Francaisdefrance's Blog

19/03/2012

Et l’impensable eut lieu…

Photo d’illustration.

.

Deux enfants abattus par un tueur. Ca devient extrêmement grave. Ca dépasse même l’entendement. De quoi être franchement écoeuré…

Pas de procès pour l’auteur de ce massacre; pas d’avocat non plus. Pas de justice. Si, celle des hommes: la mort…

FDF

.

Fusillade devant une école juive de Toulouse, trois morts

Un homme a ouvert le feu ce matin sur un groupe de parents et d’enfants devant le collège juif Ozar Hatora. Deux personnes ont été grièvement blessées. La police indique que le tireur pourrait être celui qui a abattu trois militaires à Toulouse et à Montauban la semaine dernière.

Fusillade mortelle ce matin devant l’école juive Ozar-Hatorah, dans le quartier résidentiel Bonnefoy à Toulouse. Selon la police, un homme a tiré vers 8h10 sur un groupe de 4 à 5 personnes, en tuant au moins trois personnes: un professeur et ses deux enfants. Au moins deux autres personnes, dont un enfant, sont grièvement blessées.

Selon Patrick Rouimi, un des responsables des parents d’élèves, l’individu a ouvert le feu sur des gens qui attendaient à un point de ramassage scolaire informel. La rue du quartier résidentiel a été bouclée et de nombreux policiers ont été déployés.

Le tireur présumé a fui à bord d’un scooter noir, selon des témoins. La police indique que l’arme utilisée est un 11.43 , le même calibre utilisé par l’homme qui a tué des militaires la semaine dernière à Toulouse et à Montauban. La police pense qu’il pourrait s’agir du même tueur présumé. Il aurait en outre utilisé un 9 mm.

Le président de la république Nicolas Sarkozy va se rendre à Toulouse dans la journée, a annoncé le président des institutions juives Richard Prasquier, qui l’accompagnera. Le ministre de l’Intérieur Claude Guéant est également attendu sur place, en fin de matinée. La place Beauvau a par ailleurs demandé aux «préfectures de toute la France, particulièrement dans le Sud-Ouest, de renforcer la surveillance et la vigilance autour des lieux d’enseignement israélites».

Le président du Conseil français du Culte musulman, Mohammed Moussaoui, de même que le grand rabbin de France, Gilles Bernheim, se sont dits «horrifiés» par ce drame. Même réaction de l’État d’Israël, qui déclare se fier à la France «pour faire toute la lumière» sur ce drame.

Source: http://www.lefigaro.fr/

13/12/2011

« Chances pour la Belgique »: 4 morts et 75 blessés !

Il ne faut pas dire les noms des criminels, terroristes ou autres déchets « issus de l’immigration » qui sévissent sur nos terres Occidentales. Ca pourrait « heurter » les autres.

Passons outre ces absurdités. Dans cet attentat meurtrier, l’auteur se nomme Nordine Amrani (et oui; encore…); très défavorablement connu des forces de police… Il s’est suicidé, ce con. Un kamikaze, donc. Et qui dit kamikaze… On s’est compris.

Ses victimes sont un garçon de 15 ans, décédé sur les lieux, un adolescent de 17 ans, mort à l’hôpital, et une femme de 75 ans, également décédée à l’hôpital…

FDF

.

La ville a été la scène, mardi midi, d’une attaque d’un assaillant isolé. Un homme, connu de la police, a lancé des grenades avant de tirer dans la foule. Quatre personnes sont mortes, 75 sont blessées, annonce la procureur. 

Confusion et panique dans la troisième ville de Belgique. Un homme âgé de 32 ans, connu des services de police, a lancé plusieurs engins explosifs vers 12h30 sur la place Saint-Lambert, en plein coeur de Liège, avant de tirer dans la foule. Il se serait ensuite suicidé. Bilan provisoire de l’attaque: au moins quatre morts -dont le tireur- et 75 blessés, d’après le dernier décompte des médias belges, citant des sources judiciaires. 

Une conférence de presse était prévue à 16H à Liège, d’après Le Soir, premier site d’information en Belgique. Le Premier ministre Elio Di Rupo doit rejoindre Liège à 17 heures accompagné de Joëlle Milquet, ministre de l’Intérieur. de leurs côtés, le Roi et la Reine se rendront au palais provincial de Liège à 17H. 

