Francaisdefrance's Blog

07/01/2012

Islamisme et socialisme, les liaisons dangereuses…

Et s’il est besoin de le rappeler, ci après la liste des villes de France gérées par des maires socialo-pro-islamistes qui ont signé un appel POUR le vote des immigrés:

L’appel est signé par les maires d’Angers, Aubervilliers, Bègles, Besançon, Caen, Chelles, Clichy-la-Garenne, Creil, Erstein, Grenoble, Illkirch-Graffenstaden, Les Ulis, Lille, Metz, Montbéliard, Nantes, Paris, Pau, Périgueux, Quimper, Reims, Rennes, Rouen, Saint-Denis, Strasbourg et Toulouse.

FDF

.

Socialisme et Islamisme : toutes les subventions, toutes les relations.


La ville du président du groupe PS à l’assemblée nationale, Jean-Marc Ayrault, a voté une subvention de 200 000 euros pour « le centre culturel » de la mosquée.)

 Pour ceux qui lisent l’Observatoire de l’islamisation depuis 2007, ce n’est pas une découverte. L’ouvrage Ces maires qui courtisent l’islamisme paru en octobre 2010 (éditions Tatamis) a déjà étudié les cas les plus sévères de collusion entre les mairies de grandes villes, indistinctement de gauche ou de l’UMP, et des associations islamistes (je dit bien islamistes) bénéficiant de leurs largesses se concrétisant en subventions publiques ou en mise à disposition de terrains pour des sommes symboliques.

Ce mois-ci nous nous concentrons sur les  élus du Parti socialiste, les prochains mois nous traiterons des autres partis recourant aux mêmes méthodes. 

 Car lister toutes les mairies concernées par  une collaboration active avec des associations liées souvent à l’UOIF, première fédération d’associations musulmanes en France dont les dirigeants se disent ouvertement proche des Frères Musulmans,  aboutit à un catalogue à la Prévert:

 Clichy, Créteil, Poitiers, Nantes, Lille,  Les Ulis, Roissy-en-Brie, Saint-Etienne, Metz, Rochefort, Angoulême, La Rochelle. Nous révélons tous les montants des subventions (et/ou dons de terrains) aux « centres socio-culturels » des mosquées pour reprendre l’expression d’un conseiller général socialiste de Seine-et-Marne lorsqu’il a qualifié ainsi  l’espace d’enseignement de la mosquée  radicale de Roissy-en-Brie.

 Nous n’abordons pas l’Institut des cultures d’Islam  de Bertrand Delanoë,  coûtant 22 millions d’euros au contribuable parisien, tant cette affaire méritera un traitement tout particulier les prochain mois.

 Cette stratégie de séduction de l’électorat issu de l’immigration, fusse-t-il islamiste en l’espèce, est ouvertement exposée par le « think tank » (réservoir d’idée) socialiste Terra Nova.

 Ayant  pris acte de la fuite de l’électorat populaire français vers un Front National au programme de plus en plus socialisant et protecteur, Terra Nova considère dans une note les  « minorités » comme un relai de croissance, un réservoir de voix indispensable au Parti socialiste.  Le mérite de cette note  est d’avoir avoué  pour la première fois ce que tous les observateurs politiques avaient compris depuis des années. Et ce n’est pas le journaliste du très socialiste Nouvel Observateur, Hervé Algalarrondo , avec son ouvrage La gauche et la préférence immigrée (Plon, 2011), qui nous contredira. 

Retrouvez le dossier dans le mensuel PDF, (35 pages, 7e, – sommaire ici)

Source: http://www.islamisation.fr/

07/09/2011

Sus aux collabos: liste des maires qui ont signé un appel pour faire voter TOUS les immigrés…

C’est une piqûre de rappel, mais il y a des gens à qui des rappels de vaccins sont nécessaires (les maires des villes ci-dessous nommées)…

Il faut que le peuple de France sache. Il faut que ceux qui les ont élu sachent. Notre devoir est de les montrer du doigt… Et celles et ceux qui veulent leur écrire afin de les mettre devant ce fait honteux de dhimmitude accomplie, ne vous gênez pas… On ne va pas les laisser brader notre France, non? Cracher sur notre République dont ils sont les représentants?

FDF

.

La France est en vente !

.

