Francaisdefrance's Blog

20/01/2012

Retour sur une contre propagande…

En 1945, ce sont les musulmans qui ont libéré l’Alsace! Vous ne le saviez pas? Et ben si. « Le fameux » film propagandiste « Indigènes » « Indigestes« , sorti en 2006 n’a pas eu le succès escompté… Et pour cause. Beaucoup de celles et ceux qui l’ont vu ont flairé le message même pas caché dans ce film…

FDF

.

Photo d’illustration

.

Indig_nes

Merci à S.C…

04/11/2011

Il y a 7 ans, Theo Van Gogh était assassiné au nom du coran !

Triste anniversaire… C’est ce genre de crimes que les intégristes de la « religion d’amour », de paix et de tolérance doivent payer !!! Pardon; pas que ceux là; tous ! Regrettable que la peine de mort ne soit pas en vigueur aux Pays-Bas… Ce fou d’Allah ( un « bienfait de l’immigration »), Mohammed Bouyeri, n’a pris QUE la perpétuité…


Le film qui a coûté la vie à Thé Van Gogh: http://tinyurl.com/3eocmos

FDF

.


Mohammed Bouyeri/Theo Van Gogh


.

Le 2 novembre 2004 à Amsterdam, le réalisateur néerlandais Theo Van Gogh est assassiné dans la rue par l’immigré marocain Mohammed Bouyeri. Bouyeri blesse Van Gogh avec une arme à feu, puis l’achève en tirant de nouveau. Au total, huit balles atteignent le réalisateur. Le Marocain l’égorge, le décapitant presque. Puis, il lui plante deux couteaux dans la poitrine.

Au cours de son procès, Bouyeri se dit prêt à recommencer, puisque, selon le Coran, tout bon musulman a le devoir de combattre les ennemis de l’Islam.

Le crime de Theo Van Gogh ? Avoir réalisé deux mois plus tôt, avec Ayaan Hirsi Ali, un court-métrage (vidéo ci-dessous) intitulé « Soumission » sur la situation de la femme en terre d’Islam.

Photo : L’annonce de la mort de Theo Van Gogh dans le journal De Telegraaf . Crédit : Denkbeeldhouwer. Licence CC.

[cc] Novopress.info, 2011, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine [http://fr.novopress.info/]

21/10/2011

Propagande de haine anti-française chez Oumma.com…

Encore eux. Ce vendredi, Oumma.com est à « l’honneur »… Pris en « flag », les « zoummas »!!!

8 minutes 37 de haine!

Voyez plutôt…

FDF

.

http://tinyurl.com/5wcsqcs

« Reportage sur l’avant-première du film « Ici on noie les Algériens »
20 octobre

L’équipe d’OummaTV a assisté à l’avant-première du film documentaire « Ici on noie les Algériens » réalisé par Yasmina Adi, sur les massacres du 17 octobre 1961 à Paris, qui est sorti en salle le 19 octobre. Yasmina Addi, le comédien Bernard Blancan et quelques témoins présents lors de cette nuit sanglante, ont répondu aux questions d’OummaTV. »

16/10/2011

Tunisie: les salafistes se sentent « heurtés » suite au film Persepolis ! Et créent des violences.

Ils continuent de nous em…… avec leurs « principes » éculés rétrogrades… Et ça se dit religion de paix et de tolérance…

FDF

.

Des milliers de personnes ont manifesté vendredi pour dénoncer la représentation de Dieu sous les traits d’un vieillard barbu. Dans la soirée, le domicile du PDG de la chaîne qui a diffusé le film a été attaqué.

C’est une séquence du film franco-iranien Persepolis qui a mis le feu aux poudres en Tunisie. On y voit Dieu représenté sous les traits d’un vieillard barbu ; or l’islam proscrit en principe toute représentation d’Allah. À l’appel de salafistes, des milliers de personnes ont manifesté vendredi à Tunis pour dénoncer la diffusion du dessin animé sur la chaîne de télévision privée Nessma.La manifestation a réuni plus de 10.000 personnes, ce qui en fait la plus importante du camp islamiste à ce jour dans la capitale. Commencée dans le calme, elle a été dispersée par des tirs de gaz lacrymogènes et s’est terminée par des affrontements entre les forces anti-émeutes et quelques centaines de jeunes gens. Dans la soirée, une centaine de manifestants s’en sont pris au domicile du PDG de la chaîne Nessma, dont des salafistes ont réclamé la fermeture après la diffusion du film.Selon des journalistes de la chaîne, une vingtaine d’hommes sont parvenus à entrer dans la maison, où se trouvaient la femme et les enfants de Nabil Karoui. Ce dernier n’était pas chez lui lors de l’attaque. «La famille a pu sortir par derrière et est en sécurité. Les assaillants ont saccagé la maison et ont mis le feu», a précisé Sofiane Ben Hmida, l’un des journalistes vedettes de la chaîne. «La chaîne Nessma TV dénonce l’attaque de la maison de son PDG Nabil Karoui par un groupe d’une centaine d’hommes qui ont jeté des cocktails Molotov», a déclaré la présentatrice du journal de la chaîne.

