Francaisdefrance's Blog

21/01/2012

Crime odieux: 2 têtes de cochon trouvées sur le chantier d’une mosquée !

Photo d’illustration

.

Tiens; un nouveau genre de plainte (voir plus bas…).

Les médias pourraient éviter de donner ce genre d’infos. Ca donnera certainement des idées à certains et une nouvelle occasion aux muzz de se plaindre, ainsi qu’à leurs politico-admirateurs qui se trouvent faussement traumatisés vu qu’ils sont en quête d’un nouvel électorat.

Je ne vise personne en particulier…

FDF

.

UN CRIME ODIEUX   !!!!!!!   Le maire de la « gauche citoyenne » est indigné, supéfait,  choqué  et demande des sanctions à l’encontre de  ces  grands criminels.

Jamais  il se demande  pourquoi un tel rejet de l’islam et des adeptes de cette secte de haine et de destruction ???  Il ne se demande pas si le peuple de France a en ras le bol de l’islamisation même pas rampante ???

JC JC…

.

Une plainte pour « injures publiques à caractère religieux » a été déposée après la découverte hier de deux têtes de cochon sur le chantier de construction d’une mosquée à Nanterre, a-t-on appris de source policière.

« Une première tête de cochon fraîchement coupée a été découverte jeudi matin devant la porte du chantier et une autre a été jetée derrière la palissade », a expliqué cette source.
Le maire de Nanterre (Gauche citoyenne) Patrick Jarry a exprimé ce vendredi dans un communiqué « son émotion à la suite de l’acte malveillant et provocateur qui a visé le chantier de construction de la future mosquée ».

« Ceux qui ont commis cet acte raciste doivent être recherchés et sanctionnés », a ajouté le maire, réaffirmant « l’engagement de l’équipe municipale pour le vivre ensemble et le libre exercice des cultes dans la dignité ».

Le président de l’association Irchad (Orientation en arabe), Rachid Abdouni, chargé de gérer la future mosquée, a qualifié cet acte d' »odieux ». « Mais cela ne nous empêchera pas de continuer à prôner un message de tolérance pour que chacun puisse exercer son culte librement et sans haine », a-t-il ajouté dans un communiqué. Le commissariat de Nanterre a été chargé de l’enquête.

Source: http://www.lefigaro.fr/

15/12/2011

Nanterre: les muzz veulent IMPOSER leur lieu de culte !

Et pis quoi, encore?

Bon, là, les muzz, il va falloir vous calmer. Vous agissez en toute illégalité et en plus, vous vous permettez de vouloir nous imposer votre idéologie malsaine ? Mais on rêve, là!

En France, on se soumet aux lois Françaises; et ceci dans TOUS les domaines…

Vous n’avez rien à revendiquer ni à nous imposer! Surtout pas des conneries de ce genre ! C’est NOTRE République; c’est NOTRE Constitution. Ce n’est pas la charia, ici !!!

Attention! A force de trop tirer sur la ficelle…

FDF

.


C’est une action « coup de poing » que quelque 400 musulmans, pour la plupart venus de Puteaux, ont réalisé le 9 décembre dans le but d’obtenir la légalisation de leur mosquée chapiteau. Selon eux, le maire se doit de légaliser un lieu de culte installé temporairement près des tours du quartier d’affaires de la Défense.

Un chapiteau qui fait office de mosquée a été installé début octobre par la mairie de Puteaux (dont le maire n’est autre que l’UMP Joëlle Ceccaldi-Reynaud), ville voisine, sur un terrain qui lui appartient mais est situé sur le territoire de Nanterre, au pied de la tour de la Société générale à La Défense. Mais il y a nécessité d’un permis de construire pour légaliser l’installation de la tente et ainsi obtenir du chauffage. Patrick Jarry, le maire communiste de Nanterre (Gauche citoyenne) s’y refuse, ce qui horripile Hassan Ben M’Barek, responsable du Front des banlieues indépendant (FBI), un groupuscule activiste à l’origine de la prière de rue, et Abdellah Mouhine, porte-parole de l’association Solidarité islamique de Puteaux.

Au final, il est fort possible que ce soit le représentant de l’Etat, le préfet des Hauts-de-Seine et non le maire de Nanterre, qui délivre le permis de construire parce que le chapiteau se situe dans le périmètre de la Défense-Seine-Arche. Le maire de Nanterre estime que le permis de construire demandé par la mairie de Puteaux n’est pas conforme au Plan local d’urbanisme.

En attendant, nul n’a osé empêcher le déroulement cette manifestation « religieuse », ni n’a songé à demander aux quelques centaines de musulmans venus s’imposer sur la voie publique de retirer du parvis de la mairie, leurs tapis colorés brandis comme des banderoles revendicatives.

Source

Vu sur: http://www.nationspresse.info/