Francaisdefrance's Blog

23/01/2012

Et ca circule librement sur le NET…

Délinquance, affront à nos forces de l’ordre, la racaille ne se prive pas pour déverser sa haine… Nous, les radars, on ne les aime pas non plus. Mais de là à vomir des « clips » de ce genre…

C’est de l’incitation au meurtre; regardez et écoutez bien…

FDF

.

http://youtu.be/LRywDCgdH7E

Merci à Babette…

14/01/2012

Si les Français savaient, ils risqueraient de « mal voter »…

Et c’est là qu’est tout le problème. Ca peut se résumer en trois mois que l’on entend fréquemment: « la délinquance baisse« … Rectifions: les CHIFFRES que l’on nous balance montrent que la délinquance baisse; en outre, il s’agit de la délinquance routière.

L’art et la manière de savoir lire entre les lignes…  Françaises, Français: dormez tranquille et « votez bien », surtout.

FDF

.

RENDONS UN HOMMAGE APPUYé  A TOUS NOS POLICIERS ET POLICIÈRES  QUI FONT UN TRAVAIL REMARQUABLE, SOUVENT AU PÉRIL DE LEURS VIES,  dans le mépris et l’ignorance voule…

JC JC…

.

Le grand malaise des forces de l’ordre

Nos forces de l’ordre grondent dans l’ombre depuis des années mais les événements se succèdent, les décisions sont mal reçues par des femmes et des hommes de bonne volonté,  mal rémunérés et sans pouvoir, face à une société dont l’évolution fait peur.

Problème de réduction d’effectifs, manque d’une réelle considération, manque de moyens, manque de pouvoirs surtout…

Au total, ce sont près de 10 000 postes qui ont été supprimés des effectifs des forces de l’ordre en France au cours du dernier mandat présidentiel.

Fonctionnaires non remplacés, escadrons de gendarmerie dissous, écoles de police fermées, et bientôt, plusieurs Compagnies Républicaines de Sécurité connaitront le même sort.

A l’heure où les « incivilités » se multiplient et alors que chacun voit bien les difficultés que devra affronter le pays dans les années qui viennent, le dispositif de sécurité, lui, n’est pas à la hauteur des enjeux.

Mais l’amertume des hommes et femmes en charge de notre sécurité ne s’arrête pas là. Le recrutement aussi pose problème puisqu’à des gardiens de la paix formés et motivés, on préfère engager des « cadets de la république », et autres « Adjoints De Sécurité », personnels peu qualifiés, véritables « policiers à moindre coût ».

En dehors des soucis d’effectifs et de ressources humaines, les forces de l’ordre sont confrontées à un véritable mal-être au regard de leur emploi.

A quoi peut bien servir une police sans pouvoir ? Trop souvent, nos fonctionnaires ont la désagréable impression d’être passé du statut de « Gardien de la paix » à celui de collecteur d’impôts, tant la pression est grande de faire du chiffre et du timbre-amende auprès des automobilistes encore solvables pour remplir les caisses sempiternellement vides d’un Etat trop dispendieux.

Autre exemple, est-il du ressort des forces de police de faire le pied de grue au bas des immeubles pour simuler un semblant sérénité dans tel ou tel quartier, ne faisant par là que déplacer momentanément la délinquance et ses auteurs trop souvent récidivistes et impunis ?

Lorsqu’il ne s’agit plus que de donner l’apparence de la sécurité, c’est que l’on ne croit plus possible de rétablir durablement l’ordre et que l’on se promet des lendemains difficiles…

Enfin, nos institutions souffrent d’un manque évident de pouvoir et de considération. La peur du gendarme n’existe plus pour une part croissante de la population.

Il suffit pour s’en convaincre de mesurer l’évolution de l’intensité des confrontations dans les zones dites sensibles.  De plus en plus souvent ce sont de véritables embuscades qui sont tendues aux véhicules de police, scènes de guerre civile, événements d’une violence inouïe complètement passés sous silence par des médias aux ordres.

Imaginez que les Français sachent, ils risqueraient de mal voter !

JF Kennedy avait dit un jour pour justifier des crédits attribués au renseignement national des Etats-Unis : « Il est quelque chose qui coûte plus cher que le renseignement, c’est l’ignorance ». Peut-être cet adage s’applique-t-il assez à la situation de notre sureté publique. A force de voir dans ces services une variable d’ajustement budgétaire et un instrument du pouvoir, la facture pourrait s’avérer plus lourde que prévue…

Gérard HARDY

Source: http://www.rpf-site.fr/

12/01/2012

Provocation venue des banlieues…

Souhaitons que cette vidéo impressionnante apportera un plus à nos forces de l’ordre affiliées à la lutte contre la délinquance…

FDF

.

http://www.gamaniak.com/video-6325-comment-voler-voiture.html

Merci à Babette….

