Francaisdefrance's Blog

17/10/2011

« Français, faites des efforts », nous disent ils. Messieurs, « tirez les premiers » !

Quand on veut donner de leçon d’austérité au peuple de France, encore faut’il montrer l’exemple.

Ci-après, un bon billet de Pierre Louis Hikoum…

FDF

.

LES MAL LOGES DE LA REPUBLIQUE

Le plus insupportable pour les citoyens que nous sommes, est sans aucun doute le fait que les politiques sont des donneurs de leçon perpétuels et qu’ils demandent constamment aux Français de faire des efforts.

 Prenez l’exemple du nouveau plan d’austérité du gouvernement qui prévoit une « taxe exceptionnelle sur les hauts revenus ». Cela va consister en un prélèvement de 3% supplémentaires aux ménages dont les revenus dépassent 500.000 euros par an soit un salaire net de 21.000 Euros par mois pour chacun des deux époux ! Pour faire partie des 10% des Français les plus riches, il faut percevoir un salaire net de 3.100 Euros par mois, nous sommes tout de même loin des 21.000 Euros de la taxe exceptionnelle.

Nous pourrions légitimement nous demander pourquoi Monsieur Mélenchon ou bien encore les socialistes -qui se veulent les seuls défenseurs des ouvriers et de l’ensemble des « petits » de la République- ne demandent pas à ce qu’une telle taxe soit appliquée aux 15% des Français les plus riches. Tous simplement parce que les Elus de la République, qui pourtant font partie de ces 15% ne veulent pas, eux, être imposés plus lourdement qu’ils ne le sont. Et pourtant beaucoup de français, ouvriers, employés, éleveurs aimeraient gagner de telles sommes, jugez plutôt : Un Député dela République gagnait, en 2010, 7.100 Euros par mois, ce à quoi il faut rajouter 6.412 Euros d’indemnités de représentation qui servent à régler les loyers pour une permanence, les frais de réception, les frais d’habillement ainsi que les frais de transport. Sauf que l’accès est gratuit à l’ensemble du réseau SNCF en 1ère classe ainsi qu’au Métro pour les députés. Ils bénéficient, en outre, de 40 voyages aller et retour entre Paris et la circonscription de l’intéressé, plus encore 6 autres voyages supplémentaires, toujours aller et retour, pour ce rendre où bon leur semble en France métropolitaine….

Suite et source: http://tinyurl.com/6c3toqb

21/02/2011

Attentats de Bombay: peine de mort confirmée pour le seul auteur survivant: ça calme…

Ce n’est pas que je sois systématiquement pour la peine de mort (quoique, quelques cas de meurtres en France ces derniers temps m’ont incité à revoir ma copie) mais là, force est de constater qu’en Inde la Justice mérite son nom. Le genre de décision qui devrait calmer d’autres candidats aux attentats. En France, on leur ferait un procès interminable et couteux sans effet notoires…
FDF

Mohammed Ajmal Amir Kasab, seul auteur survivant de l'attentat de Bomba, blessé,  après son arrestation, le 1er décembre 2008.

Mohammed Ajmal Amir Kasab, seul auteur survivant de l’attentat de Bomba, blessé, après son arrestation, le 1er décembre 2008. Police de Bombay/AFP/archives

La haute cour de Bombay a confirmé lundi en appel la condamnation à mort du seul auteur survivant du commando responsable des attentats de Bombay en 2008, qui avaient fait 166 morts.

Mohammed Ajmal Amir Kasab, un Pakistanais de 23 ans, avait été condamné à la peine capitale en mai 2010 par un tribunal d’exception indien au terme d’un procès d’un an. La peine de mort avait été prononcée en vertu de quatre chefs d’accusation: meurtres, actes de guerre contre l’Inde, complot et terrorisme.

Kasab était le seul accusé survivant du commando. Les neuf autres membres ont été tués lors de l’intervention des forces de l’ordre.

Du 26 au 29 novembre 2008, un commando de dix hommes lourdement armés avait semé la mort dans des hôtels de luxe, un restaurant touristique, la principale gare et un centre juif de Bombay, faisant 166 morts et plus de 300 blessés.

Kasab a été déclaré coupable d’être l’un des deux auteurs du carnage à la gare, qui a fait 52 morts.

L’Inde a imputé les attentats, qualifiés par la presse de « 11-Septembre de l’Inde », au groupe extrémiste Lashkar-e-Taïba (LeT) installé au Pakistan.

La haute cour de Bombay a par ailleurs rejeté un appel de l’Etat concernant l’acquittement prononcé l’an dernier pour deux Indiens qui avaient été accusés d’avoir fourni des plans manuscrits aux dix islamistes.