Nessma pointe du doigt «certains imams»

Le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Hichem Meddeb, a confirmé l’attaque mais en a livré une version légèrement différente. «Une centaine de personnes se sont présentées devant la maison de M. Karoui à La Soukra (banlieue de Tunis). Ils ont forcé la porte extérieure, cassé des vitres et arraché deux tuyaux de gaz», a-t-il dit, précisant ignorer si la famille se trouvait dans la maison à ce moment-là. «Cinq personnes ont été arrêtées», a-t-il ajouté, sans donner plus de détails.

De son côté, la chaîne Nessma a directement mis en cause les islamistes. À l’antenne, une journaliste a dénoncé «l’incitation de quelques imams à commettre des crimes à l’encontre des employés de la chaîne», notamment à l’occasion des prêches de vendredi, jour de prière. «Certains imams se sont comportés comme des militants politiques, c’est cela le double discours qu’on voit à l’oeuvre», a lancé Sofiane Ben Hmida.

Cette flambée de violences inquiète à une semaine des élections prévues dans le pays, les premières depuis la chute du président Zine Ben Ali en janvier dernier. Les Tunisiens sont appelés aux urnes le 23 octobre pour élire une Assemblée constituante. Mais le scrutin risque d’être relégué au second plan par les tensions grandissantes entre les islamistes et le camp laïque. Donné favori du scrutin, le parti islamiste Ennadha a tenté de calmer les esprits samedi en appelant ses partisans à éviter toute violence. «Nous condamnons la violence. Nous avons toujours appelé à la défense de nos idées dans le cadre d’un débat pacifique et respectueux. Nous sommes totalement étrangers à ces actes de violence», a déclaré Ali Larayedh, membre du bureau exécutif d’Ennadha.

Source: http://www.lefigaro.fr/

27/06/2011

Tunisie: la démocratie s’installe…

Membres du Parti Islamiste Tunisien

On ne s’en débarrassera jamais, de ces cinglés…

FDF

.

Des islamistes Tunisiens tentent d’empêcher la projection d’un film sur la laïcité !

Une cinquantaine d’islamistes ont tenté dimanche d’empêcher par la force la projection à Tunis d’un film de la cinéaste tunisienne Nadia El Fani, intitulé Ni Allah, ni maître qui parle de la place de la laïcité en Tunisie, a constaté un journaliste de l’AFP.

Les manifestants ont scandé des slogans proclamant: la Tunisie est un Etat islamique ou le peuple veut criminaliser la laïcité, avant de briser les portes en verre de la salle en plein centre de Tunis et de pénétrer à l’intérieur.

Le directeur de la salle Habib Belhedi a dit à l’AFP avoir été agressé par deux barbus qui l’ont saisi et lui ont aspergé le visage du contenu d’une bombe lacrymogène.

La police est ensuite intervenue pour disperser les manifestants et a interpellé trois ou quatre d’entre eux qui étaient dans la salle, sous les applaudissements des personnes venues assister au spectacle.

La projection du film s’inscrivait dans le cadre d’une manifestation organisée par le collectif Lam Echaml (réunion de tous en arabe), pour dénoncer les agressions verbales et physiques subies par des artistes tunisiens…

Suite et source: http://www.romandie.com/news/n/_Tunisie_des_islamistes_tentent_d_empecher_la_projection_d_un_film_sur_la_laicite260620112006.asp

23/01/2011

Excision: Silence… la Ligue des Droits de l’homme et les humanitaires travaillent…

A écouter et à voir, très instructif, malheureusement…Et n’hésitez pas à faire suivre ce message, pour que cette pratique ne soit pas un jour légalisée dans notre pays, comme dans d’autres… Machette et excision sont les deux mamelles de la Somalie.

FDF

.

Il est impensable à notre époque que de telles pratiques au nom de je ne sais quelles croyances, soit encore pratiquées! 

 

 

 

 

12/11/2010

Kalifornistan: la polémique…

 

La bande annonce du film Kalifornistan qui sera présenté dans le cadre du Festival du film de la pensée libre qui se déroulera à Ottawa du 12 au 14 novembre.

Ce clip fait allusion à la controverse sur le paradis islamique, des experts ayant prétendu  que le mot traduit par « vierges » dans le verset du coran qui promet 72 vierges aux djihadistes, avait été mal traduit et signifie plutôt « raisins ».

