Francaisdefrance's Blog

27/02/2012

L’alcool est mauvais pour la santé. Au Yemen, on l’a compris depuis longtemps…

Précurseurs, ces yéménites… Chez eux, pas de retait de permis.

FDF

.

Photo d’illustration

.

Quatre personnes fouettées en public pour consommation d’alcool

 

Des membres présumés d’Al-Qaïda affirmant appliquer la loi islamique ont fouetté en public dans le Sud du Yémen quatre personnes qu’ils accusent de consommation d’alcool, selon des témoins.

La flagellation a eu lieu dimanche soir en présence de dizaines de personnes sur une place de Jaar, une ville aux mains d’insurgés liés à Al-Qaïda dans la province d’Abyane, a-t-on ajouté.

Les quatre personnes, détenues par les insurgés, ont subi 80 coups de fouet chacun, selon les mêmes sources.

Des centaines de combattants se réclamant des «Partisans de la Charia», un groupe lié à Al-Qaïda, ont pris fin mai le contrôle de Zinjibar, chef-lieu de la province d’Abyane, puis de certains villages de cette province, dont Jaar.

Les insurgés, qui veulent appliquer la charia dans les zones qu’ils contrôlent, ont fait subir ces derniers mois divers  châtiments à plusieurs personnes, dont l’amputation de la main droite pour vol.

Née de la fusion des branches yéménite et saoudienne d’Al-Qaïda, Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) a mis à profit l’affaiblissement du pouvoir de Sanaa en raison de la révolte l’an dernier contre l’ancien président Ali Abdallah Saleh pour renforcer sa présence dans le sud et l’est du Yémen.

Source: http://www.arcinfo.ch/fr/

14/01/2012

Une chrétienne fouettée sous les huées du public en Somalie !

Sauvagerie islamiste… Nous n’en verrons jamais la fin.

FDF

.

Une chance qu’elle soit encore vivante, car l’islam punit généralement de mort l’apostasie.

Une Somalienne qui s’est convertie de l’islam au christianisme a été publiquement fouettée le mois dernier devant une foule en délire pour la punir d’avoir embrassé une «religion étrangère».

Sofia Osman, un chrétienne de 28 ans, originaire de Janale City dans le sud de la Somalie était détenue prisonnière par des militants extrémistes islamiques d’Al Shabaab depuis novembre, et la flagellation publique était destinée à marquer sa libération. Elle a reçu 40 coups de fouet, le 22 décembre, sous les huées des centaines de spectateurs.

Osman a reçu 40 coups de fouet à 15 heures, mais elle n’a pas raconté les autres humiliations qu’elle a subi quand elle était entre les mains des militants,” un témoin oculaire, a déclaré à Compass, ajoutant que la flagellation l’a laissée en sang. «Je l’ai vu s’évanouir. Je pensais qu’elle était morte, mais elle a repris conscience et sa famille l’a emmenée».[]

Source : CDN (Compass) extrait traduit par bivouac-id.

http://www.compassdirect.org/english/co … 42445.html

28/10/2010

Burqa: la face caché de l’iceberg…

Parce que nos démocraties sont en grand danger si nous laissons faire, ceci offre aux citoyens qui y sont attachés l’occasion de s’exprimer face au danger que représente l’islam dans nos pays respectifs. Alors, si vous êtes de ceux qui pensez que l’occident est en danger, lisez la charte et signez-là.

La charia est la loi islamique régissant la vie religieuse, politique, sociale et individuelle, appliquée de manière stricte dans presque tous les états où la religion dominante est l’islam. Les principes fondamentaux de la charia Islamique seront considérés comme la principale source de la législation . Ces principes fondamentaux sont tirés des préceptes du Coran et des «hadiths» Les hadiths sont les récits des paroles et des actes de Mohamed rapportés, pour la plupart des lustres après sa mort, par une succession de témoins par procuration. Ce qu’implique la charia : Lapidation-Amputation-Flagellation-Mutilations sexuelles féminines-Polygamie

LUTTONS POUR NE PAS PERDRE NOTRE LIBERTE DE PENSER ET D’AGIR

La Charia et la lapidation des femmes en Iran

Un bonne petite lapidation ?

