chroniques ont été écrites, la situation analysée par l’auteur a sans doute évolué, mais pas dans le bon sens, plutôt dans celui des Cassandre… comme l’ambassadeur Lambert !…

Dès l’élection de Nicolas Sarkozy, il avertit ses lecteurs : «le président ne pourra pas tenir le dixième de ses promesses sans augmenter encore les impôts» (27 juillet 2007). «La guerre ethnique est engagée» (19 septembre 2007). «L’Europe va disparaître» sous l’effet de l’immigration ( 12 décembre 2007).

Le 9 avril 2008, il pose la question politique la plus grave : «qu’a-t-on fait» (depuis 2007) ? Rien ! «sinon quelques réformettes tellement compliquées que seuls les experts peuvent les comprendre»… Et de préciser, le 10 septembre 2008 : la sécurité, où est la réforme ? Fiscalité, où est la réforme ? Immigration, où est la réforme ? Emploi, où est la réforme ?…

…Suite et source: http://tinyurl.com/2vpsevb