Francaisdefrance's Blog

06/02/2012

Le Carnaval est de l’islamophobie, en Macédoine…

C’est bientôt Carnaval, CHEZ NOUS, en France. Veillons à ne pas nous déguiser en « prophète ». Il y en a qui se sentiraient « heurtés »…Mais celles qui se déguisent en fantômes, on ne leur dira rien… Cherchez l’erreur.

FDF

.

Dessin d’illustration

.

Macédoine : provocations, « révolte islamique » et escalade de la violence à Struga

Depuis vendredi, violences et incidents se multiplient dans la région de Struga. Tout a commencé par une manifestation de la communauté islamique, qui entendait dénoncer les « provocations » du carnaval de Vevčani, où des masques affublés de burqas avaient défilé deux semaines plus tôt. Lundi soir, l’église orthodoxe du village de Labuništa a été incendiée. La Communauté islamique dénonce un climat « d’islamophobie ». Une nouvelle manifestation est prévue ce mardi.

D’après le maire de Struga, Ramiz Merko, le vent qui aurait arraché les drapeaux qui flottaient aux mâts de la commune menacerait d’emporter aussi la fragile coexistence intercommunautaire. Ces derniers jours, Struga, cité multiethnique de l’ouest de la Macédoine, sur les bords du lac d’Ohrid, ne quitte plus la une de l’actualité.

Les manifestations organisées par la communauté islamique pour protester contre la présence de personnages affublés d’une burqa lors du carnaval traditionnel de Vevčani ont dégénéré. Le drapeau national a été brûlé, des autobus détruits. Certains exigent la démission des responsables du festival, voire leur traduction en justice. Depuis le début du week-end, la situation ne cesse de se dégrader.

Une personne non identifiée a endommagé la croix en bois de quatre mètres de haut qui se trouvait dans la cour de l’église de la Vierge-Marie de Borovec, village proche de Struga. On ne sait pas si cet acte de vandalisme doit être relié aux événements des derniers jours, mais il révèle en tout cas combien l’atmosphère demeure tendue dans la région. Dimanche soir, des inconnus ont brisé avec des pierres les six doubles fenêtres ainsi que la porte d’entrée du dispensaire du village de Labuništa/Llabunishtë. Lundi soir, l’église orthodoxe de ce village majoritairement albanais, datant des XVIIIe et XIXe siècle, a été incendiée.

Tout a commencé lorsque la Communauté islamique, deux semaines après la fin du carnaval de Vevčani, a décidé de protester contre la présence de masques affublés de burqas lors de cet événement traditionnel, qui a lieu chaque année les 13 et 14 janvier, à la veille de la nouvelle année du calendrier julien.

Vendredi 27 janvier, la Communauté islamique a organisé une manifestation devant la mairie de Struga, au cours de laquelle le drapeau macédonien a été descendu, tandis qu’étaient levés à sa place le drapeau albanais ainsi qu’un autre drapeau de couleur verte portant des inscriptions islamiques.

Les manifestants scandaient des slogans comme : « A bas les infidèles » « Morts aux infidèles » « A bas Vevčani » et « Dieu est avec nous ». Le mufti de Struga, Ferhat Polisi, a demandé des excuses publiques et exigé la démission du maire de Vevčani. La Communauté islamique de Struga a également écrit au ministère de la Culture pour lui demander de cesser de soutenir de tels événements festifs.

La suite: http://balkans.courriers.info/article19130.html

Source: http://www.medias-france-libre.fr/

09/12/2011

Un policier sur un cambriolage violemment frappé à la tête par un malfaiteur !

J’espère que ça, on peut le divulguer…

L’escalade dans la violence contre nos forces de l’ordre devient franchement inquiétante.

FDF

.

Un gardien de la paix a été « sérieusement blessé », hier vers 21h30, alors qu’il intervenait avec sa patrouille de police-secours sur un cambriolage à Chenôve, près de Dijon.
Le policier de 35 ans été violemment frappé à la tête. Souffrant d’un traumatisme crânien et de multiples contusions, il a été hospitalisé. « Son état est sérieux, mais ses jours ne sont pas en danger », a-t-on indiqué de même source.

A l’arrivée de la patrouille sur les lieux d’un cambriolage, plusieurs individus ont pris la fuite. Le policier s’est lancé à la poursuite de l’un des fuyards. Alors qu’il se trouvait derrière un bâtiment, il a été violemment frappé à la tête par un homme avec un objet.

Les enquêteurs ne savent pas si l’agresseur est l’un des participants au cambriolage, ni avec quel objet il a frappé le policier.


Le gardien de la paix a perdu connaissance. Il n’a pu donner l’alerte avec son talkie-walkie qu’après avoir repris ses esprits plusieurs minutes plus tard. Il a été transporté au CHU de Dijon dans un état « sérieux ».
Le syndicat Unité SGP Police-FO de Côte-d’Or dénonce « l’escalade de la violence » et déplore « encore et toujours avec force la situation critique des effectifs de la circonscription de Dijon », soulignant que « vendredi matin un seul véhicule de police-secours » était disponible pour « assurer les interventions dans toute l’agglomération dijonnaise ».

Source: http://www.lefigaro.fr/