Francaisdefrance's Blog

24/05/2011

Radars: le démontage des panneaux « suspendu »…

« Suspendu »… Ca ne veut pas dire stoppé. « Suspendu », ça veut dire « en attendant de trouver un autre moyen de mettre la main au portefeuille du peuple » au nom de la sécurité routière. Mais là, Guéant colle un affront à Fillon; c’est à dire à Sarkö Ier… M’étonnerait que ça se passe sans douleurs. D’ici à ce que l’on se voit « doté » d’un nouveau ministre de l’Intérieur (encore ?)… Pas de bisbrouille à l’UMP avant les présidentielles; ça vaut mieux. En attendant, on temporise…

FDF

.

Le démontage des panneaux signalant les radars suspendu…

Alors que le Premier ministre François Fillon se voulait inflexible sur le retrait des panneaux signalant les radars ce matin, le ministre de l’Intérieur, Claude Guéant, a annoncé la suspension de leur démontage. Un rétropédalage du gouvernement sûrement dû à la fronde des députés UMP contre ce projet.

Le démontage des panneaux signalant les radars fixe est suspendu jusqu’à « une concertation locale » et un « radar pédagogique » remplacera à terme chaque panneau, a précisé Claude Guéant, lors de la réunion bi-hebdomadaire du groupe UMP à l’Assemblée nationale.

« Il y aura toujours un radar pédagogique avant un radar fixe mais il y aura aussi des radars pédagogiques qui ne seront pas suivis de radars fixes », a lancé le ministre de l’Intérieur, sous les applaudissements des députés UMP réunis salle Colbert.

Ces déclarations vont à l’encontre de celles du Premier ministre qui, un peu plus tôt lors de la réunion, avait déclaré que « tous ceux qui ont des propositions en matière de sécurité routière doivent être entendus. Mais que le gouvernement ne reviendra pas sur la fin de la signalisation systématique des radars ».

Satisfaction des députés UMP

« Les annonces de Claude Guéant nous donnent entière satisfaction. Ces mesures de bon sens correspondent tout à fait à ce que nous demandions », s’est félicité M. Meunier, qui faisait partie des députés UMP les plus remontés contre les nouvelles mesures du gouvernement sur la sécurité routière.

Près de 80 députés UMP avaient écrit lundi au Premier ministre François Fillon pour lui faire part de « la profonde exaspération » exprimée par des « milliers » d’électeurs contre ces mesures.

« Aucune divergence » entre Fillon et Guéant

Dans l’entourage du ministre de l’Intérieur, on tente de désamorcer le début de polémique entre Claude Guéant et François Fillon. « Il n’y a aucune divergence entre ce qu’ont dit le Premier ministre et le ministre de l’Intérieur devant le groupe UMP. Ce dernier n’a fait que préciser les choses en accord total avec le Premier ministre », a affirmé une chose proche du ministre de l’Intérieur.

« Ce qu’a dit le ministre, et il l’avait annoncé aux députés la semaine dernière, c’est que des commissions départementales de concertation, réunissant des représentants de l’Etat et des élus, vont se réunir pour discuter de la suppression des panneaux », a-t-on expliqué. « Le retrait des panneaux se fera dans la concertation », mais ils « seront retirés in fine », a-t-on prévenu.

Source: http://www.ladepeche.fr/