Francaisdefrance's Blog

10/01/2012

Braillards, gauchistes, crasseux, racailles… Tous unis contre la France française et patriotique !

L’anti-France dans toute sa « splendeur »…

.

La venue de Marine Le Pen en Seine Saint Denis; version 2… Quand toute cette bande de demeurés aura compris qu’il ne faut pas confondre fascisme et patriotisme, la France aura fait un grand pas…

FDF

.


En 2007, Sarkozy a mis à la tête de la préfecture de Seine-Saint-Denis, un crac de la sécurité : l’ancien patron du RAID et des CRS, Christian Lambert, surnommé Panda en raison de sa physionomie. Et on allait voir ce que l’on allait voir, selon l’Elysée et la Place Beauvau, avec ce super flic de compétition… On a vu ! Ce dimanche 8 janvier 2012, c’est justement Christian Lambert avait en charge la sécurité de la réunion publique de Marine Le Pen à Saint-Denis. Résultat : la racaille a tenu le pavé et a pu agresser tout le monde une partie de l’après-midi, en quasi impunité. Il y a eu plusieurs blessés, dont un militant FN et une journaliste de France 3.

Ils étaient plusieurs centaines, les gauchistes de tous poils, antifas à la petite semaine, activistes et autres professionnels de l’agitation de rue, secondés par des centaines de racailles venues des cités de non-droit de la Seine-Saint-Denis, pour perturber la réunion publique que tenait Marine Le Pen à La-Plaine-Saint-Denis (commune de Saint-Denis), non loin des portes d’Aubervilliers et de La Chapelle. En tête du cortège, plusieurs élus de gauche dont Bally Bagayoko, adjoint au maire communiste de Saint-Denis en charge de la Jeunesse.

En début d’après-midi, totalement dépassées, les forces de l’ordre présentes en sous-nombre n’ont pu empêcher les casseurs d’approcher les parkings attenants à la salle de réunion. Nervis gauchistes et voyous de cités s’en sont pris aux passants, aux automobilistes et aux militants et sympathisants frontistes venus des quatre coins de France applaudir la candidate à l’élection présidentielle. Certains paisibles badauds ont même essuyé des crachats et des insultes, d’autres ont dû rebrousser chemin et emprunter une autre entrée, pour plus de sécurité. En milieu d’après-midi, on comptait au moins un militant des Yvelines blessé à l’arcade sourcilière suite à un coup de tête d’une racaille. Une journaliste a même été atteinte au crâne par un jet de pierre… Et, du côté des « manifestants », on ne s’est pas privé de lancer toutes sortes de projectiles en direction des forces de l’ordre, sans qu’il y ait la moindre interpellation.

Marine Le Pen avait prévu de tirer les rois avec les militants et sympathisants du Front National à partir de 15h30 dans une salle située aux Docks de Paris, au sud de La-Plaine-Saint-Denis. Le début de la réunion a du être légèrement retardée. En fin d’après-midi, alors que les médias aux ordres annonçaient que la « manifestation » s’était dispersée « dans le calme », plusieurs témoins fiables nous signalaient des affrontements entre racailles et CRS présents en nombre cette fois. Avec un retard évident, sans doute des suites d’ordres reçus de la part du ministère de l’Intérieur (car nous n’imaginons pas Christian Lambert incompétent à ce point), plusieurs compagnies de sécurité et de CRS, arrivées tardivement en renforts, reprenaient enfin progressivement le dessus sur les émeutiers des cités restés sur place.


01/09/2011

« Saboter l’économie des États Croisés est un devoir religieux » !

C’est ça, les momos; on va vous donner de l’élan…

FDF

.

Celui qui est considéré comme le mentor de Al-Qaida,  Abu Muhammad al-Maqdisi, connu pour ses livres théorisant le Jihad, a émis une fatwa (soit une obligation religieuse ) décrétant que tous les musulmans ont le devoir religieux de participer aux émeutes contre les «États croisés» comme celles qui ont eu lieu en Grande-Bretagne, les émeutes étant l’une des multiples façons de mener le jihad.

Sheikh-Maqdisi1 Le site de surveillance SITE fait état de cette fatwa publiée sur le site djihadiste du prédicateur Abu Muhammad al-Maqdisi [photo], «The pulpit of tawhid and jihad» (la chaire de la prédication et du combat). Cette fatwa promulguée le 16 août 2011 a été reprise mardi par tous les sites djihadistes.

Dans la partie questions et réponses de son site, sur la chronique «Comité pour la charia», un inconnu a demandé conseil concernant la participation aux émeutes britanniques en tant que moyen de nuire aux Etats ennemis.

SITE reproduit ici la réponse du religieux Abu Mundhir al-Shanqiti :

«Chaque musulman doit y participer et doit contribuer au sabotage des économies des Etats croisés, que ce soit par le boycott économique ou en vandalisant et incendiant leurs propriétés».

Cette fatwa en ligne fait partie du mouvement grandissant dans le cyberespace appelant les forces du djihad à rejoindre l’agitation gauchiste comme moyen d’affaiblir et si possible de renverser les démocraties occidentales. SITE avait déjà mis en garde contre la propagande djihadiste et leur soutien aux émeutes par l’utilisation des médias sociaux et même en disséminant des informations sur la fabrication de bombes.

Cependant, dans cette dernière fatwa, les islamistes appellent à participer physiquement aux émeutes en tant moyen de mener le djihad, et ils franchissent ainsi un pas supplémentaire à ce qu’ils avaient préconisé jusqu’à maintenant sur leurs forums en ligne.

L’ordre a été rétabli en Grande-Bretagne, pour le moment. Mais les émeutes pourraient recommencer n’importe quand, et si les musulmans obéissent aux instructions d’al-Maqdisi, alors la prochaine fois, la police sera confrontée aux radicaux d’extrême-gauche, main dans la main avec les djihadistes.

Source: http://www.petitsechodoran.com/

12/06/2011

Ouvrons les frontières !

Oui, mais elles sont déjà ouvertes. Et l’on voit ce que ça donne… Une petite claque en image aux accros de la « diversité »…

FDF

.

Merci à C.H…

07/06/2011

Scènes de la vie ordinaire…

Et en outre, pas mal font partie en même temps des trois « tendances »… On est mal.

FDF

.

Islamistes, gauchistes et racailles : les trois piliers d’un fascisme qui veut détruire la France !

Cela se passe au coeur de l’Europe, en plein XXIe siècle. Notre collaborateur Pascal Hilout, à Stuttgart, s’est retrouvé, à son corps défendant, au milieu de 300 gauchistes et de quelques islamistes qui entendaient agresser les organisateurs d’un colloque sur la réalité de l’islam. Le témoignage qu’il apporte de cette expérience (1) est effrayant, comme l’est celui d’un des organisateurs, qui nous a raconté les intimidations subies. Comme de vulgaires miliciens d’un régime totalitaire, les gauchistes, non contents d’essayer de rendre impossible la liberté d’expression, se transforment en hommes de mains rendant leur propre justice ; ils se permettent de prendre en photo les organisateurs, de les suivre en voiture jusque chez eux et d’incendier le véhicule de quelques-uns…

…Suite et source: http://ripostelaique.com/