Francaisdefrance's Blog

14/03/2012

Rachid Nekkaz en garde à vue pour achat de parrainages d’élus…

Auteur de cette superbe déclaration: « Je fais appel à la désobéissance civile », Rachid Nekkaz est un bel exemple d’intégration.

Encore un copain à Hollande… C’est beau, le PS…

FDF

.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Rachid_Nekkaz

Il y a quelques jours déjà, je vous l’avais dit,  vouloir  acheter un parrainage  c est de la corruption du 1er magistrat de la ville. Ces actions de corruption, ou même de tentative  doivent être sévèrement punies.  

La France est un état de droit  et se doit de le rester.

 L’homme d’affaires et activiste Rachid Nekkaz a été placé en garde à vue mardi à Paris dans le cadre d’une affaire d’achat de parrainages de maires pour l’élection présidentielle, a-t-on appris de source proche de l’enquête.

JC JC…

.

M. Nekkaz a été interpellé vers 16H00 en voiture à Puteaux (Hauts-de-Seine) et placé en garde à vue dans les locaux de la Brigade de répression de la délinquance économique (BRDE) de la police judiciaire parisienne, dans une « affaire d’achat de parrainages d’élus », a raconté cette source.
Dans un communiqué, l’association Front des banlieues indépendant, soutien de M. Nekkaz, avait annoncé en début de soirée sa garde à vue, précisant qu’il agissait dans « le cadre de son opération de salut républicain consistant à demander aux élus de la République de parrainer des femmes candidates à l’Élysée ayant des difficultés à obtenir leur parrainage et à faire abolir le système des parrainages des élus qui favorise la corruption ».

M. Nekkaz a ainsi « invité le maire d’une commune du Pas-de-Calais à parrainer Cindy Lee, la candidate du +parti de l’amour et de la liberté+ », mardi à la mi-journée, en déposant directement le parrainage devant le Conseil constitutionnel, selon le communiqué.
Le maire du Pas-de-Calais a été entendu comme témoin dans cette affaire, selon la source proche de l’enquête.
Originaire de Choisy-le-Roi (Val-de-Marne), M. Nekkaz, 39 ans, a adhéré au Parti socialiste en juin 2009. Ce chef d’entreprise a fait fortune dans les nouvelles technologies et l’immobilier. Il n’avait pas réussi à être candidat à la présidentielle de 2007, faute de parrainages.
Adepte des coups d’éclat, M. Nekkaz, également porte-parole de l’association « Touche pas à ma constitution », avait notamment promis de payer toutes les amendes dressées à l’encontre des femmes portant le voile intégral dans la rue.

Source  :  http://www.lexpress.fr

27/12/2011

On croyait avoir tout vu…

Au début, à la lecture de cette nouvelle, j’ai cru à un gag. Tout à fait normal, m’a confirmé mon psy…

Même si il s’agit d’une fausse info, les message est passé…

(En outre, l’auteur de cette (semi) plaisanterie est encarté au PS…)

Ca m’étonnerait que Sarkö bénéficie des voix de ces gens là (les muzz) en 2012.

FDF

.

Gennevilliers : un minaret nommé Nicolas Sarkozy

Le président de la République n’appréciera guère son cadeau d’anniversaire. La mosquée du port de Gennevilliers, dans les Hauts-de-Seine, n’est pas encore construite mais on sait déjà que le minaret, prévu pour faire 35 mètres de haut, portera le nom de… Nicolas Sarkozy.

Avec une hauteur pareille, le minaret sera « le plus haut d’Europe », explique Rachid Nekkaz, fondateur de l’association «Touche pas à ma Constitution ». Le président de la République est ainsi remercié « pour son action en faveur du lieu de culte pour les musulmans situé au 5, route Principale-du-Port », rapporte Le Parisien.

