Francaisdefrance's Blog

11/09/2011

Ne vous souvenez pas du 11 septembre*…

(Allez dire à leur famille que c’était un rêve cauchemar… Que ce n’est pas l’islam qui leur a ôté la vie en 2001)

.

* C’est la « bienpensance » qui le dit. Et Christine Tasin qui le décrypte d’une façon pour le moins magistrale…

FDF

.

11 Septembre 2001 sur TF1 : islam connaît pas !

Nous avons assisté à un numéro époustouflant de désinformation lors des « informations » de 13 heures de ce jour. Pendant trois quarts d’heure, nous avons vu et entendu des témoins, des acteurs et des journalistes ayant vécu le 11 septembre parlant de ce qu’ils avaient vécu il y a dix ans, nous avons entendu parler des terroristes, de leurs complices et de leurs commanditaires, Zacarias Moussaoui, Mohamed Atta, Khaled Cheikh Mohammed… tous affiliés à Al Qaida et donc à Ben Laden…  sans que jamais le mot islam, même pas islamiste, ne soit prononcé. Incroyable.

On pourrait, pour mémoire, rappeler à tout ce petit monde ce que l’on dit d’ Al Qaida sur Wikipedia « Al-Qaida (arabe: القاعدة    al-Qā’ida, « la Base ») est un mouvement islamiste fondé par le cheik Abdullah Yusuf Azzam et son élève Oussama Ben Laden en 1987. D’inspiration sunnite fondamentaliste, il […] considère que les gouvernements « croisés » (occidentaux), avec à leur tête celui des Etats-Unis, interfèrent dans les affaires intérieures des nations islamiques… »

Or, malgré cela, il semble que pour Claire Chazal et ses invités « l’islamisme », le « sunnisme » et »les nations islamiques » n’auraient aucun rapport avec l’islam !

C’est à peu près comme si, au procès de Nuremberg, on n’avait jamais osé prononcer « nazisme », comme si les monstruosités de la deuxième guerre mondiale avaient été causées par une simple poignée d’illuminés ou comme si, pour faire le procès du goulag, on n’avait jamais parlé ni de Staline ni du communisme !

On peut d’autant plus s’en scandaliser qu’a contrario, on n’a eu de cesse de faire entrer, avant même de savoir qui il était, le terroriste  norvégien Breivik   dans les cases « extrême droite », franc-maçon », « fondamentaliste chrétien », « anti-musulman » etc.

Un tel exemple de désinformation et de détournement de sens en dit long sur la volonté de nos élites politiques et médiatiques de taire tout ce qui pourrait rappeler la nature de l’islam et les dangers que ce système recèle tout en stigmatisant à l’envi tous ceux qui s’y opposeraient.

Pire encore peut-être, nulle part, dans la commémoration de ce jour, vous pouvez en être sûrs, on ne montrera à nouveau ces scènes de liesse dans un certain nombre de pays musulmans à l’annonce de la tragédie new-yorkaise comme ici à Gaza.

http://youtu.be/pOr2YdoB0rk

Sans commentaires.

Il paraît que c’est nous qui appellerions de nos vœux un choc des civilisations…

Ô journalistes coupables, Ô politiques frileux, Ô associations staliniennes, vous ne voulez pas que le peuple sache. Vous ne voulez pas que les Français vous demandent des comptes et se rendent compte, avant qu’il ne soit trop tard, que vous êtes en train de remplacer une population attachée aux libertés et à l’égalité homme-femme par une autre qui ne jure que par le Djihad, la violence et le mépris des femmes, et vous prétendez détenir la vérité, pire encore, nous l’imposer ?

Source: http://christinetasin.over-blog.fr/

27/07/2011

Attentats d’Oslo: l’action violente répond aux diktats des activistes musulmans et de leurs dhimmis.

Excellente analyse du drame d’Oslo… La peur va changer de camp. La guerre, ce sont eux, les muzz, qui l’ont voulue… Triste pour les dommages collatéraux. Mais les intégristes musulmans ont il déjà tenu compte de cette inévitable retombée? Jamais. L’Occident est en passe d’avoir aussi ses « martyrs »…
FDF

.

Norvège, cauchemar ponctuel ou début de guerre ?

