Francaisdefrance's Blog

19/03/2012

19 mars 1962: un cessez le feu et le commencement d’une invasion qui se poursuit de nos jours…

Nous sommes le 19 mars 2012. Il y a cinquante ans, nous pensions avoir offert la paix aux Algériens et satisfait à leur demande d’indépendance. Ce ne fut pas le cas car ils savaient sciemment qu’ils la refuseraient. Beaucoup de personnes furent massacrées avant d’avoir pu rejoindre le continent. Mais cela n’a pas suffit au nouveau peuple libre.

Après 1962, la haine a traversé la Méditerranée. Et on en voit encore les effets. La haine est congénitale et transmissible…

FDF

.

MAGNIFIQUE_POEME

L’auteur de ce poème devrait être décoré. Malheureusement les Français ont la mémoire courte, les anciens
surtout. Les plus jeunes n’en n’ont rien à talquer. Ils sont pleinement inconscients. Ce qui compte pour eux, c’est de pouvoir
vivre plein la caisse, profiter de tout et ce au mépris des lois – des règles élémentaires de respect . Plus de civisme,
absence du sens du devoir. La Patrie c’est quoi ? La Marseillaise un chant barbare !
Le Général Bigeard avait raison quand il disait “ Ma France où vas-tu “.
Pour avoir été en Algérie ( 28 mois) pas dans un bureau mais dans les djébels et dans le Constantinois, je partage
l’amertume de l’auteur de ce texte…

R.G.   

25/09/2010

L’idée que l’Europe aurait une « vocation musulmane » n’est pas nouvelle…

Très bonne analyse reçue par mail…

FDF

.

Dans un film sur les harkis récemment transmis à la TV, on peut voir et entendre le Bachaga Boualem, allié algérien de la France, se réjouir que la France,  « nation à vocation musulmane » ait choisi de protéger les populations d’Algérie contre le FLN…(c’était bien sûr avant le fameux « je vous ai compris » du Gal De Gaulle à Alger…donc sûrement avant 1958).

Ajoutons à cela la promesse de Boumédiene devant le Conseil desNations Unies en 1974 d’envahir l’Europe avec « le ventre de nos (leurs) femmes ».

Et les accords secrets Eurabia en 1974,(http://165452.aceboard.net/165452-363-0-EURABIA-PLANIFICATION-ESCLAVAGE-PEUPLES-EUROPEENS.htm) ainsi que leur application de plus en plus évidente par nos médias et nos dirigeants politiques, et les 30 ans de formatage des mentalités, et  l' »opinion » que l’Europe aurait une vocation musulmane est près de s’imposer comme une évidence pour la majorité.

Les européens, français et anglais en tête, ont perdu le combat avant de l’avoir commencé, sapés de l’intérieur par cette véritable 5ème colonne que sont les musulmans qui n’ont rien oublié de la promesse de Boumediene, et les innombrables associations, instances politiques, magistrats, fonctionnaires etc qui leur sont favorables…


La situation est bien plus grave qu’en 1940, car les envahisseurs sont bien plus nombreux que ne l’étaient les Allemands, et les collabos aussi.
La culture des envahisseurs est omniprésente que ce soit dans les médias, dans les circuits de consommation, ou dans nos rues.
Les plus agressifs d’entre eux font peser une menace permanente sur les habitants d’origine européenne, à l’école, dans les transports, et dans les manifestations de réjouissance populaire.
De plus,
qui viendra parachuter des armes aux résistants?

Il sera encore plus difficile cette fois de bouter l’envahisseur hors d’Europe, mais enfin, partout des voix s’élèvent, sachant le risque encouru pour certains (voir les cas en Hollande et au Danemark), et la réalité de l’invasion, toujours occultée dans les plus grands médias, se révèle aux yeux de plus en plus d’Européens.
La Suisse, l’Italie, la Hollande, la Belgique et la Suède sont les premiers pays où l’étincelle de la Résistance a jailli.