Un tireur isolé

Quatre déflagrations importantes ont été entendues. D’autres plus minimes pourraient correspondre à des coups de feu. D’après RTL.be, l’homme aurait lancé un engin explosif sur le palais de justice, puis deux autres en direction d’un abribus. Le Centre fédéral de crise affirme par ailleurs qu’il s’agit de l’acte d’un tireur isolé, démentant les rumeurs d’autres assaillants. 

Selon Cédric Visart de Bocarmé, procureur du roi de Liège, l’auteur des faits s’est suicidé après avoir tiré au fusil d’assaut kalashnikov, rapporte la RTBF. Il possédait plusieurs grenades dans un sac. 

L’auteur de la fusillade serait Nordine Amrani. Selon l’avenir.net et RTL.be, « ce Liégeois de 32 ans avait été condamné en 2008 à un total de 58 mois de prison ferme pour avoir détenu 9500 pièces d’armes et une dizaine d’armes complètes, ainsi que pour la culture de 2 800 plants de cannabis dans le cadre d’une association de malfaiteurs« . 

Selon RTL.be, Nordine Amrani devait comparaître ce mardi matin pour des faits de moeurs, après avoir bénéficié d’une libération conditionnelle en octobre 2010. Il y a quelques jours, une perquisition avait été menée à son domicile, rue Bonne Nouvelle, à Liège. 

Périmètre de sécurité

Un large périmètre de sécurité a également été établi dans le centre ville. Le quartier Saint-Lambert a été évacué, alors que les centres commerciaux ont été fermés. 

Une tente blanche a d’abord été dressée près de l’Archéoforum afin d’accueillir les blessés, précise la RTBF, tandis que plusieurs hôpitaux de Liège ont commencé à accueillir les premières victimes de l’attentat. Selon le site belge la Meuse, un enfant de 2 ans entre la vie et la mort

Les réseaux mobiles sont perturbés ce mardi à Liège, à la suite de l’attentat survenu place Saint-Lambert. Mobistar et Proximus ont constaté un trafic très dense dans la région liégeoise. Les perturbations devraient se résorber assez rapidement. 

Selon les médias belges, des objets qualifiés de « suspects » ont été découverts sur la place Saint-Lambert. Les démineurs d’Heverlee ont été appelés à Liège et devraient faire sauter le véhicule d’Amrani, qui se trouve place Saint-Lambert. Pour l’heure, la situation serait sous contrôle, selon la police. 

Source: http://www.lexpress.fr/

.

Cherchez son nom sur Facebook (avant que son compte soit clôturé…) et épluchez. Si c’est bien lui, si ce n’est pas un homonyme, on ne s’étonnera plus de rien…

FDF

31/08/2011

Un mort et un blessé par balles près d’une mosquée à Copenhague.

Ben oui. Il faut les comprendre: ils se sont abstenu (à peu près) de toute violence durant un mois; c’est très long. Un mois de trêve par an, c’est comme les vacances scolaires pour les parents: c’est beaucoup trop long.

Il va falloir inclure un clause spécifique dans votre coran, les gars…

FDF

.

La « religion de paix », ce n’est plus ce que c’était…

Photo: RIA Novosti

Des inconnus ont ouvert le feu mardi matin près d’une mosquée à Copenhague, tuant une personne et blessant une autre, a annoncé l’agence AP, se référant à la police danoise.

La fusillade a eu lieu au moment où les fidèles sortaient de la mosquée attenant à l’Institut de la culture musulmane (partie ouest de la ville), après une prière célébrant la fête de la fin du ramadan, Aid el-Fitr.

Selon des témoignages rapportés par la chaîne danoise TV2, les tirs auraient été effectués depuis une voiture qui passait devant la mosquée.

RIA Novosti

Source: http://french.ruvr.ru/

22/07/2011

Norvège: une bombe et une fusillade font au moins 17 morts à Oslo !

Des méthodes que l’on ne connait que trop bien… Le terrorisme recommence. Maintenant, il ne faut plus chercher à s’en défendre. Messieurs les Occidentaux, tirez les premiers ! Les « autres » vont être pour le moins surpris et ça devrait les calmer un peu… Ces actes de lâcheté ne sont pas encore revendiqués mais ils sont signés…


En attendant, toutes mes condoléances aux Norvégiens.

FDF

.