Quand ils auront le droit de vote, ils feront des listes pro-charia comme il en existe déjà et ils auront entre les mains l’avenir de VOS enfants Confirmation de cette information (voir les liens ci-dessous) . A noter que toutes ces villes sont dirigées par des Socialistes et pour une d’entre elles par Martine AUBRY , Maire de Lille ,candidate aux Présidentielles .

http://www.lagazettedescommunes.com/56207/26-villes-signent-un-appel-pour-le-droit-de-vote-des-etrangers/ http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/politique/20110215.AFP2968/26-villes-signent-un-appel-pour-le-droit-de-vote-des-etrangers.html

Compte tenu des 6 millions d’immigrés déjà en France et à raison de 200 000 immigrés entrant légalement chaque année (chiffre du Ministère de l’Intérieur ), de TOUS ceux qui rentrent illégalement et du taux de natalité ( entre 3 et 6 minimum par famille) , il est évident que dans 20 ans , la majorité de nos élus seront d’origine africaine . Alors transmettons ce message pour alerter ceux qui , parmi nos connaissances, pensent voter pour un candidat socialiste . Comme il y a aucune chance pour que cela soit diffusé dans un journal, sur une radio ou à la télévion, je vous fais part de l’information. Ensuite, vous faites comme vous le sentez…

LA LISTE DES MAIRES PS BRADEURS DE LA CITOYENNETE

26 villes signent un appel pour le droit de vote des étrangers

Vingt-six villes ont relancé mardi le débat sur le droit de vote des étrangers aux élections locales, en signant un appel destiné à sensibiliser les pouvoirs publics et l’ opinion sur ce sujet. « Nous lançons un appel solennel et prenons l’ engagement de tout mettre en oeuvre pour que le droit de vote et d’éligibilité des résidents étrangers aux élections locales soit reconnu », écrivent ces maires réunis au Sénat à l’initiative du premier magistrat de Strasbourg, Roland Ries (PS). « Aujourd’hui, les résidents étrangers doivent être considérés comme des citoyens à part entière », ajoutent-ils. L’opinion publique est favorable à l’évolution d’une citoyenneté attachée à la résidence et non pas seulement à la nationalité », estiment-ils. Rappelant que « le concept de citoyenneté contient le droit pour toute personne de participer aux prises de décision qui la concernent », ils soulignent que « son extension a déjà eu lieu pour une partie des étrangers résidents, ressortissants de l’UE, qui peuvent voter aux élections municipales et européennes ». « Il s’agit maintenant de donner les mêmes droits à tous les étrangers résidents », soulignent-ils.

L’appel est signé par les maires:

d’Angers, Aubervilliers, Bègles, Besançon, Caen, Chelles, Clichy-la-Garenne, Creil, Erstein, Grenoble, Illkirch-Graffenstaden, Les Ulis, Lille, Metz, Montbéliard, Nantes, Paris, Pau, Périgueux, Quimper, Reims, Rennes, Rouen, Saint-Denis, Strasbourg et Toulouse.

Plusieurs municipalités s’étaient associées pour initier cet appel à l’occasion du premier Congrès des Conseils de résidents étrangers le 16 octobre dernier à Strasbourg. Et après, à gauche, ça joue les vierges effarouchées devant le score du FN aux dernières élections ! Et ils se demandent pourquoi ?

Faire suivre sans modération…

28/08/2011

Ahhhhhhhhhh, l’Alsace: ses vins blancs, ses cigognes, son Concordat, ses mosquées…

Eh oui; en Alsace, le *Concordat exerce ses pleins pouvoirs. Au détriment des sous-chiens locaux. Il n’en résulte pas moins une grogne pour le moins légitime… On le pourrait à moins. Bon courage, amis Alsaciens…

FDF

.

Dessin emprunté à http://www.ndf.fr/

.

Mosquée en Alsace:Témoignage d’une habitante de la ville d’Erstein

 J’édite un courier reçu d’une lectrice qui explique par le menu l’apparition d’une mosquée dans sa ville et surtout la manière dont les habitants de cette ville ont été manipulés voire trompés par le Maire de la ville. Ce témoignage n’est que l’écume de ce qui se passe dans toutes les villes de France ou la volonté d’imposer l’islam partout dans chaque ville de France est forte. A ce demander pourquoi vouloir à toute force imposer cette religion qui est incompatible avec nos lois, nos valeurs. 

Gérard Brazon

********************

         Suite à l’article  de Puteaux-Libre sur « le maire de Montluçon prend ses concitoyens pour des imbéciles ». Je tiens à vous dire que toutes de villes n’ont pas le bonheur et la chance  d’avoir  comme maire madame Eustache-Brinio ou comme député monsieur Jacques Myard.  

