Francaisdefrance's Blog

22/02/2012

François Hollande a escroqué son chauffeur Mohamed Belaid …

Dans la série « à voir et à revoir »…

FDF

.

http://www.siel-souverainete.fr/umps/4-umps/18-francois-hollande-a-escroque-son-chauffeur-mohamed-belaid.html

11/02/2012

Quand LICRA rime avec omertà…

Le cas Thierry Gaubert…

Attendons les aboutissants. Les tenants sont dans les lignes ci-dessous…
FDF

.

Le 6 février s’est ouvert devant le Tribunal correctionnel de Nanterre le procès de Thierry Gaubert pour ce que Libération (1) qualifie de « ribambelle de délits : abus de confiance, escroquerie, emploi de fausse qualité… » commis sous de « multiples casquettes : conseiller politique [de Nicolas Sarkozy], promoteur immobilier, banquier adepte de comptes offshore ».

Logement social et train de vie royal

Le tout commis grâce à d’habiles détournements du « 1% », pourcentage de la masse salariale que les employeurs consacrent au logement des employés et dont bénéficient les Comités interprofessionnels du logement (CIL). Patrons d’un de ces CIL dans les Hauts-de-Seine, département français concentrant le plus de sièges de grosses sociétés et où, même ramené à 0,34%, le « 1% » constitue donc un énorme pactole, Gaubert et son complice, le promoteur immobilier Philippe Smadja qui comparaît avec lui au banc d’infamie, y auraient multiplié pendant des lustres, selon l’ordonnance de renvoi en correctionnelle, « des montages immobiliers complexes », voire carrément illégaux.

Ces montages auraient permis au tandem « d’encaisser une plus-value de 2,4 millions de francs en 24 heures, à Levallois-Perret », sur les terres du député-maire Patrick Balkany, dont l’épouse est née Smadja – bien que ce patronyme ait été très répandu dans la communauté juive d’Afrique du Nord, y aurait-il un lien de parenté entre Isabelle Balkany et le promoteur immobilier ? Ces mêmes montages auraient-ils aussi permis de mener à Neuilly, dans le fief de Nicolas Sarkozy, une opération « déficitaire pour la commune mais profitable » aux deux dirigeants du CIL, dont l’ordonnance de renvoi rendue par le juge d’instruction Richard Pallain pointe aussi le « train de vie excessif sans rapport avec la finalité non lucrative » du 1%.

Outre un salaire annuel de 500.000 francs versés par une filiale, Thierry Gaubert et Philippe Smadja bénéficiaient aussi, affirme Libération, « d’une kyrielle d’avantages annexes : 70.000 francs de frais de cocktail, 28.000 francs d’amendes de stationnement, un poste « pourboires et dons » de 30.000 francs », ce qui n’empêche pas Gaubert de clamer qu’il n’y a eu « aucun enrichissement personnel, aucun préjudice ». Tel n’était pas l’avis de l’Anpeec (organisme de tutelle du 1%), de la Milos (en charge de l’inspection du logement social) et de l’Inspection générale des Finances qui avaient dénoncé dans plusieurs rapports ce qu’un haut fonctionnaire de Bercy estime avoir été « des fautes graves, la plupart délictuelles ».

La CGT et le MEDEF au secours des aigrefins

Comment expliquer alors l’inertie de la justice, pourtant alertée par deux syndicalistes (CGT et CFTC), administrateurs du CIL, qui avaient porté plainte ? Il est vrai que les deux importuns furent aussitôt désavoués par leurs syndicats respectifs, la centrale communiste allant alors jusqu’à faire savoir que « la plainte personnelle déposée n’engage pas la confédération dans toutes ses structures » !

« Pas question pour les syndicats de salariés de se mêler des tambouilles patronales, le 1% logement étant le domaine réservé du MEDEF », commente Libération qui précise que le grand patronat manifesta « peu d’enthousiasme au grand déballage, d’autant que son vice-président en charge du logement a longtemps été Louis-Charles Bary, premier adjoint de Nicolas Sarkozy à la mairie de Neuilly… Au Tribunal de grande instance de Nanterre valsent les magistrats tandis qu’un seul policier est affecté à l’enquête. Dix ans de perdus avant que le juge d’instruction Richard Pallain ne s’empare du dossier. »

Un incroyable blocage. A quelle puissante motivation attribuer les réticences à la fois de la chancellerie, du patronat et des syndicats de gauche ?