 


http://www.youtube.com/watch?v=L6gRmcY8nBo&feature=player_embedded
source : freethinkingfilmest.ca

21/10/2010

Les beurs les plus sombres de notre histoire…

21 octobre 2010

Lettre ouverte à M. JAMEL DEBBOUZE et à ses amis acteurs et cinéastes

Messieurs,

Vous avez presque tous la double nationalité. En grande majorité néanmoins, vous êtes nés en France … Vous avez acquis des métiers prestigieux, en France, et pour certains d’entre vous, vous avez fait fortune … en France.

Alors, une question lancinante m’obsède jour et nuit : Vous êtes bien ici de votre plein gré ? Personne ne vous a obligé à venir chez nous ? et personne ne vous empêche de repartir ? Si vos parents ont cru bon de quitter leur pays d’origine pour s’installer sur le territoire français, c’est bien parce qu’ils savaient que leur vie, dès lors, et celle de leurs enfants, seraient meilleures ici qu’outre Méditerranée ?

Alors, dans vos films, pourquoi cette hargne, cette volonté constante de vouloir “touiller” le pus des plaies de notre Histoire, en faisant toujours porter le principal des fautes par la France ?


Dans le film « Indigènes », tout n’était pas mauvais, mais l’esprit était faux. Vous avanciez comme argument “massue” le fait que la retraite de ces soldats était ridicule. C’est vrai : Mais elle l’est pour tous les soldats, car il y a la retraite du combattant… et la retraite pour 15 ans de service minimum. Elles n’ont rien à voir l’une avec l’autre. A titre d’exemple : Moi, j’ai été résistant, j’ai fait 3 séjours de guerre en Indochine, plus l’Algérie. Je suis médaillé militaire, j’ai plusieurs citations ; j’ai été 2 fois blessé au combat, et je touche 212,19 € de pension tous les 6 mois, soit environ 35 € par mois, et je n’ai même pas la Légion d’Honneur !

Les troupes Nord africaines n’ont jamais été « la chair à canons » comme vous voulez toujours le laisser entendre. Vous oubliez sciemment les 170 000 pieds-noirs qui, avec les indigènes, presque tous volontaires, composaient l’Armée d’Afrique. Les unités d’élite “blanches” ont payé plus que le prix du sang et de l’honneur.

Vous n’êtes pas sans savoir que, le 7 février 2010, le Parlement algérien a déclaré qu’il allait faire adopter une proposition de loi, “criminalisant” les 130 années de présence française en Algérie. Le sieur Bouteflika compte pour cela demander des milliards d’euros de dédommagement à la France, avec en plus… des excuses…de la repentance…le reniement de tout ce qui fut notre passé.

En voilà assez !

Il vous faut donc savoir quelle est votre position quand la France est ainsi attaquée, bafouée. Il vous faut, que vous le vouliez où non, choisir votre camp ! Vous ne pouvez pas… être ici… et là-bas, tout du moins en paroles ! Le dernier film de M. Rachid Bouchareb, « Hors La Loi » commence, lui, par des erreurs flagrantes, des oublis, des affirmations qui sont des contre-vérités historiques.

Ce monsieur sait ce qu’il fait, ce qu’il dit. Ne déclarait-il pas le 21 juin 2009 au journal El-Watan à Alger… vouloir « rétablir la vérité historique » et ainsi… « déballer tout » à travers ce long métrage de 2h30, dont 25 minutes seraient consacrées aux évènements du 8 mai à Sétif et Kerrata (Oui 25 minutes !).

A Sétif, tout a commencé par des mini échauffourées, des défilés revendicatifs, et ce dès le 1er mai 1945. Tout avait été programmé par le congrès des « Amis du manifeste algérien », car le FLN n’existait pas alors.

De marche pacifique en marche… de la dignité, tout a basculé dans le drame avec les tueries et les atrocités, le 8 mai 1945, et cela au nom du Djihad, aux cris de « À bas la France »,« Vive l’indépendance ».

Le commissaire de police Oliviéri, débordé, jeté au sol par les émeutiers, a tiré en l’air pour se dégager. En l’air ! Pas dans le tas ! Ce qui transpirait alors c’était la haine du roumi mise au goût du jour par la radio du Caire depuis des semaines. Cela donna des scènes de violences inouïes, de mutilations effroyables, n’épargnant ni les femmes, ni les enfants en ce jour de fête de la Victoire, au milieu des hurlements hystériques et des “youyous” des femmes. C’était la folie ! Jusque dans les maisons envahies… les Européens furent éventrés, émasculés, les femmes et les fillettes violées ! Les bébés découpés en morceaux à la hache ! Dans la foulée, aux 400 Européens dont 300 femmes et enfants massacrés, s’ajoutaient déjà 800 musulmans, connus pour leur amour de la France, dont de nombreux anciens combattants forcés d’avaler leurs médailles ! Oui, la réaction des civils fut anarchique et sanglante, mais n’était-ce pas ce que voulaient les instigateurs de la révolte ? Car ils étaient seuls !