18/12/2011

14 tués, 10 000 blessés parmi les forces de l’ordre en France durant l’année 2011 !

Et ça, on n’en entend pas beaucoup parler…

FDF

.

Photo d’illustration

.

C’est le triste bilan cumulé de la Gendarmerie et de la Police : 14 tués, 10 000 blessés dans l’exercice de leurs fonctions au cours de l’année 2011.

L’insécurité touche donc aussi massivement les forces de l’ordre dans un pays qui, sous l’effet de la propagande politiquement correcte, n’a d’yeux que pour les bavures policières et de faiblesse que pour les racailles qui incendient la banlieue entre deux trafics…

Source: http://www.observatoire-parlement.org/

31/10/2011

Lettre ouverte à nos amis…………..de longue date.

Depuis le temps que ça me démangeais…Trop fort ce texte, faites lui donc faire le tour de l’Europe, ce sera suffisant .


FDF

Amis Tunisiens, Algériens, Marocains, Egyptiens, Lybiens, et tous les autres, bravo, bravo, bravo, ce que vous avez fait est fantastique, vraiment, parole d’Allah !

Oui, vous avez su, de haute lutte, exiler les tyrans qui oppressaient vos pays.
Oui, vous avez su conquérir votre liberté de haute lutte.

Oui, nous Français et Belges, dont les ancêtres avaient déjà fait cela il y a quelques années, nous sommes admiratifs pour votre courage et votre ténacité.
Admiratifs et un peu tristes car, évidemment, vous allez nous quitter !!

C’est pour retourner chez vous bien sûr, pour profiter pleinement de cette reconquête politique et économique et rebâtir un pays, grand et digne, juste et travailleur, social et intègre, qui ne sera donc pas calqué sur le modèle occidental décadent que vous aurez connu chez nous.

N’ayez pas de serrement au cœur, nous comprenons vos priorités : les maigres allocations et autres avantages sociaux que nous pouvons vous octroyer ne sont qu’une goutte d’eau par rapport à la manne céleste qui vous attend.

Nous comprenons qu’ayant peut être un peu trop souffert de notre envahissante chrétienté, vous préfériez revenir dans une république laïque et libre, et que vous aspirez à occuper dorénavant des postes à hautes responsabilités, rémunérés en conséquence, et que vous aurez plaisir à retrouver la douceur de votre climat sud-méditerranéen.

Bien sûr, soyez en convaincus, nous serons très tristes car vous allez beaucoup nous manquer.

Nous ne trouverons plus de prénoms à consonance maghrébine à la lecture des faits divers, beaucoup de coutelleries vont devoir fermer, les producteurs de moutons devront se reconvertir, SOS racisme, la LICRA, le Cran, et le MRAP vont mettre la clef sous la porte, les démineurs vont connaître le chômage, les vagues de réduction d’effectifs vont frapper nos forces de l’ordre, les banlieues ne seront plus si joliment illuminées la nuit par les voitures incendiées, le prix du café dans les bistrots va augmenter, mais nous nous résignons et nous supporterons tout cela.

Mieux, nous voulons aussi vous remercier : nous allons affréter tous les moyens de transports disponibles pour que le retour au pays se fasse dans les meilleures conditions possibles…

Allez, sans vous retourner, sans peur ni honte de nous abandonner dans une situation critique car, rappelez-vous, nous avons encore les Roumains et tous les gens du voyage qui circulent avec de luxueuses berlines et de magnifiques maisons roulantes… 

Par contre, pour les prochaines fêtes de Pâques, de Noël, et de St. Nicolas (eh oui, nous y croyons encore à celui-là), envoyez-nous des dattes, du thé à la menthe, du coucous et du jasmin, car ici, après votre départ nous n’en aurons plus !

Et si jamais, nous ne pouvons pas nous passer de vous, vous nous accueillerez.
Vous aurez certainement développé des allocations pour des émigrés, la mutuelle.
 Vous vous ouvrirez sans problèmes à une société multiculturelle, vous nous permettrez d’élever des cochons et vos forces de l’ordre supporteront d’être insultées….

Nous revendiquerons des droits sans obligations et si ça ne marche pas, ben…. On caillassera vos administrations et on mettra le feu à quelques bagnoles…..

Merci de nous avoir appris comment faire.

Après tout…. l’histoire est un éternel recommencement…

Un souvenir à emporter. Ne nous remerciez pas, c’est tout naturel:

Une jolie carte postale…

.