Fin Mars 2009, le maire d’Erstein  nous informe de l’ouverture prochaine d’une épicerie dans les locaux d’un  restaurant (notre ancienne COOP) situé en plein centre de notre quartier résidentiel construit à l’époque en même temps que toutes les maisons de notre  lotissement (les prairies). L’Annonce a été accueillie avec joie par tous les habitants (un commerce de proximité et aussi un lieu de rencontre  en égard à notre population vieillissante. La présence des travaux montrent que le projet est avalisé.

Fin octobre 2009 : le maire  informe  par courrier les habitants du lotissement les Prairies et du Mittelholz d’un  projet d’aménagement  d’un lieu de culte musulman en lieu et place de l’épicerie  et les invite à une réunion d’information pour le vendredi 06/11/2009

          Jeudi 5 novembre 2009 : veille de la réunion, toute la ville d’Erstein les riverains en particulier se réveillent abasourdie en lisant les Dernière Nouvelles d’Alsace :

ERSTEIN / Réunion publique vendredi. Vers un nouveau lieu  de culte musulman 

C’est un lieu depuis longtemps débattu au sein de la cité sucrière, d’ici 2010, la communauté turque d’Erstein devrait déménager son lieu de culte dans un nouveau site plus spacieux et résolument ouvert à la population …. Ce que nous voulons créer, c’est une vitrine pour notre culture, pour notre communauté ….. L’actuel espace cultuel (au centre ville) est depuis longtemps trop exigu pour pouvoir accueillir les 110 familles que constitue la communauté. (200 m²) contre 430 m² : Proposant 200 m² de surface dédiée à la pratique de l’islam, mais aussi une bibliothèque, un espace d’accueil pour le public, une salle d’exercices pour la pratique de la musique et de la danse folklorique turque … Proposer de l’événementiel, des moments festifs, mais aussi des cours de français …

 La ville d’Erstein, elle, soutient fortement le dossier dit le maire d’Erstein. Nous souhaitons que chacun puisse vivre librement sa religion dans le respect des règles de la République. La commune de fait consacrera une enveloppe importante dont le montant est en cours de négociation, au cofinancement du projet. (300 000€ acquisition du bâtiment et travaux inclus) 

Nicolas Blanchard. 

*****************

Vendredi 6 novembre 2010 réunion publique

Dimanche 8 novembre 2010  DNA N°262 :

          Réunion publique : différentes questions sont posées par les habitants, les réponses données ne sont que des affirmations ou déclamations orales, visant à minimiser les problèmes.

          Les DNA souligne d’entrée la présence massive des élus venus en nombre marquer le soutien de la ville au projet. Que le débat a été intense et l’ambiance houleuse. Comment peut il en être autrement, revenir sur une position antérieur pour nous proposer un lieu de culte au cœur de notre quartier résidentiel, ne regroupant que quelques rares familles d’origine turque. Alors qu’il existe depuis des années une proposition de la municipalité pour l’installation d’un lieu de culte en bordure Nord du quartier. De  plus ce  terrain a l’avantage d’être desservi par une  route départementale, une piste cyclable, un chemin piéton, un arrêt de bus.. .

          Après avoir rassuré le public du faible pourcentage de fidèles qui viennent le matin, qu’il n’y aura pas de minaret ou appel de la prière et qu’une trentaine de places de parking est également prévu, le maire fait savoir : la ville a examiné le projet et n’a rien trouver à redire sur les questions d’urbanisme. Le bâtiment n’a pas vocation à être profondément modifié et l’espace vert en face du bâtiment restera en état.

          «  Au bout de deux heures de discussion parfois houleuse , J.Marc Willer persiste et signe : je ne peux imaginer qu’un tel projet ne soit pas porté par moi et mon équipe.

 Vendredi 25 juin 2010 : DNA N° 149 :

 Subvention : il convient ainsi de permettre l’exercice libre d’un culte dans notre commune. La traduction de cette position, c’est une aide de la ville qui atteindra 65 000 € pour un projet d’aménagement présentant un coût total de 340 000 €.. /.. «  Le conseil général s’est également engagé pour fournir une subvention de 30 000 € » précise J.M Willer 

 Remarque : par contre le conseil Régional a refusé son aide. Lire sur Oumma.com : Faut il prendre les mots pour des idées en Alsace.