À cette époque, l’Algérie était presque totalement dépourvue de troupes. Dans les jours qui suivirent ce furent en partie des unités musulmanes en formation qui rétablirent l’ordre, alors qu’ailleurs, souvent, des ouvriers arabes sauvaient leurs patrons. Quand l’armée intervint en plus grand nombre,10 000 armes furent récupérées !

Voilà messieurs, les vérités que votre film escamote ! Si vous désirez la liste, les massacres que par la suite le FLN perpétua, bien souvent sur des musulmans qui refusaient de renier la France, je me tiens à votre disposition pour ce faire. En voici déjà quelques exemples… El Halia… hommes, femmes, enfants, débités à la hache, le 20 août 1955, rien que des ouvriers, des mineurs, chrétiens et musulmans. Des bébés cloués sur les portes des granges avec des pioches.

Le massacre de Palestro le 18 mai 1956, où des appelés tombés dans une embuscade ont été non seulement tués, c’était la guerre, mais mutilés, les yeux crevés, le sexe tranché mis dans la bouche, le ventre ouvert. Le massacre de Melouza, le 28 mai 1957, où toute la population musulmane de la Mechta-Kasba fut exécutée par le FLN, 300 cadavres et 150 blessés, du seul fait qu’ils appartenaient au MNA, mouvement politique concurrent, mais “nationaliste”.

Les noms de tous ces lieux où furent perpétrés des attentats horribles restent gravés dans les mémoires de tous les pieds-noirs, de tous les musulmans qui servirent la France, de tous les soldats qui firent leur devoir !

C’est-à-dire tous ceux que le dépravé ministre Frédéric Mitterrand, ose traiter, dans Le Parisien, de nervis d’extrême droite… une saloperie de plus ! Ajoutant que ce film n’est pas historique, mais une fiction ! Mes souvenirs, eux, ne sont pas une fiction !

J’entends encore comme une longue litanie, au milieu des corps déchiquetés baignant dans des mares de sang, des pieds, des jambes, des bras, des têtes, des tripes… étalées partout… éclaboussant les murs… les cris et les pleurs de gens du peuple, hébétés, hommes rudes en pleurs, gamines mignonnes dans leur robe de bal, devenant folles de douleur !

Rendons donc hommage à toutes ces victimes innocentes que vous et vos amis oubliez… du stade municipal d’Alger, du stade d’El-Biar, du casino de la Corniche, du Clos Salembier, d’Hussein-Dey, de la Redoute, de la Casbah et de tous ces quartiers d’Alger qui virent périr des centaines de martyrs. Il aura fallu que la télévision française ose (et elle a osé) donner une tribune à toutes ces poseuses de bombes. Certaines vivent chez nous, en France, comme vous messieurs, mais aucune d’elles n’a fait preuve du moindre regret, du moindre remord, ne serait-ce que vis-à-vis du piètre résultat, du

calamiteux résultat

de l’INDÉPENDANCE ALGÉRIENNE.

Qu’ont donc fait les dirigeants algériens de l’Algérie prospère… que De Gaulle leur a donnée… avec en plus, en prime, le Sahara, son gaz et son pétrole… qui n’ont jamais, jamais, été algériens. Le remerciement fut le massacre de 100 000 harkis… soldats français, et l’enlèvement de milliers d’Européens, dont certains seraient, aujourd’hui, toujours vivants.

M. Bouteflika ose comparer la présence française en Algérie à l’occupation allemande en France !

A ma connaissance, au départ des

troupes du Reich, 5 millions de

Français ne sont pas partis

s’installer en Allemagne.

Pour mes amis et moi-même, la guerre d’Algérie est terminée, le peuple algérien est indépendant… les problèmes de l’Algérie sont ses problèmes.

Si nous refusons la repentance, nous refusons aussi qu’il soit dit et écrit que cette guerre, que notre armée a gagnée militairement, fut un combat sanglant entre l’armée française et la totalité de la population d’Algérie. Cela est faux ! Comme le reste !

Messieurs, je ne vous salue pas, je vous plains.

ROGER HOLEINDRE

Président du Cercle National des Combattants

 

Soutenons le signataire de cette lettre ouverte.