On vous regrettera…

A faire suivre…

.

Merci à JC JC pour « l’éclair »…

26/10/2011

Bravo !

La christianophobie s’exerce même sur NOTRE Territoire, appuyée en cela par nos forces de l’ordre? On croît rêver, là !

FDF

.

Photo d’illustration

Rafle de catholiques à Paris, dont des prêtres

150 jeunes garçons et filles cheminaient entre Cité et Châtelet,  hier soir, pour protester contre la christianophobie ambiante. Ils ont été embarqués par les forces de l’ordre. Il en reste une trentaine sur place.

De son côté, le groupe musulman Forsane Alizza dénonce la pièce de Romeo Castellucci. Contacté par Nouvelles de France, leur meneur Abou Hamza déclare :

En voyant prier sur la scène ces jeunes du Renouveau français, « j’ai été touché par l’amour que portent ces chrétiens à leur religion »

4 prêtres font partie des personnes interpellées.

Source: http://lesalonbeige.blogs.com/

26/08/2011

Il braque un casino à Trouville: poum !

Voilà ma conception de la lutte contre la délinquance dans ce genre de cas de figure (prise d’otage, tirs sur les forces de l’ordre): tolérance ZERO.  Ca devrait faire son effet…

FDF

.

Un homme qui venait d’attaquer un casino dans la station balnéaire de Trouville, dans le Calvados, a été tué au cours d’une fusillade avec les forces de l’ordre. Le braqueur avait ouvert le feu en premier, blessant un gendarme au bras.

Il était entré, seul, vers 14h dans l’établissement de jeux. Sous la menace de son arme de poing, l’homme prend en otage une caissière de l’établissement, et se fait remettre environ 10.000 euros. Lorsqu’il ressort par la porte principale du casino, il ouvre le feu une première fois sur un vigile qui tente de lui barrer la route. Grâce à son gilet pare-balles, ce dernier n’a pas été blessé.

Le braqueur prend alors la fuite en voiture qu’il abandonne vers Dives-sur-Mer, à quelques dizaines de kilomètres de Trouville. Il prend alors un automobiliste en otage pour le forcer à prendre la direction de Lisieux. « C’est sur ce trajet qu’il est heurté sur l’arrière par un véhicule de gendarmerie » raconte une source judiciaire. « Le malfaiteur est sorti de la voiture et a tiré en direction des gendarmes ». L’un des militaires a été touché au bras. Les forces de l’ordre ont alors riposté et ont grièvement blessé le braqueur, qui a succombé quelques minutes plus tard.

Source: http://www.france-info.com/

11/08/2011

Françaises, Français, ici Londres…

Avec les événements récents de Grande Bretagne, nous recevons en France un message. A nous de le décrypter… Nous en avons déjà eu un avant-goût en 2005 et depuis, mais « là-haut », on n’a pas du comprendre. Ci dessous une analyse qui mérite d’être lue.

FDF

.

Trois petits singes…

Il ne s’agit pas d’un titre de roman d’Agatha Christie mais d’une réflexion concernant les derniers événements à Londres. Tout le monde connaît cette fameuse image des trois singes dont l’un ne voit rien en se fermant les yeux, le second ne veut  rien entendre en se bouchant les oreilles et le troisième ne veut rien dire en se muselant la bouche. Des devantures éventrées, des magasins pillés, des voitures brûlées et des heurts violents avec les forces de l’ordre britannique. La police anglaise a dû massivement intervenir pour voir le foyer des troubles se répandre dans des quartiers périphériques de la capitale anglaise. Ne rien voir signifie que personne n’a remarqué que ces émeutes ont eu lieu dans des quartiers bien particuliers de Londres; La presse les a qualifiés de « pauvres » car elle n’a visiblement pas vu qu’il s’agit de quartiers musulmans où fleurissent les mosquées et où les diatribes des imams promettent depuis longtemps la victoire du djihad sur les croisés! Mais la presse n’a rien vu surtout pas  les panneaux appelant à l’instauration de la loi musulmane! Elle n’a pas entendu les vociférations et cris habituels des terroristes  appelant à la grandeur d’Allah. Elle n’a pas relaté ni souligné l’origine des émeutiers. Ce ne sont que des « jeunes » dans des « quartiers pauvres ».

Cette explosion de haine musulmane qui secoue les villes anglaises n’empêchera certes pas le gouvernement britannique de continuer à soutenir les émeutiers arabes quand ils agissent contre Israël ni la lamentable Ashton de protester contre les constructions à Har Homa. Cela n’empêchera pas le clergé anglican de vouloir favoriser l’instauration de la Charia ni de continuer béatement à prôner le « multiculturalisme« . La perfide Albion n’a pas cessé de nuire ni maintenant de payer ses nuisances.

