Francaisdefrance's Blog

18/10/2010

Manifestations contre la réforme des retraites: c’est « la banlieue à la ville »…

Il est certain que le « terrain » est favorable aux exactions habituelles des sous-merdes… L’occasion est trop belle. Et ils s’en donnent à coeur joie, ces cons, et incitent les étudiants à la violence; leur violence. C’est triste. C’est la délinquance « officialisée » qui est à l’oeuvre. C’est « la banlieue à la ville ». La Police ne fera pas la différence; dommage…

FDF

.

Manifs lycéennes: 196 « casseurs » interpellés

Plusieurs incidents ont éclaté en marge des manifestations contre la réforme des retraites.

Manifs lycéennes: 196 "casseurs" interpellés  

Reuters/Robert Pratta

A Lyon, un millier de jeunes ont brisé des abribus, renversé des voitures, jeté des cocktails Molotov et mis le feu à des poubelles.

261 lycées étaient « perturbés à des degrés divers » ce lundi matin en raison de la contestation de la réforme des retraites, soit 6 % des 4.302 lycées de France, selon le ministère de l’Education nationale. L’UNL, premier syndicat lycéen, faisait état de « 850 lycées mobilisés, dont 550 bloqués à la mi-journée.

Si beaucoup de manifestation se sont déroulés sans heurts – à Bordeaux 800 personnes ont défilé sans problème -, de violents incidents ont émaillé la mobilisation dans d’autres villes françaises. A la mi-journée, 196 « casseurs » avaient été interpellés et quatre policiers blessés, selon le ministère de l’Intérieur. Vendredi, le ministère avait annoncé 264 interpellations de « casseurs » – 151 à la mi-journée.

A Lyon, un millier de jeunes ont brisé des abribus, renversé des voitures, jeté des cocktails Molotov et mis le feu à des poubelles. Dans le premier arrondissement, cinq voitures ont été incendiés, a constaté Reuters sur place. Les forces de police déployées ont eu du mal à maîtriser la situation du fait de l’éparpillement des actions. Le Progrès parle d’une trentaine de casseurs.

A Lille, la police a procédé à 50 interpellations pour des contrôles d’identité en marge de manifestations de lycéens. Alors que 200 jeunes manifestaient à proximité du lycée Baggio de Lille, certains ont brûlé des voitures, dégradé du mobilier urbain et jeté des projectiles sur les forces de l’ordre, selon la préfecture.

A Roubaix, six interpellations ont également eu lieu pour des dégradations de mobilier urbain et des jets de projectiles, en marge de manifestations de lycéens.

Près du lycée Livet, au nord-est du centre-ville de Nantes, une petite cylindrée a été incendiée et plusieurs autres véhicules endommagés, a indiqué à l’AFP un témoin sur place. Plusieurs dizaines de voitures auraient eu des rétroviseurs arrachés ou d’autres dégradations sur le parcours du groupe de jeunes et au moins un véhicule aurait été retourné

Suite et source: http://tinyurl.com/37vhxzd