C’est très simple avec la méthode Amnesty International SITA : une lettre dans une enveloppe timbrée, envoyée par la poste (voir tinyurl.com/6r4fsu et tinyurl.com/592ezu )

Et c’est très efficace (voir tinyurl.com/c44rvr)

Démocratie Directe

 

Quoi mettre dans l’enveloppe ?

La lettre ouverte ci-dessus. Elle s’imprime en trois pages.

Un timbre au tarif de base “20 grammes” permet toujours d’envoyer au minimum deux feuilles, donc imprimer les deux premières pages du présent article sur une feuille recto-verso puis la troisième page sur une deuxième feuille recto, directement depuis le navigateur : Fichier [ > Mise en page | Aperçu avant impression ] > Imprimer…

Qui sont les destinataires ?

Ceux indiqués dans le titre de la lettre ouverte : l’acteur Jamel Debbouze, les principaux acteurs à ses côtés et le réalisateur.

Vous trouverez leurs noms sur la fiche du film « Hors-la-loi » chez allocine.fr.

Vous trouverez leur adresse postale professionnelle sur l’annuaire des professionnels du cinéma unifrance.org/annuaires.

Finition

Au verso resté libre de la deuxième feuille vous pouvez éventuellement rajouter des informations complémentaires afin de permettre à vos interlocuteurs de comprendre que de plus en plus de français savent à quoi s’en tenir concernant l’islam et les musulmans. Par exemple vous pouvez imprimer un argumentaire au choix parmi les différents argumentaires classiques tinyurl.com/KJKXF5 s’imprimant en une page.

Vous pouvez aussi utiliser un dessin de bergolix.wordpress.com au choix.

Mettre le tout dans une enveloppe, timbrer et envoyer.

Ce n’est pas plus compliqué que ça de s’opposer concrètement

au révisionnisme sous prétexte de fiction..

Éventuellement, vous pouvez recenser votre action au sitathon.blogspot.com afin d’inciter d’autres internautes à agir de même, et vous inscrire à la lettre d’information alertes-sita.blogspot.com pour être averti des prochaines actions.

04/10/2010

Lettre ouverte à Jamel Debbouze et ses amis acteurs et cinéastes…

Bravo, monsieur Holeindre! Que de vérités qui blessent, inévitablement, mais qui, je l’espère, porteront leurs fruits…

FDF

Après:

Voici:Au cinéma à Montpellier : Hors la loi

Messieurs,

Vous avez presque tous la double nationalité. En grande majorité néanmoins, vous êtes nés en France … Vous avez acquis des métiers prestigieux, en France, et pour certains d’entre vous, vous avez fait fortune … en France.

Alors, une question lancinante m’obsède jour et nuit : Vous êtes bien ici de votre plein gré ?
Personne ne vous a obligé à venir chez nous ? et personne ne vous empêche de repartir ? Si vos parents ont cru bon de quitter leur pays d’origine pour s’installer sur le territoire français, c’est bien  parce qu’ils savaient que leur vie, dès lors, et celle de leurs enfants, seraient meilleures ici qu’outre Méditerranée ?

Alors, dans vos films, pourquoi cette hargne, cette volonté constante de vouloir “touiller” le pus des plaies de notre Histoire, en faisant toujours porter le principal des fautes par la France ?

Dans le film « Indigènes », tout n’était pas mauvais, mais l’esprit était faux. Vous avanciez
comme argument “massue” le fait que la retraite de ces soldats était ridicule. C’est vrai : Mais elle l’est pour tous les soldats, car il y a
la retraite du combattant… et la retraite pour 15 ans de service minimum. Elles n’ont rien à voir l’une avec l’autre. A titre d’exemple : Moi, j’ai été résistant, j’ai fait 3 séjours de  guerre en Indochine, plus l’Algérie. Je suis médaillé militaire, j’ai plusieurs citations ; j’ai été 2 fois blessé au combat, et je touche 212,19 € de pension tous les 6 mois, soit environ 35 € par mois, et je n’ai même pas la Légion d’Honneur !

Les troupes Nord africaines n’ont jamais été « la chair à canons » comme vous voulez
toujours le laisser entendre. Vous oubliez sciemment les 170 000 pieds-noirs qui, avec les
indigènes, presque tous volontaires, composaient l’Armée d’Afrique. Les unités d’élite
blanches” ont payé plus que le prix du sang et de l’honneur.

