Francaisdefrance's Blog

14/12/2011

Le prix du gaz n’augmentera que de 4,4% au 1er janvier ! Merci !!!

Merci à Fillon, Sarkö et Cie; ça aurait du être 10%. Ils ont réussi à ramener cette inévitable augmentation à 4,4% . Merci, grand merci!

En fait, si on suit bien l’actualité, Fillon avait annoncé la couleur  en disant être opposé à cette augmentation de 10%, inéluctable selon les fournisseurs de gaz… Il avait promis (je n’aime pas ce mot…) de tout mettre en oeuvre pour réduire la casse; pour nous, les contribuables, rien que pour nous. La France (presque) entière était dans l’attente de la bonne nouvelle…

Et c’est arrivé. Hosanna au plus haut de l’Elysée ! Gloire à Sarkö Ier !

Ouvrons les yeux: il y a peu de temps, les médias annonçaient que 8 millions de Français n’avaient pas les moyens de se chauffer! En 2011! Dans un pays fleuron de l’économie (voir: http://tinyurl.com/7b6wk4x ). Annoncer une telle augmentation du gaz tenait alors de la provocation et du mépris du peuple. Alors, en haut lieu, on a louvoyé; comme d’hab. Car les présidentielles approchent…

Mais il ne faut pas TOUS nous prendre pour des cons.

FDF

.

Idée de cadeau de Noël…

.

****************************************

Cette augmentation fait suite à l’invalidation par le conseil d’Etat du gel des prix du gaz décidé à la rentrée par le gouvernement. Le tarif social du gaz sera en revanche revalorisé.

Le gouvernement veut limiter la casse. Les prix du gaz augmenteront finalement de 4,4% au 1er janvier prochain, selon un communiqué diffusé par le ministre de l’Energie, Eric Besson ce mardi. L’annonce était attendue, depuis la suspension par le conseil d’Etat du gel des prix du gaz décrété par le gouvernement en septembre. Un gel qui avait initialement pour objectif d’éviter une hausse des prix du plus mauvais effet à quelques mois de l’élection présidentielle…

Depuis la décision de l’institution à la fin du mois de novembre, le suspense planait donc sur l’ampleur de la hausse que les ménages auront à endosser. Dans sa décision, le conseil d’État rappelait qu’en vertu de la formule de calcul en vigueur, les prix aurait dû augmenter entre 8,8% et 10% en fonction des catégories de tarifs. Un montant jugé «inacceptable» par le gouvernement. Interrogé sur le sujet à la télévision, François Fillon avait prévenu que la hausse n’excèderait pas 5%.

Tarif social du gaz revalorisé

Cette baisse, moindre qu’anticipée par le conseil d’Etat, résulte du nouveau mode de calcul des prix du gaz, dont la mise en oeuvre a été accélérée. La nouvelle formule préconisée par la Commission de régulation de l’Energie (CRE) accorde en effet davantage d’importance aux prix du marché par rapport aux contrats d’approvisionnement à long terme, moins avantageux. Un effort supplémentaire sera toutefois demandé à d’autres clients de GDF, notamment les entreprises, qui n’étaient initialement pas concernées.

Les 300.000 bénéficiaires du tarif social du gaz, de leur côté, verront ce coup de pouce revalorisé de 10%. Le dispositif, créé en 2008, vise à alléger la facture de gaz des ménages les plus fragiles. A partir du 1er janvier, «la réduction moyenne pour un foyer de quatre personnes chauffé au gaz et éligible à la CMU complémentaire passera de 142 euros à 156 euros par an», précise le communiqué.

Source: http://www.lefigaro.fr/

04/12/2010

Eric Besson a décidé, vendredi 3 décembre, d’engager la bataille contre WikiLeaks!

L’action de Besson contre l’hébergeur de WikiLeaks constitue une « situation inédite »

La « voix de son maître »… Sarkö se mêle des présidentielles en Côte d’Ivoire. A peine nommé, Besson emboîte le pas et celui des Etats Unis… Il est vrai que le peuple risque d’apprendre de vrais informations. Et là, le risque est majeur. Les sièges éjectables sont amorcés et ce n’est pas le moment, vraiment pas: 2012, c’est demain. Donc, « on » préfère prendre les devants… On « serre les fesses », semble t’il.

FDF
.

Après les Etats-Unis, le ministre de l’industrie, de l’énergie et de l’économie numérique, Eric Besson, a décidé, vendredi 3 décembre, d’engager la bataille contre WikiLeaks, en étudiant les recours possibles contre l’hébergement en France du site qui a « violé » le secret diplomatique en publiant, depuis le 28 novembre, des centaines de documents confidentiels américains en collaboration avec Le Monde et d’autres grands titres de la presse mondiale. Le ministre de l’économie numérique a ainsi chargé, dans une lettre, le Conseil général de l’industrie, de l’énergie et des technologies (CGIET) de lui indiquer « dans les meilleurs délais possibles quelles actions peuvent être entreprises afin que ce site Internet ne soit plus hébergé en France« . Dans la foulée, l’hébergeur OVH a annoncé, dans un message sur le forum de sa société, sa décision de « saisir le juge en référé afin qu’il se prononce sur la légalité ou pas de ce site sur le territoire français ».

