Francaisdefrance's Blog

04/08/2011

La délinquance s’organise: on braque au fusil de chasse, maintenant…

En plus, ça change des kalas et des voitures-bélier… Il faudrait maintenant songer à équiper la police de lance-rockets…

FDF

.

Au moins trois individus ont débarqué mardi en fin de journée dans un magasin Carrefour Market de Toulouse, rue Claudius-Rougenet dans le quartier du Château de L’Hers. Les agresseurs, dont les visages étaient dissimulés ont menacé le personnel et les clients avec des fusils de chasse. Ils ont obligé les clients comme les employés présents à se coucher à terre le temps qu’ils vident les caisses. Ils ont ensuite pris la fuite à bord d’une voiture, une Alfa Roméo selon certains témoins entendus par les enquêteurs de la sûreté départementale.

Cette hypothèse est prise très au sérieux par les policiers de la brigade criminelle en charge de l’enquête. En effet, moins d’une heure plus tard, une Alfa Roméo 147 a été découverte en feu chemin de La Terrasse, dans le garage d’une école primaire. Les dégâts causés par le feu ont empêché les policiers de procéder à un travail technique sur le véhicule. En revanche les investigations ont permis de découvrir que la voiture avait été dérobée lors d’un cambriolage, dimanche à Toulouse et les enquêteurs pensent qu’il s’agit de la voiture utilisée par les braqueurs.

À l’automne et en début d’année, plusieurs magasins de la même enseigne ont été victimes d’agressions à main armée. Des vols qui ont cessé après l’interpellation par le groupe de répression du banditisme de la PJ d’un suspect, un employé d’un magasin… A priori, il n’y aurait pas de lien entre les attaques de l’an dernier et ce vol à main armé.

Source: http://www.ladepeche.fr/

03/06/2011

Les casques bleus, vite !!!

On va bientôt déclarer l’état d’urgence, en France. A moins que…

FDF

.

Albi. Fusillade chemin de Canavières : 3 blessés, 4 interpellations.

La grisaille humide et les 17 petits degrés de ce jeudi de l’Ascension n’ont pas refroidi leurs ardeurs. Pour régler un différend d’ordre privé, deux familles résidant en bas du chemin de Canavières ont employé la méthode forte. À coups de fusil de chasse et même de 9 millimètres !

Une rixe qui s’est déroulée en deux temps sous le mode « action-réaction ». En fin de matinée, une dispute a éclaté entre représentants de deux familles qui appartiennent pourtant à la même communauté. La police a dû intervenir ainsi que deux ambulances des sapeurs-pompiers qui ont évacué deux hommes touchés aux jambes par des plombs, de petit calibre fort heureusement. Les choses auraient pu en rester là sauf que, vers 15 h 30, à 200 mètres du lieu de la première escarmouche, un incident beaucoup plus sérieux a éclaté. C’est la maison des tireurs présumés du matin qui a été attaquée par deux hommes cagoulés et lourdement armés. La façade de l’habitation et les deux véhicules qui étaient stationnés devant ont reçu des tirs nourris de cartouches de chasse et de balles de calibre 9 mm ! « C’est un miracle que personne n’ait été touché dans la maison », confiait un officier de police. Ce second incident a néanmoins fait un blessé parmi la famille assaillie : un homme qui, en voulant échapper au commando armé (ou le poursuivre ?), s’est fait mal à un genou. Tandis que les pompiers l’évacuaient sur l’hôpital, le commissariat de police était contraint de muscler son dispositif, avec le renfort dissuasif des gendarmes du peloton de surveillance et d’intervention (PSIG) d’Albi. Jusqu’à 17 h 30, les accès au chemin de Canavières étaient bouclés de part et d’autre du lieu de la fusillade… où les douilles et impacts de balle se comptaient en dizaines !

L’enquête, confiée à la brigade de sûreté urbaine, recevait l’appui technique de l’Identité judiciaire. Hier soir, on apprenait que la police avait procédé à quatre interpellations, « deux dans chacune des familles concernées ». Parmi ces quatre hommes, tous majeurs, placés en garde à vue au commissariat, reste à savoir si se trouvent les membres du commando cagoulé. Dans la soirée et la nuit, la police devait patrouiller dans le secteur pour éviter toute reprise des hostilités.

Source: http://www.ladepeche.fr/

03/02/2011

Martine Aubry reçoit une cartouche de chasse par courrier.

Elle aussi?

La stigmatisation, ça marche à tous les coups. Il y a eu récemment des « précédents » quand certains personnages politiques en vue se trouvaient en perte de vitesse… Rien de tel que des actes de ce genre médiatisés à souhait pour redonner un coup de fouet. Mais la stigmatisation reste avant tout l’apanage des musulmans en pays d’accueil. Quoique Martine Aubry/les musulmans; on pourrait éventuellement faire un petit lien. Lille n’est elle pas la ville où les musulmans vivent le mieux? Cette ville est une véritable terre d’accueil, pour eux… A qui le tour, au PS, de profiter des bienfaits de la stigmatisation?

FDF

.

En l’absence de lettre, la police se contente de maigres indices…

Un nouveau corbeau sévit. Martine Aubry a reçu, le 19 janvier, une enveloppe contenant une cartouche de fusil de chasse à la mairie de Lille. La brigade criminelle enquête, mais selon ses proches, la patronne du PS n’est pas plus inquiète que ça.

L’adresse manuscrite

«Si elle l’avait été, elle aurait rendu publique toute cette histoire», a indiqué un proche de Martine Aubry au Parisien. L’enveloppe contenait «une cartouche de calibre 12, non percutée», selon une source proche de l’enquête. Mais, en l’absence de lettre pour l’accompagner, les enquêteurs ne peuvent pas «définir un profil psychologique du ou des expéditeurs».

Seuls indices: la cartouche, actuellement examinée, et l’adresse manuscrite sur l’enveloppe, sur laquelle se penchent des graphologues.

Source: la presse nationale