Frère de Patrick, donc intouchable

« On nous avait demandé de faire le ménage en douceur, Gaubert ayant une impunité », a confié à Libération un proche du MEDEF. Une impunité, voire une immunité, mais, encore une fois, comment expliquer un tel état de choses ?

Successivement marié à Diane Barrière, héritière du célèbre groupe casinotier et hôtelier, puis, le 12 janvier 1988, à la princesse Hélène de Yougoslavie, Thierry Gaubert était devenu l’intime et le conseiller très écouté de Sarkozy à la mairie de Neuilly, suivant ce dernier quand il fut ministre du Budget sous Edouard Balladur (1993-1995) et ensuite ministre de l’Intérieur dans les gouvernements Raffarin et Villepin (2002-2007) avec un passage au ministère des Finances. Mais le fait qu’il ait été un fleuron du Tout-Paris ne suffit pas à justifier cette omertà.

Ce silence, en revanche, devient tout à fait compréhensible quand on sait que Thierry Gaubert, issu de « parents immigrés en France dans les années 1930, le père (2) venant de Roumanie, la mère de Russie », est certes l’intime du chef de l’Etat mais, ce qui est beaucoup plus important, c’est qu’il est le frère de Patrick. En effet, Patrick n’est pas seulement « député européen » comme le présente de manière très elliptique un pourtant très long article du Point (trois pages !) paru le 2 février dernier : ancien conseiller de Charles Pasqua au ministère de l’Intérieur d’où il entreprit de lancer en 1994 une « fulgurante répression » contre tous les organes de presse mal-pensants, l’aîné des fils Gaubert avait été en effet en 1986 le président-fondateur de l’association DAVID (Décider et agir avec vigilance pour Israël et la diaspora) avant de devenir, de 1999 à 2010, l’indéboulonnable et très influent président de la Ligue contre le racisme et l’antisémitisme, autrement dit la célébrissime et encensée LICRA, à la tête de laquelle il a été remplacé par l’avocat Alain Jakubowicz.

Se présentant en descendant de déportés et menant le bon combat, le seul qui importe, comme en témoignent les innombrables procès où il se porta partie civile contre tous les « ennemis de la démocratie », Patrick Gaubert est intouchable, pour la gauche comme pour la droite, et l’impunité-immunité s’étendait à son cadet auquel, en 2011 encore, François Pérol, nouveau président des Banques Populaires-Caisses d’épargne (3), offrait le poste prestigieux, et richement rémunéré, de directeur des relations publiques du groupe BPCE – poste qu’il a dû abandonner tout récemment.

Sa (luxueuse) cabane à Bogota

Il aura fallu l’acharnement d’un magistrat, et surtout le développement du scandale des énormes rétrocommissions sur les ventes d’armes et de sous-marins de type Agosta vendus au Pakistan, rétrocommissions ayant très vraisemblablement bénéficié en 1994-95 au candidat Balladur et dont Patrick Gaubert fut avec le Libanais Ziad Takhiedine la cheville ouvrière, pour que s’effrite la protection dont jouissait l’affairiste. Il est vrai que, dans ce cas il y avait eu mort d’hommes : le 8 mai 2002, onze employés de la Direction des constructions navales chargée de l’exécution du contrat et trois de leurs accompagnateurs pakistanais périssaient dans un attentat. D’abord attribué à Al-Qaïda (on ne prête qu’aux riches) par le juge d’instruction Bruguière notamment, on sait aujourd’hui que ce massacre avait été décidé par de hauts chefs militaires pakistanais furieux de ne pas avoir perçu leur « dû », Jacques Chirac ayant interrompu le versement des commissions après son accession à l’Elysée. L’affaire aura en tout cas été fructueuse pour Thierry Gaubert qui, grâce à son entregent, s’est constitué une fameuse pelote. L’enquête menée à la demande du juge Renaud Van Ruymbeke a fait apparaître la présence dans la Confédération helvétique d’un compte, établi « au nom d’une coquille immatriculée aux îles Vierges », sur lequel a été déposé dans les années 1990 « un million de francs suisses, outre 3,288 millions de francs français ». De ces versements l’ancien conseiller de Nicolas Sarkozy prétend n’avoir gardé « aucun souvenir, ni des montants ni des dates ». De même l’étourdi Thierry est-il incapable de dire comment, et surtout pourquoi, il s’est fait construire en 2001 près de Bogota, en Colombie, une somptueuse demeure – évidemment jamais déclarée en France – de plus de 1.000 mètres carrés avec piscine.