La télévision française a d’ailleurs courageusement emboîté le pas lors des informations et  insisté pour utiliser des termes neutres! Peur de dénoncer la réalité et de voir s’enflammer une banlieue parisienne? Peur de devoir affronter le danger et volonté politique de le repousser à plus tard?

Les occidentaux se comportent véritablement comme ces trois petits singes!

Ce qui est en tout cas plus important pour nous (ndmg – Israël) est que ce récent message de Londres soit bien assimilé avant septembre (ndmg – éventuelle création onusienne d’un Etat « palestinien ») et que nos forces de l’ordre (ndmg – israéliennes) sachent voir, entendre avertir et surtout agir. Je cite nos forces de l’ordre car notre presse (ndmg – israélienne) restera ce qu’elle est : une épine douloureuse dans la construction sioniste.

Jacques Kupfer drzz.fr

Source: http://www.drzz.fr/

23/10/2010

Manifs: morceaux choisis…

« ON » arrête quand de nous prendre pour des cons?

FDF

.

 

Lyon : 150 “militants d’extrême droite” face aux casseurs ?


(tract distribué aujourd’hui à Lyon)

« 17h30 – Les craintes de la police

100 à 150 militants d’extrême droite d’un côté, 200 à 300 lycéens de l’autre et la police entre les deux, vouée à servir de tampon. C’est la situation actuelle dans le centre de Lyon. La police est un peu dépitée de voir les événements relancés, après le calme des dernières heures. Leur crainte : qu’un élément isolé d’un camp soit encerclé par le camp adverse et roué de coups. Pour l’heure, les militants d’extrême droite sont encerclés par les forces de l’ordre à Ampère. Les lycéens crient “la honte, la honte !” face à l’extrême droite.

Vous vous êtes fait laminer la gueule toute la semaine, laissez-nous faire votre boulot !”

17h – l’extrême droite remonte la rue Victor-Hugo

La rumeur courait ces derniers jours. On attendait confirmation pour vous en parler. C’est désormais chose faite. Une centaine de militants d’extrême droite part de la place Carnot pour rejoindre la place Bellecour. Ils cherchent l’affrontement avec les manifestants lycéens et plus encore les casseurs. Ils brandissent des banderoles “Lyon Lyon Lyon, la racaille t’es foutue, les Lyonnais sont dans la rue”, ou encore le drapeau tricolore. Les sites identitaires se sont mobilisés ces derniers jours. Ce midi, un collaborateur de Gérard Collomb disait la préoccupation de la municipalité face à ce type de risques. Ce jeudi, un de nos collaborateurs avait mis la main sur un tract d’extrême droite (voir plus haut).

Ils ont essayé de s’en prendre au piquet de grève de Perrache. Dispersés par les CRS, ils ont remonté la rue Victor-Hugo et sont bloqués depuis 17h à la station Ampère, rue Victor-Hugo. Les forces de l’ordre les contrôlent et se font prendre à partie : “vous vous êtes fait laminer la gueule toute la semaine, laissez-nous faire votre boulot” ou encore “les CRS avec nous” ont été entendus sur place par notre journaliste.

Lyon Capitale

Les jeunesses identitaires, proches de l’extrême-droite, ont défilé en fin d’après-midi entre la place Carnot et Ampère. Furieux du manque de réponses des forces de l’ordre face aux exactions des casseurs ces derniers jours**, ils veulent dorénavant monter au créneau pour défendre « leur ville », selon les termes utilisés par leurs représentants. […]

Lyon Mag

Entre 12h15 et 13h, un groupe d’une trentaine de personnes a manifesté pacifiquement entre la Place Carnot et la place Bellecour à Lyon 2e. Munis d’une banderole “stop à la casse”, le cortège était formé majoritairement d’étudiants en Droit, scolarisés à l’IDRAC, l’université catholique et Lyon III. Suite au blocage et aux dégradations commises dans le secteur depuis le début de la semaine, les jeunes ont dit vouloir montrer “une autre image de Lyon et de la jeunesse lyonnaise “, soucieux de l’image de la ville à l’étranger. Sur leur passage, ils ont été applaudis par certains commerçants de la rue Victor Hugo, insultés aussi par des passants qui les ont traités de “fachos”.

Lyon Capitale

** “Des responsables des forces de l’ordre m’ont dit : “On a des consignes pour ne rien faire.” » Denis Broliquier, maire du 2e arr. de Lyon, 19/10/10

Source:  http://www.fdesouche.com/146013-lyon-150-militants-dextreme-droite-face-aux-casseurs