« Une situation inédite« , ont estimé les avocats Anthony Bem et Etienne Papin, spécialisés en droit des nouvelles technologies, qui reviennent sur les moyens légaux dont pourraient disposer le ministre et les services de l’Etat pour faire interdire l’hébergement de WikiLeaks par la société roubaisienne OVH et d’autres hébergeurs sur le territoire français.

  • La démarche entreprise par le ministre Eric Besson est-elle courante ?

Non, selon Me Etienne Papin, qui estime que « ce n’est pas tous les jours que le ministre s’interroge sur la légalité d’un site et saisit le CGIET ». Selon l’avocat, la question se pose de savoir pourquoi le ministère demande « un conseil juridique » au CGIET, qui « a des fonctions uniquement consultatives et est chargé dans certains domaines technologiques de formuler des avis pour les pouvoirs publics ». « Ce n’est pas totalement illogique », commente-t-il, bien que « curieux », dans la mesure où le CGIET réalise davantage des enquêtes de fond, sur la durée.

Circonspect sur l’issue de la démarche du ministre, Me Anthony Bem y voit toutefois des aspects politique et juridique positifs. « C’est positif de faire avancer le débat politique sur la question de la responsabilité sur Internet et de la responsabilité des sites, car il y a un grand contentieux et un défaut de règles légales, un vide juridique. Il faut organiser et fixer les procédures », estime-t-il.

  • De quels moyens légaux dispose le ministre ?

« A minima, le ministre dispose des mêmes moyens que tout un chacun, particulier ou entreprise, qui, par la loi pour la confiance dans l’économie numérique (LCEN) de 2004, permet de notifier à l’hébergeur le caractère illicite du contenu et demander le retrait« , en faisant une requête auprès du président du tribunal de grande instance, explique Me Papin. « En tant que prestataire technique, OVH n’est pas responsable juridiquement du contenu des sites », précise Me Bem.

Selon l’article 6 de la LCEN, le seul à traiter de la question de la responsabilité des sites, « il y a un distinguo entre hébergeur et éditeur pour dire si un site est responsable ou pas », explique Me Bem. « Dans la jurisprudence, l’éditeur est identifié comme l’auteur du contenu, alors que l’hébergeur est le prestataire technique. Ce sont deux notions très importantes : l’éditeur est responsable automatiquement de plein droit et l’hebergeur a, lui, une responsabilité atténuée : il ne devient responsable qu’après avoir reçu notification de retrait qu’en bonne et due forme », précise-t-il. La notification doit comporter des indications très précises, telles que l’URL des pages litigieuses, la nature des propos litigieux, le nom de la victime et le fondement légal.

« Ce n’est qu’après avoir reçu notification de retirer un contenu et n’avoir rien fait dans les quarante-huit heures que l’hébergeur est tenu responsable », conclut Me Bem. « Quasi quotidiennement, des hébergeurs reçoivent des notifications. Généralement, ils ne se posent pas de questions et assurent le retrait pour ne courir aucun risque », note Me Papin.

  • Pensez-vous qu’une action puisse être engagée contre le site WikiLeaks sur la base des qualifications avancées par Eric Besson dans sa lettre au CGIET ?

« A ma connaissance, la violation du secret en France concernant un étranger ou un autre Etat ne constitue pas une infraction pénale », estime Me Bem. Par ailleurs, « la qualification de ‘site Internet criminel’ n’existe pas en tant que telle, seul un contenu pourrait revêtir une telle qualification pénale susceptible d’entraîner des infractions pénales », ajoute-t-il, en précisant qu’une action en justice par une personne privée ou morale est nécessaire au préalable.

Le droit reconnaît tout de même « toute une gamme de contenus illicites : atteinte du droit d’auteur, à la vie privée, diffamation, violation du secret… », note Me Papin. Toutefois, pour juger du caractère illicite des contenus trouvés sur WikiLeaks ou de l’existence d’une infraction pénale au sens du droit pénal français, il faudrait analyser l’intégralité du contenu. En règle générale, note-t-il, « il n’est pas difficile de trouver une infraction pénale comme la mise en danger de la vie d’autrui »

Suite et source: http://tinyurl.com/32bm625

.

Merci à JJ pour l’info…

13/11/2010

DEUX MILLIONS d’euros pour les sans-papiers afghans! Merci m’sieur Besson !

Et ça nous coûte DEUX MILLIONS d’euros depuis l’an passé!!! Tout ça pour les voir revenir nous emmerder d’ici 6 mois maximum sous un autre patronyme et se pavaner de la « pompe à fric » que sont les aides sociales françaises? C’est de la démence! Ou de l’idiotie pure et simple… Et on s’étonne que la France soit en faillite…

FDF

.

La France aide à réinstaller les sans-papiers afghans

Éric Besson a reçu cette semaine son homologue afghan, Jamaher Anwari.
Éric Besson a reçu cette semaine son homologue afghan, Jamaher Anwari. Crédits photo : Jean-Christophe MARMARA/Le Figaro

Selon une note du ministère de l’Immigration, 2 millions d’euros ont été dépensés en Afghanistan depuis 2009.