Le « volant Karachi » ne sera pas évoqué au procès de Nanterre. Il s’achèvera le 17 février avant la mise en délibéré. Pendant ce délai, les magistrats auront peut-être la curiosité de feuilleter l’autobiographie de Patrick Gaubert, noblement intitulée Les Droits de l’homme ne se négocient pas (éditions de l’Archipel 2009) et dans lequel celui qui était alors président de la LICRA en même temps que président du Haut Conseil à l’Intégration nommé à ce poste par Nicolas Sarkozy en 2008, écrivait à propos de ces droits qu’ « ils ne sont en effet pas négociables, pas adaptables. Ils sont universels et toute formule “à la carte” ne serait qu’un tragique retour en arrière, une régression dramatique pour l’humanité ». Tout indique pourtant que c’est une « formule “à la carte” » qui a si longtemps permis à Gaubert Thierry d’être mis à l’abri du glaive de Thémis.

Attendons l’issue de ce procès de Nanterre et voyons à quelques semaines de l’élection présidentielle quel sera le verdict.

Claude Lorne
6/02/2012

Notes :

1. Libération du 7/02/2012.
2. Né Ancial Goldenberg, voir tome I de l’Encyclopédie politique d’Emmanuel Ratier (éd. Facta) repris par Wikipedia.
3. Sur la connexion Sarkozy-Pérol, lire le chapitre 8 (« Xavier Niel, ou quand le porno mène à tout ») dans la nouvelle brochure de Polémia, Les médias en servitude, disponible en PDF sur Internet.

Image : Le mariage de Th. Gaubert avec la princesse Hélène célébré en la mairie de Neuilly par Nicolas Sarkozy

Source: http://www.polemia.com/

Merci à DG…

21/11/2011

Pas content, les momos. Zemmour leur dit des vérités…

Et ça vient évidemment de Oumma.com.

Continue, Eric. Ils veulent nous emmerder? Continuons à leur apporter des preuves de leur méfaits en tous genres. Ils n’aiment pas ça du tout. Il n’y a que la vérité qui blesse…

FDF

.

Selon Zemmour « des bandes internationales, Turques, Indo- pakistanaises, Maghrébines organisent un véritable pillage de la sécurité sociale ».

Samedi 19 novembre sur i>TELE, toujours fidèle au poste, Eric Zemmour poursuit sa rhétorique haineuse en ciblant toujours les mêmes : les étrangers. Selon l’inspecteur Zemmour, « des bandes internationales, Turques, Indo- pakistanaises, Maghrébines organisent un véritable pillage de la sécurité sociale. » Un pillage évalué à 20 milliards d’euros !!!! Son contradicteur Nicolas Domenach particulièrement choqué, a jugé délirant les propos de Zemmour.

A partir de la 3ème minute: http://youtu.be/oXhx30u5keg

Source: Oumma.cons com

10/10/2011

Les bienfaits de la diversité crapuleuse…

Virez les par la porte; ils reviennent par la fenêtre… Je pense que le CRAN va lui venir en aide, à ce bel exemple des bienfaits de la diversité…

FDF

.