Vous n’êtes pas sans savoir que, le 7 février 2010, le Parlement algérien a déclaré qu’il allait faire adopter une proposition de loi, “criminalisant” les 130 années de présence française en Algérie.
Le sieur
Bouteflika compte pour cela demander des milliards d’euros de dédommagement à la France, avec en plus… des excuses…de la repentance…le reniement de tout ce qui fut notre passé. En voilà assez ! Il vous faut donc savoir quelle est votre position quand la France est ainsi
attaquée, bafouée. Il vous faut, que vous le vouliez où non, choisir votre camp ! Vous ne pouvez pas… être ici… et là-bas, tout du moins en paroles ! Le dernier film de M. Rachid Bouchareb, « Hors La Loi » commence, lui, par des erreurs flagrantes, des oublis, des affirmations qui  sont des contrevérités historiques.

Ce monsieur sait ce qu’il fait, ce qu’il dit. Ne déclarait-il pas le 21 juin 2009 au journal El-Watan à Alger… vouloir « rétablir la vérité historique » et ainsi… « déballer tout » à travers ce long métrage de 2h30, dont 25 minutes seraient consacrées aux évènements du 8 mai à Sétif et Kerrata (Oui 25 minutes !).

A Sétif, tout a commencé par des mini échauffourées, des défilés revendicatifs, et ce dès le 1er mai 1945. Tout avait été programmé par le congrès des « Amis du manifeste algérien », car le FLN n’existait pas alors.

De marche pacifique en marche… de la dignité, tout a basculé dans le drame avec les tueries et les atrocités, le 8 mai 1945, et cela au nom du Djihad, aux cris de « Á bas la France »,« Vive l’indépendance ».

Le commissaire de police Oliviéri, débordé, jeté au sol par les émeutiers, a tiré en l’air pour se dégager. En l’air ! Pas dans le tas ! Ce qui transpirait alors c’était la haine du roumi mise au goût du jour par la radio du Caire depuis des semaines. Cela donna des scènes de violences inouïes, de mutilations effroyables, n’épargnant ni les femmes, ni les enfants en ce jour  de fête de la Victoire, au milieu des hurlements hystériques et des “youyous” des femmes. C’était la folie !
Jusque dans les maisons envahies… les Européens furent éventrés, émasculés, les femmes et les fillettes violées ! Les bébés découpés en morceaux à la hache ! Dans la foulée, aux 400 Européens dont 300 femmes et enfants massacrés, s’ajoutaient
déjà 800 musulmans, connus pour leur amour de la France, dont de nombreux anciens combattants forcés d’avaler leurs médailles ! Oui, la réaction des civils fut anarchique et sanglante, mais n’était-ce pas ce que voulaient les instigateurs de la révolte ? Car ils étaient seuls !

Á cette époque, l’Algérie était presque totalement dépourvue de troupes. Dans les jours qui suivirent
ce furent en partie des unités musulmanes en formation qui rétablirent l’ordre, alors qu’ailleurs, souvent, des ouvriers arabes sauvaient leurs patrons. Quand l’armée intervint en plus grand nombre,10 000 armes furent récupérées !

Voilà messieurs, les vérités que votre film escamote ! Si vous désirez la liste, les massacres que par la suite le FLN perpétua, bien souvent sur des musulmans qui refusaient de renier la France, je me tiens à votre disposition pour ce faire. En voici déjà quelques exemples…
El Halia… hommes, femmes, enfants, débités à la hache, le 20 août 1955, rien que des ouvriers, des mineurs, chrétiens et musulmans. Des bébés cloués sur les portes des granges avec des pioches.

Le massacre de Palestro le 18 mai 1956, où des appelés tombés dans une embuscade ont été
non seulement tués, c’était la guerre, mais
mutilés, les yeux crevés, le sexe tranché mis dans la bouche, le ventre ouvert.
Le massacre de
Melouza, le 28 mai 1957, où toute la population musulmane de la Mechta-Kasba fut exécutée par le FLN, 300 cadavres et 150 blessés, du seul fait qu’ils appartenaient au MNA, mouvement politique concurrent, mais “nationaliste”.

Les noms de tous ces lieux où furent perpétrés des attentats horribles restent gravés dans les mémoires de tous les pieds-noirs, de tous les musulmans qui servirent la France, de tous les soldats qui firent leur devoir !

C’est-à-dire tous ceux que le dépravé ministre Frédéric Mitterrand, ose traiter, dans
Le Parisien, de
nervis d’extrême droite… une saloperie de plus ! Ajoutant que ce film n’est
pas historique, mais une fiction ! Mes souvenirs, eux, ne sont pas une
fiction !

J’entends encore comme une longue litanie, au milieu des corps déchiquetés baignant dans des mares de sang, des pieds, des jambes, des bras, des têtes, des tripes… étalées partout… éclaboussant les murs… les cris et les pleurs de gens du peuple, hébétés, hommes rudes en pleurs, gamines mignonnes dans leur robe de bal, devenant folles de douleur !