La France a dépensé plus de 2 millions d’euros depuis janvier 2009 pour «aider» les sans-papiers afghans à se réinstaller dans leur pays d’origine, selon une note de travail du ministère de l’Immigration.

Éric Besson recevait cette semaine son homologue afghan, Jamaher Anwari. Et avait réclamé un suivi précis des Afghans renvoyés pour convaincre le ministre que «la politique de la France est équilibrée». Quelque 162 Afghans ont, selon la note, bénéficié d’une aide financière au retour de 2000 euros par adulte seul en 2009 et 223 sur les dix premiers mois de 2010. Au total, 1,170 million d’euros ont été dépensés par l’Office français de l’immigration et de l’intégration pour ces retours volontaires.

Le gouvernement français, fortement critiqué par les associations pour renvoyer des migrants dans un pays en guerre, a renforcé son accompagnement sur place. Sur les neuf Afghans reconduits le 15 décembre 2009, à bord d’un avion affrété avec les Britanniques, «deux ont refusé l’aide dès l’arrivée, un a quitté l’Afghanistan à l’issue de sa formation, quatre ont retrouvé un emploi (deux employés de banque, un employé d’une société de BTP, un tailleur)», détaille la note. Enfin, l’un d’eux est toujours en formation, tandis qu’un autre cherche un travail avec l’aide de l’ONG allemande AGEF, chargée de cette réinsertion.

La France finance par ailleurs des projets de réinsertion «générant durablement de l’activité». «Entre le 1er juillet 2009 et le 31 août 2010, 213 projets ont été soutenus pour un montant total de 851 000 euros», précise la note. La moitié sont localisés dans la région de Kaboul. Il s’agit d’épiceries, de l’acquisition d’un taxi, d’élevage de moutons et d’ouverture de divers commerces.

Dossier d’asile

En moyenne, la France a dépensé 5000 euros par Afghan renvoyé… Elle souhaite que le gouvernement Karzaï facilite désormais le retour des clandestins. À ce jour, les autorités locales refusent de délivrer un laissez-passer, sauf en cas de retour volontaire.

Le ministère de l’Immigration estime que sa politique a permis d’alléger la pression dans le Calaisis, où beaucoup de migrants erraient en attendant de gagner l’Angleterre. Et reconnaît, assez cyniquement, avoir, par sa fermeté, «réorienté les routes clandestines vers d’autres pays d’Europe». Notamment la Belgique, l’Allemagne et la Scandinavie.

Dans l’Hexagone, les migrants afghans demandent plus souvent l’asile. Mais cette voie de légalisation reste étroite. Avec 715 demandes en 2009, sur 20 000 en Europe, sans compter les 3 millions de réfugiés qui se trouvent au Pakistan, en Iran : «Le problème n’est pas réglé», assure le président de France Terre d’asile. Pierre Henry s’étonne «que le gouvernement puisse connaître le destin des renvoyés alors qu’aucun organisme français ne les suit sur place». Et rappelle que «beaucoup d’Afghans restent dans la clandestinité en France», craignant d’être reconduits en Grèce, leur point d’entrée dans l’Union européenne, s’ils présentent un dossier d’asile. Les accords de Dublin le prévoient. Or les Grecs ne concèdent l’asile que dans 1 % des cas…

Source: http://tinyurl.com/333q3bs

04/10/2010

315 millions d’ euros par an pour la France rien que pour le droit d’asile !

« Serrez vous la ceinture », « 2011: l’année de la rigueur », qu’ « ILS » nous rabâchent… Et en attendant…

FDF

.


Coût du droit d’ asile pour la France


droit-dasile

Le ministre de l’Immigration et de l’Identité nationale, Eric Besson a déclaré le 29-09-2010 sur France Inter que le droit d’ asile coûtait plus de 315 millions d’ euros par an à la France.

.

” Les Français doivent savoir que l’asile, c’est plus de la moitié du budget de mon ministère, sur 630 millions d’euros, l’asile, ça représente 315 millions d’euros sans même tenir compte de ce qu’on appelle l’ Aide médicale d’ Etat [AME] “, a déclaré le ministre.

Le coût de l’ AME est de 810 millions d’ euros par an.

La générosité française a un coût et le dire ce n’est pas agiter quelque fantasme, pour l’asile, la France est la plus généreuse en Europe, la première en Europe et la deuxième dans le monde après les États-Unis”, a-t-il dit.

Le ministre a aussi précisé le coût d’une reconduite à la frontière, ” de l’ordre de 12 000 euros par personne “.

Le rapport de la mission ” Immigration, asile et intégration ” du Sénat (Projet de Loi de Finances 2009) évaluait le coût budgétaire prévisionnel d’ une reconduite à la frontière à environ 20 970 euros par personne reconduite. Selon cette même source, le coût total des reconduites aux frontières serait de 415,2 millions d’ euros

” Pourquoi, parce que la France a le droit sur les citoyens en situation irrégulière le plus protecteur en Europe et que nous multiplions les garanties “, a assuré Eric Besson.

Le rapport du Sénat

Via le Figaro.

01/10/2010

Besson: « ne pas opposer droit du sol et droit du sang en en faisant un clivage idéologique.