Expulsé il y a 1 mois, l’escroc revient à Albi et récidive

La justice tarnaise pensait bien ne plus entendre parler de lui. Début septembre, ce ressortissant camerounais de 36 ans, ayant une adresse à Albi, avait été impliqué dans une affaire d’escroquerie. Les policiers de la brigade de sûreté urbaine, saisis de plusieurs plaintes pour utilisation frauduleuse de coordonnées bancaires, étaient remontés jusqu’à lui. L’intéressé avait détourné des numéros de carte bleue pour effectuer des achats sur internet. Lui se défendait en expliquant avoir agi pour le compte d’une connaissance habitant au Maroc. Le parquet d’Albi avait décidé de ne pas le poursuivre en raison de sa situation administrative. En effet, ce Camerounais père de 7 enfants était entré en Europe par l’Espagne mais n’avait pas de titre de séjour français. Placé en rétention pendant 10 jours, il avait été reconduit en Espagne. Dès le lendemain de son expulsion, il était de retour à Albi. Or, la police continuait à recevoir des plaintes pour des achats frauduleux sur internet effectués depuis son ordinateur. Il a donc été à nouveau interpellé ce jeudi et placé en garde à vue. La perquisition de son domicile a permis aux enquêteurs de retrouver un stock de marchandise acheté frauduleusement. Hier, l’escroc présumé a été déféré au parquet qui a ouvert une information pour escroquerie et requis un placement en détention provisoire. En début de soirée, il était présenté à la juge d’instruction. »

Source: http://www.ladepeche.fr/

24/08/2011

A voir ou à revoir, suite aux différents scandales du halal…

Il est vrai qu’à la suite de ce reportage, j’en connais qui ont rasé les murs… Ils y en qui « niquent la France » et il y a l’inverse… Ben quoi?

FDF

.

KFC non Halal ! Reportage interdit à la TV à voir ou à revoir !

En immersion dans l’univers de la restauration rapide, et notamment de la chaîne très prisée des consommateurs musulmans, KFC, l’enquête journalistique réalisée par Tony Comiti productions pour M6 en 2010 était de la dynamite ! Une bombe médiatique qui avait explosé avant même sa diffusion, une pépite du scoop jugée un tantinet trop fouineuse par KFC et son inséparable associé d’une fraude à grande échelle, l’empire Doux, qui avaient à l’époque tapé du poing sur la table de la direction de M6 pour censurer le reportage qui signait leur arrêt de mort … financier ! Exhumée de la censure de M6 par le site de Télérama, voici la vidéo qui avait donné des sueurs froides aux protagonistes d’une escroquerie.

Reportage ici: http://youtu.be/a_ZKRr7qV8E

Bonus: http://tinyurl.com/ycn6qx5

Source:oumma.com

10/07/2011

Médicaments: l’escroquerie présente partout…

Et même en Espagne…

Les « plumés », comptez vous!

FDF

.

Vu sur un journal andorran: (je vous laisse le soin de deviner la traduction….faaaaaaaaaaaacile)

A noter que les prix ,en Andorre, sont détaxés car les taxes sont originaires  des pays d’origne : France,Espagne ou autres .
Norvatis est le distributeur officiel de médicaments espagnols…
L’Andorre, avec ses taxes insignifiantes, lui fait « concurrence »…
voir détails :
En noir les prix actuels andorrans.
En rouge les prix espagnols.
Que de différences !!! (2à 3 fois)
On peut voir que comme toujours ce sont encore les mêmes qui s’en mettent plein les poches !
Dessin humoristique de José-Luis Martin.

03/07/2011

A la même adresse, ils étaient 39 allocataires de la prime pour l’emploi !!!

On peut pas avoir le nom de ce type? Bon, tant pis…

FDF

.

Escroquerie à la prime pour l’emploi : sous 39 identités, il détourne 12 000 euros !

Les services du commissariat d’Agde, ainsi que les hommes du SRPJ de Montpellier, ont été saisis par le service des impôts pour étudier un dossier sur une escroquerie à la prime pour l’emploi.

Après enquête, ils ont interpellé le 30 juin, à Agde, un individu âgé de 42 ans. Il aurait réussi à mettre en place une combine pour toucher des primes auxquelles il n’avait pas droit. Le mis en cause aurait fini par reconnaître les faits. Il devra se présenter devant la justice le 17 octobre prochain.