Juillet 2010  Flash info mairie N°116 distribuer dans chaque foyer d’Erstein : Page 2 – Déménagement d’un lieu de culte musulman à Erstein.

 Le conseil municipal a voté à l’unanimité une subvention de 65 000€ (faux : car je connais personnellement  un membre qui n’a pas voté pour et qui d’ailleurs aujourd’hui, n’est plus conseiller municipal).

Le Projet  a changé.

     – il y a bien un petit minaret : la  hauteur est limité par le POS

     – salle de prière 149 m², 2 salles culturelles, une salle de restauration et un appartement pour l’imam (ce que le maire a toujours omis de signaler)

le coût total est maintenant  610 000€ ttc

le nombre de parking 27 existants (habitant à proximité  de notre ancienne  COOP, je peux affirmer qu’il n’a jamais eu un parking pour 27 voitures.

et le bouquet : « la ville d’Erstein soutient équitablement, dans le respect du concordat, l’existence de tous les lieux de culte dans notre commune (catholique, protestant, israélite, musulman), à condition qu’ils soient ouverts et respectueux des règles et des valeurs de notre république laïque.«  

          Malgré l’opposition et toutes les remarques concernant les gênes, nuisances et l’insécurité des habitants du quartier et ceux qui viennent des environs (la Coop se trouve en face de 2 écoles maternelles de 6 classes et  un  terrain de jeux,) et le manque de parking, le maire a délivré le 7 octobre 2010  le permis de construire déposé.

           Maintenant que le lieu de culte est  terminé et ouvert au public  depuis fin juillet (vacances scolaire). Je constate que les paroles du maire n’étaient que de la takiya pour pouvoir faire passer  le  permis de construire :

 Car que nous a dit le Maire de cette ville ? Il a dit,  suite aux craintes des habitants concernant les problèmes de stationnement, que le nombre de parkings proposé sur leur terrain est largement suffisant  pour accueillir les fidèles :

– En semaine  il y a tout au plus  env. 10 personnes

– Ce n’est que vendredi après midi qu’il y aura env. 50  personnes

 Soit

 Prière du  matin, entre 5 et 8h : env. 5 personnes

 Prière du midi, entre 12 et 14h (sortie d’écoles):env. 5 personnes

                        Sauf vendredi : env. 50 personnes

 Prière de l’aprèm, entre 16 et 18h (sortie d’école) env. 5 personnes

 Prière du soir  entre 19 et 21 h : env. 10 personnes

Que  ce lieu de culte ne sera pas utilisé pour les fêtes du Ramadan et la fête de mouton.

Dans la réalité, la vraie vie, voici ce qui se passe :

A midi,  mais surtout le soir  il y a  plus de 20 voitures garées rien que  sur la voie publique. Et le soir, à la tombée de la nuit : on pourrait s’imaginer à la gare : les hommes sont avant et après la prière devant l’entrée principale à parler à voix haute. Ce n’est pas un lieu de Prière : c’est un lieu de vie

Côté rue de la Provence : les voitures viennent, moteur en marche, déposent femmes et enfants et repartent et la même chose se reproduit pour le retour et  parfois avec l’aide du klaxon pour avertir qu’ils sont cherchés. Devant la porte, s’il ne pleut pas (les femmes se regroupent parlent  à voix haute et en langue étrangère.)  Certaines laissant les enfants courir et jouer sous le lampadaire et cela (après la prière du soir de 19h et 21 h ) soit entre 23h30  et 3h30 du matin.

Pendant que les parents (prient) les enfants, laissés seuls courent et traversent la rue sans regarder, En voiture il m’est arrivé de freiner pour les éviter, la visibilité étant  parfois nulle à certains endroits

Les prières se font de plus en plus fortes : ils prient fenêtres  et porte ouverte.  il est impossible maintenant d’avoir une nuit paisible : ma vie est  rythmée par leur façon de vivre.

 Pour couronner le tout :

Pour justifier le non respect du POS : stationnement doit être assuré en dehors des voies publiques : le maire ne cesse de nous rappeler : « l’Eglise catholique est bien au centre de la ville  et n’a pas non plus assez de parkings ! 

          Tous les  habitants que je connais sont unanimes à dire que nous respectons  toutes les cultures, toutes les religions mais sacrifier la sérénité de tout un quartier pour un projet dont ne bénéficie même pas les résidents… (Bien au contraire.. sinon pourquoi cette phrase encore de notre maire : où voulez vous que je le mette, personne n’en veut : je ne ferai que déplacer le problème.