Des députés de l’aile droite de l’UMP ont proposé, sans succès, que les étrangers nés en France puissent devenir français «à condition d’en manifester la volonté».

«Nous devons remettre en cause le caractère sacré du droit du sol, et ériger en critère absolu la volonté de devenir français», s’est exclamé mercredi après-midi Christian Vanneste (UMP) à l’Assemblée. Droit du sol ou droit du sang? L’aile droite de la majorité a relancé le débat en séance publique, donnant du fil à retordre au gouvernement, lors de l’examen du projet de loi sur l’immigration. Lionnel Luca, l’un des fondateurs du collectif de la Droite populaire, a tenté, sans succès, de remettre en cause le fameux droit du sol pour l’acquisition de la nationalité française.

Dans un amendement très controversé, qui a été repoussé par 91 voix (UMP, PS, PCF) contre 23 (UMP), le député des Alpes-Maritimes a proposé que tout individu né en France de parents étrangers puisse, entre 16 et 21 ans, acquérir la nationalité française «à condition qu’il en manifeste la volonté», s’il réside en France depuis cinq ans. «Les jeunes ne veulent pas devenir français par hasard», a plaidé le député des Alpes-Maritimes. Son collègue du Nord, Christian Vanneste, a qualifié le droit du sol de «plus bas des droits, qui nous enferme dans la mécanique du devenir français». Jacques Myard (UMP, Yvelines) a argumenté avec plus de mesure: « Exprimer une volonté pour devenir français renforce le pacte républicain.» Philippe Meunier (UMP, Rhône) a aussi défendu cet amendement «qui est de bon sens. Il suffira de demander à être français».

«Clivage idéologique»

Visiblement gêné par la tournure des débats, qui ont duré près de deux heures, le ministre de l’Immigration Éric Besson a exhorté tous les députés à ne pas opposer «droit du sol et droit du sang en en faisant un clivage idéologique». S’adressant à l’ancienne ministre Élisabeth Guigou (PS), pour laquelle «remettre en cause le droit du sol, c’est miner le processus d’intégration», Éric Besson a rappelé: «Vous et moi sommes nés au Maroc, mais nous sommes français par le droit du sang.» Gêné lui aussi, le rapporteur UMP, Thierry Mariani, politiquement favorable à l’esprit de l’amendement Luca, a invité ses collègues de la majorité à voter contre car «on ne refait pas le droit de la nationalité au détour d’un amendement». À l’instar de l’ensemble de la gauche, qui refusait «ce grignotage du droit du sol» selon la formule de Noël Mamère (Verts), l’UMP Étienne Pinte s’est prononcé contre l’amendement Luca, mais pour la proposition de Claude Goasguen (UMP, Paris), qui souhaite que le Parlement soit associé à l’élaboration de la Charte du Français naturalisé.


Source: http://tinyurl.com/2f8wnwh

29/09/2010

Besson: Capri, c’est fini. Par Stephane Guillon…

Pour ceux qui ne sont levés en retard… A regarder à partir de 4.30… Ca vaut le détour…

FDF

.

http://www.123video.nl/playvideos.asp?EMB=EmbedLayer&MovieID=838225

Merci à JLB; Je l’avais loupée, celle-là…

23/09/2010

Éric Besson doit-il se convertir à l’islam ? Des précisions bien utiles…

A t’il récité la chahada ??? That is the question…
.
Les pirouettes administratives et religieuses maritales de notre ministre de l’immigration vues depuis l’Afrique. On apprend bien des choses, quand-même… Sacré farceur, ce Besson…

FDF
.
23/09/2010

Éric Besson et Yasmine Tordjman ont convolé en justes noces le 12 septembre

Théoriquement, le mariage de Yasmine Tordjman avec le ministre français de l’Immigration ne peut être enregistré par l’état civil tunisien. Et pourtant…

Pour se prémunir des paparazzis et autres trouble-fêtes, Éric Besson avait annoncé le report de son mariage avec la jeune Tunisienne Yasmine Tordjman. Déplacée, croyait-on, à Rome, à une date indéterminée, la cérémonie a finalement eu lieu le 12 septembre, devant le maire du 7e arrondissement de Paris, Rachida Dati, dans un lieu inhabituel : le domicile de fonction du ministre français de l’Immigration.

À l’annonce du mariage, nombreux sont ceux qui s’étaient demandé si Éric Besson allait devoir se convertir à l’islam pour que son union soit enregistrée et reconnue en Tunisie, où tout mariage d’une citoyenne musulmane avec un étranger non-musulman ne peut être célébré que si le futur mari se rend devant le Grand Mufti et se convertit à l’islam en récitant la chahada (« profession de foi ») : « Il n’y a de Dieu que Dieu et Mohammed est Son messager ». Après quoi lui est délivré un certificat de conversion sans lequel les officiers d’état civil (et les notaires) ne peuvent sceller l’union.

Dans la pratique, les futurs maris étrangers acceptent le plus souvent de se prêter à ce rituel. S’agissant d’une affaire de conscience, personne ne viendra ensuite vérifier s’ils ont renoncé ou non à leur religion d’origine ou à leur athéisme. Une telle condition n’a cependant pas de base juridique claire, le Code du statut personnel de 1956 n’en faisant pas mention. Elle prend néanmoins sa source dans la coutume consacrée par une circulaire gouvernementale adressée aux maires.