Tout débute par une très longue procédure des agents des impôts qui suspectent une fraude. Ils ont découvert une anomalie inquiétante en faisant des recoupements d’adresses sur Agde, au sujet d’allocataires de la prime pour l’emploi. Ils ont en effet alloué pendant deux ans, de 2008 à 2009, à la même adresse, des primes pour l’emploi à trente-neuf personnes différentes.

Les agents du Trésor public décident de bloquer l’envoi de ces primes. Près de 29 000 € sont ainsi retenus alors que 12 000 € ont déjà été payés. Les policiers prennent le relais dans cette procédure. Ces derniers vont interpeller un homme. Il a créé trente-quatre fausses identités, pris celles de quatre membres de sa famille et la sienne pour monter des faux dossiers. La famille est suspectée d’avoir participé à cette escroquerie, mais rien n’est prouvé.

Lors de sa garde à vue, l’individu aurait reconnu les faits. Les perquisitions menées à son domicile ont permis de conforter les éléments avancés par les enquêteurs. En effet, de fausses déclarations fiscales ainsi que de nombreux documents administratifs ont été saisis par les policiers.

Source: http://www.midilibre.fr/

27/03/2011

Pire que Sarkö: si si, ça existe…

On ne pensait pas que ça pouvait exister. Ben si…


(Reçu par mail…).

FDF

.

Voici un lien qui vous donnera les informations concernant les conclusions de l’AJT (Agent Judiciaire du Trésor) sur la mise en accusation de DSK l’escroc !! 

 

http://www.politiquedevie.net/ 

Ou ici au cas le site serait  » indisponible  » :

http://www.renovatiotv.com/rubrique,kg-basano-presse-21mars11,1243205.html

J’ai, notamment, téléchargé les conclusions de l’AJT (du bocal)… Ca servira à un moment ou à un autre !!

Nous devons faire savoir au gens qui votent PS, que la politique de DSK est pire que celle du sarko !!

27/02/2011

Vive la « diversité ». Un imam coupable de mariages illégaux !

Et ça continue! Et que certains continuent aussi à aduler cette idéologie d’amour, de paix et de tolérance… Ce con va faire grimper les chiffres de l’islam carcéral… Ohhhhhh, je sens qu’il va se sentir « heurté », là…

FDF

.

Un imam d’une mosquée de Chelles (Seine-et-Marne) a été condamné jeudi par le tribunal correctionnel de Meaux pour avoir célébré des mariages illégaux et avoir perçu indûment des allocations chômage, a-t-on appris samedi de source judiciaire. L’imam a été « condamné pour avoir célébré plusieurs mariages religieux avant le mariage civil et pour escroquerie à l’assurance-chômage« , a déclaré à l’AFP le procureur adjoint du parquet de Meaux, André Ribes, confirmant une information du Parisien. 

Pour ces délits, il a écopé de « six mois de prison avec sursis et d’une amende de 1.500 euros » et devra verser « 11.000 euros d’indemnités à l’assurance chômage », a-t-il précisé, soulignant qu’il aurait célébré « plusieurs mariages » courant 2006 et 2007. A l’audience en décembre, « il a plaidé le fait que le mariage religieux musulman n’existe pas et qu’il ne faisait que bénir les fidèles ». En ce qui concerne l’escroquerie, il a prétendu ignorer qu’il était interdit de cumuler un salaire ou des dons de la part des croyants musulmans avec les allocations de chômage, a poursuivi le magistrat. Plusieurs couples auraient été mariés par l’imam sous cette forme en présence de témoins, rapporte Le Parisien.

Source: http://www.lefigaro.fr/

29/01/2011

Algérie: un escroc s’enfuit avec l’argent pour la mosquée…

« Rachid système », mon frère… Moi qui croyais que tous les truands du Maghreb se trouvaient en France…

FDF

.

Oran: une association victime d’un escroc!

