Francaisdefrance's Blog

04/01/2012

Courageux Liban…

Le Liban entre en résistance. Alors qu’en Europe, « on » ne bouge pas. « On » se laisse islamiser idiots…

FDF

.

Alors que l’Europe de Bruxelles, par lâcheté,  renie ses racines chrétiennes,  d’autres communautés,  face à l’islam arrogant et conquérant, se préparent au combat.
Prenons exemple!
RP.S.

16/10/2010

Roms: la France s’est soumise…

Et pas à l’islam, cette fois; à Bruxelles et en faveur des Roms… La soumission, en France, on connait. Et ça commence à bien faire. Seigneur, ayez pitié: « ILS » sont devenus maso !!! Le dernier « chef d’Etat » à s’être soumis se nommait Pétain… Et on a vu ce que ça a donné. Nous n’avons plus la fibre de la résistance, en France? Nous sommes déjà à genoux devant les muzz; on va s’y mettre aussi devant les Roms? On n’est pas sortis de la « mouise »… C’est beau, l’Europe.

FDF

.

ROMS - Paris se plie aux exigences de Bruxelles

 

// <![CDATA[
document.write( »);
// ]]>Click here to find out more!

La France a formalisé vendredi auprès de la Commission européenne son engagement à transposer des éléments de la directive sur la libre circulation en Europe. Cela devrait clore la polémique entre autorités françaises et communautaires au sujet des expulsions de Roms. Le document français a été transmis par courrier électronique à 22 h 15. Il contient une note des autorités françaises à la Commission qui rappelle que des garanties procédurales liées aux expulsions existent déjà en droit français via la jurisprudence et les principes généraux du droit mais dit que la France est disposée à améliorer la transparence juridique en transposant un certain nombre de points de la directive dans son droit positif.

La note explique aussi concrètement quels sont les articles qui feront l’objet de ce travail et détaille la manière choisie, à savoir des amendements à la loi Besson sur l’immigration qui doit être discutée au Sénat au plus tard dans le courant du mois de janvier. Une annexe présente par ailleurs la rédaction envisagée des différents articles. Enfin, comme demandé par la Commission, la note présente une série d’éléments destinés à démontrer que les Roms n’ont pas fait l’objet d’un traitement discriminatoire. Ces éléments sont appuyés par un tableau de chiffres et par un document explicitant les mesures d’éloignement, qui sera complété samedi par un échantillon de décisions individuelles.

Analyse de Bruxelles

La Commission européenne a confirmé avoir reçu la lettre française et a indiqué qu’elle l’analyserait en détail au cours du week-end. Selon plusieurs diplomates européens ayant suivi ce dossier de près, les contacts « techniques » des derniers jours entre la France et la Commission laissent cependant envisager que les services de Viviane Reding, la commissaire à la Justice et aux Droits fondamentaux, renonceront à ouvrir une procédure d’infraction contre Paris…

Suite et source: http://tinyurl.com/37pwydo

30/09/2010

Appel national à la sécession !!!

Ca, je relaie… Parce que, en 2005, beaucoup s’étaient élevés contre l’Europe. Et il avaient bien fait. On n’a pas tenu compte de l’avis des peuples?

Voila le résultat…

FDF

.

Contre l’Europe de Bruxelles : appel national à la sécession !


Partisans de l’Europe de la puissance ou partisans de l’Europe des Nations, il ne nous est plus possible d’accepter ce qu’est devenue aujourd’hui l’Europe.

Les récents propos d’une arrogance inouïe de la commissaire poli­tique luxembourgeoise quant à l’affaire des Roms sont la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

■ Sur le plan économique, l’Europe n’est rien d’autre qu’une zone de libre-échange sur le modèle anglo-saxon, incapable de défen­dre les intérêts  de ses peuples face à la mondialisation, incapable d’ériger les nécessaires frontières commerciales qui permettraient de protéger les industries et les emplois européens.

■ Sur le plan financier et bancaire, l’Europe a abandonné toute indépendance face aux intérêts de la finance internationale et s’est placée sous le contrôle d’une Banque centrale qui ne tire sa légiti­mité que d’elle-même.

■ Sur le plan militaire, l’Europe, dont la plupart des membres ap­partiennent à l’OTAN, est une vassale des Etats-Unis.

■ Sur le plan identitaire, l’Europe se révèle incapable de protéger la substance de ses peuples et accepte, voire encourage l’invasion de notre terre.

■ Sur le plan culturel, l’Europe subit la pire des déculturations au profit d’une sous-culture cosmopolite et américanisée.

■ Sur le plan diplomatique, l’Europe, à la remorque des Etats-Unis, ne pèse rien.

■ Sur le plan institutionnel, des nains bruxellois hautains préten­dent dicter leurs décisions aux peuples, relayés par des politiciens complices qui méprisent souverainement la volonté populaire, comme nous l’avons constaté en France avec le traité de Lis­bonne.

Dans le même registre anti-démocratique, Bruxelles prétend dres­ser les peuples européens en imposant une « charte des droits de l’homme européen » parfaitement liberticide.

Cette situation ne peut perdurer. L’Europe de Bruxelles trahit les peuples et les Nations qui la composent. Pour paraphraser Caton l’Ancien, Europa Brusselis delenda est, l’Europe de Bruxelles doit être détruite. La raison, l’honneur et la survie de nos peuples exi­gent que nous entrions en sécession.

Nous voulons que la France fasse sécession et se retire de l’Union européenne telle qu’elle existe aujourd’hui et souhaitons qu’elle entreprenne aux côtés des forces saines des nations européennes la reconstruction d’une nouvelle Europe respectueuse de ses iden­tités et des intérêts de ses peuples.

Reproduisez et diffusez ce tract


Liste des 21 premiers signataires de ce texte :

Roland Hélie, directeur de la revue Synthèse nationale, Robert Spieler, Ancien député et Délégué général de la Nouvelle Droite Populaire, André Gandillon, Directeur de Militant, Jérôme Bourbon, Directeur de Rivarol, Jean-Paul Chayrigues de Olmétta, Ecrivain, Pierre Vial, Président de Terre et Peuple, Marie-Paule Darchicourt, ancienne Conseillère régionale du Nord Pas-de-Calais, Yves Darchicourt, enseignant, Marc Rousset, écrivain, Serge Ayoub, animateur du Local (Paris), Martin Peltier, journaliste, Franck Abed, essayiste et écrivain, Anne Kling, écrivain, Jean-Claude Rolinat, élu local et écrivain, Christian Perez, Président du Parti populiste, Dr Jacques Kotoujansky, élu local et Président de Vérité et liberté, René Delacroix, Président de l’Alliance pour la résistance nationale, Olivier Grimaldi, Président du Cercle Franco-hispanique, Arnaud Raffard de Brienne, écrivain, François Ferrier, ancien Conseiller régional de Lorraine. Pierre Descaves, ancien député.

Pour signer la pétition nationale : cliquez ici ou adressez-nous un message en écrivant : « Je soutiens l’Appel national pour la sécession » avec votre nom et prénom et votre adresse à : campagnesecession@sfr.fr


AIDEZ-NOUS A FINANCER NOTRE CAMPAGNE !

Nous avons pour objectif d’imprimer 100 000 tracts, 50 000 autocollants et d’organiser des réunions dans toute la France pour amplifier notre campagne nationale. Pour cela, nous avons besoin de votre aide.

Adressez-nous vos soutiens financiers (même les plus modestes) à :

Synthèse nationale 116, rue de Charenton 75012 Paris

Chèque à l’ordre de Synthèse nationale

Nous vous en remercions par avance.