Enregistrement automatique

Si le futur mari ne souhaite pas se convertir – ce qui est le cas de Besson –, le mariage ne peut être célébré en Tunisie, ni dans des consulats tunisiens, qui ne sont habilités qu’à célébrer les mariages entre nationaux. Néanmoins, si l’époux veut tout de même faire reconnaître son mariage, il lui reste la possibilité de se marier dans la mairie d’un pays étranger ayant signé avec la Tunisie une convention d’état civil. Or la France a signé une telle convention avec son ex-protectorat dans le cadre des accords sur l’autonomie interne en 1955.

En outre, une convention bilatérale datant de 1972 a prévu des dispositions permettant la reconnaissance et l’enregistrement automatiques des actes d’état civil en provenance de l’autre pays. Ces dispositions s’appliquent à l’acte de mariage de Besson, même en l’absence de conversion, estiment des juristes tunisiens. Alya Cherif Chammari, avocate tunisienne spécialisée dans le droit privé, est formelle : « Il suffit que la mairie qui les a mariés délivre un avis de mention de mariage, et il sera automatiquement enregistré sur l’état civil tunisien de la mariée. Cela fait des années que la procédure existe. Dans la pratique, je n’ai pas eu de difficultés à le faire. J’ai eu un seul cas de refus dans les années 1980, mais je me suis adressée à la justice et j’ai obtenu gain de cause. »

Source: http://tinyurl.com/37esd6n

22/09/2010

Le tocard du jour est…

… Eric Besson !

Son mariage lui a fait perdre la tête? Ou bien son savoir acquis en mathématiques?

FDF

Il a perdu 66 821 immigrés clandestins !

22 septembre 2010


En dépit de ses rodomontades sur son action contre les Manouches, Tziganes et autres Roms, le ministre de l’Immigration a présenté le 8 septembre un bilan catastrophique de la politique d’expulsion des immigrés clandestins. Devant l’Assemblée nationale, il a dû reconnaître que « le taux d’échec des décisions d’éloignement (arrêté préfectoral de reconduite à la frontière ou obligation de quitter le territoire français) dépasse 75 % », a dit le ministre en présentant son projet de loi relatif à l’immigration, à l’intégration et à la nationalité, qui sera soumis le 27 septembre à l’Assemblée nationale. « Sur 96 109 ressortissants étrangers en situation irrégulière interpellés en 2009 en France métropolitaine, 85 101 ont fait l’objet d’une décision d’éloignement et 29 288 seulement ont été effectivement reconduits dans leur pays d’origine, de manière volontaire (8 268) ou contrainte (21 020) », a-t-il détaillé. Une soustraction montre que 66 821 immigrés clandestins sont donc demeurés en France.

Source: http://fr.novopress.info/67433/eric-besson-a-perdu-66%C2%A0821-immigres-clandestins/

14/09/2010

Roms: sortis par la porte, ils veulent rentrer par la fenêtre…

Ahhhhhhhhhh, Lille: fief de Martine Aubry; et sa préférence non-nationale légendaire… Qui nous perdra, si on la laisse faire… Les trois mots magiques: France, Lille, Aubry

FDF

.

13.09.2010

 Mihai et Sandor Varga, deux frères qui dirigent un immeuble insalubre de Baia Mare,au nord-ouest de la Roumanie, projettent de revenir à Lille la semaine prochaine. PHOTO PATRICK JAMES

Les nouveaux français… Régression irrémédiable.
PHOTO PATRICK JAMES

Un squelette d’immeuble en béton. Des enfants dépenaillés aux sourires futés. Des tout petits jouant au-dessus du vide sur des souvenirs de balcons. Un tas d’ordures gigantesque. Des tas d’antennes satellites. Premières images du bloc 46B de la rue Horea à Baia Mare et de ses Roms, diablement déterminés à survivre et pour certains à partir ou repartir pour… Lille.

On a prononcé deux mots magiques en mettant les pieds dans la boue qui encercle le bloc 46B : « France, Lille.

» Les enfants s’égayent en hurlant « Francezi ! » Des Français. L’attroupement de gamins sales, aux pieds nus et aux tee-shirts trempés sous la pluie fine, gonfle à vue d’oeil. Le joyeux et turbulent cortège pénètre dans le couloir obscur de l’immeuble en péril. « Franta ! Lillé ! » Il n’y a pas un gramme de plâtre ou de peinture sur les murs, plus un bout de métal pouvant servir de rambardes dans les escaliers ou sur les balcons. Même le béton paraît râpé jusqu’à la moelle, abandonnant sa suprématie à la terre collante. Des odeurs pestilentielles surgissent au détour de pièces noires, sans vie et sans fenêtre. Les commodités dans cette bâtisse sans eau courante.