La mosquée El-Takoua ne verra pas le jour pour sitôt, 160 millions collectés par l’association portant le même nom pour sa réalisation ont été emportés par un escroc. Ce dernier, N. M., 37 ans, s’est fait passé pour un bienfaiteur gérant d’une entreprise de bâtiment.
Il a proposé aux membres de cette association de prendre en charge la construction de la mosquée à condition que ce soit l’association qui finance l’achat des matériaux de construction. Les membres du bureau de cette association ont cru à un don du ciel et lui ont remis 160 millions de centimes.
Pour convaincre ces victimes, N. M. a installé dans le site devant abriter la mosquée, quelques jeunes munis de pelles.
Ces derniers sont également victimes de ce présumé escroc puisqu’il ne reviendra pas et ne seront pas payés pour le nettoyage du site. Deux autres victimes de cet escroc se sont présentés à la 21e Sûreté urbaine où la plainte a été déposée par l’association en question. Il s’agit d’un jeune couple auquel N. M. a promis un logement. À ces derniers, il a pris 17 millions de centimes. N. M. a été arrêté et présenté au juge d’instruction près le tribunal Djamel-Eddine pour escroquerie. Il a été placé sous mandat de dépôt. L’argent de la mosquée El Takoua, qui devait être érigé à la citée AADL Cosider de l’USTO n’a pas été récupéré ni celui du couple.

13/12/2010

La grande escroquerie du Téléthon…

Pour changer un peu de cible… Ca me fait penser que les pompiers ne sont pas encore passés pour les calendriers. Là, je sais pourquoi je donne…

FDF

.

(Reprise d’un article publié sur Internationalnews en 2007)


Chaque année avant Noël, la France est prise d’une fièvre de générosité dont les médias font une kermesse, un concours du plus généreux en exhibant de pitoyables images d’enfants atteints des maladies dites “orphelines” (belle trouvaille publicitaire pour faire pleurer dans les chaumières). Mais où va donc l’argent du téléthon ?



Extrait d’une interview de Jacques TESTART, Directeur de recherche à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), spécialiste en biologie de la reproduction, « père scientifique » du premier bébé éprouvette français, et l’auteur de plusieurs essais témoignant de son engagement pour « une science contenue dans les limites de la dignité humaine ». »

Le téléthon célèbre chaque année les progrès de la génétique, ses possibles performances curatives. Qu’en pensez-vous ?


« C’est scandaleux. Le Téléthon rapporte chaque année autant que le budget de fonctionnement de l’Inserm tout entier. Les gens croient qu’ils donnent de l’argent pour soigner.

Or la thérapie génique n’est pas efficace.

Si les gens savaient que leur argent va d’abord servir à financer des publications scientifiques, voire la prise de brevets par quelques entreprises, puis à éliminer des embryons présentant certains gènes déficients, ils changeraient d’avis.


Le professeur Marc Peschanski, l’un des artisans de cette thérapie génique, a déclaré qu’on fait fausse route. On progresse dans le diagnostic, mais pas pour guérir. De plus, si on progresse techniquement, on ne comprend pas mieux la complexité du vivant.


Faute de pouvoir guérir les vraies maladies, on va chercher à les découvrir en amont, avant qu’elles ne se manifestent. Cela permettra une mainmise absolue sur l’homme, sur une certaine définition de l’homme.

Source: medecines-douces.com…

Suite de l’article et sources: http://tinyurl.com/3ye23s8

16/11/2010

Fausses généalogies pour devenir Français…

Quand on pense que ce sont ces mêmes gens (« jeunes ») qui sont les premiers à cracher sur NOTRE France…

FDF

.

Quand l’administration française continue de souffrir de la corruption et du laisser-aller qui règnent au sein de l’administration algérienne.

C’est ce que vient de démontrer le tribunal correctionnel de Meaux, une petite ville située à 40 km de Paris, dans le département de la Seine-et-Marne, en examinant, vendredi dernier, le dossier d’un Algérien qui a falsifié son état civil dans le but d’obtenir la nationalité française. Le quotidien Le Parisien, qui a publié l’information, a estimé, par ailleurs que près d’un millier de personnes, originaires majoritairement de la Kabylie, auraient utilisé la même escroquerie pour devenir des citoyens français.