Rendons donc hommage à toutes ces victimes innocentes que vous et vos amis oubliez…
du stade municipal d’Alger, du stade d’El-Biar, du casino de la Corniche, du Clos Salembier, d’Hussein-Dey, de la Redoute, de la Casbah et de tous ces quartiers d’Alger qui virent périr des centaines de martyrs. Il aura fallu que la télévision française ose (
et elle a osé) donner une tribune à toutes ces poseuses de bombes. Certaines vivent chez nous, en France, comme vous messieurs, maisaucune d’elles n’a fait preuve du moindre regret, du moindre remord, ne serait-ce que vis-à-vis du piètre résultat, du calamiteux résultat  de l’INDÉPENDANCE ALGÉRIENNE. Qu’ont donc fait les dirigeants algériens de  l’Algérie prospère… que De Gaulle leur a donnée… avec en plus, en prime, le Sahara,
son gaz et son pétrole… qui n’ont jamais, jamais, été algériens.
Le remerciement fut le massacre de 100 000 harkis… soldats français, et l’enlèvement de milliers d’Européens, dont certains seraient, aujourd’hui, toujours vivants.

M. Bouteflika ose comparer la présence française en Algérie à l’occupation allemande en France ! A ma connaissance, au départ des troupes du Reich, 5 millions de Français ne sont pas partis s’installer en Allemagne.

Pour mes amis et moi-même, la guerre d’Algérie est terminée, le peuple algérien est indépendant… les problèmes de l’Algérie sont ses problèmes.

Si nous refusons la repentance, nous refusons aussi qu’il soit dit et écrit que cette guerre,
que notre armée a gagnée militairement, fut
un combat sanglant entre l’armée française et la totalité de la population d’Algérie. Cela est faux ! Comme le reste !

Messieurs, je ne vous salue pas, je vous plains.

.

ROGER HOLEINDRE

Président du Cercle National des Combattants

03/10/2010

Incidents à Bordeaux lors de la diffusion de « Hors la Loi »: Ca vous étonne?

Il est bien évident qu’avec la propagande anti-occidentale qui se dégage de ce « film », il fallait s’attendre à des réactions, voire un sursaut inévitable, des patriotes français. Surtout dans la ville du premier maire dhimmi de France… Pourvu que d’autres réactions suivent.

FDF

.

A l’occasion de la diffusion du film « Hors la Loi », film qui alimente la polémique depuis plusieurs semaines, des incidents ont éclaté hier à Bordeaux au cinéma Mégarama. Jointe par Infos-Bordeaux, la direction du cinéma confirme les faits, mais refuse d’en dire davantage.


Dans un communiqué de presse, les auteurs des troubles revendiquent l’action qui s’est déroulée le vendredi 01 Octobre. « Ce film est aujourd’hui le symbole médiatique et subventionné de l’immigration invasion et de la trahison des élites politiques acquises à la version de l’histoire d’un ennemi qui n’a, lui, rien renié, rien amendé, rien regretté, du sort des pieds noirs et des harkis assassinés, torturés et exilés de leur propre terre ». Ils annoncent également de nouvelles actions : « Agissant en solidarité avec les différentes initiatives réalisées à travers la France contre la projection de ce film, l’Organisation de l’Aquitaine Secrète prévoit et annonce de nouvelles actions futures ».

Source: http://tinyurl.com/2uopzq4

26/09/2010

A propos du film « Hors la loi »…

Il est évident que ce genre de provocation ne fait pas l’unanimité chez les cinéphiles… Chez les « anti-islamisme », si. On le pourrait à moins… Et pour ceux qui approuvent ce genre de haine anti-française, ils n’ont qu’à se convertir…

FDF

.

15/09/2010

« Pourquoi je n’irai pas voir le film sur les moines de Tibhirine »…

Lucien Oulahbib surfe sur le film relatant l’affaire des moines de Tibhirine… Du grand art…

FDF

Histoire noire sur écran blanc…

.

Même Valeurs Actuelles -imaginez les autres 🙂 est difficilement lisible lorsqu’il écrit :

 » le film est aussi fidèle à un certain irénisme des moines vis-à-vis de l’islam. Et ce n’est pas sans une certaine gêne, sachant leur destin final, qu’on les voit s’associer à la prière d’un imam qui psalmodie :

« Tu es notre maître, accorde-nous donc la victoire sur les peuples infidèles. »

Mais cela est de peu de poids par rapport au formidable témoignage du pardon accordé par avance par le père de Chergé à son futur bourreau, de la force de la prière qui doit prévaloir sur le fracas des armes (…) « 

