Francaisdefrance's Blog

11/01/2012

Un acte de terrorisme islamique domestique déjoué aux Etats Unis.

Chacun va commencer à surveiller les barbus d’un oeil méfiant; les voilées aussi…

FDF

.

USA – un musulman s’apprêtait a passer en mode terroriste

États-Unis : arrestation pour terrorisme d’un citoyen américain du Kosovo

Oui vous avez bien lu. Du Kosovo. Le terrorisme islamique domestique, constitue la plus grande menace aux Etats-Unis, et elle a été importée.

Ie FBI a arrêté Sami Osmakac, âgé de 25 ans, originaire du Kosovo dans l’ex-Yougoslavie, naturalisé américain et décrit comme un extrémiste islamique sur le point de commettre un attentat à la voiture piégée près de Tampa, en Floride. Il est accusé de complot terroriste.

En outre, les fédéraux révèlent aussi qu’Osmakac cherchait à se procurer des drapeaux d’ Al Qaïda et a versé un acompte de 500 dollars pour un AK-47, plusieurs grenades explosives artisanales et une ceinture d’explosifs qu’il comptait utiliser pour attaquer divers endroits à Tampa, notamment un night club, le bureau du sheriff et divers entreprises.

Source: http://prophetie-biblique.com/

19/03/2011

L’association Occident Uni vient de voir le jour à Miami en Floride.

La Résistance est toujours présente et grandissante… Ca fait chaud au coeur… Si l’association veut une antenne en France, « on peut en discuter »…

FDF

.

L’association Occident Uni vient de voir le jour à Miami en Floride: son but est d’unir la civilisation occidentale contre la charia.

L’Occident Uni est issu du Florida Security Council dirigé par Tom Trento, avec pour objectif une portée internationale. Mr Trento avait annoncé le lancement de cette initiative dans son discours aux Assises internationales sur l’islamisation à Paris en décembre 2010. Lire la traduction de son discours ICI.

Elisabeth Sabaditsch-Wolff était parmi les intervenants au lancement d’Occident Uni. Voici son message.

ESW-copenhague

_______________________________

Mesdames et Messieurs,

Je remercie Tom Trento pour son invitation dans la lumineuse Floride du sud à l’occasion du lancement d’Occident Uni. Venant des brumes glaciales de Vienne, c’est un pur plaisir de ressentir la chaleur et le soleil de Floride.

J’ai été très surprise d’apprendre que la Floride était l’un des hauts-lieux de l’islam politique aux Etats-Unis. Mais pourquoi viennent-ils ici ? Est-ce que les palmiers et le sable évoquent leurs oasis natales ?

Quoiqu’il en soit, ils sont ici.  Au fait, pourquoi devrions-nous nous inquiéter de l’islam ? N’est-ce pas une religion comme les autres, comme le judaïsme ou le christianisme ? On nous a inculqué l’idée qu’il ne fallait pas laisser quelques fanatiques violents discréditer une grande religion.

Oui, nous avons tous déjà entendu ce genre d’arguments, or ce sont uniquement de pieux mensonges.

La violence est inhérente à la théologie de l’islam et surtout dans la loi islamique, la charia. La violence est endémique dans l’islam car ses textes fondamentaux et sa loi exigent que les musulmans soient violents afin de protéger l’islam et d’imposer la charia au monde entier.

La charia est déjà apparue dans mon pays, l’Autriche, et dans la plupart des pays d’Europe de l’ouest. En mettant en œuvre les lois sur le « discours de haine » de l’Union européenne, les pays européens appliquent de facto la charia à leurs citoyens de confession musulmane.

J’ai appris cela par ma propre expérience : comme vous le savez, le mois dernier j’ai été reconnue coupable d’avoir tenu des  « propos haineux » par un tribunal de Vienne. Le délit pour lequel j’ai été condamnée était « avoir dénigré les enseignements religieux d’une religion reconnue par la loi ».

Mon « crime » était d’avoir donné des conférences dans lesquelles je disais la vérité sur l’islam. En relatant le fait que Mahomet avait eu des relations sexuelles avec une fillette de neuf ans (faits reconnus véridiques dans les textes de l’islam), j’aurais « dénigré » les enseignements de l’islam. J’ai été condamnée pour avoir dit « Mahomet avait une attirance envers les petits enfants ». Et pourtant c’était le cas, n’est-ce pas ? Cependant, cela ne compte pas, en tout cas en Autriche.

En Autriche, la vérité sur l’islam, révélée par les textes de l’islam, est une insulte à l’islam.

Cela serait une simple plaisanterie si les conséquences n’étaient pas si dramatiques. D’ores et déjà, il semblerait que nous devions tous apprendre à nous taire et à courber l’échine tandis que la charia déferle sur nos pays. Geert Wilders formule ce phénomène ainsi : « Les lumières s’éteignent sur toute l’Europe ».

Hélas, cela ne concerne pas seulement l’Europe, les Etats-Unis sont également confrontés à la charia. Cela commence par des détails, une salle de prière ici, des lave-pieds là, puis des pauses-prières pour les employés musulmans, et finalement des produits financiers « charia-compatibles » qui semblent inoffensifs.

Ensuite, viennent les restrictions à la liberté d’exprimer ce qui offense les musulmans. De telles restrictions sont déjà évidentes aux Etats-Unis. Oui, bien sûr, vous avez le Premier amendement de la Constitution pour  protéger votre droit le plus absolu à la liberté de parole, mais ce rempart n’a pas été suffisant pour empêcher des citoyens américains ordinaires d’être réduits au silence.