Depuis son arrestation quelques heures après le début des attentats, Kasab a été placé en isolement dans une prison de la capitale économique. Pour des raisons de sécurité, il n’était pas présent lors de la procédure en appel mais il a suivi les audiences par liaison vidéo.

Il a écouté le verdict en appel les yeux rivés au sol, a rapporté la chaîne de télévision NDTV.

Un avocat de la cour suprême, K.T.S. Tulsi, a déclaré à cette chaîne que les attentats de novembre 2008 étaient « la pire tragédie depuis l’indépendance de l’Inde ».

« Des femmes et des enfants ont été tués sans pitié. Les auteurs n’ont pas eu d’égard pour la vie humaine. Dans de tels cas, quelqu’un d’aussi diabolique ne mérite aucune pitié », a-t-il ajouté.

Au cours de la procédure en appel, qui a commencé en octobre 2010, les conseils de Kasab avaient demandé un nouveau procès, argumentant n’avoir pas eu assez de temps pour venir à bout des 11.000 pages du dossier d’accusation avant le début du procès.

Les avocats de Kasab peuvent encore interjeter appel auprès de la cour suprême à New Delhi, la plus haute juridiction du pays. En dernier ressort, ils peuvent demander la grâce de la présidente de l’Inde.

En Inde, la dernière exécution, par pendaison, a eu lieu en 2004 et la précédente remontait à 1998.

Après les attentats, les relations entre l’Inde et le Pakistan, deux pays rivaux d’Asie du sud qui se sont opposés lors de trois guerres depuis leur indépendance concomitante en 1947, s’étaient brutalement tendues et le processus de paix, entamé en 2004, avait été interrompu.

Les deux pays ont annoncé début février avoir convenu de reprendre leurs pourparlers de paix.

Source: http://www.ladepeche.fr/

08/02/2011

Le Somalien Mohamed Geele a été jugé jeudi coupable de tentatives de « terrorisme » et de meurtre !

Et que l’on n’ait aucune pitié à l’encontre de ce fanatique !

FDF

.

 

Danemark : l’agresseur du caricaturiste danois Kurt Westergaard jugé coupable de « terrorisme »

Le Somalien Mohamed Geele a été jugé jeudi à l’unanimité coupable de tentatives de « terrorisme » et de meurtre contre le caricaturiste danois de Mahomet, Kurt Westergaard, et le procureur a réclamé une peine de 12 ans de prison suivie de l’expulsion à vie du Danemark. La peine doit être prononcée vendredi à 12h00 (11h00 GMT).« La Cour juge qu’une tentative de meurtre à son domicile le 1er janvier 2010 contre Kurt Westergaard, homme qui personnifie l’affaire des caricatures de Mahomet, doit être considérée comme une tentative d’effrayer la population à un degré élevé et de déstabiliser les structures de la société », a expliqué la présidente du tribunal d’Aarhus, Ingrid Thorsboe, en reprenant la définition du « terrorisme » introduite dans la loi pénale danoise en 2002 après les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis. 

Kurt Westergaard

La représentante du parquet Kirsten Dyrman s’est déclarée « satisfaite de ce verdict, notamment de la condamnation pour tentative de terrorisme, car l’action de Mohamed Geele va bien au-delà d’une action individuelle ». « Kurt Westergaard est le symbole des valeurs de la société danoise, et une attaque contre lui est une attaque contre les fondements démocratiques du Danemark », a-t-elle déclaré à l’AFP.

Même si la loi prévoit jusqu’à la réclusion à perpétuité pour les crimes « terroristes », les 12 ans de prison requis sont considérés comme une peine déjà lourde au Danemark. En outre, « Mohamed Geele a quatre enfants et deux épouses, au Danemark et en Somalie où il a des attaches. C’est pourquoi je demande l’expulsion à vie du Danemark », a-t-elle ajouté. L’avocat de la défense, Niels Strauss, a rejeté la demande d’expulsion et plaidé pour « une peine maximale de six ans de prison », car « Kurt Westergaard n’a pas été agressé personnellement ».

Mohamed Geele, aujourd’hui âgé de 29 ans, est resté impassible à l’annonce du verdict de culpabilité, tandis que M. Westergaard, absent de la salle d’audience, a qualifié de « raisonnable et juste » la décision du tribunal. « Il s’est comporté comme un terroriste, comme un guerrier de la Guerre sainte venu tuer un infidèle. Il n’avait qu’un but: me tuer et tuer le symbole de la liberté d’expression que je représente. J’espère qu’il aura le temps de réfléchir en prison jusqu’où l’a mené son fanatisme », a déclaré le caricaturiste au téléphone à l’AFP.