L’explosion d’une bombe a ravagé le quartier du gouvernement norvégien vendredi à Oslo, faisant au moins sept morts. Quelques heures plus tard, un homme armé a ouvert le feu sur une foule qui assistait à un rassemblement politique sur une île proche de la capitale.

Au moins dix personnes ont péri dans la fusillade et sept ont été blessées. La police pense que ces deux attaques sont liées et a conseillé aux habitants d’Oslo d’évacuer le centre de la capitale, où des soldats ont pris position en début de soirée.

L’explosion visait le principal bâtiment public abritant les services du gouvernement. La déflagration, qui s’est produite vers 15h30 (13h30 GMT), a soufflé de nombreuses fenêtres de l’immeuble de 17 étages qui abrite les bureaux du premier ministre Jens Stoltenberg, ainsi que les façades de ministères situés à proximité, dont celui du Pétrole, qui a pris feu.

Premier ministre indemne

« Sept personnes ont été tuées et deux sont grièvement blessées« , a indiqué la police d’Oslo. Le premier ministre est indemne. La situation est « très grave », a commenté le chef du gouvernement sur TV2, précisant que la police lui avait demandé de ne pas divulguer l’endroit où il se trouvait.

Dans les heures qui ont suivi, les Norvégiens, sous le choc d’une violence qui leur est pratiquement inconnue, apprenaient qu’un autre événement dramatique était intervenu dans l’île d’Utoeya.

Uniforme de police

Selon un responsable de la police, l’auteur de la fusillade est un homme de grande taille aux cheveux blonds. D’après des médias norvégiens, il était vêtu d’un uniforme de la police. L’attaque a provoqué une terreur panique parmi la foule qui participait au rassemblement.

La police a précisé qu’un homme avait été arrêté. Il pourrait également détenir des informations sur l’attentat à la bombe qui a dévasté plus tôt dans l’après-midi le centre d’Oslo.

La Norvège, membre de l’OTAN, a été plusieurs fois menacée par le passé par des dirigeants d’Al Qaïda pour son implication dans la guerre en Afghanistan, où elle participe à la Force internationale d’assistance à la sécurité (Isaf).

Source: http://www.romandie.com/

03/06/2011

Les casques bleus, vite !!!

On va bientôt déclarer l’état d’urgence, en France. A moins que…

FDF

.

Albi. Fusillade chemin de Canavières : 3 blessés, 4 interpellations.

La grisaille humide et les 17 petits degrés de ce jeudi de l’Ascension n’ont pas refroidi leurs ardeurs. Pour régler un différend d’ordre privé, deux familles résidant en bas du chemin de Canavières ont employé la méthode forte. À coups de fusil de chasse et même de 9 millimètres !

Une rixe qui s’est déroulée en deux temps sous le mode « action-réaction ». En fin de matinée, une dispute a éclaté entre représentants de deux familles qui appartiennent pourtant à la même communauté. La police a dû intervenir ainsi que deux ambulances des sapeurs-pompiers qui ont évacué deux hommes touchés aux jambes par des plombs, de petit calibre fort heureusement. Les choses auraient pu en rester là sauf que, vers 15 h 30, à 200 mètres du lieu de la première escarmouche, un incident beaucoup plus sérieux a éclaté. C’est la maison des tireurs présumés du matin qui a été attaquée par deux hommes cagoulés et lourdement armés. La façade de l’habitation et les deux véhicules qui étaient stationnés devant ont reçu des tirs nourris de cartouches de chasse et de balles de calibre 9 mm ! « C’est un miracle que personne n’ait été touché dans la maison », confiait un officier de police. Ce second incident a néanmoins fait un blessé parmi la famille assaillie : un homme qui, en voulant échapper au commando armé (ou le poursuivre ?), s’est fait mal à un genou. Tandis que les pompiers l’évacuaient sur l’hôpital, le commissariat de police était contraint de muscler son dispositif, avec le renfort dissuasif des gendarmes du peloton de surveillance et d’intervention (PSIG) d’Albi. Jusqu’à 17 h 30, les accès au chemin de Canavières étaient bouclés de part et d’autre du lieu de la fusillade… où les douilles et impacts de balle se comptaient en dizaines !