Prenons le cas de Derek Fenton, un fonctionnaire du New Jersey qui a été licencié après avoir brûlé des pages du coran à Ground Zero, le 11 septembre dernier. Il exprimait ses opinions personnelles, sur son temps de congé. Par conséquent, il exerçait son droit constitutionnel à la liberté d’expression, mais peu importe : il a quand même perdu son gagne-pain.

Ou bien encore, considérons le cas de Molly Norris, la caricaturiste de Seattle qui a dû changer son nom et entrer dans la clandestinité pour avoir dessiné une image pourtant gentillette de Mahomet. Elle a reçu une fatwa de mort et le FBI lui a signifié qu’il ne pouvait rien faire pour assurer sa protection.

Au Kansas et au Michigan, des chrétiens ont été arrêtés pour la distribution d’évangiles sur les trottoirs publics dans des quartiers musulmans. Ils n’ont pas été accusés de « racisme » ni «d’incitation à la haine religieuse » comme cela se fait en Europe. Cependant, il existe une pléthore de lois telles que «comportement désordonné», « perturbation de l’ordre public » ou « maraudage » et j’en passe, qui ont été invoquées pour les arrêter.

Il n’est même pas nécessaire de voter un amendement à la Constitution pour en finir avec la liberté d’expression aux Etats-Unis. L’apathie face à l’oppression est largement suffisante. La liberté d’expression est déjà assaillie de toutes parts.

Mesdames et Messieurs,

Je suis ici pour déclarer la solidarité entre l’Europe et les Etats-Unis, afin de ne pas avoir à affronter, isolément, la menace de l’islam.

Ne soyons ni isolés ni démoralisés, car si nous combattons ensemble pour résister à la charia, nous serons victorieux.

Nous sommes assez nombreux pour faire basculer les choses, mais nous devons rester inébranlables et résolus. Nous devons faire bloc avec tous ceux qui sont animés du même esprit et veulent lutter pour notre défense.

Et ce combat est déjà commencé. Dorénavant, des organisations comme la nôtre se forment partout pour rassembler les gens courageux qui ont décidé de ne pas se soumettre. Après le 11 septembre, après l’attentat de Times Square, après Fort Hood, et maintenant après les assassinats de Francfort, les gens sont devenus conscients des véritables enjeux.

De nombreux groupes sympathiques tels que le Florida Security Council, The Center for Security Policy, et Act! For America (dont je suis la représentante pour l’Autriche), réalisent un excellent travail de résistance au jihad international.

Notre objectif est d’accroître les relations entre les divers groupes des deux côtés de l’Atlantique et de les aider à trouver toutes les ressources envisageables afin de contribuer à leur efficacité.

Je m’impose cette mission au nom de ma fille. J’ai observé ce qui se passe dans mon pays (burqas, crimes d’honneur, mutilations génitales féminines et tout ce merveilleux « enrichissement culturel » qui accompagne la charia) et je me suis interrogée sur le monde dans lequel elle devrait vivre, lorsqu’elle sera adulte.

Elle a six ans : à quoi ressembleront les rues de Vienne lorsqu’elle aura seize ans ? Ou vingt-six ans ? Ou trente-six ans ?

Comment pourrais-je me regarder dans un miroir si je ne faisais pas l’effort d’empêcher que mon pays ne se soumette au joug de l’islam ?

Il ne s’agit pas d’une mission que chacun d’entre nous aurait choisie de gaieté de cœur, mais c’est la mission qui nous a été impartie. Nos enfants et nos petits-enfants ne nous pardonneraient jamais de ne pas avoir agi maintenant, alors que la réussite est encore possible.

Le Colonel Allen West (actuellement parlementaire au Congrès pour le 22ème district de Floride) signe toujours ses courriels par « résolu et loyal », alors je vais conclure par l’une des phrases de son livre « Restons résolus et loyaux les uns envers les autres ».

Merci de m’avoir écoutée

.

Source : Site d’Elisabeth Sabaditsch-Wolff, 7 mars 2011. Traduction par Capucine pour Poste de veille

19/01/2011

Le pasteur Jones de Floride veut traduire le coran en justice !

« Chapeau bas »… Pour info, C’est le pasteur qui a déjà voulu brûler le coran. On ne pourra que l’encourager. Ca peut paraître un peu farfelu, mais lui au moins, se bouge le popotin…

FDF

.


http://www.youtube.com/watch?v=oZzYZz4EUyU&feature=player_embedded

Le Dr Terry Jones veut maintenant mettre le Coran en accusation. Il planifie ce qu’il appelle « La journée internationale pour juger le coran »  le 20 mars, à Gainesville. « Nous aurons un procureur de la poursuite. Nous allons convoquer des témoins. Vous pouvez appeler des témoins. Le Coran sera jugé », dit Jones dans une vidéo YouTube.

Jones déclare que le livre saint des musulmans incite au terrorisme, mais il veut que le public juge en dernier ressort. Jones affirme que si le public déclare le coran « coupable », il en détruira une copie en la brûlant, en la « noyant », en la déchiquetant ou en la passant au peloton d’exécution.

L’été dernier, Jones avait renoncé à son projet de brûler le Coran après  avoir été averti par des leaders du monde que son geste pourrait inciter à la violence.

Source: Poste de Veille