Francaisdefrance's Blog

15/10/2011

Venus pour nous emmerder…

Et encore une provocation de la part des islamistes dont les desseins ne sont plus à prouver. Ils veulent nous avoir à l’usure? Ils veulent jouer? Et bien jouons…

Le problème avec eux est que ça n’aura pas de fin. A moins que…

FDF

Il est vrai que cette vue ravissante donne des envies de coups de pied au c..

.

Les musulmans organisent la 4e prière de rue pour défendre leur lieu de culte

image mosuqqée gennevilliers1 Les musulmans organisent la 4e prière de rue pour défendre leur lieu de culte

« Les musulmans, soutenus par le FBI (Front des Banlieues Indépendantes)  organisent la quatrième prière de rue, le vendredi 14 octobre 2011 à 14h,  pour défendre leur lieu de culte situé au 5 route principale du port 92230 Gennevilliers.

Dans les Hauts-de Seine, département du Président de la République, Nicolas Sarkozy, les pouvoirs publics veulent détruire une mosquée ouverte depuis 31ans pour installer une fourrière.

Après une série d’actions de mobilisation depuis quatre mois et l’organisation de trois prières de rue, la destruction de cette mosquée prévue initialement pour le 7 septembre 2011 a été reportée à une date ultérieure par les pouvoir publics.

L’ajournement de cette décision ne satisfait pas les citoyens gennevillois de confession musulmane, puisqu’à tout moment un coup de force peut être tenté pour les expulser.

A ce jour les pouvoirs publics ne donnent pas de réponse  sur le devenir de notre mosquée et sur notre offre de rachat du terrain.

Les musulmans organiseront des prières de rue tant qu’ils n’obtiendront pas une réponse claire de la part des pouvoirs publics. »

Source: trouvetamosquee.fr

16/07/2011

Gennevilliers: rupture de stock au rayon « mosquées »…

Il faut savoir une chose: la prière, qu’elle que soit la religion, peut être faite chez soi. Pas besoin de lieu de culte… C’est dans la tête, que ça se passe. Etant catholique, je ne mets jamais les pieds dans une église, mis à part pour des évènements bien spécifiques. Quand je veux prier: rien ne le montre… Et je n’em….. personne.

Dont acte…

FDF

.

Gennevilliers : querelle de minarets autour de la fermeture de la mosquée du port !

Une fourrière à la place d’une mosquée. C’est ce qui va arriver à la mosquée El Houda à Gennevilliers (92). Située depuis 1981 en pleine zone industrielle sur la route Principale du Port, elle accueille entre 400 et 500 fidèles tous les vendredis. Elle sera vidée le 5 septembre prochain pour laisser la place à une fourrière. L’association El Houda monte aujourd’hui au créneau pour défendre la mosquée du port dont la fermeture laissera des fidèles à la porte. Elle accuse notamment l’association Ennour, en charge de la mosquée, de ne pas avoir suffisamment informé la communauté. L’association Ennour récuse ces accusations et renvoie la communauté à ses responsabilités.

La mosquée du port de Gennevilliers.

La mosquée du port de Gennevilliers.
Le terrain de la mosquée El Houda appartient au Port autonome de Paris. Elle avait été construite, au début des années 80 par le Conseil général, non loin des cités de transit de Nanterre, pour accueillir les fidèles musulmans du quartier. Depuis la destruction de la dernière cité en 1985, la mosquée continue de recevoir des centaines de fidèles tous les vendredis.