Il est de notre devoir de patriotes européens de ne pas perdre une occasion de répandre nos opinions avec intelligence.

Les indécis(e)s, les timoré(e)s, les faibles, sont les plus nombreu(ses)x.

Ils collaborent « passivement ».

Ils ne veulent rien qui puisse mettre en péril leur petite vie, fût-ce au prix de l’anéantissement de leur identité, de leur culture, de leur peuple.

Ceux et celles-là n’oseront pas prendre de risque, ils ne manifesteront pas en public leur désapprobation, mais ils ont un droit: le droit de vote.

Ceux et celles-là doivent être récupérés par la Résistance, nous devons non pas leur montrer l’invasion toute nue, mais appuyer sur la détérioration des conditions matérielles, provoquée par la présence d’un trop grand nombre de « français de  papier », c’est-à-dire d’étrangers et de leur descendance « francifiée » à coup de droit du sol.

Les indicatifs du chômage sont au rouge, et ils ne feront que croître si on continue à accorder à tout nouvel arrivant les mêmes droits qu’aux nationaux.
Un trop grand pourcentage de ces populations vit des subsides de l’État et fonctionne en économie parallèle fermée, c’est autant de revenus en moins pour les Européens de souche et les étrangers intégrés.
Un trop grand pourcentage de ces populations occupe le parc carcéral et c’est encore autant de budget en moins pour les citoyens dont le plus grand crime est d’avoir dépassé la vitesse autorisée.
Un trop grand nombre de « clandestins » se promène en liberté et bénéficie gratuitement d’hébergement et de soins, même très poussés en cas de nécessité, pendant que les citoyens qui n’ont pas de mutuelle ne peuvent accéder à ces mêmes soins, ou ne seront pas remboursés.
Des dépenses énormes sont consacrées aux aides extérieures à l’Europe, pendant qu’on demande aux Européens de serrer chaque jour davantage leur ceinture, et que sous prétexte d’un allongement de l’espérance de vie, il leur faille dorénavant travailler plus longtemps.
Mais si cette espérance de vie s’est allongée, c’est grâce aux efforts des populations Européennes pour se doter de la structure nécessaire, qu’ils n’avaient pas hésité à installer dans les « colonies », mais qu’à peine « libérés », les « colonisés » ont pris le plus grand soin de détruire.
Et ce serait aujourd’hui aux Européens d’avoir à supporter le poids de la misère réinstallée dans les « colonies » après leur départ?

Car cette misère s’installe à présent en Europe, où nous voyons de plus en plus d’Européens sans domicile fixe, pendant que les descendants de nos « colonisés » paradent au volant de voitures au luxe tapageur équipées d’une sono conçue pour déranger tout le monde.

L’Europe se doit d’être pragmatique si elle veut tout simplement survivre en tant qu’ entité culturelle.

L’apport en engrais azoté pour les plantes, doit être soigneusement dosé pour leur être bénéfique, car s’il est trop important, elles en meurent.

Il en va de même pour l’apport des cultures étrangères à une autre culture. Il faut d’abord absorber le premier apport, avant d’en accepter un deuxième, et tout apport trop brutal ne peut que gravement compromettre la survie de la culture.

Avant d’essayer  d’obtenir la libération de notre terre par la guérilla, nous pouvons essayer de l’obtenir par les urnes, en convaincant le plus de personnes possibles de voter pour des listes favorables à l’arrêt de l’immigration aux élections européennes ; c’est le Parlement de la CEE qui décide de la politique migratoire. Avec l’entrée des pays de l’Est au sein de la CEE, nous allons voir de nouveaux partis, jusqu’à présent non représentés, siéger au Parlement. Plus ils seront nombreux, plus ils permettront d’infléchir la politique détestable qui nous est imposée.

Ainsi, aucun dirigeant musulman n’osera plus venir défier l’Occident alors qu’il en est l’invité, et aucun fils d’immigré africain n’osera brûler notre drapeau pendant que sous ce drapeau, il a une vie meilleure que s’il vivait au pays de ses ancêtres.