Francaisdefrance's Blog

07/08/2011

Chameau ou taliban ?

La guerre d’ Afghanistan vu par « Têtes à claques »… Pas mal. On a un peu de mal avec l’accent canadien, mais on s’y fait…

FDF

http://www.tetesaclaques.tv/le_taliban_vid9

11/07/2011

Hervé Ghesquière, Stéphane Taponier et……………………… Cyrille Hugodot.

On aurait tendance à nous les faire oublier, nos militaires tombés en Afghanistan…

FDF

.

Cyrille Hugodot

.
Or donc, deux journalistes français, Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier, ont été libérés, après 18 mois de captivité aux mains des talibans en Afghanistan. A Leur retour sur l’Hexagone, la caste médiatique parisienne les a accueillis, encensés et idolâtrés, comme s’ils étaient à la fois des héros et des demi-dieux. Bien. Et la fillette de 4 ans ?

Jean de La Bâtie, ancien membre du 1er Régiment de chasseurs parachutistes, régiment au sein duquel son propre fils est mort au Liban en 1983 et auquel appartenait le caporal Hugodot mort en Afghanistan le 25 juin dernier, Jean de La Bâtie donc, a écrit, dans une lettre que les 11’000 fonctionnaires journaleux du Groupe étatique France Télévisons feraient bien de lire : « Durant 18 mois, vos deux collègues journalistes sont restés otages en Afghanistan. Vous leur avez apporté aide et soutien. A leur retour, ils vous ont manifesté leur reconnaissance, comme ils ont remercié les autorités de notre pays et salué l’engagement des services pour obtenir leur libération ; Et vous avez organisé de grandes fêtes pour les célébrer. Vous en avez fait des héros ».

« Des héros…qui ignoraient que la guerre est dangereuse. Des héros…qui ont prétendu que personne ne les avait prévenus du danger. Mais ça, ils ne pouvaient pas le savoir…car ils ne voulaient pas le savoir. Et vous ? Saviez vous que des héros sont morts ? Morts pour la France. Non, vous ne le saviez pas, car vous ne vouliez pas le savoir. Le mercredi 29 juin, dans l’indifférence des journalistes, le corps du parachutiste Cyrille Hugodot est revenu en France. Vous ne le saviez pas ? Non, car vous ne vouliez pas le savoir. C’est le 25 que Cyrille est mort à Kaboul, des suites de ses blessures reçues lors de l’engagement du 1er Régiment de Chasseurs parachutistes pour sécuriser le rapatriement de vos deux journalistes ».

Vous ne le saviez pas ? Non, car vous ne vouliez pas le savoir. Peu avant un autre parachutiste Florian Morillon était mort dans les mêmes conditions. Vous ne le saviez pas ? Non, car vous ne vouliez pas le savoir. Vous préfériez faire la fête et ça vous nous l’avez fait savoir. Cyrille Hugodot était papa d’une petite fille âgée de 4 ans…vous ne le saviez pas ? Non puisque vous ne voulez pas le savoir. Au cours des cérémonies officielles aux Invalides puis à Pamiers, comme lors de l’office religieux à Abondant (Eure-et-Loir), une petite fille de 4 ans se demandait ce qui était arrivé à son papa… »

« Peut-être, auriez-vous pu le savoir… mais vous ne vouliez pas le savoir… Une petite fille de 4 ans, à qui son papa manquera plus de 18 mois (ndmg – la période de captivité de Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier). Mais ça, vous ne semblez pas vouloir le savoir. Non, vous ne pouvez pas le savoir. Car vous faites encore la fête avec vos héros. Mais la petite fille de 4 ans ? Y aura-t-il quelqu’un parmi les journalistes pour penser à elle ? (ndmg – oui) Mesdames et Messieurs les journalistes, réveillez-vous et puisque vous avez décidé d’oublier les héros morts pour la France, essayez de ne pas oublier une petite fille de 4 ans, elle est là et vous regarde de ses grands yeux », conclut dans sa lettre Jean de La Bâtie.

Pour ce qui me concerne, j’avais prévu d’écrire, à l’occasion, un article sur Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier. Avec la lettre de Jean de La Bâtie, il n’est plus nécessaire que j’écrive quoi que se soit sur Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier. Car dans sa lettre, Jean de La Bâtie a écrit tout ce qu’il y avait à écrire sur ces deux individus.

Je présente mes condoléances, mon amitié dans la communion des saintes et des saints ainsi que l’assurance de mes prières à toute la famille de Cyrille Hugodot, qui mort pour défendre la liberté et la vie face à l’obscurantisme et la culture de mort.

Et à sa fille âgée de quatre ans j’écris ceci : « Ma petite, j’ignore jusqu’à ton prénom, et, je sais que pour l’instant, tu n’as que quatre ans. Je voudrais, en tant que chrétien et en tant que journaliste, te dire que ton papa nous regarde depuis Là-Haut. Je voudrais te dire que tu peux lui parler. Je voudrais te dire qu’il reste et demeure éternellement – et non pas simplement qu’il ‘était’ – un Héros, un Bon Soldat et un Juste. Je voudrais te dire, à toi, ma petite, que nous toutes et tous, sur ce blog, nous t’aimons de tout notre cœur. Que L’Eternel, Le Très-Haut veille sur toi et sur tous les tiens ».

Michel Garroté, 11 juillet 2011.