 

CHARTE DES NATIONS REFUSANT LA CHARIA

Nous, organisations ou citoyen(ne)s libres et responsables de nos actes, au nom et pour la préservation des valeurs de Liberté, de Laïcité et de respect d’autrui présentes dans la Convention Européenne des Droits de l’Homme, qui est un des socles de nos sociétés démocratiques, déclarons en plein accord avec la Cour Européenne des Droits de l’Homme refuser la présence et l’introduction de règles de la Charia sur notre territoire.

Arrêt du 13 Février 2003 de la Cour Européenne des Droits de l’Homme: « la Cour partage l’analyse effectuée par la chambre* quant à l’incompatibilité de la charia avec les principes fondamentaux de la démocratie. »

Les signataires de la charte récusent toute accusation de racisme ou de xénophobie. Condamner la charia est un acte politique et social qui ne concerne en rien la nature des individus ni leur personne. C’est la charia qui, en actant dans les sociétés la classification et la hiérarchisation des groupes humains en fonction de leurs croyances ou de leur sexe et en obligeant les gens à se conduire comme si une partie de l’humanité était impure et inférieure, constitue un inacceptable système de sexisme, de racisme, de xénophobie et d’apartheid religieux.

La Charia qui prétend régir les actes des individus sous la menace de châtiments spirituels ou physiques au nom d’une croyance, est un ensemble de règles qui viole de manière fondamentale les libertés constitutionnelles et la dignité humaine de nos citoyen(ne)s en tentant de les persuader d’abjurer leurs droits inaliénables au profit d’une servitude dégradante.

Nous, signataires de cette charte, constatant l’incompatibilité entre la Démocratie et la Charia, déclarons celle-ci inacceptable dans nos pays respectifs et appelons citoyen(ne)s et organisation de tous ordres à adhérer à cette proclamation et à œuvrer de concert pour la défense de nos libertés fondamentales et de la dignité humaine.

Nous nous engageons à préserver et à protéger de la Charia nos concitoyen(ne)s et nos sociétés ainsi qu’ à œuvrer en vue de son bannissement définitif par tous les moyens en notre possession, dans le respect des lois et des principes démocratiques.

Nous nous engageons à:

– Promouvoir dans nos pays respectifs le vote de lois transformant en délit l’enseignement des règles de la charia ainsi que la promotion ou l’incitation, publique ou privée, de leur application individuelle ou collective en tant que normes comportementales.

– Promouvoir l’adoption, dans nos pays respectifs, de mesures éducatives, législatives et éventuellement répressives efficaces visant à un dépérissement rapide des pratiques sociales liées au respect des règles de la charia.

* La Grande Chambre de la Cour Européenne des Droits de l’Homme est l’instance juridique suprême de l’Europe au sujet des droits de l’Homme, ses décisions s’imposent aux états signataires de la Convention.

Sincerely,

The Undersigned

La burqa ne représente que ce que l’on voit : le haut de l’iceberg.

Iceberg Burqa

 

Source: http://tinyurl.com/33fu495

04/10/2010

Flagellées pour avoir vendu à manger durant le ramadan !!!

Bientôt chez nous, en France…

FDF

.

BANDA ACEH (Indonésie).

Deux femmes ont été flagellées en public vendredi pour avoir vendu de la nourriture durant les heures de jeûne du ramadan dans la province d’Aceh, bastion de l’islam en Indonésie, a-t-on appris de source policière.

Murni binti Amris, 27 ans, et Rukiah binti Abdullah, 22 ans, ont reçu respectivement trois et deux coups de canne de rotin devant plusieurs centaines de personnes devant une mosquée de la ville de Jantho.

Cette punition inédite à Aceh a été prise parce que « les deux femmes vendaient du riz à midi durant le ramadan. Or la charia (loi islamique) interdit de vendre de la nourriture durant les heures de jeûne », du lever au coucher du soleil, a expliqué le chef de la police de la charia de la province, Marzuki Abdullah.

La province d’Aceh, située au nord de l’île de Sumatra, applique progressivement la loi islamique depuis 2002 en vertu de son statut spécial d’autonomie au sein de l’Indonésie, le plus grand pays musulman du monde doté d’une constitution laïque.

Forte de 1.500 fonctionnaires, la police de la charia y est chargée de lutter contre la consommation d’alcool, les jeux d’argent, les relations sexuelles illicites et les comportements jugés indécents.

Cette police n’existe pas dans le reste de l’Indonésie.

Source: http://tinyurl.com/36trdh2