Ah oui, au fait, on allait oublier, comme c’est bête, il s’agit d’un logement social de la ville. Il est question d’une réhabilitation comme son voisin du 46A. L’an prochain, peut-être. Des fils électriques volent depuis l’immeuble d’à côté. On se branche sur le compteur d’un locataire conciliant et on lui paie sa consommation. Le bâtiment a dû connaître une honnête splendeur du temps du communisme et du Conducator Nicolae Ceaucescu. Des portes prudentes s’ouvrent sur des yeux inquisiteurs. « Lille ? Da. Varga familie. »…

Suite et source: http://tinyurl.com/37wzpj6

09/09/2010

Reconduites à la frontière? Du pipo…

De toutes façons, les « expulsés » n’ont qu’une chose en tête une fois rentrés dans leur pays d’origine: retourner en France, par tous les moyens; et ils y arrivent…

FDF

.

09/09/2010

Le ministre de l’Immigration, Eric Besson, a affirmé, aujourd’hui, que plus de 75% des décisions de reconduite à la frontière des étrangers en situation irrégulière n’étaient pas exécutées, devant la Commission des lois de l’Assemblée nationale.

« Le taux d’échec des décisions d’éloignement (Arrêté préfectoral de reconduite à la frontière ou Obligation de quitter le territoire français) dépasse 75% », a dit le ministre en présentant son projet de loi relatif à l’immigration, à l’intégration et à la nationalité, qui sera soumis le 27 septembre à l’Assemblée nationale.

« Sur 96.109 ressortissants étrangers en situation irrégulière interpellés en 2009 en France métropolitaine, 85.101 ont fait l’objet d’une décision d’éloignement et 29.288 seulement ont été effectivement reconduits dans leur pays d’origine, de manière volontaire (8.268) ou contrainte (21.020) ».

« Nos efforts d’intégration de l’immigration légale et de lutte contre l’immigration illégale seront vains si nos procédures d’éloignement des étrangers en situation irrégulière restent aussi peu efficaces », a argumenté le ministre pour justifier les nouvelles mesures facilitant l’éloignement des sans-papiers.

Ce projet de loi, le cinquième sur l’entrée et le séjour des étrangers en sept ans, dénoncé par les associations de défense des immigrés, transpose dans le droit français trois directives européennes.

Source: http://tinyurl.com/33kz59k

08/09/2010

Courage, fuyons! Eric Besson va se marier à Rome…

Encore un bel exemple… Notre ministre de l’immigration a choisi la fuite devant ses responsabilités d’assumer le fait qu’il va épouser une jeune femme étrangère. Aurait il peur de la réaction du peuple de France? Il semblerait que oui. Bof. Question désapprobation de la part de la majorité des français, il ne risque plus grand chose, Besson… Reste à apréhender que, pour parachever la chose, il se convertisse à l’islam  (« on » en parle) et devienne polygame…

En tous cas, on va encore passer pour des beaux cons aux yeux du reste du monde occidental… Merci, m’sieur Besson!

FDF

.

09/09/2010

Craignant de voir son mariage à Paris perturbé, le ministre de l’Immigration souhaiterait organiser dans les 10 jours la cérémonie dans la capitale italienne.

(Oh, l’excuse…; c’est « petit », ça…  FDF)

Craignant de voir son mariage à la mairie du Ve arrondissement de Paris chahuté par des manifestants hostiles à sa politique, le ministre de l’Immigration, Eric Besson, a décidé de convoler… hors de nos frontières. C’est à Rome qu’il souhaiterait désormais voir célébrée son union avec Yasmine Tordjman.

Besson préfère se marier à Rome

REUTERS/Gonzalo Fuentes

Selon une dépêche de l’agence italienne Ansa datée du 6 septembre, Besson se serait entretenu avec le maire de la capitale italienne, Gianni Alemanno, à l’issue du séminaire intergouvernemental sur l’immigration, qui s’est tenu lundi 6 septembre à Paris. Selon Ansa, le ministre français aurait indiqué vouloir se marier dans les 10 jours. Alemanno aurait alors répondu vouloir tout faire pour que ce soit possible.

Contacté par LEXPRESS.fr, Eric Besson s’est refusé à tout commentaire.

Source: http://tinyurl.com/2wn87br

Eric BESSON va-t-il se convertir à l’islam pour Yasmine TORDJMAN ?

8 septembre 2010

Eric BESSON va-t-il se convertir à l'islam pour Yasmine TORDJMAN ?

S’il ne se convertit pas, il mettra son épouse en danger.
S’il se convertit, il se discréditera.

Le coran interdit à une musulmane d’épouser un non musulman, c’est le verset 221 (ou 220 selon les éditions) de la sourate 2 qui l’impose :
Et n’épousez pas les femmes associatrices tant qu’elles n’auront pas la foi, et certes, une esclave croyante vaut mieux qu’une associatrice, même si elle vous enchante. Et ne donnez pas d’épouses aux associateurs tant qu’ils n’auront pas la foi, et certes, un esclave croyant vaut mieux qu’un associateur même s’il vous enchante. Car ceux-là [les associateurs] invitent au Feu; tandis que Dieu invite, de part Sa Grâce, au Paradis et au pardon. Et Il expose aux gens Ses enseignements afin qu’ils se souviennent !