Sources: Michel Garroté 2011 http://drzz.fr/

http://www.france-catholique.fr/Mesdames-et-messieurs-les.html

http://www.ladepeche.fr/article/2011/07/02/1120417-cyrille-hugodot-l-hommage-de-la-nation.html

15/05/2011

Ca suffit! Le 57e militaire français tué en Afghanistan !

Il est certain que l’on ne parlera pas autant de lui que de Ben Laden… Pauvre gars. Toutes mes condoléances à ses proches.

FDF

.

Afghanistan : Loic Roperh, caporal du Génie tué dans l'explosion d'un IED

 

Le soldat du Génie, Loic Roperh tué par l’explosion d’un IED en Afghanistan…

« Une explosion d’un engin explosif improvisé a visé les sapeurs du détachement d’ouverture d’itinéraire piégés (DOIP), qui étaient engagés dans une mission (…) préliminaire à une opération dans la vallée de Tagab », a indiqué le ministre de la Défense, Gérard Longuet.

Loic Roperh, un caporal de 1ere classe du 13e régiment du Génie de Valdahon dans le Doubs a été tué lors de l’explosion. Aucun blessé ne serait à déplorer. « Peu après midi, un élément du génie a débuté à pied la reconnaissance des abords de la piste située au nord du poste avancé. Une violente explosion a alors eu lieu et un soldat a été tué  », a précisé le porte-parole. Le chef de l’État, Nicolas Sarkozy a présenté ses condoléances à la famille du soldat tout en rappelant « la détermination de la France à continuer d’œuvrer au sein de la Force internationale d’assistance et de sécurité  ».

 Le 57e militaire français décédé en Afghanistan !

Le 20 avril 2011, un caporal du 2e Régiment d’Infanterie de Marine avait trouvé la mort et 9 autres marsouins avaient été blessés, également par l’explosion d’un engin explosif improvisé, en Kapisa, l’une des régions de l’est de l’Afghanistan où sont déployées les forces françaises.

Environ 4000 soldats français sont actuellement déployés en Afghanistan, notamment dans le district de Surobi et en Kapisa.

Source:http://notrejournal.info/

02/04/2011

Attentat de rebelles afghans dissimulés sous des burqas. Trois morts: eux…

KABOUL.

Des rebelles afghans dissimulés sous des burqas ont attaqué samedi une base des forces internationales dans l’est de Kaboul mais ont été tués dans l’opération, apprend-on auprès de l’Otan et de la police afghane.

Les insurgés, équipés de lance-grenades et d’armes à feu, ont péri soit dans l’explosion des charges qu’ils transportaient avec eux, soit dans la fusillade qui a éclaté à l’entrée du camp Phoenix.

Trois « soldats amis », appartenant soit à la Force internationale d’assistance à la sécurité (Isaf), soit à l’armée nationale afghane, ont été légèrement blessés dans l’assaut, qui a été revendiqué par les taliban.

Selon Zabihullah Mujahid, porte-parole des taliban, sept insurgés participaient à l’attaque, mais le groupe a tendance à exagérer l’ampleur de ses opérations.

Le chef de la police de Kaboul, Ayoubi Salangi, a déclaré lui que le camp Phoenix avait été pris pour cible par trois assaillants dissimulés sous des burqas. Deux d’entre eux ont actionné la charge explosive qu’ils portaient sur eux; le troisième a été tué par les agents de sécurité.

Un porte-parole de l’Isaf a évoqué lui deux assaillants, dont un kamikaze.

Camp Phoenix, qui se trouve à proximité de l’aéroport de Kaboul, sur la route menant vers Jalalabad (est), a déjà été pris pour cible par le passé. Fin 2009, neuf soldats de l’Otan avaient été blessés dans l’explosion d’une voiture piégée.

Source: http://bourse.challenges.fr/

01/04/2011

Marre de cette guerre! Et dire que le roi du monde en déclenche d’autres ailleurs…

Ca commence à bien faire. Encore des soldats Français blessés dans une attaque suicide en Afghanistan. Et Sarkö Ier, en bon chef de guerre qu’il est, est en train de répandre, sur les bons conseils de son pote Obwana, d’autres conflits où la France a tout à y perdre. En particulier ses soldats…

Ce n’est pas « l’homme »qu’il faut condamner; ce sont ceux qui croient encore en lui. Chef d’Etat, chef de parti et chef de guerre,  un seul, au XX ème, siècle a voulu tenter l’expérience de cumuler les trois postes. On sait malheureusement ce que ça a donné.

Français et patriotes: ressaisissez-vous!

FDF

.

Afghanistan : six soldats français blessés dans une attaque suicide

Six militaires français ont été légérement blessés hier peu après 14 heures (heure locale) par une attaque suicide des insurgés. Un 4×4 Toyata s’est précipité en direction d’un convoi et s’est fait détonner à proximité d’un VAB. Quatre chasseurs alpins du 7ème BCA et deux légionnaires du 2ème REG ont été blessés (éclats, contusions, traumas sonores). Quatre civils afghans dont trois enfants ont également été touchés, l’attaque ayant eu lieu à proximité d’une école… Cette attaque a eu lieu dans le village de Tatarkhel, dans la vallée d’Alassaï. De source militaire française, on pense que si les insurgés sont conduits à procéder à de telles attaques suicide, c’est que – soumis à une forte pression militaire – ils ne peuvent plus procéder autrement.