Par Philippe CHANSAY-WILMOTTE, Avocat au Barreau de Bruxelles.
« Nous vivons une fin de régime. Les castes qu’il est convenu de qualifier d’élites en dépit d’une médiocrité criante, le courage manquant à quelques exceptions près, ont trahi les citoyens dans l’ensemble des pays occidentaux. Les partis traditionnels ont défini un profil de mandataire public passe-partout programmé, de la gauche à la droite, pour s’en tenir à la langue de bois.
Ce pantin a pour rôle d’entretenir l’illusion d’action tout en s’évertuant à persuader l’électeur qu’il n’y a pas grand chose de possible à cause de ceci ou de cela échappant à sa volonté, mais que néanmoins, tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes à condition d’encore voter pour lui. 
Le factice érigé en système. 
Pernicieusement, la démocratie est dénaturée en oligarchie, et les politiques sont imposées au mépris des populations. Un référendum qui déplait aux oligarques ? Qu’à cela ne tienne, qu’on le recommence jusqu’à ce qu’il satisfasse !
En réalité, au-delà de cette sinistre pantalonnade, des populations sont substituées à d’autres ; les communautés musulmanes étant démultipliées par divers mécanismes (regroupement familial, priorités au logement, subventions aux mosquées, immigration clandestine et pourtant régularisée, etc.) tandis que les plus démunis des citoyens de souche se voient repoussés vers d’autres quartiers, voire incités à s’exiler de dégoût. Les valeurs occidentales sont méprisées pour motif de relativisme culturel. L’impôt exigé du citoyen est affecté à cela, à son détriment.
Celui qui s’y oppose est systématiquement dénigré : les apparatchiks n’y voient pas une opinion, mais seulement l’expression d’une crainte. Si vous n’aimez pas l’islam, c’est que vous êtes islamophobe. Si vous vous interrogez quant à l’immigration, c’est que vous êtes xénophobe. L’on vous dénie la capacité de raisonnement ; vous êtes présumé phobique. Il ne manque que l’hôpital psychiatrique stalinien. L’idée que le dogme multiculturaliste et immigrationniste puisse être discuté est, en elle-même, prohibée de facto.
Des États-Unis à l’Europe, notamment, des nouveaux partis se forment. Les nomenklaturas les qualifient de populistes afin de tenter de dissuader les citoyens de s’y rallier. En vain ! Ces prétendues élites ont perdu leur crédit. La contestation émerge, et elle ne se limitera pas à des sittings d’indignés à Madrid, à Liège ou ailleurs.
Les attentats d’Oslo constituent un tournant majeur. La hargne musulmane, de l’assassinat de Theo Van Gogh à l’affaire des caricatures, en passant par de nombreuses autres exactions et provocations, n’avait donné lieu qu’à des réactions d’agacement et à des protestations pacifiques telles que les apéros saucisson-pinard. Si peu que ce soit, c’était déjà insupportable pour les multiculturalistes qui prétendaient censurer ces initiatives paisibles. Maintenant, l’action violente répond aux diktats des activistes musulmans et de leurs dhimmis. Il y aura d’autres Anderson Behring Breivik.
Les meurtres, à fortiori de jeunes et en masse, sont naturellement révoltants. Et aucun attentat ne justifie l’autre, car, en tout état de cause, c’est un crime. L’on fustige la barbarie consubstantielle à l’islam, et qui incline aux actes terroristes ses plus fanatiques adeptes. L’abjection n’est pas moindre lorsque des innocents sont assassinés au nom d’une autre idéologie. Mais à l’abjection des assassins s’ajoute l’abjection de leurs apologistes. Minimisant d’habitude le terrorisme islamique, chaque terroriste musulman étant systématiquement dépeint comme une exception, en oubliant la fréquence des crimes et autres outrances, ces dénieurs de réalité se sont empressés de répandre la première rumeur relative au tueur d’Oslo, quand ils ont cru pouvoir ouvrir un contre-feu aux critiques visant l’idéologie totalitaire dont se prévalent tant de barbares, l’islam.
Toutefois, les relativistes et autres islamolâtres en seront pour leur frais. Ils se sont rués ensemble dans la même direction, se singeant mutuellement, éructant leur logorrhée « cinquante-cinquantiste ». En choeur, ils scandaient : « un fondamentaliste chrétien ». L’occasion était trop belle : « Ah, mon bon monsieur, vous voyez bien qu’il n’y a pas que les musulmans. Les chrétiens font de même. L’islam est une religion comme les autres. On vous le dit, mon bon monsieur »…
…Suite et source: http://www.drzz.fr/