Parce que je n’admets pas que l’Eglise du Christ, qui est en Afrique du Nord chez elle depuis au moins la fin du 1er siècle, rase les murs en parlant elle aussi de « terre d’Islam » alors que c’est une terre qui a été envahie par l’islam et ses conquérants arabes. Ses habitants, les citadins berbères et romains, fuirent en Italie, à Byzance, à Rome. A la campagne les tribus semi-nomades qui restèrent crurent avoir affaire à une hérésie chrétienne tel l’arianisme. En tout cas le christianisme, comme le judaïsme, sont bel et bien chez eux, et dans ces conditions les musulmans n’ont rien à exiger, bien au contraire ! C’est ce que ne comprennent pas celles et ceux qui acceptent de faire le dos rond et au fond verront dans le meurtre des moines un sacrifice salvateur rachetant les crimes coloniaux alors qu’il s’agit d’assassinats crapuleux fomentés par des inhumains, des barbares, (peu importe d’où ils viennent, de l’armée ou du maquis) qui ne méritent aucune autre compassion que celle permise par le code de la guerre juste. Une guerre qui n’est donc pas sans merci,compassion et pardon, mais cela ne veut pas dire abandon masochiste, servitude volontaire à un bourreau qui ne mérite pas que l’on accepte de mourir pour son dieu qui n’est, décidément, pas le nôtre.

Aussi est-ce de plus en plus insupportable de lire sans cesse des abandons de souveraineté spirituelle et temporelle en matière de sacrifices rituels par exemple, comme s’il était possible d’ailleurs de comparer pratiques sacrificielles et pratiques culinaires singulières (à ce stade nos naïfs sont en train de faire pression sur tous les restaurants de couscous qui ne faisaient pas de halal).

Mais est-ce que cela voudrait dire que dans cette période de crise faramineuse des dépenses publiques nos dirigeants nous auraient vendu pour un plat de lentilles libyennes et saoudiennes ? Leurs pétrodollars venant acheter à tour de bras des obligations d’Etat, des Euros, afin de soutenir un Etat français qui sans cela serait rétrogradé de sa note AAA ? En Italie Berlusconi crache sur la tombe d’Ornella Fallaci en s’agenouillant devant ce général d’opérette, ce clown habillé en singe savant nommé Khadhafi. On peut désormais se poser la question et chercher à vérifier si nous ne sommes pas désormais dépendants des revenus de l’or noir, ce qui serait de la haute trahison. Bat Ye’or avait donc décidément raison. C’est aujourd’hui aveuglant.

On peut aussi se désespérer de voir un pouvoir s’enferrer dans les affaires jour après jour pendant que la gauche cherche à faire passer son égalitarisme congénital en utilisant cyniquement l’épineuse question des retraites. Et que dire des « roms » et autres gens du voyage alors que nous sommes devenus nous-mêmes des roms et des gens du voyage lorsque dans certains quartiers dans certains transports nous sommes obligés de surfer entre les détraqués armés de tournevis et les nervis des nouvelles sections d’assaut à la chasse au « céfran »le tout protégé par certains syndicats de magistrats et autres officines dites anti-racistes qui en réalité traquent celles et ceux qui ne veulent pas admettre que 2+2=5.2+2 n’égale pas 5, c’est sans doute politiquement incorrect de le dire parce que cela étale une culture arithmétique qui nécessairement stigmatise celles et ceux qui pensent que 2+2=5, mais c’est ainsi, tant pis ; parfois il faut appeler un chat un chat, même si cela fait rager St Germain des Prés. Que faire alors que tout s’effondre ? Songer à faire pendre non pas une seconde écrevisse au Château de Versailles mais des mangas...


13/09/2010

Mobilisation générale le 20 sptembre 2010 à Marseille !

MOBILISATION GENERALE

le 20 SEPTEMBRE 2010

A 19 HEURES

A MARSEILLE « CINQ AVENUES »

CONTRE le film « HORS LA LOI » de  BOUCHAREB

PROJETE EN AVANT-PREMIERE A MARSEILLE A L’INITIATIVE DE  MENNUCCHI

LE TRES SOCIALISTE MAIRE DES 1ER ET 7ème ARRONDISSEMENTS

AU CINEMA « PATHE – MADELEINE »

36, Avenue Maréchal Foch 13004 Marseille

NOUS COMPTONS SUR LA PRESENCE DE TOUTES ET DE TOUS

LES ASSOCIATIONS PIEDS NOIRS ET AMIES SERONT LES BIENVENUES POUR INTERDIRE AUX ENNEMIS DE LA FRANCE DE BAFOUER SON ARMEE

DES SERVICES DE TRANSPORT SONT PREVUS AU DEPART DE NICE…

CONTACTER HERVE CUESTA AU 04.93.47.90.66

Source: http://echodupays.kazeo.com/