A ceux qui pensent que c’est une blague, Rachid Nekkaz répond… non ! « Nous souhaitions honorer le travail de Nicolas Sarkozy pour avoir sauvé ce lieu de culte qui devait fermer le 7 septembre pour faire construire à la place une fourrière automobile », salue M. Nekkaz, pourtant encarté au Parti socialiste.

Habitué aux coups médiatiques, l’homme d’affaires, qui s’est engagé à payer les amendes des femmes portant le voile intégral (niqab) dans les lieux publics, finance le Front des banlieues indépendant (FBI), chargée de la construction du lieu de culte par l’association locale des musulmans El-Houda.

« Nous sommes sérieux, très sérieux », surenchérit le président du FBI Hassen Ben M’Barek. « Nous voulions démarrer les travaux plus tôt pour qu’il soit fini le jour de l’anniversaire du président, le 28 janvier », précise M. Nekkaz.

Cependant, la mosquée est encore loin de pouvoir se construire. Le propriétaire du terrain convoité aurait refusé la vente et la mairie n’a jamais délivré le moindre permis de construire. A ce stade, aucun minaret au nom de Sarkozy n’ornera le ciel de Gennevilliers.

Source: http://www.saphirnews.com/

06/09/2011

Des musulmans s’opposent entre eux à une destruction de mosquée à Gennevilliers…

Jamais contents. Religion de paix, d’amour, de tolérance… Ils voulaient une nouvelle mosquée: ils l’ont eue. Mais, contrairement à l’accord passé avec la municipalité, ils veulent AUSSI garder l’ancienne; enfin, une partie d’entre eux. Les autres souhaitent respecter l’accord… 

On leur donne la main; ils vous prennent le bras…

FDF

.

Photo d’illustration

.

La mosquée de la discorde…

Une contestation divisée. Hier, la mosquée du port de Gennevilliers (92) tenait encore debout mais elle devrait être détruite aujourd’hui ou demain. Ce lieu de culte, géré par l’association Ennour, a ouvert en 1981 sur un terrain du conseil général des Hauts-de-Seine en attendant que les fidèles aient une véritable mosquée. C’est chose faite depuis 2009 et l’ouverture d’un édifice qui peut accueillir jusqu’à 2 500 personnes. Les autorités ont attendu la fin du ramadan pour récupérer le terrain, qui devrait se transformer en fourrière. Un devenir qui en choque certains. Depuis plusieurs mois, l’association El Houda se bat pour maintenir ce lieu de culte, nécessaire selon elle pour les 20 000 croyants de Gennevilliers. Position que ne partage pas l’association Ennour, qui souhaite tenir parole et se montre reconnaissante vis-à-vis de la mairie. El Houda a organisé des distributions de tracts et une grande prière dans la rue réunissant 500 personnes vendredi dernier pour se faire entendre. Mercredi dernier, Rachid Nekkaz, candidat à l’élection présidentielle de 2012 affilié au PS, propose de prêter 500 000 € au Front des banlieues indépendant (FBI), un collectif d’associations, afin qu’elle rachète le terrain et y construise une autre mosquée. Une requête restée sans réponse. « Transformer un lieu de culte en fourrière, c’est une insulte, réagit Rachid Nekkaz. Le gouvernement veut lutter contre les prières de rue, mais cela fait deux ans que l’on ferme des mosquées et que personne ne réagit », s’insurge l’entrepreneur. Dans un communiqué, le maire de Gennevilliers Jacques Bourgoin (PCF) soulignait vendredi que la salle de prière était « inadaptée, de petite taille, excentrée et en plein milieu d’une zone d’activités économiques ». Une opinion qui semble partagée par de nombreux musulmans rencontrés hier devant la nouvelle mosquée. Peu d’entre eux la connaissent, aucun ne va y prier. Nabil relativise : « C’est déjà bien d’avoir ouvert une mosquée de 2 200 m2, même si c’est vrai qu’on est un peu serrés pendant le ramadan. »

Source: http://www.20minutes.fr/