Dans la soirée du 1er janvier 2010, le Somalien avait fait irruption dans la maison du dessinateur à Viby, près d’Aarhus, armé d’une hache et d’un couteau, en criant qu’il voulait le tuer parce qu’il avait offensé le prophète et les musulmans. Kurt Westergaard, 75 ans, s’était réfugié dans sa salle de bains sécurisée, obligeant l’agresseur à renoncer à son projet avant d’être blessé par balles par la police arrivée sur les lieux. Selon les images des caméras de surveillance de la maison de M. Westergaard et les appels désespérés au secours du dessinateur à la police, Mohamed Geele était « surexcité et particulièrement menaçant à la fois verbalement et physiquement », précisent les attendus du verdict.

Justifiant son verdict de culpabilité, la Cour a souligné que le Somalien « s’était très bien préparé » pour cette agression contre M. Westergaard, en « cherchant sur internet des informations sur son domicile, en achetant le 31 décembre 2009 une hache et en aiguisant un couteau qu’il possédait ».

« Il avait bien l’intention de tuer Kurt Westergaard », a ajouté la présidente du tribunal en soulignant que l’accusé avait également, de septembre 2009 au jour de son attaque contre le dessinateur, « surfé plusieurs fois sur internet pour connaître les attitudes de groupes islamiques et leurs réactions aux dessins de Kurt Westergaard ».

 

 

Source : Le Point
Photo : Preben Hupfeld

 

04/02/2011

Marine et le pédophile Cohn-Bendit…

En plein dans la g….., le Vert fort peu luisant… Et ça veut donner des leçons… Comment on arrive du statut d’anarchiste à celui de député européen en passant par la case « pédophilie ». Pauvre France. Pauvre Europe…

FDF

.

Lire:

18/01/2011

Autriche : un député remet l’ ambassadeur turc à sa place !

Il y en a encore qui « en ont dans le pantalon »… Ah quel dommage que cette scène ne se passe pas à l’Assemblée Nationale française. Les applaudissements suite à la déclaration du député autrichien se passent de commentaires… Regardez cette vidéo.
FDF

.

(Une traduction, certes minime, est visible en dessous de la vidéo, pour les non germanophones).

Bravo ! Les Autrichiens en ont marre de la tolérance à sens unique.  Le député Ewald Stadler a fustigé l’ambassadeur de Turquie au parlement et a été chaleureusement applaudi.

C’ est comme ça qu’ il faut leur parler !

Lire: http://www.postedeveille.ca/2010/12/autriche-un-depute-remet-lambassadeur-turc-a-sa-place-.html

19/11/2010

Suisse: la revanche du peuple…

 

 

 

L’exemple vient d’un « petit » pays; par sa surface. Mais grand, par son énergie à ne pas se laisser faire…

FDF

Une initiative contraire au droit international, inapplicable, qui exposerait notre pays aux pires représailles? On a déjà essayé de le faire croire aux Suisses. Ceux-ci ont toutefois compris que par là, on essayait de les empêcher de parler vrai d’un vrai problème, en l’occurrence l’Islam. A une majorité mémorable, ils ont donc plébiscité l’interdiction des minarets et montré au monde entier leur volonté de rester libres face aux pressions réelles ou imaginaires.

 

 

Mais manifestement, le message n’a pas passé. Ca recommence. Ainsi, notre ministre des affaires étrangères, Mme Calmy-Rey, à l’étranger (c’est un comble), fait a part récemment de ses “doutes” sur une éventuelle application de l’initiative UDC sur le renvoi des étrangers criminels. Elle regrette l’absence d’une censure préalable des initiatives (car c’est bien de censure qu’il s’agirait), soutenant qu’on se “fiche” des Suisses en les laissant voter sur un tel texte. 

Mais ceux qui se fichent des Suisses, ne sont-ce pas justement tous ces censeurs qui veulent les empêcher de dire ce qu’ils pensent sur les vrais problèmes, sur certaines réalités de l’immigration et sur la montée de la criminalité étrangère? Ne sont-ce pas ceux qui veulent nous faire croire que nous, Suisses, ne sommes plus libres de décider seuls de notre destin et en particulier du sort que méritent les criminels étrangers?

Le 28 novembre, le peuple dont on se moque ainsi a une nouvelle occasion de prendre sa revanche sur ceux qui veulent l’empêcher de parler, en disant OUI à l’initiative sur le renvoi des étrangers criminels et NON au contre-projet qui cherche à empêcher toute politique efficace de renvoi de criminels qui n’ont rien à faire chez nous.Jean-Luc Addor
Chef du groupe UDC