Francaisdefrance's Blog

25/11/2011

Algérie: 7000 agressions sexuelles contre des enfants en une année !

Après les musulmans somaliens du Danemark, les Algériens se font aussi remarquer dans le domaine du viol de mineur(e)s.

Que dire? Rien. Que faire? Ils commettent ces actes chez eux. C’est à la justice Algérienne de sévir.

Mais ne nous en envoyez plus, pitié! En France, on les relâche. Sans honte ni vergogne. Il est vrai que les bêtes, en général, ça vit dehors…

FDF

.

QUAND JE PENSE QU’ILS  NOUS TRAITENT, NOUS, DE TOUS LES NOMS SYMPATHIQUES SORTIS DE LEUR VOMI HALAL….   Ce chiffre n’est, certainement, que la partie déclarée  et visible de l’iceberg….  Les voilà bien placés pour nous donner des leçons.   Mais c’est vrai, j’oubliais que leur livre de la haine  autorise la pédophilie.

JCJC

.

Une des solutions ???

.

Près de 7000 enfants ont été victimes de violences sexuelles en 2010, a indiqué, à Alger, le président du réseau algérien pour la défense des droits de l’enfant (Nada).

Ce chiffre s’ajoute aux 9000 appels de détresse au numéro vert du réseau Nada enregistrés la même année pour faire de ce phénomène une véritable problématique, ainsi qu’aux 3000 cas d’accouchement suite au viol; selon les indications de Nada, à l’issue des travaux des deux journées de sensibilisation organisées à l’occasion du 22e anniversaire de l’adoption par l’Algérie de la convention internationale sur les droits de l’enfant.

Dans ce contexte, le réseau Nada a indiqué que la majorité des cas d’agression sexuelle enregistrés durant ces dernières années «concerne les garçons âgés de 3 à 6 ans» appelant les parents à faire preuve de vigilance pour protéger leurs enfants de telles atteintes dont l’impact psychologique pourrait les marquer à vie. Les enfants sont également victimes de l’exploitation dans des activités difficiles et dangereuses, alors que le code du travail interdit le travail des enfants; rapporte la presse.

Rappelons que l’Algérie a ratifié la Convention internationale des droits de l’enfant le 22 novembre 1989, une ratification qui implique son engagement à respecter l’ensemble des droits énoncés dans la convention et à prendre les mesures nécessaires qui garantissent à l’enfant son épanouissement.

Source: http://www.emarrakech.info/