Des tractations avec les autorités

En 1995, l’association Ennour entame un dialogue avec la Ville pour la construction d’une nouvelle mosquée. « Nous ne voulions plus rester dans la zone industrielle, on voulait une mosquée digne, en ville et proche des fidèles », explique Mohamed Benali, président de l’association Ennour. Or la Ville de Gennevilliers était « à la base contre le projet de cité dans la zone industrielle, après la destruction de la cité, la mosquée n’était plus vraiment bien placée et notre départ des lieux était une condition pour entamer des négociations sur la construction d’un nouveau lieu de culte, continue M. Benali, sortir de cette zone était aussi ce que nous voulions, nous nous sommes donc engagé à quitter le port lorsque nous disposerions d’un lieu digne ». La Grande mosquée de Gennevilliers verra le jour en 2009. D’une capacité de 2500 places, elle est déjà victime de son succès et fait le plein tous les vendredis. Et c’est bien sur ce point que le bât blesse. « Une fois la mosquée du port fermée, où vont se rendre les fidèles ? », interroge Lahoucine Boucheikha. Avec son association, El Houda,crée en 2010 pour défendre la mosquée du port, il accuse l’association Ennour d’avoir négocié avec les autorités la fermeture de la mosquée El Houda, sans en avoir averti la communauté au préalable. Une version que dément Mohamed Benali. « Nous avons toujours dit que nous voulions entrer dans la ville. J’ai toujours informé de l’avancée des négociations dans les réunions, explique-t-il, nous ne sommes pas contre le maintien de la mosquée du port mais c’est à l’association El Houda de négocier avec les autorités, nous, nous devons de tenir les engagements pris en 1995. » « M. Benali a pris la liberté d’envoyer un courrier au président du Conseil général, Patrick Devedjian, pour lui assurer que les lieux serait vidés en septembre. Il entend parler au nom de la communauté sans l’avoir consulté et nous bloque ainsi dans nos tentatives de dialogues avec les autorités », affirme Lahoucine Boucheikha. Des autorités qui restent bien silencieuse à la fois auprès de l’association El Houda et face aux tentatives de Saphirnews pour obtenir des explications. Si on peut regretter ce manque de dialogue, il faut garder à l’esprit que la préfecture des Hauts-de-Seine demande juste l’application d’un engagement pris il y a quinze ans.

Le manque de place : un problème collectif

L’association El Houda appelle à un rassemblement devant la mosquée au 5 route Principale du Port de Gennevilliers, à 14 h ce vendredi 15 juillet. Une action de plus dans la campagne destinée à sauver la mosquée El Houda.

Interrogée sur le manque de place pour les fidèles musulmans, M. Benali a renvoyé la communauté devant ses responsabilités. « Il faut réfléchir à des solutions concrètes pour les musulmans et ne plus accepter des lieux de prières indignes. Les fidèles de la mosquée El Houda sont, bien entendus, les bienvenus dans la nouvelle mosquée Ennour. D’ailleurs, beaucoup de fidèles sont originaires des villes voisines à Gennevilliers car cette mosquée est vraiment agréable. Des villes comme Asnières ou Clichy ne disposent pas de lieux semblablex alors que les fidèles sont en demande de salles de prières dignes et ouvertes. » Une façon de renvoyer fidèles musulmans et municipalités face à leur responsabilité. Sortir l’Islam des caves demandent encore quelques efforts.

Source: http://www.saphirnews.com/

11/07/2011

A Gennevilliers, une mosquée inaugurée en 1981 va être démolie… Snifff

Les voilà qui re-chialent… Le collectif « Banlieue-respect« ; n’importe quoi ! Force est de constater, messieurs les membres de ce collectif, que dans les banlieues on trouve de tout dans le domaine de la délinquance et du racisme anti-blancs et anti-chrétiens. Alors, ne parlez pas de respect. C’est contre-productif… 

FDF

.

Lu sur: SaphirNews

La mosquée sera remplacée par une fourrière en septembre 2011

« A Gennevilliers, les pouvoirs publics veulent fermer la mosquée du 5
route Principale du port, qui a été inaugurée en 1981, pour mettre en
place par une fourrière juste après le mois de Ramadan 2011.

Lors de son discours sur la laïcité le 15 avril 2011, le Ministre de
l’intérieur, Monsieur Claude Guéant, avait annoncé son intention de
mettre fin aux prières de rue.

Le Ministre de l’intérieur avait également reconnu un problème de
manque de lieux de prières pour les « français de confession musulmane ».

Nous constatons à travers cet exemple concret qu’il y a une forte
contradiction entre les paroles et les actes des responsables
politiques.

L’association EL HOUDA et les fidèles qu’elle représente, soutenus
plusieurs personnalités dont, Mr Hassan Ben M’barek, porte parole du
collectif Banlieue Respect, Abderrahman Dahman, président du Conseil
des Démocrates musulmans de France, Mr Dalil Boubakeur, recteur de la
grande mosquée de Paris, se sont élevés contre cette décision pour
faire part de leur indignation. »

01/07/2011

La mosquée de Genevilliers transformée en fourrière…

Les voilà à nouveau « heurtés », les momos… Concernant l’édification des mosquées, on dirait que l’on inverse la vapeur… Et c’est du radical, là. Mais même pour une fourrière, les lieux sont « souillés », maintenant… Ben quoi! On fait comme eux.