« Est-ce que le plus grand ennemi de la burqa va bientôt prier Allah ? », c’est la question que se pose Haaretz. Revenant sur le mariage à venir avec la Tunisienne Yasmine Tordjman, le quotidien israélien évoque la possible conversion à l’islam d’Éric Besson et évoque le dilemme auquel pourrait faire face le ministère de l’Identité nationale et de l’Immigration.

Now the minister is faced with a serious dilemma: If he denies his intention of converting to Islam, he will probably have to contend with his in-laws. If he converts, he will be forced to deal with the consequences of his initiative against the burka, since a good Muslim cannot legislate a law that could harm Muslims.
Maintenant, le ministre est confronté à un sérieux dilemme: s’il nie son intention de se convertir à l’Islam, il devra probablement composer avec sa belle-famille. S’il se convertit, il sera forcé de faire face aux conséquences de son initiative contre la burqa, car un bon musulman ne peut pas faire une loi qui pourrait nuire aux musulmans.

En février dernier, Bakchich avait indiqué qu’Eric Besson pourrait se convertir à l’islam, ce qui a provoqué la colère de l’intéressé qui a aussitôt démenti… et attaqué le journal satirique pour atteinte à la vie privée. Le ministre fut débouté par le tribunal de grande instance de Paris qui ne jugea pas l’affaire sur le fond, mais seulement sur la forme : Bakchich n’avait pas été valablement assigné. Malgré les nombreux démentis du ministre – exemple -, depuis, la nouvelle fait florès : la version anglophone de Wikipedia indique que la grand-mère de Yasmine Tordjman a exigé une conversion à l’islam du prétendant, promise par le prétendant pour après le mariage :

Besson is engaged to Yasmine Tordjman, a 24-year old art student from Tunisia. Tordjman belongs to a prominent Muslim family with connections to former Tunisian president Habib Bourguiba. Besson, who proposed the law banning the burqa in France, promised Tordjman’s grandmother, Wassila Bourguiba, that he would convert to Islam after the marriage.
Besson est fiancé à Yasmine Tordjman, une étudiante en art de 24 ans originaire de Tunisie. Tordjman appartient à une famille de notables musulmans ayany des liens avec l’ancien président tunisien Habib Bourguiba. Besson, qui a proposé la loi interdisant la burqa en France, a promis à la grand-mère Tordjman, Wassila Bourguiba, qu’il se convertirait à l’Islam après le mariage.

En France, hormis Backchich, la conversion éventuelle d’Éric Besson à l’islam n’a guère été évoquée dans les médias que pour être réfutée. Il faut dire que le sujet est sensible et pour le moins relève de la sphère privée. Malgré tout, les positions du ministre de l’Identité nationale et de l’Immigration à l’égard de l’islam et des musulmans amènent nombre d’observateurs à s’interroger sur les conséquences d’une telle conversion, ne serait-ce que sur la perception que les Français auront du ministre.

Dans tous les cas, Eric Besson va pouvoir expérimenter en grandeur nature les lois sur la naturalisation. Son épouse Tunisienne ne deviendra française qu’au bout de quatre ans de vie commune. Sans avoir besoin d’être Nostradamus, on peut donc prendre les paris que, vu la différence d’âge actuelle de (52-24=) 28 ans qui fera que dans quatre ans son mari aura exactement LE DOUBLE de son âge (56-28=28 & 28×2=56), la belle étudiante en école d’art, ayant alors fini ses études, mettra les voiles (à ne pas confondre avec LE voile) après avoir mis à profit ce temps écoulé pour devenir indépendante et se caser professionnellement grâce aux relations de son super dupont. Bien vu ! Et d’ailleurs si elle réussit à la fois à ce que son mari ne se convertisse pas et à tenir tête à sa famille musulmane sans se faire assassiner (c’est arrivé pour bien moins que cela à d’autres Yasmina : Hina, Aqsa, Banaz, Sandela, Amina & Sarah etc.) alors on ne pourra pas lui reprocher d’avoir réussi à se débarrasser de ses boulets. Même qu’en fait, dans ces conditions là, il nous en faudrait bien plus, des Yasmina.

En attendant qu’Eric Besson se convertisse ou pas à l’islam, assurons nous qu’il sache d’où sort la loi qui l’oblige à se convertir sous peine de certains soucis éventuels causés à son épouse par de sympathiques adeptes de la religion pacifique et tolérante de Mahomet. Et ça lui servira aussi à savoir qu’il y a des français qui savent, ce qui est toujours utile à un homme politique.

Auto-produire la carte postale ci-dessous
et l’envoyer à Eric Besson

conversion - éric Besson / yasmine Tordjman
TÉLÉCHARGER la carte postale
(à l’envers) .jpg 130 Ko
Couleurs pures .png 240 Ko
(10×15-754×502 pix.)

Vous trouverez l’adresse postale d’Eric Besson, ministre de l’immigration, de l’intégration, de l’identité nationale et du développement solidaire sur la page Contacts du site immigration.gouv.fr.