         –  La ligne bleue des Vosges est devenue la ligne verte des Vosges.

– Notre ancienne COOP, seul endroit qui aurait pu être un lieu de rencontre pour les habitants   est devenue une mosquée.

– A quand un cimetière musulman pointant son nez. Comment  bien vivre ensemble sur cette terre  si dans la mort la séparation existe aussi de par la volonté des musulmans.      

Est-ce qu’un jour l’on verra la rue de la Lorraine devenir la rue d’Ankara, la rue de  la Provence,  rue d’Istanbul  (présence actuellement de nombreuses femmes et fillettes voilées et  pour certaines femmes de la tête aux pieds)

Ellsacien

Source:     http://puteaux-libre.over-blog.com/

*Concordat: http://fr.wikipedia.org/wiki/Concordat_en_Alsace-Moselle

(Voir « cas de l’islam »).

31/05/2011

Pitoyable Parti Socialiste… S’abaisser à ce point…

Manquent pas d’air, les socss ! Ils ne comptent plus sur les voix des muzz? C’est une insulte aux électeurs du Front National !!!

FDF

.

Présidentielles : Le PS demande aux électeurs du FN et de l’UMP de choisir son candidat !

Eternel candide, je croyais que dans les partis de gauche, c’était les militants à jour de leurs cotisations qui élisaient leur candidat pour la présidentielle, et que c’était même LEUR privilège pour ne pas dire qu’il s’agit de leur seul rôle… J’avais donc compris que les primaires du Parti socialiste, comme en 2006, allaient opposer quelques candidats, et que ce serait donc, tout à fait logiquement, les militants qui allaient trancher pour 2012. Je m’amusais d’avance de savoir si, comme en 2008, la Fédération du Nord, soutenant Aubry, allait davantage tricher que la fédération des Bouches-du-Rhône, plutôt favorable à Royal, et qui allait oser soutenir Hollande. Bref, je riais d’avance des promesses que les féodaux locaux déguisés en responsables socialistes allaient arracher aux candidats : poste de premier ministre, ministères, embauches d’amis dans les régions, dans les conseils généraux, dans les conseils régionaux, le tout habillé, naturellement, par un alibi programmatique indispensable pour arriver aux grandes synthèses liées aux congrès du PS où on lit tout et son contraire !

Eh bien j’avais tout faux, preuve, sans doute, que je n’ai pas su évoluer. Ce sont les « fascistes » du Front national qui osent encore demander à leurs électeurs d’élire leur chef, et leur proposent de choisir entre Marine Le Pen ou Bruno Gollnisch. Ce sont les « réactionnaires » de l’UMP qui demanderont à leurs adhérents de choisir, entre Nicolas et Sarkozy sans doute, mais de choisir quand même …

Mais à gauche, on ne fait plus comme cela, on n’est plus sectaire, on est vraiment démocrate. Certes, en 2006, à l’occasion de la promotion de Ségolène Royal, le PS avait déjà franchi un premier pas, au nom de la modernitude, avec les adhésions à 20 euros, qui avaient permis à des dizaines de milliers de nouveaux adhérents PS – dont beaucoup n’y resteront que le temps de cette élection – d’avoir soudain plus d’importance que les militants historiques, qui payaient plus cher leur cotisation. A présent, il faut donc passer à une nouvelle étape, encore plus moderne que sous Ségolène ! C’est pourquoi le PS demande au peuple de France de voter pour le candidat de ses primaires, les 9 et 16 octobre. (1) Incrédule, je suis donc allé voir sur le site « Les primaires citoyennes », pour examiner comment cela allait se passer. Je n’en ai pas cru mes yeux. J’ai constaté de graves anomalies au regard de la politique et des batailles du Parti Socialiste de ces trente dernières années. Qu’on en juge :

