Francaisdefrance's Blog

27/02/2012

Le chantage à la guerre si nous ne renflouons pas la Grèce…

C’est très humanitaire, comme procédé… On a connu mieux.

FDF

.

Film d’illustration…

.

Crise grecque – Les euromondialistes font du chantage à la guerre si nous ne payons pas !

.


Et si la Grèce était à l’origine d’une nouvelle guerre allant jusqu’à l’Iran ? C’est le nouvel argument pondu dans les hautes sphères par les élites mondialistes dans l’objectif de faire payer aux peuples de l’UE l’addition de leurs errances. Il est vrai que plus c’est gros plus ça passe…

Philippe Dessertine, directeur de l’Institut de Haute finance, chroniqueur dans l’émission « Les Experts » sur BFM Business l’affirme sans broncher : « La démocratie est en danger ! » Rien que ça ! Et de nous prédire un avenir apocalyptique « dans cette partie du monde, (…) c’est-à-dire juste aux frontières de la Grèce » là où se trouve la Turquie ; qui est à côté de la Syrie, elle même proche de l’Iran… Et d’évoquer le Hezbollah, la situation extrêmement tendue aux Proche et Moyen Orient, sans bien sûr préciser le rôle néfaste des Américains et des monarchies pétrolières alliées de Washington et Bruxelles qui poussent les islamistes contre les régimes autoritaires laïcs. Et pour éviter cette guerre, il faut que nous payons pour les Grecs ! La logique dans tout cela ? Il n’y en a aucune, juste une volonté de faire peur à l’opinion publique, juste un besoin de désinformer, de mentir, de tricher avec la réalité des faits.

Pour sa part, Guillaume Dard, PDG de Montpensier Finance, nous rappelle « le baril de poudre des Balkans et du Moyen-Orient » et ne nous épargne pas sa petite leçon d’histoire révisée à sa sauce : « C’est comme ça qu’a commencé la guerre de 1914-1918 ! » Absurde et historiquement faux. Mais face à des téléspectateurs un peu crédules, et surtout désinformés, ça peut passer. Plus le mensonge est gros, mieux il passe, comme dirait l’autre… Philippe Dessertine saisit la balle au bond : « La Grèce est surarmée » (où a-t-il trouvé cela ? Mystère…) ; il n’y a « qu’à allumer la mèche ». Et il en rajoute : « L’Europe a construit ce baril elle-même en vendant massivement des armes à la Grèce ». Absurde ! Mais, là encore, ça peut marcher…

La dette de la Grèce, la supercherie des autorités européennes, placent désormais la géopolitique de comptoir comme argument de vente de leurs balivernes. Il s’agit bien évidemment de préparer l’opinion publique française à la mise en place de nouveaux impots destinés à financer le paiement de la Grèce. Payez pour les erreurs de ces euromondialistes sans scrupules ou bien vous aurez la guerre : ce n’est plus de la désinformation pure et simple, c’est du chantage !

Source: http://www.nationspresse.info/