06/09/2010

Carnet blanc. Besson repousse la date de son mariage… Et change le lieu, aussi…

Exemplaire, le ministre de l’immigration; jusque dans son mariage… Mais il ne veut pas que ce soit trop médiatisé, par peur, soi-disant, d’être chahuté durant la cérémonie. Pourquoi? C’est une honte d’épouser l’arrière petite fille de l’ancienne première dame de Tunisie, Wassila Bourguiba? Cette jeunette de 24 ans lui cause déjà des soucis? Le garant de l’identité nationale va épouser une jeune femme musulmane et tunisienne. Pas mal, non? Bon, elle deviendra française par le mariage, législation française oblige… Sacré Besson! C’est un p’tit marrant, quand-même… Il va rentrer dans le cercle très privé de Rachida Dati (qui devrait officier lors de la cérémonie…), de Fadéla Amara, et autres piliers de la République Française… Il paraît même que Sarkö viendrait à ses noces… Bon; ça occupera 500 CRS…

FDF

.

Eric Besson change la date et le lieu de son mariage…

06.09.10

Notre ministre est pour le brassage des ethnies…

.

Des groupes Facebook s’étaient formés pour perturber la cérémonie…

Le ministre de l’Immigration Eric Besson a décidé dimanche de «déplacer» la date et le lieu de son mariage. Prévue le 16 septembre avec la jeune Tunisienne Yasmine Tordjman à la mairie du 7e arrondissement de Paris. La cérémonie risquait d’être perturbée par où plusieurs groupes Facebook qui avait prévu de chahuter leur union, a-t-il déclaré à l’AFP. «J’ai décidé de déplacer la date et le lieu de ce mariage pour le ramener à ce qu’il n’aurait jamais dû cesser d’être, une affaire exclusivement privée», a précisé le ministre.

«Sous l’oeil des paparazzi»

«Je n’ai pas peur des chahuts ou des canulars mais je n’envisage pas d’utiliser les moyens publics de sécurité pour un mariage qui relève de la sphère privée», a-t-il ajouté démentant que le président Nicolas Sarkozy devait se rendre à la cérémonie. Le ministre a déploré «qu’un quotidien ait cru devoir annoncer, sans même m’en prévenir, la date et le lieu de mon mariage».

«Je ne me résous pas à vivre comme depuis plusieurs semaines sous l’oeil des paparazzi ou avec des journalistes people menant des enquêtes sur ma vie privée ou sur la personnalité de ma compagne», a-t-il poursuivi. Eric Besson, 52 ans, doit épouser Yasmine Tordjman, 24 ans, étudiante en école d’art et arrière petite fille de l’ancienne première dame de Tunisie, Wassila Bourguiba.

Le ministre de l’Immigration a été marié lors d’une première union avec Sylvie Brunel, géographe et professeur d’université à Paris IV, avec qui il a eu trois enfants et dont il a divorcé en 2009.

Source: http://tinyurl.com/3969mne

03/09/2010

AGRIF. Bernard Antony communique…



LES FRONTIÈRES D’ÉRIC BESSON ?


L’inénarrable Éric Besson vient de déclarer que pour « stopper » l’immigration clandestine, il fallait le faire « en s’attaquant aux filières » (belle découverte en vérité !) et « protéger mieux nos frontières ».

De cela il ressort ou que ce monsieur est un imbécile ou qu’il prend les Français pour des idiots. On aimerait en effet qu’il expose de quelles frontières il parle : celles de la France largement démantelées ou celles de l’Union Européenne à l’intérieur de laquelle doit être respecté le principe de la libre circulation ?

Une fois qu’il aura dit cela, on aimerait savoir comment il entend protéger les frontières qu’il invoque.

La triste vérité est que comme toute la classe politique ce citoyen-ministre est incapable de remonter des effets aux causes. La première urgence est de « sortir de cette Europe-là » et de reprendre notre souveraineté sur notre sol.

CONTRADICTIONS AU FIGARO : L’ÂNERIE DE LUC FERRY.

Dans la pleine page 2 du Figaro d’hier, Jean-Marie Guénois écrit preuve à l’appui qu’il est « rigoureusement  inexact » d’affirmer que Benoît XVI aurait fait quelque allusion que ce soit à l’affaire française des « Roms ».

Aujourd’hui, au mépris de cela, Luc Ferry reprend la désinformation justement dénoncée en l’assortissant de propos fielleux. Il ose écrire qu’il aurait « préféré  que Benoît XVI s’occupât de ces évêques révisionnistes et antisémites qu’il a si opiniâtrement protégés ces derniers temps » (sic).

Ceci est une allégation aussi mensongère que diffamatoire. Mr Ferry qui, à juste titre, dénonce « l’ânerie » de ceux qui prétendent « la France de Sarkozy au bord du fascisme » n’a pas pu s’empêcher de déverser une ânerie encore plus grosse.

À l’évidence, sa méchanceté contre le pape le rend bête. Car ce qu’il affirme de Benoît XVI va à l’encontre des faits et de la vérité.

Les affligeants propos du seul Mgr Williamson totalement imprévisibles n’ont en effet été approuvés par aucun autre évêque et encore moins par le pape. On aimerait que les propos incroyablement racistes de certains rabbins en Israël soient désavoués par leurs pairs avec la même fermeté que celle du Vatican pour les propos de Mgr Williamson.

AGRIF

70 Bd Saint Germain       75005     PARIS                   Tél: 01.40.46.96.31 Fax: 01.40.46.96.47 agrif@wanadoo.fr www.agrif.fr