Francaisdefrance's Blog

27/12/2011

Arabie Saoudite: les fillettes au berceau peuvent être « mariées »…

Photo d’illustration pillée chez http://jssnews.com/

.

La fatwa pédophile du jour nous vient d’Arabie Saoudite. Pas gênés, sur ce coup là, les muzz? Même pas honte?

L’idéologie vomitive a un nom: islam…

FDF

.

http://youtu.be/CarnPM_6Mro

Source: http://prophetie-biblique.com/

08/12/2011

Pays-Bas: L’imam al-Maghraoui soutient la pédophilie en invoquant l’exemplarité de Mahomet!

Pauvre malade mental… Non; pas pauvre. Complètement taré.

FDF

.

Pays-Bas : des députés réclament l’interdiction d’un imam favorable au mariage des fillettes

Des députés ont demandé mardi qu’un imam controversé qui soutient le mariage des fillettes soit banni des Pays-Bas.

L’imam al-Maghraoui soutient la pédophilie en invoquant l’exemplarité de Mahomet.

En mal de petites filles, le gros porc ?
.

Des députés ont demandé mardi qu’un imam controversé qui soutient le mariage des fillettes soit banni des Pays-Bas.

Mohamed al-Maghraoui a suscité une controverse au Maroc en 2008 après avoir publié une fatwa – ou décret religieux – déclarant que le mariage des fillettes de neuf ans est acceptable. Il doit participer à une conférence de cinq jours ce mois-ci à l’occasion de l’ouverture d’une extension de la mosquée As Soennah à La Haye.

Kadija Arib, du parti PvdA, a demandé aux autorités de refuser un visa à Al-Maghraoui, une demande reprise par d’autres députés de l’ensemble du spectre politique. «Il ne doit pas être le bienvenu», a déclaré le député Pim va Strien du parti VVD. Geert Wilders, leader du PVV anti-islam, a déclaré que la mosquée devrait être fermée si Al-Maghraoui est autorisé à prendre la parole.

Toutefois, Tofik Dibi, un député du parti vert de gauche Groen Links, a dit que la visite du l’imam devrait aller de l’avant. «Sa visite offre l’occasion aux musulmans libres penseurs de s’affranchir de la position de pouvoir de ce genre d’homme. Il est encourageant de voir le nombre de musulmans néerlandais qui méprisent cet homme au lieu de lui réserver un accueil chaleureux sur les médias sociaux», a dit Dibi à l’agence ANP. Selon le Volkskrant, la mosquée elle-même a été au centre d’une controverse pour la célébration de mariages musulmans et ses prêches radicaux.

La fatwa d’Al-Maghraoui a conduit les autorités marocaines à fermer son école. Il a finalement fui en Arabie Saoudite. La fatwa a également été condamnée par des dirigeants religieux marocains. Al-Maghraoui justifie le mariage des fillettes de neuf ans en se référant à Mahomet qui a consommé son mariage avec Aïsha lorsqu’elle avait cet âge.

Source :  Imam who backs child marriage should be banned from Holland: MPs, Dutch News, 6 décembre 2011. Traduction par Poste de veille

Source: http://www.postedeveille.ca/

14/07/2011

Péril jaune… Et vert.

Encore une preuve de la lâcheté des talibans qui profitent de l’innocence des enfants… Bande de fumiers !

FDF

.

Des bambins chinois s’entrainent au Djihad …

Sans doute les talibans trouvent-ils que le commerce d’enfants kamikazes coûte trop cher … toujours est-il que maintenant, ils exploitent les enfants chinois, pakistanais ou Afghans, en les apprennant au Djihad … à partir de 5 ans …

Encore une de leurs techniques, toutes plus odieuse que les autres … Quand aux fillettes, si elles ne sont pas aptes à la guerre … eh bien le plus simple est de les envoyer se faire sauter en toute innocence, procédé déjà utilisé de nombreuse fois …

Lu sur Poste De Veille.
 
Des enfants visent avec des fusils AK-47 pour s’entraîner à faire la guerre aux troupes britanniques. Ils sont formés au combat même s’ils peuvent à peine tenir les armes létales.
Des vidéos choquantes montrent des bambins d’à peine cinq ans s’entraîner comme «martyrs» dans un camp secret d’Al-Qaïda. Ils apprennent à faire sauter des immeubles et à placer des bombes en bordure des routes. Les commandants britanniques en Afghanistan disent que les talibans utilisent de plus en plus des enfants comme kamikazes et boucliers humains pendant les combats.
Les images montrent des enfants applaudissant quand une voiture de police jouet est déchiquetée par une bombe après qu’un bambin ait pressé un bouton sur un téléphone mobile. Les enfants, dont certains portent un uniforme de camouflage, se montrent impatients dans la file où ils attendent de recevoir leur fusil.  

Des centaines d’enfants apprennent à devenir des tueurs dans le camp de militants basé au Nord Waziristan avant d’être envoyés de l’autre côté de la frontière pour se battre contre les troupes occidentales. Ces enfants sont d’ethnie turque Ouïgour – des musulmans chinois en fuite qui se sont installés au Pakistan, en Afghanistan et au Kazakhstan.

Source: http://infos-meconnues.blogspot.com/

04/07/2011

Le magazine féminin d’Al-Qaïda…

Fièrement halal… Les « zheurtés » vont encore brailler. Laissons les faire…

FDF

.

21/08/2010

Au nom d’Allah? la Catalogne du sud comprend 80% des fillettes en situation de risque d’excision…

La barbarie n’a pas de frontières… Surtout chez ces « gens-là ». Actuellement, l’essentiel des populations qui pratiquent ces mutilations sexuelles est musulmane…

FDF

.

4300 fillettes de 0 à 14 ans sont menacées en Catalogne du sud!

.


La police catalane empêche 11 excisions dans la région de Girona

Sur la période janvier-juin 2010, la police catalane, les Mossos d’Esquadra, a permis d’éviter la mutilation génitale d’11 fillettes de familles immigrées de la région de Girona, sur 17 situations relevées en Catalogne du sud. Selon un bilan présenté ce lundi, les secteurs de La Selva et du Baix Empordà, au sud de Girona, sont les secteurs les plus sensibles en la matière, au niveau régional, mais également au plan sud-catalan. Les Mossos d’Esquadra, qui avaient mené 27 actions de prévention en 2009, en ont organisé 12 depuis le début de cette année, sur l’ensemble de la Catalogne du sud, pour protéger les enfants. Un dispositif, chapeauté par le Ministère de l’Action Sociale et de la Citoyenneté du gouvernement catalan s’est déployé en une cinquantaine de réunions locales, en coordination avec la police et les fonctionnaires des conseils sanitaires et sociaux gouvernementaux. Actuellement, la Catalogne du sud comprend 80% des fillettes en situation de risque d’excision de l’ensemble des territoires espagnols, car le nombre de familles immigrées perpétuant cette pratique a augmenté de 29% de 2005 à 2008. L’étude la plus pointue sur l’excision en Catalogne, réalisée par l’Université Autonome de Barcelone, met en évidence que les secteurs de la Selva et du Maresme, celui-ci dans la province de Barcelone, réunissent la plupart des 4300 mineures de 0 à 14 ans menacées en Catalogne.