Francaisdefrance's Blog

12/11/2011

Kenya : un réfugié chrétien battu à cause de sa foi !

Et ça continue! A part ça, la christianophobie est une invention. En revanche: SUS aux acteurs de l’islamophobie!

Un de ces jour, le vent va tourner. Et là, ce ne sera pas le gibier qui manque en terres Occidentales… Ben oui. Nous serons obligés d’en arriver là. Pourquoi les musulmans auraient de le droit de persécuter les chrétiens sur leurs terres et nous ne pas toucher aux musulmans qui envahissent les nôtres, avec la complicité d’un tas d’ ignorants qui les soutiennent. 

« Touche pas à mon pote« , est le slogan d’une certaine association rentrant dans le cadre des ignorants précités. On ne va surtout pas les toucher, vos « potes ». Du moins, pas de tout près… La connerie est contagieuse.

FDF

« Ce qu’il faut retenir de cette christianophobie mondiale, de ces actes barbares perpétrés par les musulmans, c est que  si nous les laissons prendre la majorité chez nous,   CES TRAITEMENTS BARBARES  NOUS SERONT RESERVES …………….à vous,  à moi , à vos familles,  tous « LES SOUS CHIENS BLANCS »  pour lesquels ils ont une haine féroce. »

JC JC


.


Hassan, un chrétien somalien de 25 ans réfugié au Kenya a été attaqué et laissé pour mort. Transporté à l’hôpital, ses jours ne sont plus en danger

page-fr-kenya

« Même après l’attaque dont mon fils a été victime, je continue de faire confiance à Dieu. Je sais qu’il nous protège. Je ne retournerai pas à l’islam, je reste fidèle à Christ. » Bien que choquée par ce qui est arrivé à son fils, la mère d’Hassan reste ferme.

Hassan lui-même affirme que ce qu’il a vécu n’a pas fait vaciller sa foi en Jésus : « Alors qu’ils étaient en train de me frapper, je priais » a confié le jeune homme qui s’est converti à l’âge de sept ans.

C’est en rentrant chez lui après avoir fait quelques courses, le 27 octobre dernier dans la soirée, que Hassan a été agressé parsix islamistes. Armés de barres de fer et de gourdins, ils l’ont frappé pour le mettre à terre avant de lui donner des coups de couteau, de lui enlever ses vêtements et de le piétiner.

Ils l’ont ensuite déposé sur le parvis d’une église presbytérienne. C’est là qu’une passante l’a trouvé, gisant dans une marre de sang. Hassan a très vite été conduit à l’hôpital et aujourd’hui il se remet doucement de ses blessures.

« Ce qui est arrivé à mon fils est l’aboutissement des menaces que j’ai reçues de la part de mes voisins » explique la mère d’Hassan. « Ils avaient deviné que nous étions chrétiens. Ils ont entendu les petits chanter des cantiques et ils pensent même que je suis la responsable de l’église de maison que nous fréquentons. A présent, nous devons déménager. »

Deux des agresseurs ont été arrêtés mais depuis, la mère d’Hassan craint des représailles en raison de sa conversion au christianisme.

Des centaines de milliers de réfugiés fuyant la famine et les terroristes shebab de la Somalie ont trouvé refuge dans des camps, au NE du Kenya voisin.

Source:  http://www.portesouvertes.fr/

13/04/2011

L’exposition scandaleuse « je crois aux miracles » rouverte à Avigon!

Ils ont osé !!! Si si ! Ils ont rouvert l’exposition « Piss-Christ » !!! C’est inadmissible! C’est un blasphème. Beaucoup plus grave que si c’était une mosquée « souillée ». Mais là, comme il s’agit d’un acte de christianophobie, personne ne réagit…

FDF

.

Un écho nous venant d’Avignon assez étonnant démontre combien certains relativisent. Suivant que vous soyez musulman ou chrétien, les jugements de cours de la gauche vous feront coupable ou innocent. Pas besoin d’être grand clerc pour comprendre qu’il ne faut pas se faire d’illusions. Tant que les chrétiens et singulièrement les catholiques préfèrent se faire dhimmiser que de se battre en justice, dans les médias, en portant plainte, il ne faut pas se plaindre de ce genre »d’exposition » plus que douteuse. Imaginez si c’était mahomet dans l’urine! Au moins les musulmans savent se faire respecter.

Gérard Brazon.

A Avignon, une exposition appelée “je croix aux miracles” est organisée autour de la photo d’un Christ plongé dans l’urine. Des affiches de cette photo blasphématoire, appelée « Piss Christ », sont exposées publiquement dans les rues de la ville.

Le Ministère de la culture du gouvernement Sarkozy, une mairie UMP et un conseil régional PS financent actuellement cette exposition. Le groupe LVMH (Dior, Guerlain, Moët, Hennessy etc ) , dirigé par Bernard Arnauld, cofinance ce « Piss Christ » et met son logo sur l’affiche, alors que ce même groupe LVMH se définit sur son site internet, comme « l’ambassadeur de l’art de vivre occidental dans ce qu’il a de plus raffiné » !!! (NB: On comprend pourquoi la société Hermès s’est récemment battue pour ne surtout pas être engloutie dans ce groupe.) Enfin quelques sponsors secondaires (non présents sur les affiches) participent au blasphème comme la SNCF ou la Fondation CARTIER

Aux Etats Unis, puis en Australie, cette photo blasphématoire réalisée en 1987 a été bannie.

Le gouvernement Sarkozy, la mairie UMP, le conseil général PS et LVMH, eux, en font tranquillement la promotion dans l’ancienne cité des papes. L’œuvre y est installée dans un des plus beaux hôtels particuliers de la ville, devenu une sorte de temple du blasphème.

Devant ces faits inacceptables, nous exigeons des autorités et dirigeants impliqués les mesures immédiates suivantes :

1-      Faire retirer la photo blasphématoire de cette exposition et interdire toute présentation publique en France, en raison de son caractère provoquant et discriminatoire envers les chrétiens.

2-      Faire enlever et détruire tous les supports de communication utilisant cette photo (affiches, panneaux municipaux, brochures etc.)

3-      Faire stopper tout financement public et privé de cette exposition (près d’un million d’euros par an prévus pour une nouvelle période de 10 ans !!! dont une grande partie par le contribuable).

Nous attendons avant la fête de Pâques la prise en compte de ces trois mesures sans aucunes négociations possibles.

Situation la semaine dernière puis:

Vous avez apporté il y a quelques jours votre soutien à notre pétition demandant le retrait de la photographie d’un Christ plongé dans l’urine d’un « artiste », exposée à Avignon. L’effort de plusieurs initiatives a fait plier les responsables de ce cliché répugnant et ils ont été contraints de fermer les portes du musée ce week-end. Mais ce lundi, à la suite d’une réunion à la préfecture, ils ont parié sur notre lassitude en décidant de rouvrir l’exposition et donc d’exposer à nouveau cette photographie qui nous scandalise profondément dans ce que nous avons de plus cher : notre foi.

Pillé à Gérard Brazon