Francaisdefrance's Blog

12/11/2011

Kenya : un réfugié chrétien battu à cause de sa foi !

Et ça continue! A part ça, la christianophobie est une invention. En revanche: SUS aux acteurs de l’islamophobie!

Un de ces jour, le vent va tourner. Et là, ce ne sera pas le gibier qui manque en terres Occidentales… Ben oui. Nous serons obligés d’en arriver là. Pourquoi les musulmans auraient de le droit de persécuter les chrétiens sur leurs terres et nous ne pas toucher aux musulmans qui envahissent les nôtres, avec la complicité d’un tas d’ ignorants qui les soutiennent. 

« Touche pas à mon pote« , est le slogan d’une certaine association rentrant dans le cadre des ignorants précités. On ne va surtout pas les toucher, vos « potes ». Du moins, pas de tout près… La connerie est contagieuse.

FDF

« Ce qu’il faut retenir de cette christianophobie mondiale, de ces actes barbares perpétrés par les musulmans, c est que  si nous les laissons prendre la majorité chez nous,   CES TRAITEMENTS BARBARES  NOUS SERONT RESERVES …………….à vous,  à moi , à vos familles,  tous « LES SOUS CHIENS BLANCS »  pour lesquels ils ont une haine féroce. »

JC JC


.


Hassan, un chrétien somalien de 25 ans réfugié au Kenya a été attaqué et laissé pour mort. Transporté à l’hôpital, ses jours ne sont plus en danger

page-fr-kenya

« Même après l’attaque dont mon fils a été victime, je continue de faire confiance à Dieu. Je sais qu’il nous protège. Je ne retournerai pas à l’islam, je reste fidèle à Christ. » Bien que choquée par ce qui est arrivé à son fils, la mère d’Hassan reste ferme.

Hassan lui-même affirme que ce qu’il a vécu n’a pas fait vaciller sa foi en Jésus : « Alors qu’ils étaient en train de me frapper, je priais » a confié le jeune homme qui s’est converti à l’âge de sept ans.

C’est en rentrant chez lui après avoir fait quelques courses, le 27 octobre dernier dans la soirée, que Hassan a été agressé parsix islamistes. Armés de barres de fer et de gourdins, ils l’ont frappé pour le mettre à terre avant de lui donner des coups de couteau, de lui enlever ses vêtements et de le piétiner.

Ils l’ont ensuite déposé sur le parvis d’une église presbytérienne. C’est là qu’une passante l’a trouvé, gisant dans une marre de sang. Hassan a très vite été conduit à l’hôpital et aujourd’hui il se remet doucement de ses blessures.

« Ce qui est arrivé à mon fils est l’aboutissement des menaces que j’ai reçues de la part de mes voisins » explique la mère d’Hassan. « Ils avaient deviné que nous étions chrétiens. Ils ont entendu les petits chanter des cantiques et ils pensent même que je suis la responsable de l’église de maison que nous fréquentons. A présent, nous devons déménager. »

Deux des agresseurs ont été arrêtés mais depuis, la mère d’Hassan craint des représailles en raison de sa conversion au christianisme.

Des centaines de milliers de réfugiés fuyant la famine et les terroristes shebab de la Somalie ont trouvé refuge dans des camps, au NE du Kenya voisin.

Source:  http://www.portesouvertes.fr/

08/08/2011

Toulouse: il s’immole dans la mosquée !

Pour une fois que l’on ne va pas accuser l’extrême Droite ou les mouvances skins… Je comprends qu’il y ai des gens « dérangés » partout, mais personne ne s’est jamais immolé dans une église, à ce que je sache… Pas très « catholique », cette affaire…


« – La pratique du culte et son influence sur l’équilibre psychologique. Le Messager (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) trouvait son repos dans la prière. »

Cela n’a pas trop réussi à ce fidèle…

FDF

.

Un fidèle s’immole dans une mosquée…

La mosquée de Toulouse-Empalot

.

 Un fidèle atteint de troubles psychiatriques a tenté de s’immoler par le feu samedi soir dans une mosquée de Toulouse, a indiqué la préfecture de la Haute-Garonne dimanche matin.

Le pronostic vital du fidèle était engagé samedi soir quand il a été acheminé vers Montpellier, a précisé la préfecture pour qui cette affaire est dénuée de toute composante xénophobe et seulement due aux troubles mentaux du fidèle.

Il n’y avait pas d’autre fidèle dans la mosquée d’Empalot, un quartier populaire de Toulouse à l’importante communauté musulmane, quand l’individu, un homme d’une cinquantaine d’années ayant déjà effectué des séjours en hôpital psychiatrique, s’est aspergé d’essence et a mis le feu.

Les faits se sont déroulés peu avant 20H00. Le fidèle, qui s’était déjà montré menaçant par le passé, a commencé par s’en prendre verbalement à l’imam et à sa femme sur place, puis est rentré chez lui. Entre-temps, l’imam a prévenu la police. Mais quand la police est arrivée chez l’homme, il était déjà reparti.

« Il est rentré à l’intérieur de la mosquée, il s’est arrosé d’essence et il s’est brûlé », a rapporté la secrétaire générale de la préfecture, Françoise Souliman.

Source: http://www.ladepeche.fr/