FDF

.

Lu sur: http://www.trouvetamosquee.fr :

« A Gennevilliers, l’Etat prévoit de fermer la mosquée du 5 route Principale du port. Il est prévu de remplacer  la mosquée actuelle par une fourrière qui on l’imagine doit rapporter bien plus à l’Etat, qu’un lieu de culte musulman.

L’association existe depuis 30 pour preuve cet article publié à l’époque.

Association cultuelle El HOUDA mosquée Mosquée inaugurée en 1981, remplacée par une fourrière en 2011

Pour faire part de leur indignation, l’association a adressé une lettre au Ministre de l’intérieur, Claude Guéant.

Monsieur le ministre,

C’est en votre qualité de ministre en charge des cultes que je vous écris à l’égard de la mosquée située au 5 Route Principale du Port dans la commune de Gennevilliers.
En effet, la préfecture des Hauts-de-Seine a demandé au Conseil Général de mettre à disposition de l’Etat le terrain situé  au 5 Route Principale du Port à Gennevilliers afin d’y établir une fourrière.

Le lieu de culte situé à ladite adresse, que le département a mis à disposition des musulmans en 1981, accueille encore aujourd’hui un nombre important de fidèles puisque chaque vendredi plus de 400 personnes y prient.

Par ailleurs, la mosquée Ennour de Gennevilliers, rue Paul Vaillant-Couturier, d’une capacité d’accueil de 2500 personnes, reçoit chaque vendredi plus de 3500 fidèles et cela dans des espaces non destinés à la prière à savoir le parking sous terrain à côté des voitures garées.

Il est incontestable que les musulmans gennevillois aspirent à pratiquer leur culte dans la dignité et le respect des lois de la République.

Cependant, en reprenant ainsi le terrain situé au 5 Route Principale du Port à Gennevilliers, le département et l’Etat forcent les fidèles, priants actuellement dans ce lieu, à aller prier sur la voie publique face à la mosquée Ennour.

Le respect de l’ordre public et de la sécurité des citoyens est une responsabilité qui incombe aux pouvoirs publics, et plus particulièrement à la préfecture qui voit sa responsabilité engagée dans l’hypothèse d’une circonstance malheureuse qui surviendrait aux fidèles durant leur culte.

Face à cette situation, non satisfaisante pour aucun des partis, l’association El Houda, préconise la construction d’un nouveau lieu de culte dans la commune de Gennevilliers.

En effet, lors de votre allocution devant les représentants de la conférence des responsables de culte en France, le vendredi 15 avril 2011, vous avez, monsieur le ministre, affirmé votre intention de mettre fin aux prières de rues et de permettre la création d’un « groupe de travail interministériel afin de trouver des mesures juridiques appropriées pour la construction de lieux permettant de mettre fin aux prières sur la voie publique ».

Par ailleurs, suite à l’abandon du débat sur la laïcité et l’islam pour lequel, nombre de personnalités du parti de la majorité,  ont émis des doutes quant à l’utilité et l’impact négatif contribuant à la stigmatisation de la communauté musulmane, l’Etat, que vous représentez ne peut ignorer cette problématique.

L’association El Houda, depuis sa création, a déjà 200 adhérents et a lancé une pétition demandant la non fermeture de la mosquée située 5 Route Principale du Port à Gennevilliers  jusqu’à trouver une solution pour les fidèles qui y prient. Cette pétition a d’ores et déjà reçu la signature de plus de 600 personnes.

Nous vous informons également, Monsieur le ministre, que nous avons organisé, avec d’autres associations et des personnalités, une conférence débat sur la question de l’insuffisance des lieux de culte au niveau national, le vendredi 6 mai à 15h au 5 route Principale du Port à Gennevilliers.

L’association El Houda souhaiterait avoir une entrevue avec vous afin de trouver des solutions permettant de répondre au mieux aux intérêts de tous les acteurs concernés par ce dossier.
Gennevilliers, le 11 mai 2011

Le président de l’association El HOUDA »