L’enquête, confiée à la brigade de sûreté urbaine, recevait l’appui technique de l’Identité judiciaire. Hier soir, on apprenait que la police avait procédé à quatre interpellations, « deux dans chacune des familles concernées ». Parmi ces quatre hommes, tous majeurs, placés en garde à vue au commissariat, reste à savoir si se trouvent les membres du commando cagoulé. Dans la soirée et la nuit, la police devait patrouiller dans le secteur pour éviter toute reprise des hostilités.

Source: http://www.ladepeche.fr/

16/02/2011

Le kébab, c’est pas bon pour la santé…

Depuis le temps qu’on le dit. Mais bon; il y en a qui y sont accros…

FDF

.



Deux hommes ont été tués et un troisième blessé mardi soir à Asnières (Hauts-de-Seine) lors d’une bagarre très violente impliquant quatre frères, et liée à un différend financier, a-t-on appris mercredi de source policière.

Un des frères est décédé sur place, un autre est mort à l’hôpital où il avait été transporté dans un état grave. Celui qui est blessé a été hospitalisé à l’hôpital Georges-Pompidou à Paris. Le dernier frère, qui lui est sorti indemne de la bagarre a été interpellé, ainsi qu’un témoin..

Le drame est survenu vers 22h40, avenue des Grésillons, devant un restaurant de kebabs. L’affaire de dettes qui serait à l’origine de cet affrontement, pourrait être liée à cet établissement, a-t-on précisé. Deux coups de feu ont été tirés et une hache a été utilisée.

L’enquête a été confiée à la police judiciaire des Hauts-de-Seine.

Source: http://www.lefigaro.fr/

26/08/2010

Tarbes: les auteurs de la fusillade du 3 juillet interpellés…


J’y crois pas! Le mec, il avoue être le tireur; il est déclaré « présumé » être l’auteur des coups de feu et mis en détention provisoire… Euhhhhhhhhhh, « on » le relâche quand ???
FDF

La fusillade de Laubadère, en juillet dernier, avait fait un blessé grave. Sept impacts avaient été relevés par les policiers./Photo Laurent Dard.

La fusillade de Laubadère, en juillet dernier, avait fait un blessé grave. Sept impacts avaient été relevés par les policiers./Photo Laurent Dard.

Le 3 juillet dernier, une fusillade éclatait à Laubadère, sur le parking du Grand Tarbes. Trois hommes avaient fait irruption et avaient ouvert le feu sur la foule. Deux d’entre eux ont été interpellés.

Samedi 3 juillet, 21 h 30 : il y a du monde sur le parking du Grand Tarbes. Des gosses, des mères de famille, des amis, des gens qui discutent. Tout à coup, plusieurs voitures arrivent en trombe et se mettent à tourner autour du parking, « de façon menaçante », vont raconter plusieurs témoins de la scène.

Et brusquement, des coups de feu claquent. Un tireur ajuste son fusil depuis l’une des voitures et fait feu à plusieurs reprises en direction de la foule médusée. Les voitures repartent aussi vite qu’elles sont arrivées. Pas moins de sept impacts de balles seront relevés par les policiers.

Touché à la poitrine

Tout avait commencé un peu plus tôt dans la soirée par une bagarre entre deux bandes rivales, l’une de Laubadère, l’autre de Solazur. N’ayant pas apprécié d’avoir pris une raclée, ceux de Solazur sont partis chercher des camarades et sont revenus, en force et armés.

La suite, on la connaît. Sur le parking, on découvre un homme de 29 ans étendu au sol, la poitrine couverte de sang. Un animateur du quartier a été touché par l’un des tirs. Grièvement blessé, il est immédiatement transporté à l’hôpital de Tarbes, puis transféré à Pau.

L’enquête commence et le filet que les policiers ont déployé commence à se resserrer de plus en plus.

À tel point qu’il y a quelques jours, un homme se présente au commissariat : B. R., 21 ans, se sachant de plus en plus traqué, se rend. Il indique aux policiers être le tireur qu’ils recherchent. Dans la foulée, l’un des deux autres hommes qui l’accompagnait est interpellé, le troisième parvient à prendre la fuite. Il est activement recherché.

les deux hommes ont été immédiatement présentés au pôle de l’instruction à Pau : le tireur présumé a été placé en détention provisoire, son complice placé sous contrôle judiciaire. Ils ont été mis en examen pour tentative de meurtre et risquent donc 30 ans de réclusion criminelle aux assises.

Source: http://tinyurl.com/2w4hsyz