Ainsi, pour obtenir la nationalité française, les faussaires ne sont pas allés par mille chemins. Ils ont poussé leur malhonnêteté jusqu’à modifier leur généalogie, afin de se faire passer pour des enfants ou des petits-enfants de parents algériens possédant légalement la nationalité française. El Watan

On peut se demander si la quantité des abus commis et la généralisation de l’invasion ne conduira pas finalement un grand nombre de personnes à adopter une vision racialiste de l’identité française

Source: http://tinyurl.com/35dj3x2

08/08/2010

Un mari, des assurances-vie et d’étranges accidents… Djamel, il se prénomme, le mec…

Et encore un pauvre type « issu de l’immigration »… Ouhais, on sait: pas gâté par la vie, incompris, minorité stigmatisée, etc…

Bref, un pourri de moins en liberté. Y’a pas un collectif à la con qui peut faire quelque chose pour lui, non? Après-tout, il n’est qu’en détention provisoire…

FDF

.

06/08/2010

Un homme avait touché un million d’euros après l’accident mortel de sa première épouse. Son ex-compagne a, elle aussi, été victime d’un étrange accident. Une troisième venait de le désigner bénéficiaire de son assurance-vie.

Tout commence avec la plainte d’une femme pour cambriolage. Le 11 juin 2010, elle affirme à la brigade de gendarmerie d’Egly dans l’Essonne avoir été cambriolée par son ex-compagnon qui lui dérobe des polices d’assurance-vie. C’est alors qu’elle fait le lien entre ce vol et un bien étrange accident de voiture.

En décembre 2009, Djamel, son compagnon, l’avait emmené au Maroc pour la présenter à sa famille. Pendant son séjour, elle est victime d’un grave accident, dont elle réchappe miraculeusement : sa voiture de location est percutée de plein fouet par une autre voiture. Grièvement blessée, elle est rapatriée en France.

Après le cambriolage, elle en vient à penser que cet accident pourrait avoir été planifié par son ancien compagnon. Contacté par le Figaro.fr, le procureur adjoint au parquet d’Evry Michel Lernout explique que fin novembre 2009, Djamel venait de lui faire signer «quatre contrats d’assurance-vie pour un montant de près de 5 millions d’euros», et pour lesquels il était bénéficiaire. Dans deux de ces contrats, le capital était doublé en cas de mort accidentelle. Le conducteur de la voiture qui l’a percuté n’a pas été identifié.

Un million d’euros après le décès de sa première épouse

Les enquêteurs découvrent qu’après le décès de sa première femme en 2007, il a touché un million d’euros de six assurances-vie qu’il lui avait fait signer et dont il était le seul bénéficiaire. Elle a été victime d’un accident de vélo : ils étaient partis tous les deux sur une petite route de l’Essonne, entre leur domicile de Fleury-Mérogis et la commune de Vert-le-Grand un soir de janvier 2007. Elle a été mortellement percutée par une voiture volée dans leur quartier. Le conducteur n’a jamais été identifié, et la procédure a été clôturée, avec la mention « auteur inconnu ». Or, une clause du contrat d’assurance vie stipulait que le capital décès qui revenait au bénéficiaire était multiplié par deux en cas de mort accidentelle.

Les enquêteurs remarquent aussi que Djamel est de nouveau en couple, et que sa nouvelle dulcinée vient de signer pas moins de cinq contrats d’assurance-vie, dont il est le bénéficiaire, pour un montant de 2,4 millions d’euros : trois de ces contrats stipulent que le capital est multiplié par deux en cas de décès accidentel…

Forte de tous ces éléments, la gendarmerie alerte le parquet d’Evry qui ouvre une information. Djamel est arrêté et présenté jeudi à un juge qui décide de le mettre en examen pour « assassinat » et « tentative d’assassinat », comme le révèle RTL vendredi. Djamel nie tout en bloc et parle de « coïncidences » : il accuse sa seconde compagne d’avoir monté le cambriolage, en affirmant qu’elle n’a pas surmonté leur rupture et qu’elle lui en veut. Il a été placé en détention provisoire à la prison de Fleury- Mérogis.

Source: http://tinyurl.com/2errc9f