D’abord, il faut être inscrit sur les listes électorales pour pouvoir voter. Mais c’est horriblement raciste, cela ! Quid de nos camarades clandestins, quid des musulmans étrangers contraints de prier sur les trottoirs ou sur la chaussée, quid de nos réfugiés tunisiens à qui Delanoé a payé l’hôtel ? Comment les maires socialistes de Paris et de Toulouse peuvent-ils organiser des votations citoyennes en faveur du droit de vote des étrangers (1% de votants à Toulouse), et ne pas appliquer cela pour leur parti ? Comment, le 15 février dernier, au Sénat, 26 maires, d’Angers, Aubervilliers, Bègles, Besançon, Caen, Chelles, Clichy-la-Garenne, Creil, Erstein, Grenoble, Illkirch-Graffenstaden, Les Ulis, Lille, Metz, Montbéliard, Nantes, Paris, Pau, Périgueux, Quimper, Reims, Rennes, Rouen, Saint-Denis, Strasbourg et Toulouse peuvent-ils faire la même demande, et ne l’appliqueraient-ils pas lors de cette primaire interne ? (2) Comment la camarade première secrétaire du Parti socialiste, Martine Aubry, peut-elle refuser au maire de Lille, Aubry Martine, cette juste revendication ?
Je ne doute pas que les fidèles lecteurs de Riposte Laïque vont saisir immédiatement les associations anti-racistes, pour qu’elles entament auprès des tribunaux les démarches nécessaires !…

Suite et source: http://ripostelaique.com/presidentielles-le-ps-demande-aux-electeurs-du-fn-et-de-lump-de-choisir-son-candidat.html

16/02/2011

Le « top 26 » des villes de France les plus soumises à l’envahisseur…

Désolé si vous habitez l’une d’entre elles. Mais il vous reste encore le droit de résister et de manifester votre patriotisme le mois prochain dans les urnes… Et de poser la cerise sur le gâteau en 2012.

Sinon, d’ici peu, nous aurons des élus islamistes radicaux qui disposeront de notre sort. Et Dieu sait si cela ne sera pas du tout marrant pour nous…

FDF

26 villes signent un appel pour le droit de vote des étrangers !

Vingt-six villes ont relancé mardi 15 février 2011 le débat sur le droit de vote des étrangers aux élections locales, en signant un appel destiné à sensibiliser les pouvoirs publics et l’opinion sur ce sujet.

« Nous lançons un appel solennel et prenons l’engagement de tout mettre en oeuvre pour que le droit de vote et d’éligibilité des résidents étrangers aux élections locales soit reconnu », écrivent ces maires réunis au Sénat à l’initiative du premier magistrat de Strasbourg, Roland Ries (PS).

Opinion publique favorable – « Aujourd’hui, les résidents étrangers doivent être considérés comme des citoyens à part entière », ajoutent-ils. « L’opinion publique est favorable à l’évolution d’une citoyenneté attachée à la résidence et non pas seulement à la nationalité », estiment-ils. (FDF: tiens; il y a eu un référendum ?)

Rappelant que « le concept de citoyenneté contient le droit pour toute personne de participer aux prises de décision qui la concernent », ils soulignent que « son extension a déjà eu lieu pour une partie des étrangers résidents, ressortissants de l’UE, qui peuvent voter aux élections municipales et européennes ».

« Il s’agit maintenant de donner les mêmes droits à tous les étrangers résidents », soulignent-ils.

L’appel est signé par les maires des villes suivantes :

  • Angers,

  • Aubervilliers,

  • Bègles,

  • Besançon,

  • Caen,

  • Chelles,

  • Clichy-la-Garenne,

  • Creil,

  • Erstein,

  • Grenoble,

  • Illkirch-Graffenstaden,

  • Les Ulis,

  • Lille,

  • Metz,

  • Montbéliard,

  • Nantes,

  • Paris,

  • Pau,

  • Périgueux,

  • Quimper,

  • Reims,

  • Rennes,

  • Rouen,

  • Saint-Denis,

  • Strasbourg,

  • Toulouse.

Plusieurs municipalités s’étaient associées pour initier cet appel à l’occasion du premier congrès des conseils de résidents étrangers le 16 octobre dernier à Strasbourg.

La présidente du Front national, Marine Le Pen, a dénoncé cette initiative en estimant dans un communiqué que rattacher la citoyenneté à la résidence et non à la nationalité serait « contraire à toute la tradition française », « aux valeurs de notre République » et « au concept même de démocratie ».

Selon Mme Le Pen, « il s’agit par ailleurs du seul droit qui reste aux Français, alors que les aides sociales sont déjà, hélas, distribuées depuis quelques décennies sans aucune distinction de nationalité ».

La question du droit de vote des étrangers aux élections locales revient régulièrement sur le devant de la scène. Le 30 mars 2010, les députés de la majorité avaient sans surprise repoussé une proposition de loi socialiste visant à donner le droit de vote et d’éligibilité aux étrangers non-européens aux élections municipales.

D’après http://www.lagazettedescommunes.com/